Accueil  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez|

Don't underestimate the things that I would do [pv Matthew/Leighton]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

- There's a stranger in my bed, There's a party in my head -

♠ courrier posté : 4211
♠ crédits : ava :Jean-Loo -signa : tumblr
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Etudiante en Littérature et Langues
♠ mood ::
♠ address book ::

MessageSujet: Don't underestimate the things that I would do [pv Matthew/Leighton] Mar 12 Juil 2011 - 9:43

Leighton & Matthew
Don't Underestimate The Things That I Would Do


Ah le shopping... S'il y a bien une chose que je puisse faire aussi bien accompagnée que seule, c'est bien cela, le shopping, le meilleur ami de la femme. Sans doutes ! Que deviendrions-nous sans le shopping, les soldes, les magasins ?! Je n'ose même pas imaginer. Après tout, comme je me suis souvent répété, si on a de l'argent, c'est bien pour le dépenser... C'est en dépensant de l'argent qu'on se fait de l'argent. Enfin, c'est plus rapide de dépenser que de gagner. Il faut attendre un bon mois pour obtenir une paye à peu près convenable après une dure labeur. Seulement, quand on est une fille comme moi, addict au shopping et autres occupations de filles, l'argent s'envole bien plus rapidement. Economiser, mettre de côté ne faisaient pas particulièrement parties de mon vocabulaire. Mes soeurs me considéraient comme la plus dépensière même si nous n'étions pas riches à proprement parler. Je n'avais pas eu besoin de travailler pour m'offrir cette sublime voiture de sport aux allures agressives qu'est ma chère Audi TT. C'est bien grâce à mes parents qui avaient placés de l'argent sur nous trois comptes, pour chacune de nous, qu'on pouvait se permettre de telles extravagances. Mes parents avaient une situation plutôt aisée et une fois mon père parti, ce fut déjà un peu plus dur mais notre mère continuait d'alimenter nos comptes en banque pour nous donner un avenir. C'était chose faites mais d'après Isobel et Hannah, j'en faisais mauvais usage et ce n'était pas remercier le fruit du travail de nos parents. J'avais beau me raisonner... pour moi l'argent restait une sorte de source intarissable. Pourtant, il n'était pas éternel et mon compte se vidait bel et bien. Tôt ou tard, il faudra que je me prenne en main et que je me trouve un travail... Un travail... Parlons-en du travail... quelle contrainte ! Et comme le signifie son étymologie -en bonne littéraire que je suis- le terme "travailler" fait référence à la torture... Et ouais, une sacré contrainte ! Travailler signifie aussi responsabilités donc plus de sortie parce que ce sera métro boulot dodo ... Non pas de train train quotidien pour moi ! Et pourquoi faut-il travailler pour gagner sa vie ? gagner de l'argent? Pour le dépenser aussitôt et payer des taxes, des impôts et d'autres trucs barbants qui vont dans les caisses de l'Etat ?! En fait, faudrait juste que je me trouve un travail convenable où je prends plaisir à travailler... c'est possible ça de faire quelque chose qui nous plaît vraiment. Mais pour quoi suis-je faite? Dessinatrice ? Ce serait pas mal au final quand on y pense... on laisse travailler l'imagination et c'est quelque chose qui m'apaise. Toutefois, j'aimerais pas le voir comme une contrainte.
Bon arrête de penser Lei' ça ne sert à rien de te torturer l'esprit ! Dis toi au moins que tes études ne sont pas finies -malheureusement. Vaut mieux me consacrer à ce que j'allais faire de mon après-midi... SHOPPING ! Malheureusement, Isobel a déclinée mon invitation et Hannah est retourné sur son tournage en dehors de Wellington. De ce fait, je décidai d'y aller seule. Cela ne me dérangeait pas du tout. J'avais l'habitude en même temps et dans un centre commercial, je me sentais comme un poisson dans l'eau, dans mon élément.
Le plus grand centre commercial de Wellington... certes n'est pas celui de Beverly Hills mais est en permanence bondé. Il comptait plusieurs boutiques les unes à côtés des autres, comme une galerie comme il peut en exister des célèbres en France, mais en plus grand ici. Mon objectif : me trouver quelques bonnes fringues pour l'été, genre shorts, chaussures, hauts.. etc. De toute façon, je sortirais certainement avec des choses qui n'étaient pas prévues. En plus, je ne me fixais pas de budget à respecter. C'est ça le plaisir du shopping. Ah, il me fallait aussi des sous-vêtements, même si j'en ai déjà une bonne collection à la maison.
Je me dirigeai donc vers la première boutique de fringues que je croisais sur mon chemin et y entrait avec enthousiasme. Je me jetais sur les vêtements qui se trouvaient devant et à côté de moi. J'y passerais certainement une bonne heure dans ce petit magasin... peu importe, je ne suis pas attendu de toute façon!
Après quelques minutes de recherches, je fis déjà la trouvaille de quelques vêtements qui m'intéressaient, potentiellement. Il me restait plus qu'à les essayer à la fin. Je fis encore le tour du magasin et après une demi heure à chercher les bon vêtements, je me dirigeai vers les cabines d'essayage. J'y posais les cintres sur les crochets prévus et tirai le rideau pour un peu d'intimité. Pas de défilé de mode cette fois-ci étant donnée que mes soeurs n'étaient pas là. On adorait se faire des petits défilés pour savoir ce qui nous allait bien.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 527
♠ crédits : Bliss ♡
♠ wellington suburbs : Clinton Avenue


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Thief
♠ mood :: great
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Don't underestimate the things that I would do [pv Matthew/Leighton] Mar 12 Juil 2011 - 10:38

Je me baladais dans ce centre, l'endroit que j'aimais le plus, pour deux choses : l'une ce centre commercial est l'endroit bien sur où je fais du shopping, j'aime ça je le nie pas, bien sur. Je vais dans les boutiques les plus chers les plus classi, et les plus en vue. J'aime que les personnes me voient, et se disent je veux ce que cet homme porte, je veux être aussi à l'aise avec. J'aime mes habits avec des prix à au moins deux zéros. C'est un privilège, une envie, un plaisir que je ne pourrais jamais m'en passer ! La seconde chose, était ce que centre commerciale m'offrait, une sorte d'air de jeux, un plaisir, c'est comme si je revenais petit garçons et que mes parents m'amener dans une sorte de paradis pour enfants, même si pour moi ce paradis c'était d'être avec eux, si on avait su. Le centre commercial il y avait plusieurs sortes de personnes qui y venaient : Les familles, qui y venaient pour toujours avoir plus d'avis, un mari qui protégeait sa tendre épouse et des enfants en laisse, façon de parler. Les mamans seules avec leur gamins, à courir partout, à oublier des choses ici et là, une victime facile à avoir, tellement perturbé par ces enfants elle pouvait perdre quelques choses, comme un bijou, un porte monnaie. Mais par moral cette fois ci je les épargnerais... Sinon il y a les enfants qui ont 12 ans et qui se croient les rois du monde, vols et mais délie mineurs. Comme aussi les célibataires entre amis. Mais mes préférées c'était les célibataires compulsifs qui sont seules, seules et riche, mes préférés, mon type.
Bien sur je les suis sans me faire voir, et je les séduit. Aujourd'hui je divague, je flâne entre ces enseignes des magasins. Une personne effleura mon attention, brune avec un certain entrain, qui avait l'air plutôt sur d'elle, je la regardais choisir des vêtements, un tas de vêtements, elle devait subir un besoin, elle ne se souciait pas des prix ! Donc elle devait avoir une petite fortune, n'espérant pas que c'était à la banque, juste lui prendre son précieux porte monnaie, et je pourrais aller chez elle et en profité, en + j'avais taché mon dernier gucci. Je devais en racheter un. La mystérieuse jeune fille, jeune victime, Elle était dans la cabine, je ne pouvais pas y rentré, mais je ne pouvais pas y résisté.
Je me concentrais, faisant le vide autour de moi puis passa mon tête, par le rideau de la cabine, je la vis. Et je m'y retirais de suite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- There's a stranger in my bed, There's a party in my head -

♠ courrier posté : 4211
♠ crédits : ava :Jean-Loo -signa : tumblr
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Etudiante en Littérature et Langues
♠ mood ::
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Don't underestimate the things that I would do [pv Matthew/Leighton] Mar 12 Juil 2011 - 11:10

Ce que je préférais, c'était d'aller dans les enseignes où peu de personnes allaient. De ce fait, j'avais très peu de chance de me faire piquer le vêtement dernier cri que je souhaitais compter dans ma future collection de vêtements d'été. Même pendant les soldes. Pourquoi me demanderiez-vous ? Tout simplement parce que j'ai l'argent qu'il me faut et je n'hésite pas à mettre le prix pour avoir de la bonne qualité et avoir une allure classe, digne de moi à faire baver plus d'une fille.. Je ne nierais pas qu'à l'université on en voit de toutes les couleurs... du très moche à classe comme moi ou encore jeune intello... ça se remarque tout de suite. J'aimais être bien habillée, ça faisait partie de ma personnalité et nos vêtements sont importants pour moi. Ils reflètent nos changements d'humeur, notre caractère etc ... Même s'il m'arrivait de claquer cent euros dans un haut, ce n'est pas pour autant que je le porterais tout l'été ou l'hiver ... Certains habits je ne les mettais que deux fois maximum après, ils restaient dans mon dressing qui déborde de fringues en tout genre, parfois même excentriques... J'accordais toujours mes vêtements avec mes envies, mes humeurs et ça donnait toujours un très bon style. J'adorais ça. En plus, c'est aussi un élément de séduction et ici, les regards des hommes sur moi ne manquaient pas. A chaque pas que je faisais des regards envieux se tournaient vers moi. J'aime être le centre des attentions, qu'on me remarque. J'ai assez confiance en moi pour cela.
La chasse aux vêtements onéreux avait commencée et une fois lancée, on ne m'arrêtait plus. Quand je vis la montage d'habits qui s'empilaient sur mon bras gauche, pour avoir la main droite libre pour sélectionner, je décidais de me rendre vers l'entrée pour prendre un panier. C'était d'un seul coup plus pratique. J'y fourrai les six hauts, les trois shorts et deux slims de marques très réputées. Je n'hésitais jamais sur la qualité, je dépensais sans compter comme on dit... Des tas de personnes aimeraient faire ce que je suis entrain de faire actuellement c'est-à-dire dépenser sans compter, j'en étais consciente de ça et peut-être que je me prenais pour plus riche que je ne l'étais. De toute façon, étant encore étudiante, ma mère subvient encore à mes besoin et m'envoie régulièrement de l'argent. Parfois, je demande à mes soeurs de m'avancer ou quoi que ce soit mais c'est plus rare parce que je ne veux pas les déranger. Elles se donnent déjà assez de mal pour ça.
En gros, je suis ce qu'on appelle plus communément une acheteuse compulsive. Je ne pouvais pas ressortir d'un magasin sans être tenté par une petite merveille, l'objet de mon désir. C'était ainsi et je n'y pouvais malheureusement pas grand chose.
Après avoir fait le tour et prendre aussi quelques sous-vêtements, je me dirigeai vers les cabines au fond du magasin, à l'abri des regards indiscrets.
Je commençai à me dévêtir pour essayer le premier haut que j'avais choisi, un débardeur rayé blanc et noir, assez décolleté, qui m'avait tapé dans l'oeil. Je me retrouvais donc en sous-vêtements quand je me sentis.... espionnée. Vous savez, cette impression que vous avez de ne plus être seule... ça devenait un poil flippant. Je me trouvais face au miroir et je passai mon débardeur par ma tête, seulement voilà, à peine avais-je eu le temps de le passer à ma tête que je vis quelqu'un derrière moi.

- Ahhh ! Mon dieu

J'enfilais rapidement mon débardeur, prise de panique soudaine. Je me retournais. Rien. Etais-je entrain de devenir seule ? Pourtant je n'ai pas pris de drogue depuis un bon moment .... Je me posai dans le coin de la cabine en attendant que les battements de mon coeur se calment. C'est bon ça allait..

- Je deviens folle ma parole, me dis-je à moi-même

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 527
♠ crédits : Bliss ♡
♠ wellington suburbs : Clinton Avenue


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Thief
♠ mood :: great
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Don't underestimate the things that I would do [pv Matthew/Leighton] Jeu 14 Juil 2011 - 10:43

Je la vis, elle était en sous vêtements, elle était plutôt mignonne nu, j'avais juste pu remarqué qu'elle n'avait pas de trace d'avoir été battu, on ne savait jamais. Et surtout ce qui m'a sauté aux yeux, c'est la tonne de vêtement qu'elle avait choisit.
Je voyais sous le rideau qu'elle s'était reculé qu'elle était même face au rideau, tentant de se rassurer. Je tournais en rond, elle ne m'avait pas surpris bon pour moi, aussi ça voulait dire que je pouvais recommencé. Donc je m'arrêtais, et regarda autour de moi, il n'y avait pas trop de monde, je prenais un peu de temps pour réfléchir. Je pouvais retenter de m'introduire dans sa cabine, et après je feindrais. Ça ne pouvais qu'être assez drôle.
Je ferme les yeux une seconde fois, je me concentre, écoutant les battements de mon cœur, ignorant les autres bruits, je m'introduis dans la cabine, une seconde fois. Je la vis, mais je me retire encore.
Puis je m'écarte de la cabine. Je m'agitais, j'avais besoin qu'elle croit que ce n'était pas quelque chose qui était apparu mais comme un coup, je tirais les rideaux de la cabine d'à côté, et puis allais dans le magasin regarder dans les habits. Puis je me mis à l'appelé :
- Emily, où es tu ? Sors de ta cachette Hou hou Emily.
Emily on ne joue pas là, s'il te plait sors après maman va pas être contente.

Je regardais autour de moi, certaine personne c'était figé et cherché aussi une petite fille. Quelqu'un me demanda comment elle était, donc je m’ébouriffais les cheveux, je faisais un regard angoissant, sincèrement triste. Je murmurais un Oh Mon Dieu Oh Mon Dieu. Puis trouva un vendeur et lui dit :
-S'il vous plait si vous voyez une petite fille, elle est brune elle a les cheveux jusqu'au épaule, elle a les yeux bleu et mesure moins d'un mètre, elle aime les sucettes en forme de cœur, et elle a une marque de naissance sur sa main droite. Oh noooon j'espère qu'elle n'a pas disparut. Je vais appeler sa mère...
Je pris donc mon téléphone, et je rusais de composer un numéro, puis je feintais le décrochement d'une fausse mère, puis lui parlais :
- Oh Lou, oh Lou je crois que j'ai perdu Emily. Quoi ? Nan ? C'est vrai ? Oh tu me rassure, j'avais cru que c'était mon jour. Ha ha ha; d'accord j'essayerais. Ok écoute je dois y aller ! Bisous.
Je raccrochais.
- Écoutez tout le monde je me suis trompé j'ai cru que j'avais ma fille, mais enfaite elle est chez sa mère, j'avais oublié d'aller la cherché. Je me rachèterais au près d'elle, et merci de m'avoir aider.
Je laissais échapper un rire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- There's a stranger in my bed, There's a party in my head -

♠ courrier posté : 4211
♠ crédits : ava :Jean-Loo -signa : tumblr
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Etudiante en Littérature et Langues
♠ mood ::
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Don't underestimate the things that I would do [pv Matthew/Leighton] Ven 15 Juil 2011 - 7:16

Mon paradis, le centre commercial et ses nombreuses boutiques toutes aussi bien alimentées en vêtements et autres accessoirs les unes que les autres... Tout ce dont j'avais besoin était réuni dans ce seul et même lieu, le temple du shopping ! Vous trouverez que j'exagère mais personne ne peut comprendre ce que je ressens quand je me retrouve à arpenter tout ces rayons regorgeant de trésors, des petites perles de la mode que beaucoup de filles ne peuvent pas s'offrir mais qui en bavent devant la vitrine. C'est ça le privilège d'être originaire d'une famille aisée et je ne marchais pas dessus. J'en profitais et pas souvent à bon escient. Je suis ce qu'on appelle une consommatrice compulsive et quand je me rends dans un magasin, bien souvent de prêt à porter, je ressors toujours avec quelque chose qui n'était pas prévu. Pour preuve, dans mon panier se trouvait le double de ce que j'avais l'intention d'acheter à la base.
Voilà pourquoi j'adorais venir avec mes soeurs ou des amies pour faire du shopping parce que le seul moment que je redoute, c'est les essayages. Je dirais pas que c'est une phobie mais plutôt une sorte de peur qui se transforme en paranoïa quand je suis seule... Celle qu'on ouvre mon rideau alors que je suis entrain d'essayer. Quand on est seule c'est pas toujours facile de savoir si on vous espionne derrière votre rideau ou si quelqu'un, même involontairement, s'introduit dans votre petit espace d'intimité provisoire.
Mon coeur s'était mis à battre la chamade quand je me sentis soudainement espionnée... comme si quelqu'un me regardait par la fente du rideau de la cabine. Je mis les habits que j'étais entrain d'essayer et me retournai vers ce morceau de tissu géant coloré et pourtant assez épais et vérifiai qu'il était bien fermé. Oui pourtant.. et il n'avait pas bougé. Il était comme je l'avais mis au départ. Après tout, peut-être qu'il y avait juste eu quelqu'un qui était passé devant et sur son passage l'air qu'il avait brassé avait fait bouger le rideau. Je ne voyais que ça comme solution. Je ne pouvais pas être folle... Bien, je m'inspectais sous toutes les coutures afin de déterminer si cet article retiendrait finalement mon attention. C'était comme si tous les vêtements m'appelaient et qu'ils me demandaient de tous les acheter ! Oh oui pleins de vêtements ! Finalement ce petit haut rayé noir et blanc m'allait très bien, la taille était convenable, assez décolleté à mon goût et ce short ... est une perle ! Je craque !!! allez hop, dans le panier ! Je me retrouve donc à nouveau en sous-vêtements pour passer à une autre tenue mais là, encore une fois je me sens espionnée alors que j'étais entrain d'enlever le cintre du second débardeur. J'essayai de ne pas y penser et finit de mettre mon autre tenue.
Le rideau de la cabine adjacente s'ouvrit brusquement, trop à mon goût et j'ouvris donc le mien pour voir ce qu'il se passait et m'assurait aussi qu'il n'y avait personne derrière. J'étais la seule dans le coin essayage mais un homme attira mon attention. Il appelait sa petite fille, Emily qu'il semblait avoir perdu. J'étais en débardeur et short... avec les étiquettes qui pendaient derrière. Mais d'abord, je pris la décision de me changer rapidement avant d'entamer une éventuelle recherche pour aider ce monsieur. Je me changeai rapidement, pris mon panier et mon sac, vérifiai que je n'avais rien oublié et remis mes ballerines en vitesse.
Je me redirigeai dans le magasin et cherchai à mon tour dans les divers rayons, très peu fréquentés. L'homme semblait bien habillé, reflétant un certain niveau social. Je me dirigeai vers lui .

- Vous êtes sûr que ça va bien monsieur ? lui demandai-je.

Je n'avais pas peur d'aller vers les gens. J'étais quelqu'un d'extraverti et j'avais le dialogue facile avec les gens. Il me semblait légèrement perturbé alors c'est pour ça que je suis allé vers lui pour lui demander si ça allait.

- Vous avez retrouvé votre fille ? J'étais prête à vous aider mais au moment où je suis sortie vous aviez fini ...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 527
♠ crédits : Bliss ♡
♠ wellington suburbs : Clinton Avenue


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Thief
♠ mood :: great
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Don't underestimate the things that I would do [pv Matthew/Leighton] Mar 19 Juil 2011 - 11:32

Je laissais échappé un rire, je riais de plus en plus. Mord de rire comme disent les jeunes, Ha ha ha, qu'est ce que ça faisait du bien. Je riais, les gens me prenait pour un fou, je l'étais surement. Mais rien ne pouvait me rendre plus heureux que de rire autant, je riais tellement qu'à un moment je devais me tenir pour ne pas tomber, un vrai fou rire, comme dans le temps. Cette réflexion me faisait tout à coup paraître plus vieux. Tout à coup une jeune fille m'approcha, ce n'était pas n'importe quelle fille, c'était LA fille, celle avait qui quelques minutes avant, j'avais relooké dans la cabine d'essayage, en utilisant mon don. Je l'avais vu dénudée, j'avais pu la frôler, touché avec mon regard quelque instant, sa peau avait l'air si douce, je n'allais pas faire non plus une victime d'addiction, comme un tueur en série. Je n'étais pas ce genre de malfrat, j'étais plutôt un gentil méchant, un voleur. En tout cas ça sert toujours, mais là on s'éloigne du sujet. On parlait d'elle, la fille de la cabine, que j'avais pu voir, pas comment elle était maintenant, cette fois elle était habillé Mouahahaha ! Smile Je repris mon sérieux la voyant arrivé vers, je lui sourit. Elle me dit : - Vous êtes sûr que ça va bien monsieur ? Vous avez retrouvé votre fille ? J'étais prête à vous aider mais au moment où je suis sortie vous aviez fini ... , Je lui répondit bien sur :
- Oui, oui. Je vais très bien, merci. Enfaite j'avais cru l'avoir avec moi, mais Emily est chez sa mère, ha ha j'avais oublier. Quand on croit l'avoir elle n'est pas là, et quand on l'a, bin quand on l'a c'est différent. Vous savez les enfants... Ah les enfants c'est merveilleux surtout à cet age.
Je lui souris.
Les enfants c'est merveilleux à cet age, quelle connerie, je n'avais pas de gosse, et c'est pas que je les aimais pas, c'est juste qu'ils sont chiants, qu'ils pleurent tout le temps, faut leur accorder tout. Enfin j'en aurais quand je me sentirais près, c'est à dire, que c'est pas demain la veille. Mais cette fille, ne savait pas que je disais que des conneries, plus je parlais plus j'en disais, fallait que je me souvienne de tout. Mais voilà l'astuce, c'est que quand j'ai sois disant téléphonant, j'ai juste activé l'enregistreur vocal, de cette façon j'enregistrais tout mes mensonges, pour ne pas m’emmêler les pinceaux après.
Je la regardais, dans les yeux, puis me passais très naturellement dans mes cheveux, je détournais la tête quelques instants. Me montrant attentif' puis distrait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- There's a stranger in my bed, There's a party in my head -

♠ courrier posté : 4211
♠ crédits : ava :Jean-Loo -signa : tumblr
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Etudiante en Littérature et Langues
♠ mood ::
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Don't underestimate the things that I would do [pv Matthew/Leighton] Mar 19 Juil 2011 - 12:29

L'apparence de cet homme qui recherchait sa fille semblait soigné et voulu. Il reflétait un certain rang social qui n'était pas négligeable. Vu ses tenues, ses chaussures aussi, je pouvais penser qu'il ne s'offrait pas de tels vêtements dans des boutiques discount ! En fait, il devait être un peu comme moi, une situation financière aisée.
Quelques instants auparavant, j'étais prête à me lancer dans la recherche de sa fille disparue. Un coup de fil et tout était rentré dans l'ordre. Mais quelque chose m'intriguait... lorsqu'il avait téléphoné... J'étais pas dupe. A quoi ça sert de parler très fort alors que le réseau passe très bien ici. La musique n'est pas forte et ne pouvait donc pas gêner... qu'est-ce que ça pouvait faire aux clients, aux gens qui flânaient dans la boutique? En fait, c'était bizarre et il avait vachement l'air décontracté pour quelqu'un qui avait perdu sa fille au beau milieux des fringues... J'étais une observatrice par nature et peu de chose m'échappaient. Du moins, j'essayais.
Je suis donc allée à sa rencontre et lui demander si ça allait. Ma foi, il avait l'air bien, un homme sûr, ayant confiance en lui, souriant. Ce fut ma première impression, au premier abord. Il me sourit lorsqu'il me vit arriver. Je remarquai son regard qui me détaillait. Je ne dis rien, j'aimais les hommes qui me regardaient. J'aime être le centre des attentions tout en veillant à toujours être bien habillée, bien présentée. J'étais le genre de personne qui préfère donner une bonne impression dès le début. J'avais toutes les qualités requises pour. Je suis belle (il fallait le dire) sans toutefois être provocante, je suis extravertie, souriante et pleins d'autres trucs. J'étais aussi pleine d'assurance et n'avait pas peur d'aller vers un inconnu. Il répondit à ma question avec décontraction.
- Oui, oui. Je vais très bien, merci. Enfaite j'avais cru l'avoir avec moi, mais Emily est chez sa mère, ha ha j'avais oublier. Quand on croit l'avoir elle n'est pas là, et quand on l'a, bin quand on l'a c'est différent. Vous savez les enfants... Ah les enfants c'est merveilleux surtout à cet age.
Apparemment, d'après ce que me raconte cet homme, il a la garde alternée de sa fille... séparés donc. Enfin, c'est ce que j'en déduisais.
- C'est vrai que c'est pas toujours facile. Un seul être vous manque et tout est dépeuplé comme on dit ! Oh hum pardonnez mon indiscrétion, je m'appelle Leighton. Les enfants... heureusement que j'en ai pas, du moins pas encore parce que je ne sais pas comment je ferais pour gérer ma vie !
Je ris légèrement à ce que je venais de dire. Je lui tendis la main avec un sourire enthousiaste. Cette petite fille devait pas avoir une vie facile. Etre ballotée d'un parent à l'autre chaque week-end, ça ne devait pas être la joie. Enfin, pour une fois, j'allais me retenir. Ces affaires là ne me regardaient pas! J'étais trop bavarde et je parlais souvent pour ne rien dire sinon embêter le monde à meubler une conversation inutile.
En fait, il était là sans être là car il se fit soudainement distrait, passant une main dans ses cheveux bruns bien coiffés. Il me regarda dans les yeux quelques instants et je fus déstabilisée de voir des yeux aussi bleus azur..

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

It's Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Don't underestimate the things that I would do [pv Matthew/Leighton]

Revenir en haut Aller en bas

Don't underestimate the things that I would do [pv Matthew/Leighton]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COLLATERAL DAMAGE :: « wellington city » :: ◮ harvey avenue-
Sauter vers: