Accueil  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez|

The storm after hurricane ▬ CASSIDY/ZOOEY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

▬ Roses are red, violets are blue. FUCK YOU WHORE ▬

♠ courrier posté : 2807
♠ multinicks : ND/AE.
♠ crédits : @White Rabbit.
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Genetic's Studies.
♠ mood :: Neutral.
♠ address book ::

MessageSujet: The storm after hurricane ▬ CASSIDY/ZOOEY Lun 11 Juil 2011 - 2:05



Livingscorporation. Un nom que j'adulais. Il sonnait assez parfaitement bien, c'était un mot qui coulait facilement sur ma langue, un mot avec beaucoup d'impact également. Surtout aujourd'hui, puisque j'y travaillais, n'ayant pas cours à la fac. Voilà pourquoi ce matin là je m'étais levée avec plus d'entrain que jamais. J'aimais tellement les moments que je passais là bas, c'était vivifiant, revigorant. Il est certain que je veux faire de la génétique mon métier, sinon je n'aurais pas aussi bien réussis. En fait – et c'était une chose que peu de personnes pouvaient comprendre – je passais les meilleurs moments de ma vie aux cotés de Cassidy Weasthon, une grande femme à qui je vouais un respect sans égal. Car à part dans l'univers professionnel, je me sentais pas du tout heureuse, je ne l'étais pas, c'était évident. La génétique, les études mais surtout mon stage longue durée à Livingscorp, étaient ce qui m'aidait à me relever, ce qui m'aidait à avancer et à vivre – ou survivre. Car en dehors de ça, j'avais du mal à sortir, à sourire, je passais mon temps à pleurer et regretter ma défunte famille, et mes amis s'en rendaient bien compte, mais demeuraient impuissants. Je ne voulais ni l'aide ni la pitié de personne, simplement qu'on me foute la paix. Enfin passons. Cassidy Weasthon régnait sur l'entreprise grandiose qu'était Livingscorp, c'était une femme que la plupart caractérisaient de froide, sans pitié, inhumaine. Sauf que c'était loin d'être mon avis. Pour moi, Cassidy était quelqu'un de respectable, forte, déterminée et intelligente. C'était en quelque sorte mon modèle et mes yeux pétillaient à chaque fois que j'entendais son nom, à chaque fois que la voyait accomplir de nouvelles choses, prendre des décisions importantes, en encore plus : à chaque fois qu'elle daignait s'intéresser à moi, de quelconque façon que ce soit.

C'est la raison pour laquelle je me retrouvais devant le bâtiment vitré resplendissant. Comme neuf, pas une égratignure. Il était comme un palais resté intact après une guerre pourtant sans merci. J'avais eu vent de l'incident récent qui avait porté atteinte à l'entreprise, visant plus particulièrement Weasthon. Tout cela était malheureux. Comment un fanatique pouvait arriver à vouloir la mort de quelqu'un simplement parce qu'il la tenait responsable d'un drame ? Un homme avait placé une bombe qui avait fait des ravages, qui avait tué Ambre Weasthon ainsi qu'une certaine Everleigh Sullivan, avais-je lu dans les journaux. Cassidy avait été épargnée, mais avait bel et bien pu y passer. Ce jour là, j'avais eu la peur de ma vie, la fille que je considérait comme ma sœur était présente : Johéline. Et j'avais tellement eu peur de la perdre, perdre une autre sœur m'aurait été insupportable. Wyatt avait également été présent, mais j'avais été rassurée quand j'avais eu des nouvelles de lui, vivant. C'est incroyable comme des vies peuvent être aussi importantes, ces vies à mes yeux sont à la fois fragiles et précieuses. Ainsi, me retrouver là devant l'enceinte de Livingscorp, remua beaucoup d'émotions en moi. Je me ressaisis finalement, entrant dans le bâtiment surprotégé depuis l'incident. Des gardes du corps étaient postés à chaque entrée, j'ignorais s'ils étaient affectés par la pluie de météorites ou de simple humains inutilement postés ici. Après tout, que pourraient-ils contre des mutants – comme moi – qui pourraient les mettre à terre en un rien de temps ? Cependant, je leur parus une jeune femme frêle et leur regard impassible me scrutèrent. Je leur présentai mon badge, et ils me laissèrent passer. Je m'adressai ensuite à l'accueil et dis à la secrétaire - Nancy - « J'ai rendez-vous avec Madame Weasthon. » - j'employais un ton sûr de moi, comme souvent - « Oui Zooey, elle t'attends dans son bureau. » - Je lui souris en la remerciant, et alors que je m'éloignais vers le bureau de la grande patronne j'entendis Nancy déclencher l'interphone pour s'adresser à Weasthon - « Zooey Summer est là, madame. ».


_________________

Did we create a modern myth. Did we imagine half of it. Would happen in a thought from now. Save yourself, the secret is out. To buy the truth. And sell a lie. The last mistake before you die. So don't forget to breathe tonight. Tonight's the last so say good-bye. THE SECRET IS OUT. MODERN MYTH BY 30STM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 274
♠ multinicks : KL/WM
♠ crédits : reminiscences avatar ; gif drey'


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: ■ Scientifique 33.1 ■
♠ mood :: ■ Débordée ■
♠ address book ::

MessageSujet: Re: The storm after hurricane ▬ CASSIDY/ZOOEY Lun 11 Juil 2011 - 11:01

« Zooey Summer est là, madame. » J’arquais un sourcil avant de reposer mon verre sur le bureau. Décidemment, il allait falloir que je regarde de plus près cette histoire de « stage », mademoiselle Summer passait beaucoup de temps ici. Il lui faudrait environ sept minutes pour atteindre mon étage et quelques de secondes de vérification auprès de mes agents de sécurité qui encadraient la porte extérieure. Après ce fâcheux incident qui avait consisté à semer la panique dans toute la ville, il s’avérait que la sécurité déjà omniprésente devait être renforcée. Les démarches administratives prenaient deux fois plus de temps ce qui voulait dire que je, perdais deux fois plus de temps.

J’attendais patiemment l’arrivée de cette fameuse Zooey Summer qui me collait en passant comme une sangsue et éteignais la stéréo qui diffusait à s’y méprendre Die Zauberflöte de Mozzart. Un Opéra Classique. De la vraie musique. Dire que je devais me soucier d’une tâche aussi ingrate qu’inutile de trouver une occupation à une jeune étudiante dans l’espoir qu’elle me laisserait un peu de répit… cela relevait de la sous-traitance. Avais-je le temps et l’envie de me creuser la tête dans le but de lui trouver quelque chose à faire ? J’hésitais un instant à l’emmener en laboratoire, après tout, je ne visiterai le niveau 33.1 que durant la nuit… Et puis je n’avais aucune photocopie à lui demander, tout se passait par informatique à moins de lui faire faire de l’administration, du secrétariat en allégeant le travail de mes employés… tentant, j’hésitais. Pourquoi pas, tout simplement, profiter de sa présence pour en connaître d’avantage ? Je ne m’étais pas encore renseignée sur les capacités de la jeune femme, peut-être serait-elle un atout pour la société ? Je doutais néanmoins qu’un petit génie se trouve dans sa petite tête car celui-ci était resté si sagement dans son coin qu’il était difficile de le croire.

J’entendis quelques coups à la porte et vis une silhouette masculine en costume entrer, annoncer l’étudiante. Je demandais à être seule en sa compagnie et vis alors la silhouette en question franchir le seuil de ma porte tandis que celle-ci se refermait avec le plus de discrétion possible. J’avais, bien entendu refermé les portes et accessoires qui masquaient les vidéo-surveillance (et notamment une partie du 33.1). Assise, derrière mon bureau, je demandais en tapant rapidement sur mon clavier un fax du dossier de Zooey Katharina Summer. « Bonjour mademoiselle Summer, asseyez-vous, je vous en prie. » Je la dévisageais du coin de l’œil, analysant sa gestuelle d’un regard rapide, discret et minutieux. « Nous n’avons pas eu le temps de discuter depuis que vous êtes ici, regrettable. » Un rictus se dessinait sur mes lèvres, probablement déstabilisant, les gens ignoraient s’ils devaient sourire, rire ou même avoir peur de moi. Mes intonations étaient, parait-il, complexes et parfois incohérentes. « Parlez-moi de vous. De vos études, s’entend. » Il ne manquerait plus qu’elle me parle de sa vie privée. « Quel est votre parcours et qu’avez-vous étudié en génétique ? » J’étais bien curieuse d’apprendre sur son cursus et de ses connaissances dans le domaine. Avait-elle des projets annexes, s’intéressait-elle à des domaines, études en particulier ? Peut-être avait-elle lu une de mes études sur Alzheimer, qui sait. La photocopieuse se mettait en marche, me scannant le dossier de la demoiselle, du moins un dossier résumé.

_________________
CASSIDY Every villain is only as great as his hero.
In life, the road to darkness is a journey, not a light switch.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▬ Roses are red, violets are blue. FUCK YOU WHORE ▬

♠ courrier posté : 2807
♠ multinicks : ND/AE.
♠ crédits : @White Rabbit.
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Genetic's Studies.
♠ mood :: Neutral.
♠ address book ::

MessageSujet: Re: The storm after hurricane ▬ CASSIDY/ZOOEY Lun 25 Juil 2011 - 1:10

Un pied devant l'autre je marchais, sûre de moi, vers le bureau de Cassidy Weasthon. Un fin sourire s'arqua sur mes lèvres, car il faut dire que la présence de la grande patronne illuminait ma journée. J'idolâtrais sans doute un peu trop la chef de projet de Livingscorp, mais tant pis. Une fois devant la porte, je soufflai un coup, remis mes cheveux en place, et avec un air fier je laissais le garde m'annoncer. J'entrai quelques secondes plus tard dans le bureau le plus classe du bâtiment, je suppose. Cassidy demanda à être seule en ma compagnie alors l'homme en costume s'éclipsa. La femme avait cette prestance perceptible, et ce regard déterminé que j'adorais littéralement. Le son ferme de sa voix parvînt à mes oreilles avec clarté - « Bonjour mademoiselle Summer, asseyez-vous, je vous en prie. » - J’acquiesçai d'un signe de tête et pris place sur le siège en face d'elle. Depuis mon entrée, mon regard était plongé dans le sien, confiant - « Nous n’avons pas eu le temps de discuter depuis que vous êtes ici, regrettable. » - Je souris à ces paroles, un sourire en coin, discret mais amusé. Je vis que Weasthon portait également un rictus du même genre au bout des lèvres - « Parlez-moi de vous. De vos études, s’entend. » - Le fait qu'elle s'intéresse à mon cas me ravissait au plus au point, pourtant je repris une attitude vraisemblablement sérieuse et professionnelle - « Quel est votre parcours et qu’avez-vous étudié en génétique ? » - Je me raclai la gorge, avant de répondre, d'un ton assuré - « Eh bien, je suis actuellement en première année de master en génétique moléculaire. J'effectue donc mon stage obligatoire dans votre entreprise, comme vous le savez. J'ai obtenu ma licence avec brio l'an dernier. Je parle couramment l'anglais, le russe et le grec, j'ai quelques bases de français également. Pour ce qui est de la génétique à proprement parler j'ai vu la transgenèse, le clonage et les mutations génétique, notamment chez l'animal. C'est très intéressant, mais mon intérêt est plus fort encore quand il s'agit du génome humain. Je suis passionnée et déterminée dans ce domaine, et je compte intégrer par la suite un laboratoire de renommée. Mes notes sont en conséquence, je peux vous faire parvenir mon dossier si vous désirez vérifier. Je vous admire beaucoup, madame Weasthon. Vous êtes un modèle. » - Je fis une pause avant de continuer « J'ai lu une de vos étude sur Alzheimer et l'ai trouvé pertinente. J'ai beaucoup aimé votre thèse dans laquelle vous expliquez les facteurs génétiques de la maladie. Je l'ai trouvé ... passionnante. » - Quand j'eus finis mon discours, je souris légèrement. Le regard toujours encré sur la personne de Cassidy Weasthon, j'attendais une réaction de sa part avec impatience.

_________________

Did we create a modern myth. Did we imagine half of it. Would happen in a thought from now. Save yourself, the secret is out. To buy the truth. And sell a lie. The last mistake before you die. So don't forget to breathe tonight. Tonight's the last so say good-bye. THE SECRET IS OUT. MODERN MYTH BY 30STM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 274
♠ multinicks : KL/WM
♠ crédits : reminiscences avatar ; gif drey'


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: ■ Scientifique 33.1 ■
♠ mood :: ■ Débordée ■
♠ address book ::

MessageSujet: Re: The storm after hurricane ▬ CASSIDY/ZOOEY Mer 27 Juil 2011 - 11:51

« Techniquement, nous ne sommes pas une entreprise puisque nous n'effectuons pas d'activité économique. » La coupais-je. Avait-elle fini d'ailleurs ? Peu importait, au fond. Je la fixais de mes yeux bleus-verts sans sourciller, ne clignant pas une seule fois. J'esquissais même un faible sourire qui s'apparentait à s'y méprendre plus comme un sarcasme qu'un sourire bienveillant. Et voilà qu'elle me complimentait, comme c'est étonnant. Me contentant de la dévisager sans rien dire, je respirais doucement avant de répondre, toujours aussi neutre. « Vous êtes née en 1988 à Athènes et y avez vécu jusqu'en 1998 puis vous êtes partie vivre quelques mois en Russie avant de vous installer définitivement en Amérique. » Déclarais-je dans un souffle, amusée, quelque peu, du moins. « A Livingscorporation, nous prêtons une attention particulière aux membres du personnel, qu'ils soient salariés ou étudiants. » Bien entendu, je ne connaissais pas tout son dossier, non pas parce qu'il était trop long à mémoriser; j'ai une très bonne mémoire et une lecture seulement me suffirait pour retenir l'intégralité du dossier mais, parce que je ne trouve guère d’intérêt à m'assoir sur mon fauteuil pour éplucher son dossier. « On ne peut rien cacher ici. » Ajoutais-je, menaçante et sincère. J'esquissais un faible sourire lorsqu'elle déclara s’intéresser au génome humain, voilà une belle jeune femme à corrompre... je n'avais besoin de corrompre personne, il suffisait, comme je faisais lors de petits projets, de confier des tâches à chaque personne, des tâches bien distinctes qui serviraient en réalité à assembler quelque chose de plus important, pourquoi pas une arme. J'y réfléchissais dès qu'une minute s'offrait à moi ce qui était bien entendu impossible depuis toute cette pagaille, depuis l'agitation qui résidait depuis de longs mois dans le territoire du Kansas et plus particulièrement dans la mégalopole dans laquelle nous vivons. Je ne fus pas surprise lorsqu'elle ajouta avoir apprécié mon étude sur Alzheimer, rien de bien folichon, une affaire de quelques semaines tout au plus et de connaissances, il faut l'admettre. Je suis ce qu'on appelle une « surdouée », je possède des aptitudes supérieures qui dépassent nettement la moyenne des capacités, des normes établies, je possède un « haut potentiel » et je m'en sers bien, je fais avancer l'histoire, la technologie et la science. Mes découvertes font progresser le monde mais, à mon grand regret, le monde n'est pas prêt à progresser... voilà qui justifie mon désir irrépressif d'apprendre, ma soif inébranlable de connaissance et la vitesse à laquelle je peux assimiler des données, les comprendre. A l'âge de seize ans, alors que toutes les jeunes filles de mon âge s'amusaient à flirter avec des garçons dans un cinéma, j'étais déjà diplômée du double cursus de biologie et de science. Ma mère, affolée ne savait plus très bien quoi faire de moi, sa propre fille, inquiète de constater l'allure à laquelle j'allais pour passer des diplômes et mes capacités qui dépassaient de loin la moyenne. Elle aurait voulu que je sois différente, banale, normale si la normalité est une norme et si la norme est définie par l'homogénéité d'un peuple et puisque le peuple est lent, je devais être lente... perdue dans mes pensées, j'en oubliais presque la présence de ce petit être qui continuait de me toiser, pendue à mes lèvres comme dans l'attente du messie venu de ma gorge. « Vous semblez réunir des qualités qui peuvent intéresser le Federal Bureau of Investigation. » Je parlais en connaissance de cause. Parler trois langues couramment est l'une des conditions pour rentrer au F.B.I et les études de mademoiselle Summer pourront l'amener à être très utiles. « Peut-être pourrais-je vous recommander à la fin de votre stage, seriez-vous intéressée par un poste au sein du Federal Bureau of Investigation à la fin de vos études ? Il vous faudra néanmoins ne pas s'arrêter au master et choisir une spécialité, cela va de soit. » Comment me débarrasser d'elle... non, son dossier était très bon, elle témoignait d'une grande curiosité, d'une aptitude à comprendre et de facilités. Elle serait un bon élément. Et mieux la collaboration est entre Livingscorp et le F.B.I, mieux mes affaires se porteront. Chacun y gagnait, elle, moi, l'organisme... si l'étudiante pouvait servir à autre chose qu'à être seulement « là », nous aurions déjà grandement avancer. Je n'avais rien d'autre à lui faire faire si ce n'est lui demander de m'apporter mon café. Je m'agaçais déjà tant de sa présence qu'il m'arrivait de l'emmener (non pas au niveau 33.1 du moins dans un laboratoire qui travaillait secrètement pour ce niveau) avec moi en laboratoire pour contrôler certains projets et de lui montrer deux trois choses devant ses grands yeux curieux. A croire qu'elle ne voyait vraiment rien dans ses cours théoriques. A croire qu'elle n'apprenait rien non plus si ce n'est des bases, des données et savoirs primaires. Si elle comptait travailler dans ce domaine, il allait falloir qu'elle se forme sur le terrain. Et si je comptais l'avoir dans mes rangs, il allait falloir que « je » la forme sur le terrain ce qui n'était pas sans me déplaire... je recherchais plutôt un génie, un étudiant prometteur en « neurosciences » plutôt qu'une étudiante en « génétique » m'enfin, les spécialités peuvent servir à ça aussi.

_________________
CASSIDY Every villain is only as great as his hero.
In life, the road to darkness is a journey, not a light switch.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▬ Roses are red, violets are blue. FUCK YOU WHORE ▬

♠ courrier posté : 2807
♠ multinicks : ND/AE.
♠ crédits : @White Rabbit.
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Genetic's Studies.
♠ mood :: Neutral.
♠ address book ::

MessageSujet: Re: The storm after hurricane ▬ CASSIDY/ZOOEY Jeu 4 Aoû 2011 - 21:13

« Techniquement, nous ne sommes pas une entreprise puisque nous n'effectuons pas d'activité économique. » - me coupa Weasthon. J'eus un instant d'hésitation, avant de poursuivre mon discours sans me laisser perturber par la patronne - car je savais pertinemment que c'est ce qu'elle était en train de faire - et en ajoutant - « Oui, veuillez m'excuser, votre laboratoire ... » - J'espérais ne pas me tromper une seconde fois, j'espérais être à la hauteur de cet entretien et ça malgré le fait que je savais que Livingscorp était un laboratoire. Cette femme avait un don pour vous faire douter de vos propres certitudes. Elle me fixait de son regard transcendant qui n'avait aucun effet sur moi, ou du moins sans doute pas l'effet escompté - « Vous êtes née en 1988 à Athènes et y avez vécu jusqu'en 1998 puis vous êtes partie vivre quelques mois en Russie avant de vous installer définitivement en Amérique. » - Déclara-t-elle d'un trait. Elle avait donc consulté mon dossier, cependant elle avait entre ses mains plus qu'un simple dossier professionnel ou pseudo-scolaire, ce qu'elle avait entre les mains c'était ma vie, dans les moindre détails, ou presque. Voilà qui me mit la pression plus que sa simple présence dans la pièce - « A Livingscorporation, nous prêtons une attention particulière aux membres du personnel, qu'ils soient salariés ou étudiants. » - un fin sourire se dessina à la commissure de mes lèvres - « On ne peut rien cacher ici. » - J'acquiesçai d'un simple signe de tête. Je n'avais rien à me reprocher en particulier - enfin peut-être à part le fait que j'avais couché avec un flic dans son jardin, ou encore bien failli tuer un de ses employés, aujourd'hui mon ami - seulement je n'aimais pas non plus m'étaler et il y avait des choses dont je n'aimais pas parler. Des choses qui ne regardaient en aucun cas Livingscorp, de toute manière que ce soit. Cassidy Weasthon sembla surprise quand j'évoquai le génome humain. C'était quelque chose qui m'intéressait car je voyais en cela l'avenir de l'humanité. Le progrès était quelque chose de fascinant et de grandiose, et selon moi l'homme était en période de stagnation. Les nouvelles technologies avançaient, mais pour moi le progrès en sciences humaines était primordial. Je portais un intérêt particulier notamment aux mutations génétiques chez l'être humain. C'était incroyable, la mutation nous avait mené de l'état de cellule à l'espèce dominante, la créature la plus évoluée de la planète, une multitude de variations sur autant de générations toutes dues à la mutation. De plus ces derniers temps, notre région rencontrait de nombreuses mutations inconnues et pourtant tout le monde semblait vouloir le cacher, même moi, c'est peu dire. Mais j'imaginais un avenir dans lequel chaque personne pourrait être fière de ce qu'elle est devenue, un monde dans lequel on serait fier d'être 'mutant'. J'avais - intriguée par mon esprit scientifique - effectué quelques tests maisons sur moi-même. J'avais observé au microscope mes propres mutations, et il s'était avéré que depuis la fameuse pluie de météorites, mon ADN abritait de nouveaux gènes. Ces gènes étaient inconnus jusqu'à aujourd'hui et tout à fait nouveaux et sans précédents. C'est là que j'avais fait le lien entre mon don et ces gènes. Cela dépassait de loin les mutations connues comme l'hétérochronie - mutation consistant en une couleur différente pour chaque œil, chaque iris appartenant à une même personne. Non, les mutations qui s'opéraient actuellement dans notre société étaient beaucoup plus importantes et prometteuses. Et par sa son expression, il semblait que la pensée de chef de projet de Livingscoporation ne soit pas si éloignée de la mienne - « Vous semblez réunir des qualités qui peuvent intéresser le Federal Bureau of Investigation. » - J'arquai un sourcil - « Peut-être pourrais-je vous recommander à la fin de votre stage, seriez-vous intéressée par un poste au sein du Federal Bureau of Investigation à la fin de vos études ? Il vous faudra néanmoins ne pas s'arrêter au master et choisir une spécialité, cela va de soit. » - Le FBI ? C'était bien ce qu'elle me proposait, d'intégrer le bureau fédéral ? Non. Ce n'était pas ce pour quoi j'étais là, ni ce pour quoi j'avais étudié. Ce que je désirais, moi, était intégrer un laboratoire scientifique digne de ce nom et exécuter des recherches qui pourraient faire avancer la science. Je ne me voyais pas résoudre des affaires, ça non - « Excusez-moi, Madame Weasthon, mais je ne peux que refuser. Je ne me vois pas du tout, mais alors pas du tout chez les fédéraux. J'ai des capacités, je suis intelligente, bien plus que la moyenne, et je serais beaucoup plus utile dans un laboratoire de recherches. Ce qui me passionne c'est la génétique avec tout ce qu'elle comprend : les cellules du génome humain, les mutations génétiques, leurs évolutions. Je ne veux pas résoudre des investigations, je veux participer aux recherches qui feront progresser l'humanité. » - Je dis ça avec une certaine dose de détermination, comme si je me battais pour convaincre cette femme qui m'orientait vers un avenir que je ne désirais pas. Je tentais de la convaincre que j'étais bien meilleure que ce qu'elle imaginait, et que j'étais un élément majeur dans l'avancée scientifique.

_________________

Did we create a modern myth. Did we imagine half of it. Would happen in a thought from now. Save yourself, the secret is out. To buy the truth. And sell a lie. The last mistake before you die. So don't forget to breathe tonight. Tonight's the last so say good-bye. THE SECRET IS OUT. MODERN MYTH BY 30STM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

It's Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: The storm after hurricane ▬ CASSIDY/ZOOEY

Revenir en haut Aller en bas

The storm after hurricane ▬ CASSIDY/ZOOEY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COLLATERAL DAMAGE :: « wellington city » :: ◮ livingscorporation-
Sauter vers: