Accueil  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez|

The Last Song [Zippora & Ashton] } Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Ashton McLewis

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 178
♠ multinicks : None
♠ crédits : Bazzart
♠ wellington suburbs : Clinton Avenue


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Guitariste
♠ mood :: Alone
♠ address book ::

The Last Song [Zippora & Ashton] } Terminé Empty
MessageSujet: The Last Song [Zippora & Ashton] } Terminé The Last Song [Zippora & Ashton] } Terminé EmptyMar 5 Juil 2011 - 16:37


C’était déjà la dernière chanson. Se retrouver sur scène était un privilège à chaque fois, il adorait jouer même s’il n’était pas toujours le centre principal d’attention. C’était souvent le chanteur qui avait l’attention du public. Ashton avait une belle voix, il savait très bien chanter, mais ce qui lui faisait du bien c’était de jouer. Il avait l’impression que cet instrument permettait de parfaitement laisser passer ses émotions, c’est ce qu’il ressentait depuis toujours et c’est pour cela qu’on parlait de lui comme une guitariste révolutionnaire. Son âme était sa guitare et sa guitare était son âme. C’était une partie de lui et c’était une partie ben plus qu’importante. La musique avait sauvé sa vie et elle le faisait encore. Sans elle, il ne serait rien et il ne serait surement pas là. Le spectacle se passait dehors, dans cette petite ville où il avait décidé de se poser pendant un moment, le temps de reprendre vu, de reprendre son souffle. La chaleur des lumières se percutait contre sa peau alors qu’il laissait ses doigts courir sur les cordes rudes de sa précieuse guitare surnommée Mary. Il pouvait sentir la sueur couler le long de son visage alors qu’il s’afférait à chanter, la voix d’arrière-plan, mais ont pouvait parfaitement l’entendre. Ashton avait une voix spéciale, une voix rauque, une voix emplie d’air et d’un charme certain. Le moment de son solo arrivait et il se perdait le temps de le perdre, il se perdait dans cette musique qui était sienne et qui lui appartenait. Ashton avait des solos dans plusieurs chansons parce que les gens en redemandaient toujours plus. Il aimait entendre les cris de ses admirateurs lorsqu’il jouait et laisser ses doigts couler le long de sa guitare. Il y avait foule pour une si petite ville et on ne voyait même pas jusqu’au fond. Son dernier moment de gloire durait un bon moment, jusqu’à ce que la voix du chanteur s’éteigne et que les voix du public se taisent pour laisser place à une foule d’applaudissements. Ashton avait quelque chose de spécial quand il joutait, un charme et un charisme hors norme. Ce soir, il avait enfilé un pantalon noir un peu moulant, un t-shirt blanc avec une petite veste sans manche noire. Il y avait une large chaine à son cou ainsi que plusieurs bracelets de cuir à ses poignets. Il avait le parfait look d’une vedette du rock. Ses cheveux étaient blond presque blanc et formaient presque un mohawk. Ce soir, ils allaient dans tous les sens parce que la chaleur avait défait sa coiffure, mais peu importe. Il finit par quitter la scène pour se rendre à ses loges et se prendre une bière. Il savait très bien que des gens allaient attendre pendant un bon moment pour avoir la chance d’avoir son autographe, mais ce soir, il n’en avait pas envie. Il attendait sagement que le bruit se dissipe ainsi que la foule avant de sortir de sa loge. Il prenait tranquillement sa bière et c’est après un moment qu’il en sortait enfin pour se diriger dehors, pour prendre sa voiture.

En poussant la porte de sortie, il remarquait une ombre un peu plus loin dans les gradins, mais il était trop loin pour en voir distinctement la forme. Il arrêtait sa marche pendant un moment pour observer cette ombre et finit par s’approcher lentement sous le claquement de ses bottes de cuir noir. Plus il avançait, plus il pouvait voir que cette ombre avait des courbes de femme et c’est surement ce qui le poussait à continuer d’avancer. Le bout de ses doigts se glissait distraitement dans sa barbe, ensuite vers ses cheveux pour les placer un peu, quoiqu’ils ne voulaient pas réellement tenir en place. Il montait les quelques marches pour se rendre à la hauteur de cette personne et finalement observer cette jeune femme qui devait être là depuis des heures. En fait, il ne savait pas réellement si elle devait d’arrivée ou si elle était ici depuis un bon moment déjà. Un léger sourire se posait sur ses lèvres alors qu’il détaillait cette personne qui se trouvait devant lui. « J’espère que vous n’attendiez pas que le groupe sorte parce que nous n’avons pas l’habitude de sortir tout en même temps à la fin d’un concert.» D’ailleurs, elle devait avoir croisé d’autre membre du groupe. Pourquoi était-elle encore là, à attendre? Il espérait qu’elle n’attendait pas que ce soit lui qui sorte parce qu’elle devait être lasse d’attendre. Le guitariste observait attentivement le visage de la demoiselle qui lui disait vaguement quelque chose, il se demandait s'il l'avait déjà vu quelque part mais aux nombres de concert qu'il donnait, ce n'était pas toujours facile.


_________________
The Last Song [Zippora & Ashton] } Terminé Img.php?id=Geo9BvWDE86sh5G


Dernière édition par Ashton McLewis le Ven 29 Juil 2011 - 2:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zippora A. Bowry

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 285
♠ multinicks : J. Eleanor Adams.
♠ crédits : Leightonnouchette (avatar) & Lsi (gif Private Box) & Tsouri (gif sign')
♠ wellington suburbs : Store Lane.


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Vendeuse dans un magasin de vêtements.
♠ mood ::
♠ address book ::

The Last Song [Zippora & Ashton] } Terminé Empty
MessageSujet: Re: The Last Song [Zippora & Ashton] } Terminé The Last Song [Zippora & Ashton] } Terminé EmptyMer 6 Juil 2011 - 21:56

    The Last Song [Zippora & Ashton] } Terminé Boydban2

© Elephantesque.


Je m'enivrais de la musique mélodieuse et délicatement bruyante qui me parvenait aux oreilles. La guitare me fascinait. Elle avait un son aucunement comparable. Et le guitariste... Il était à tomber, tout simplement. Je ne voyais que lui, sur la scène éclairée et chaudement adulée par le public. Il y avait quelques tribunes, mais il était hors de question que je reste loin d'Ashton McLewis. Je me trouvais donc dans la fosse, à crier et à glapire comme toute fan. La plupart des filles regardaient le chanteur qui me paraissait insipide face à lui. Ses cheveux blonds, dont quelques goûtelettes de sueur tombaient, étaient lâches. Ils avaient été impeccablement coiffés mais avaient finis par retomber. Ses grands yeux d'un azur pur étaient fermés alors qu'il se laissait lui aussi porter par la musique. Je me sentais défaillir, alors que mes prunelles se posaient sur lui. Il avait beaucoup de style, beaucoup de charisme et beaucoup de sex-appeal. Il me faisait son effet, comme la première fois que je l'avais vu, vêtu d'une manière pourtant différente.

Dès lors que j'avais su que le groupe où Ashton jouait passait à Wellington, et malgré mon salaire peu rémunéré, je n'avais pu m'empêcher de sauter sur les places. Cet homme... C'était mon dieu, depuis qu'il avait commencé, il y a cinq ans je crois. Sa guitare était la seule chose que j'entendais dans leur musique. Et son visage restait gravé dans ma mémoire ainsi que dans mon coeur. Nous nous étions déjà rencontrés, il y a un an. J'avais été à leur concert, mon premier, puisqu'ils passaient non loin de chez moi. J'étais déjà fasciné par ses mélodies, par ses notes qui parvenaient à me toucher au plus profond de mon être. Mais quand je l'ai vu... Je me suis sentie défaillir. Perdre le contrôle. Je ne voyais plus que lui, comme si le reste du monde était plongé dans une part d'ombre, Ashton étant le seul qui fusse éclairé. Je sais, ça fait un peu gnangnan, mais c'est vraiment comme ça que ça s'est passé. Lorsque j'entendais le son qui sortait de ses doigts, le talent qui s'exprimait de lui, ça me donnait autant envie de danser que de chanter. J'avais toujours eu le rêve qu'un jour, je deviendrais chanteuse. Pourtant, je ne l'avais jamais réalisé. Lorsque je le voyais, je me sentais capable du pire, comme du meilleur. Il me rendait dingue. J'étais pire que les adolescentes qui fantasmaient. J'en étais tombée amoureuse au premier regard, et l'étais restée même après m'être dit que rien ne serait possible.

Cependant, j'avais quand même tenté ma chance. La première fois, je l'avais dragouillé un peu. Mais je m'en sors pas très bien à ce niveau là, et je devais être un peu pathétique. Pourtant, il ne m'avait pas repoussé, mais notre rencontre avait été interrompue par le chanteur qui annonçait à Ashton qu'ils partaient et qu'ils ne l'attendraient pas. J'aurais tout donné pour rester avec lui... Mais je n'avais pas désiré être l'une de ces groupies prêtes à se donner corps et âme sans aucune promesse en retour. Si je me donnais, il me fallait de l'amour. Et je savais que c'était impossible. Pourtant, mes pieds m'avaient menées une nouvelle fois à ses côtés, et c'est le coeur battant la chamade, clamant son amour à l'intérieur de moi que je le fixais, que je l'adulais, tel un Dieu ancien et non reconnu. Il l'était, à mes yeux. Le plus parfait des hommes, le plus désirable. Je me serais damnée volontiers pour un baiser de sa part. Le corps frissonnant sous l'émotion qui transpirait de la musique d'Ashton, les larmes au bord des yeux, j'écoutais et m'envirais de ses notes. C'était ce que j'avais entendu de plus beau. Et à présent que je commençais à me faire à ma nouvelle vie ici, à Wellington, cela me donnait du beaume au coeur. Il m'encourageait à donner le meilleur et à ne pas abandonner mes rêves. J'étais fascinée par les sentiments qui passaient sur son visage, qui s'exprimaient et s'insuflaient dans le coeur de tout à chacun. Pourtant, j'aurais pu mettre ma main à couper que j'étais la seule à y faire attention, à les ressentir.

Je ne sais ce qui poussait ces crétines à aduler ce chanteur. Il était mignon, oui. Mais il était bien moins charismatique et sensuel qu'Ashton. Je me sentais bien, à écouter sa guitare. Je me sentais à ma place. J'aurais voulu l'entendre toute la nuit, j'aurais aimé avoir une chance avec lui, pouvoir entendre sa musique toute ma vie. Qu'il compose des morceaux pour moi. Mais tout cela... Ce n'était que des chimères. Des rêves, ni plus ni moins. Un garçon aussi célèbre que lui ne pouvait s'intéresser à une nana aussi banale que moi. Enfin... Banale à sa manière. En plus, je le connaissais à peine. Nous n'avions pas beaucoup discuté... Le concert prit fin avant même que je ne fus satisfaite. Telle une étreinte passionnée, je fus stoppée dans mon élan. J'en voulais encore, plus. Mais c'était fini. Des regrets vinrent se ficher sur mon visage, mais je ne comptais pas repartir bredouille. Je sortis et attendis patiemment, dans le froid, qu'Ashton sorte. J'étais dans les gradins et mon visage était caché par les ombres. Ca aurait pu faire peur, si je m'étais mise à m'enflammer... Mais mon but n'était pas de l'effrayer, après tout. Je voulais lui parler. Le voir. Le toucher. Bon, d'accord. Je me contenterai simplement des deux premières hypothèses.

Après de longues minutes qui me semblèrent des heures, il sortit. Mon coeur se souleva dans un élan d'impatience et de peur. Et s'il m'envoyait sur les roses ? J'avais l'habitude, cela dit, avec Aedan... Mais je n'aimais pas ça. J'avais envie d'entendre sa voix. J'en avais quelques souvenirs... Un timbre chaud, presque sirupeux, et un peu rauque à la fois. Une voix singulière qui me faisait frissonner des pieds à la tête et qui me donnait envie qu'elle ne s'arrête jamais de parvenir à mes oreilles. Il monta jusqu'à moi et je ressentis un tel bonheur que je crus pendant un instant m'évanouir. Mais j'étais consciente. J'étais là. Vêtue d'un blouson de cuir, d'un jean noir et troué ça et là ainsi que d'un haut un peu trop grand, mes longs cheveux laissés librement dans mon dos, je n'avais ni chaud ni froid. Rien ne comptait à part Ashton, de toute façon. Il sourit lorsqu'il arriva à ma portée, et je ne pus m'empêcher de rougir. Ses prunelles aussi claires qu'un ciel d'été se posèrent sur moi, et je ne pus que plonger les miennes à l'intérieur. J'avais chaud, je me sentais bizarre. Mais j'étais bien trop occupée à écouter sa voix. « J’espère que vous n’attendiez pas que le groupe sorte parce que nous n’avons pas l’habitude de sortir tout en même temps à la fin d’un concert.» Je tournais la tête de droite à gauche, les joues écarlates. « Non... Je t'... Je vous attendais. Je me nomme Zippora, et nous nous sommes déjà parlés il y a un an. Je... J'ai été tellement contente que vous passiez dans le coin que j'ai sauté sur l'occasion. »

Debout face à lui, je faisais pâle figure. Il me dépassait facilement d'une tête ou deux, puisque je ne faisais qu'un mètre soixante. Ou cinquante-neuf... C'est pareil ! J'ajoutais rapidement, phobique du silence : « Je suis venue pour vous voir. Vous. J'aime votre musique. Celle de votre guitare. Elle me semble si mélancolique, si pleine de sentiments... C'est indescriptible. Mais j'aime vous entendre jouer. Les autres membres du groupe font pâle figure à côté, si vous voulez mon avis... Sans vouloir les dénigrer ou les vexer ! » Je rougis d'avantage. Et voilà, je passais déjà pour une idiote qui ne passait son temps qu'à critiquer. Ce n'est pas ce que j'avais voulu dire... Je baissais les yeux, me sentant coupable. J'avais envie de me faire pardonner, mais je ne savais pas comment. Le froid mordait ma peau, je le sentais même si j'y étais indifférente. Je proposais alors « Vous voudriez... Prendre un café avec moi ? Il ne fait pas très chaud et... Si vous ne devez pas repartir tout de suite... J'aimerais beaucoup discuter avec vous. Vous êtes mon Dieu depuis que j'ai entendu une de vos musiques. Je trouvais le chant et tous les autres instruments de trop, mais j'ai beaucoup aimé. Me trouvez-vous indisciplinée et méchante d'ainsi cracher sur le travail de vos amis ? » Je fis la moue, espérant qu'il n'en prendrait pas ombrage et surtout qu'il accepterait ma proposition. Je voulais le connaître... Je voulais tenter ma chance.

_________________
    ღ Voice of Zippora ღ
    The Last Song [Zippora & Ashton] } Terminé Vd2yc3
    † Innocence † :
    « This innocence is brilliant. I hope that it will stay. This moment is perfect please don’t go away. I need you now and I’ll hold on to it don’t you let it pass you by. I found a place so safe not a single tear. The first time in my life and now it’s so clear. Feel calm I belong I’m so happy here. It’s so strong and now I let my self be sincere. I wouldn’t change a thing about it. This is the best feeling. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashton McLewis

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 178
♠ multinicks : None
♠ crédits : Bazzart
♠ wellington suburbs : Clinton Avenue


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Guitariste
♠ mood :: Alone
♠ address book ::

The Last Song [Zippora & Ashton] } Terminé Empty
MessageSujet: Re: The Last Song [Zippora & Ashton] } Terminé The Last Song [Zippora & Ashton] } Terminé EmptyJeu 7 Juil 2011 - 8:44


La sensation était incomparable lorsqu’il jouait. La musique semblait panser tous les maux qui pouvaient avoir pris place depuis le début, depuis son enfance, depuis toujours. Quand il jouait, ça lui procurait un bienfait incomparable, mais reste que le mélange parfait était une bonne ligne de cocaïne et des heures de musique. Quand il jouait, il était envahi d’un sentiment indescriptible, quelque chose d’impossible à définir. Jouer le rendait lui-même, le rendait lui, c’est le seul moment où il ne se posait pas la moindre question. Son groupe durait depuis cinq ans et il commençait à prendre de plus en plus d’ampleur. Ils étaient venus ici pour jouer une ou deux soirées et ils devaient repartir tout de suite. Ce qui avait été étonnant de la part d’Ashton c’est qu’il se soit acheté une énorme maison ici parce qu’il aimait la ville. En fait, il aimait surtout le fait de passer inconnu et de ne pas se faire reconnaître à tous les coins de rue. L’anonymat lui faisait le plus grand bien. Certainement que des gens pouvaient le reconnaître de temps en temps, mais c’était beaucoup moins pire que quand il se trouvait dans une grande ville.

Le concert avait passé tellement vite, il chantait la plupart du temps, mais il n’aimait pas chanter en voix principal. Il préférait amplement faire une voix de second plan et se concentrer sur la guitare que de chanter même, si les admirateurs aimaient souvent plus les chanteurs, il n’en avait rien à faire. Il voulait faire ce qu’il aimait, jouer de la guitare et de plus, il était le fondateur du groupe avec son meilleur ami. C’était en partie grâce à lui que les Black Pieces existaient. C’est surement pour cette raison qu’ils étaient là ce soir, dehors sur cette scène et sous les cris de ses nombreux spectateurs. Il y avait eu beaucoup de gens et il ne s’attendait pas à voir une foule aussi grande ce soir, ça lui faisait plaisir, de voir que des gens aimaient sa musique. En même temps, il n’était pas la vedette la plus gentille avec ses admirateurs, il n’aimait pas s’ouvrir aux autres. En fait, il en était simplement incapable de s’ouvrir aux autres. La peur, l’indépendance, il était simplement de la sorte.

La dernière chanson avait passé et il était simplement sortie pour allez à sa voiture, mais quelque chose avait attiré son attention. Ashton s’était donc dirigé vers l’estrade pour allez voir les personnes qui s’y trouvaient et il avait été agréablement surpris. Après un concert, il était toujours d’humeur, il se sentait bien et il ne se sentait pas en manque de quoi que ce soit. Reste que souvent, il ne prenait pas la peine de parler à ses admirateurs, ça ne l’importait que trop peu malheureusement. Son regard se posait sur la demoiselle qui lui disait vaguement quelque chose, il était clair qu’il l’avait déjà vu quelque part, mais il se demandait encore où il avait bien pu la voir. Disons que des femmes il en voyait pas mal lors de ses concerts, elle n’était pas la seule à tenter de tirer quelque chose de lui. Il restait debout devant elle alors qu’elle se levait, il baissait la tête pour continuer de la regarder. Le guitariste commençait lentement à la replacer, elle avait pris un an de plus et avait l’air un peu plus mature. Il aimait bien son style, ce genre de femme lui plaisait bien, mais il ne pourrait pas non plus se taper toutes les belles femmes qu’il croisait. « Ah. Je savais que ton visage me disait quelque chose, je cherchais où je t’avais déjà vu. Ça vient de répondre à ma question.»

Ashton avait décidé de changer de façon de faire, étant donné qu’ils se sont déjà parlé par le passé, il décidait d’arrêter de jouer la carte de la politesse. De toute façon, elle était jeune et il n’avait pas besoin de la vouvoyer et il n’aimait pas nécessairement cette manière de faire. Il le faisait pas habitude, mais il n’aimait pas se faire vouvoyer. Ce qu’elle disait par la suite lui arrachait un sourire. En fait, ça lui faisait plaisir d’avoir ce genre de compliment, il n’allait pas s’en plaindre. Le musicien glissait une rapide main dans ses cheveux pâle alors qu’il plongeait son regard dans celui de la demoiselle. Il se demandait encore pourquoi il se trouvait là, mais il n’avait pas envie de partir, elle l’amusait la petite. « Ça fait plaisir que ma musique te plaise. Je suis content que mon amour pour la musique passe bien quand je joue, parce que c’est toute ma vie. Pas besoin de me vouvoyer Zippora, je préfère même le contraire» Il marquait une pause pour l’écouter avant de lui répondre une fois de plus. « Je ne repars pas tout de suite, en fait, je me suis acheté une maison ici, mais que ça reste entre nous. Je préférais éviter d’avoir un tas de groupies qui s’attroupent devant ma porte. Je ne risque donc pas de partir de si tôt et ca me ferait plaisir de prendre un café avec toi. On va prendre ma voiture, je ne reste pas loin alors je t’invite ma belle »

Le musicien finit par descendre les quelques marches suivies d’une grande admiratrice et il se dirigeait donc vers sa voiture. C’était une simple BMW noire, chic et distinguée, mais des voitures, il en avait des tas de toute façon. Il ouvrait la porte à la jeune femme avant de se poser du côté conducteur et de mettre le contact. Le chemin ne fut pas très long et après un moment il se garait dans la cour d’une grande maison qui avait un style particulièrement moderne. Il laissait la demoiselle le suivre jusqu’à l’intérieur. C’était une maison dans les teintes de noir de blanc et de rouges et elle avait un style très moderne. Un endroit chic, classe et qui devait avoir coûté une petite fortune, mais peu importe. « Hm. Voilà ma maison. Fais comme chez toi et je te sers un café, sinon j’ai un bar avec tous les alcools pas possible alors ça dépend de ce que tu veux boire.» Il finit par retirer sa veste de cuir et sa petite veste sans manche pour se retrouver simplement en chandail blanc, il était quelque peu moulant et laissaient paraître des lignes de muscles sur son ventre et ses bras. Il lui souriait avant de se diriger vers sa cuisine pour se prendre une bière, mauvaise habitude peut-être, mais il aimait alors pourquoi s’en passer.

_________________
The Last Song [Zippora & Ashton] } Terminé Img.php?id=Geo9BvWDE86sh5G
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zippora A. Bowry

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 285
♠ multinicks : J. Eleanor Adams.
♠ crédits : Leightonnouchette (avatar) & Lsi (gif Private Box) & Tsouri (gif sign')
♠ wellington suburbs : Store Lane.


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Vendeuse dans un magasin de vêtements.
♠ mood ::
♠ address book ::

The Last Song [Zippora & Ashton] } Terminé Empty
MessageSujet: Re: The Last Song [Zippora & Ashton] } Terminé The Last Song [Zippora & Ashton] } Terminé EmptyVen 8 Juil 2011 - 1:32


Muzicons.com


Encore maintenant, alors que le concert était terminé, j'étais empreinte d'une joie intense, d'une admiration teintée de béatification incommensurable. Pourtant, de ce concert, je ne restais qu'une seule et unique chose : Ashton, l'expression qui s'était mue sur son visage alors que je le regardais, que je l'adulais et que je l'aimais. Sa guitare qui ne cessait d'émettre, par des sons, les sentiments qui transparaissaient dans son être, qui s'exprimaient librement. Et le mieux... Le mieux c'est que mon idole... Il se trouvait devant moi. Fier, droit et aussi beau qu'un Dieu de la trempe d'Eros. J'aurais pu me damner pour avoir ne serait-ce qu'un regard de sa part, et voilà que je lui parlais. Je n'aurais pas dû dire les choses ainsi, mais les mots défiaient ma pensée, quittaient mes lèvres pour mourir dans l'air sans que je ne puisse les arrêter. Des traitres, voilà ce qu'ils étaient. Pourtant, il semblait intéressé par moi et ne faisait pas mine de partir. Je ne comprenais pas, et pourtant, je ressentais une joie innommable du fait que nous discutions, une fois encore. Allait-il m'oublier, comme la dernière fois ? Dieu, j'espérais que non.

« Ah. Je savais que ton visage me disait quelque chose, je cherchais où je t'avais déjà vu. Ça vient de répondre à ma question.» Je rougis et souris à la fois. Cela me faisait plaisir qu'il se souvint de mon visage, pourtant si banal. Je n'avais pas beaucoup changé en un an, si ce n'est le piercing qui ornait à présent mon nez mutin. Mes cheveux avaient peut-être poussés, et je ne savais dire depuis combien de temps une frange ornait mon front. Pourtant, j'étais persuadée qu'il n'avait pas fait très attention à moi. Il venait de me prouver le contraire, et ça me faisait plaisir. Lui, il n'avait vraiment pas changé. Il était toujours aussi beau, mais... La dernière fois que je l'avais vu, c'avait été sur une affiche quelques jours auparavant. Il était célèbre, pas comme moi. Je ne pouvais donc pas oublier son visage, d'autant plus qu'il hantait mes pensées.« Ça fait plaisir que ma musique te plaise. Je suis content que mon amour pour la musique passe bien quand je joue, parce que c'est toute ma vie. Pas besoin de me vouvoyer Zippora, je préfère même le contraire» Me dit-il encore. Sa voix résonnait, tel un écho mélodieux, à mes oreilles. Douce, chaude, sensuelle, telle une caresse effleurant ma peau et me rendant désireuse de davantage. Je remis les pieds sur terre pour lui répondre, néanmoins. « D'a... D'accord. Si vous... Enfin si tu préfères que je te tutoie, je ne vais pas me gêner... Même si ça m'embarrasse un peu... Je... Je t'adule tellement que le tutoiement semble être blasphématoire. »

La teinte rougeâtre de mes joues s'intensifia davantage. Je passais presque pour une fidèle servante, une prêtresse d'un temple grec qui serait à l'effigie d'Ashton. D'accord, dans ma tête, ça n'en était pas très loin. Mais je ne voulais pas qu'il pense que j'étais aussi soumise et aussi... Attachée à l'image que j'avais de lui. Et s'il me pensait amoureuse ? Il serait vexé, je suppose. Puisque je ne le connaissais pas, je n'aimais que son physique. Mais c'était faux ! J'aimais, et j'aime toujours, ce qui transparaissait de lui. Les sentiments qui me parvenaient alors qu'il jouait. C'est ce qui m'avait plût. Cette tristesse, cette solitude, qui cachaient tant de choses... J'avais l'impression de l'avoir toujours connu alors que nous ne nous étions jamais parlés. Je suis bizarre, je sais... « Je ne repars pas tout de suite, en fait, je me suis acheté une maison ici, mais que ça reste entre nous. Je préférais éviter d'avoir un tas de groupies qui s'attroupent devant ma porte. Je ne risque donc pas de partir de si tôt et ca me ferait plaisir de prendre un café avec toi. On va prendre ma voiture, je ne reste pas loin alors je t'invite ma belle » J'affichais une mine atterrée. Pas que je fusse déçue ou que je ressente un autre sentiment aussi négatif. Juste qu'il me confiait un.. Un... Un secret. Mon Ashton. Mon Idole. Il me confiait quelque chose...

Des larmes de joie embuèrent mes yeux et je les essuyais rapidement pour qu'il ne se fasse pas de mauvaises impressions sur moi. J'hochais vivement la tête pour lui signifiait que je ne dirais rien. En plus... Il m'avait dit que... Que... Que j'étais belle. La tête me tournait. J'avais l'impression que j'allais m'évanouir, tant j'étais heureuse. Mais... je me rendis compte que j'avais cessé de respirer, et que ce n'était que pour cette raison que je m'étais sentie défaillir. J'avais l'air bête, une fois de plus, mais je priais pour qu'il ne l'ait pas remarqué. Je le suivis d'un pas rapide, impatiente d'être dans sa voiture et de voir à quoi ressemblait la maison où vivait Ashton. Je ne savais même pas qu'il en avait une dans le coin ! Etais-je la première admiratrice qu'il emmenait là-bas ? Je me plaisais à penser que oui, même si ce n'était qu'une illusion de plus. Il m'ouvrit la porte et je m'engouffrais dedans, regardant d'un air ébahi le cuir couvrant les sièges. Ce n'était pas le genre de voiture que j'aurais... Ce ne fut pas long pour que nous arrivions dans sa bâtisse, qui était plus chic et distinguée que je l'avais pensé. Elle était très jolie, et me plaisait beaucoup. Nous entrâmes et je fixais les alentours avec des yeux brillants. J'étais dans l'univers d'Ashton, avec lui... La vie ne pouvait être plus clémente avec moi !

« Hm. Voilà ma maison. Fais comme chez toi et je te sers un café, sinon j'ai un bar avec tous les alcools pas possible alors ça dépend de ce que tu veux boire.» J'hochais la tête, essayant de me décider. Mais j'avais beaucoup de mal à me concentrer puisqu'il enlevait sa veste et l'autre, sans manches, qui se trouvait en dessous. Il n'allait pas se déshabiller, quand même ? Je fus déçue et soulagée de constater que... Non. Le haut blanc qu'il portait me laissait rêveuse. Les courbes musclées et pourtant si fines et gracieuses de son torse étaient mises en valeur, ainsi que la naissance de ses hanches et de... De plus. Je m'obligeais à arrêter de le fixer comme s'il s'agissait d'un gâteau au chocolat que j'avais envie de dévorer dans la minute et déclarais, d'une voix tremblotante d'émotions et d'envies incomprises : « Je... Euh... Je veux bien de l'alcool, finalement. Tu aurais du Soho ou du Malibu ? Quelque chose de sucré... S'il te plaît. » Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais j'en avais envie. Je voulais me conduire comme une adulte et non comme la petite fille que j'affichais tout le temps. Il avait vingt-six ans après tout... Ashton m'apporta ma boisson et je l'avalais d'un trait après l'avoir remercié. La tête me tournait une fois encore et je vérifiais ma respiration. Ca, c'était OK. J'avais chaud...

Je retirais ma veste en cuir que j'allais poser, titubant légèrement, sur un fauteuil. J'enlevais également mon t-shirt et restais avec mon jean déchiré au niveau des genoux et des cuisses ainsi qu'avec mon soutien-gorge blanc. Je n'avais pas une poitrine très développée mais bon. De toute façon, j'étais pas vraiment consciente de ce que je faisais. Mon esprit, mon cerveau... Il réagissait plus normalement. J'ordonnais à mes bras de me rhabiller, mais ça ne marchait pas. La réalité me semblait altérée. Je me demandais si je n'étais pas en train de rêver, au fond... Je n'aurais jamais fait preuve d'autant d'inhibition dans la vie réelle, après tout. Ca devait être ça. Je m'approchais de mon Dieu, d'une démarche féline et chaloupée bien qu'un peu titubante, manquant quelques fois de me ramasser par terre, et agrippais la chemise blanche du jeune homme une fois à sa hauteur. Ensuite, je me plaquais contre lui, plaçant mes mains sur ses hanches qui étaient à la fois fines et affirmées, déposant ensuite mes lèvres sur les siennes. J'avais toujours eu envie de faire ça. Depuis que je l'avais entendu à la radio, un jour lors de mon adolescence, j'avais rêvé de l'embrasser, et même plus encore. Que tout se passe comme dans les contes et que nous finissions ensemble. J'étais certaine que ce rêve, que je faisais là, se passerait selon mes attentes. Pourtant... Etait-ce réellement un rêve, au fond ? Peut-être pas.

[HS - Je te conseille d'aller voir la traduction de Still Dreaming - Silverstein. C'est le titre de la chanson. - HS]

_________________
    ღ Voice of Zippora ღ
    The Last Song [Zippora & Ashton] } Terminé Vd2yc3
    † Innocence † :
    « This innocence is brilliant. I hope that it will stay. This moment is perfect please don’t go away. I need you now and I’ll hold on to it don’t you let it pass you by. I found a place so safe not a single tear. The first time in my life and now it’s so clear. Feel calm I belong I’m so happy here. It’s so strong and now I let my self be sincere. I wouldn’t change a thing about it. This is the best feeling. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashton McLewis

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 178
♠ multinicks : None
♠ crédits : Bazzart
♠ wellington suburbs : Clinton Avenue


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Guitariste
♠ mood :: Alone
♠ address book ::

The Last Song [Zippora & Ashton] } Terminé Empty
MessageSujet: Re: The Last Song [Zippora & Ashton] } Terminé The Last Song [Zippora & Ashton] } Terminé EmptyVen 8 Juil 2011 - 7:55


Ashton avait une bonne mémoire des visages, enfin, quand cela pouvait lui être utile, mais va savoir pourquoi il se souvenait d’elle. Des groupies, il en voyait des tas à chaque fois qu’il venait de terminer un concert et elle s’accumulait de plus en plus. Il n’était pas du genre à se taper les petites groupies qui voulaient le voir, souvent, il trouvait cela un peu trop facile. Ashton avait besoin de défi et malgré le fait qu’il avait l’esprit mal tourné, il n’aimait pas coucher avec n’importe qui. Il gardait souvent les mêmes conquêtes, celles qui étaient capables de garder son attention plus qu’une seule nuit. Il n’y en avait pas un tas, mais le musicien aimait bien le jeu de séduction, c’était toujours agréable et il avait le tour avec les femmes, mais avec les hommes s’était toute autre chose. En fait, il n’avait aucune expérience et il préférait continuer dans cette voie. Zippora. Il l’avait rencontré un an auparavant et elle l’avait amusé, c’est surement pour cela qu’il se souvenait d’elle. Il se souvenait de toute cette admiration qu’elle avait pour lui et en ce moment, il pouvait voir que c’était encore le cas. Juste la façon dont elle disait les choses, cela avait le don de le faire sourire. Il baissait un peu son minois en observant la demoiselle, ce qu’elle disait le faisait sourire une fois de plus. Il ne comprenait pas pourquoi les gens lui donnaient autant de considération, il n’en avait que très peu pour lui-même. « -Non mais ça me fait sentir beaucoup plus vieux que je ne lui suis vraiment et après tout, je suis humain, comme tout le monde. Ce n’est pas parce que je joue dans un groupe que je suis différent.»

Ashton ne savait pas pourquoi il l’invitait chez lui, mais il avait envie de passer du temps avec la demoiselle qui avait beaucoup de considération pour lui, peut-être que ça lui faisait du bien d’avoir autant de compliments. Contrairement à ce qu’on pouvait penser, il ne se considérait pas et n’était pas fier de ce qu’il avait pu faire dans sa vie. En fait, dans sa vie, il n’avait pas réellement confiance en lui à cause de son enfance alors avoir autant d’admiration d’une personne lui faisait étrange. Il voyait le rouge prendre place sur les joues de la demoiselle alors qu’il l’invitait chez lui. Il se demandait pourquoi il faisait autant d’effet, pourquoi elle était attirée par lui. Ashton se demandait si elle était de la sorte parce qu’il jouait dans un groupe connu, il ne faisait pas confiance aux gens et il pensait qu’ils n’en voulaient qu’à son argent. Déjà qu’à la base, le musicien ne s’ouvrait pas aux autres parce que tout au long de sa jeunesse, il s’est senti rejeté, mais au lieu de contrer cela, il a simplement continué dans cette lancée. Le chemin ne fut pas très long avant qu’ils n’arrivent tous deux chez lui et une fois à l’intérieur il proposait quelque chose à boire à la demoiselle. Il laissait sa veste traîner sur le coin d’une chaise alors qu’il prenait une nouvelle gorgée de sa bière. Le musicien se dirigeait donc vers le bar afin de faire une boisson à la demoiselle et il s’approchait d’elle pour lui tendre. « Je reviens dans cinq minutes, ça ne sera pas très long.» Ashton se dirigeait vers le système de son pour l’ouvrir, une musique rock venait prendre place dans l’air alors qu’il se dirigeait à l’étage.

Ce ne fut pas très long, quelques minutes avant qu’il ne revienne en bas et il ne s’attendait pas à voir cela. Enfin, à la voir de la sorte. Son regard se posait sur la demoiselle qui était maintenant en soutien-gorge, il s’approchait un peu d’elle, mais alors qu’il allait lui demander si elle allait bien, elle se levait pour se diriger vers lui. Ses doigts glissaient le long de son corps pour se poser sur ses hanches alors qu’elle posait ses lèvres sur celle d’Ashton. Le guitariste était surpris de cette initiative et il se disait qu’il n’aurait peut-être pas dû y donner quelque chose d’aussi fort. Sa main se posait sur la nuque de la demoiselle alors que la demoiselle se collait contre lui. Il aurait parfaitement pu profiter de la jeune femme, mais il se résignait à la pousser après un petit moment, elle ne semblait pas tenir parfaitement bien l’alcool. Ashton la poussait doucement pour poser ses deux mains contre ses joues, son regard se posait directement dans celui de la demoiselle. « Zippora. Est-ce que tu vas bien. Je suis peut-être allez un peu fort sur ton verre.» Il prenait sa main pour la mener jusqu’au canapé et il la posait contre celui-ci. Ashton se posait tout juste à côté d’elle et se penchait vers elle en posant sa main contre sa cuisse. « Ce serait peut-être mieux que tu dormes ici non? Je ne vais quand même pas te laisser repartir de la sorte. J’ai une chambre d’ami en haut, je vais te donner tout ce qu’il faut tout à l’heure.» En fait, il ne savait pas réellement quoi faire, il ne voulait pas coucher avec elle parce qu’elle semblait complètement bourrer et Ashton n’était pas un tendre alors c’était difficile de gérer la situation. Elle était quand même à moitié nue devant lui. Il se levait donc pour attraper son chandail et lui enfilés, c’est bien la première fois qu’il habillait une femme et il revenait avec un verre d’eau. « Tu serais mieux de prendre de l’eau, je pense.»

_________________
The Last Song [Zippora & Ashton] } Terminé Img.php?id=Geo9BvWDE86sh5G
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zippora A. Bowry

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 285
♠ multinicks : J. Eleanor Adams.
♠ crédits : Leightonnouchette (avatar) & Lsi (gif Private Box) & Tsouri (gif sign')
♠ wellington suburbs : Store Lane.


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Vendeuse dans un magasin de vêtements.
♠ mood ::
♠ address book ::

The Last Song [Zippora & Ashton] } Terminé Empty
MessageSujet: Re: The Last Song [Zippora & Ashton] } Terminé The Last Song [Zippora & Ashton] } Terminé EmptySam 9 Juil 2011 - 23:47


Muzicons.com


« -Non mais ça me fait sentir beaucoup plus vieux que je ne lui suis vraiment et après tout, je suis humain, comme tout le monde. Ce n’est pas parce que je joue dans un groupe que je suis différent.» M'avait répondu Ashton, après que je lui eusse dit que le tutoyer me semblait déplacé. Je souris. Oui c'est vrai, mais ce n'était pas parce qu'il était dans un groupe que je l'aimais. Juste parce que les sentiments qui transparaissaient grâce à sa guitare m'avaient... Fascinée. C'était le mot, oui. Je n'avais pu m'imaginer un seul instant de ne plus écouter sa musique après cela. Et le voir, en face de moi, en chair et en os... Ca paraissait improbable. Pourtant, c'était vrai, et je le savais. Je sentais le froid qui me glaçait la peau et les os. Il m'avait invité chez lui, qui plus est... J'étais dans sa demeure, à admirer tout ce qui s'y trouvait. Je ne voulais pas paraître pour une curieuse, pourtant j'avais envie de le connaître, de découvrir des éléments de sa vie. Etait-ce déplacé ? Peut-être... Mais je ne pouvais m'empêcher de regarder dans tous les coins, sans pour autant fouiller.

Je me sentais bien, à l'aise. Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais j'étais imprégnée de l'impression de l'avoir toujours connu. Pourtant... On ne se parlait pas beaucoup. Je ne savais rien sur lui. Mais je ne saurais expliquer... C'est comme si un lien ancien nous unissait. Et ce n'était pas moi qui allais me plaindre, de toute façon ! Est-ce qu'il allait essayer de profiter de moi ? Une partie de moi était répugnée à l'idée qu'il puisse vouloir s'emparer de moi le temps d'une nuit, alors que l'autre n'attendait que ça. Ashton mit de la musique, genre rock, mais aucun son ne parvenait à mes oreilles. Ayant déjà bu un verre de je ne sais quel liquide sirupeux, j'étais dans mon Monde. D'autant que la musique d'Ashton, que j'avais entendu plus tôt, restait gravée dans ma tête, et continuait de passer jusqu'à mes oreilles. Il revint rapidement après être allé à l'étage et je me dirigeais vers lui. Je l'embrassais avec fougue, l'haleine empestant l'alcool que j'avais ingurgité. Aucun doute : Je ne tenais en rien les boissons alcoolisées. Et je n'en gardais aucun souvenir à mon réveil, qui plus est. Ce ne serait qu'un mauvais moment à passer pour nous deux, je suppose. Et puisque j'étais saoule, il pouvait en profiter... J'étais trop stone pour m'en rendre compte de toute façon.

Il finit néanmoins par me repousser, et ce fut un peu déçue que je me reculais. Je devenais pire qu'une gamine effrontée, sous les effets de l'alcool. J'avais envie de pleurer, d'être ainsi rejettée. Mais je restais digne. Plus ou moins, vu ma démarche tout sauf assurée. Puis d'abord, ce n'était pas perdu, puisqu'il n'avait pas rompu le baiser tout de suite ! Si ça se trouve, je lui plaisais un peu quand même. Je m'enorguellis à cette idée. Il attrapa mon visage fin dans ses deux grandes mains en me regardant. Je sais pas pourquoi, mais j'avais encore envie de lui faire un bisou. « Zippora. Est-ce que tu vas bien. Je suis peut-être allez un peu fort sur ton verre.» Je hochais la tête avant de me blottir contre lui, déposant un bisou sur sa joue un peu rêche à cause d'une barbe naissante. Je me sentais bien et nauséeuse à la fois. Mais dans le nuage cotonneux où je me trouvais, je n'avais pas envie de bouger. J'étais bien trop agréablement mise. Il m'amena néanmoins jusqu'au canapé, sa main dans la mienne, et je rougis légèrement. Ca avait beau être un rêve, tout paraissait bien réel. Et j'avais encore la sensation de ses lèvres contre les miennes... Ca avait été agréable. Très, même. Je m'assis lourdement sur la surface confortable que constituait le canapé d'Ashton alors qu'il posait sa main sur ma cuisse, faisant frissonner le peu de peau qu'il touchait.

C'était même mieux qu'un rêve. Je ressentais tout, je voyais tout. Et le pire - enfin, le mieux - fut sa proposition. « Ce serait peut-être mieux que tu dormes ici non? Je ne vais quand même pas te laisser repartir de la sorte. J’ai une chambre d’ami en haut, je vais te donner tout ce qu’il faut tout à l’heure.» Je souris innocemment et d'une façon enfantine. Ca me ravissait qu'il me propose ça. En plus, il avait même une chambre d'ami... Mais ça voulait dire que je lui plaisais pas ? J'affichais une moue boudeuse alors que je demandais, d'une voix morne. « Je veux bien dormir ici... Mais je te plais pas ? Tu veux pas rester avec moi ? Fallait pas me laisser penser ça... » La voix et les lèvres tremblotantes sous l'émotion, je cachais ma poitrine couverte seulement d'un soutien-gorge avec mes bras. Je me sentais idiote, soudainement. Et puis... Mon rêve il était pas aussi bien que tout à l'heure, là. Il devenait moins attractif, et j'avais presque envie d'en sortir, de me réveiller. En plus j'étais saoule, et j'avais autant envie de pleurer que de dormir. Mais pourquoi dormir dans un rêve ? Ca servait à rien... Et ça ferait un rêve emboité dans un rêve... Ouhhh... Je commençais à avoir mal à la tête, à force de réfléchir à des trucs aussi compliqués. Je me tournais à moitié pour qu'Ashton ne puisse voir mon visage où une expression déçue était peinte.

Il se leva et je résistais à l'envie dévorante de lui demander de rester avec moi, et surtout de regarder ce qu'il faisait. Je fus abassourdie lorsque je vis son t-shirt me parvenir dans les mains. Mes yeux se posèrent instantanément sur son torse lisse qui me fit rougir. J'attrapais le tissu et le gardais dans mes mains, contre ma poitrine. J'avais envie de nicher mon nez dedans pour en sentir l'odeur, et surtout... De ne jamais lui rendre. J'avais la chance d'avoir touché Ashton, de lui avoir parlé, d'avoir été chez lui... Ca pouvait vraiment pas être réel. Pourtant, j'aurais tant aimé... Mais Ashton prit le t-shirt pour me l'enfiler, alors que je levais les bras pour lui faciliter le travail. Le tissu était doux contre ma peau, et bien trop large pour moi. On aurait dit que j'avais piqué un t-shirt à mon père... Mais c'était le sien. Et même si je savais que ce n'était pas réel, j'en étais heureuse. Il revint avec un verre d'eau et me le tendis. Je l'attrapais en le remerciant et buvais son contenu, avant de le poser sur une table basse. Il revint s'asseoir à côté de moi et je me blottis contre lui, le visage sur ses jambes et les miennes bien étendues sur le reste de la surface. Je fermais les yeux et ne tardais pas à m'endormir, bien trop atteinte par le sommeil et par les émotions de la fin de journée. Il était tard, qui plus est... Et plus vite se rêve se finissait, plus vite je pourrais essuyer la déception qu'il ne fusse pas réel. Pourtant, mon coeur restait baigné d'espoir quant au fait de trouver Ashton lorsque je sortirai de ma torpeur.

_________________
    ღ Voice of Zippora ღ
    The Last Song [Zippora & Ashton] } Terminé Vd2yc3
    † Innocence † :
    « This innocence is brilliant. I hope that it will stay. This moment is perfect please don’t go away. I need you now and I’ll hold on to it don’t you let it pass you by. I found a place so safe not a single tear. The first time in my life and now it’s so clear. Feel calm I belong I’m so happy here. It’s so strong and now I let my self be sincere. I wouldn’t change a thing about it. This is the best feeling. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashton McLewis

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 178
♠ multinicks : None
♠ crédits : Bazzart
♠ wellington suburbs : Clinton Avenue


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Guitariste
♠ mood :: Alone
♠ address book ::

The Last Song [Zippora & Ashton] } Terminé Empty
MessageSujet: Re: The Last Song [Zippora & Ashton] } Terminé The Last Song [Zippora & Ashton] } Terminé EmptyDim 10 Juil 2011 - 15:56


Peut-être que la raison première pour quoi il l’avait amené ici était tout autre. Je veux dire qu’il trouvait la demoiselle séduisante, il aimait son genre et l’admiration qu’elle éprouvait pour lui remontait son estime trop basse. Ashton était une personne comme les autres et étant donné qu’il avait très peu de considération pour lui, l’admiration qu’avait la belle à son égard le fascinait en même temps qu’il lui faisait peur. Il ne comprenait pas pourquoi les jeunes femmes lui vouaient autant d’admiration. De plus, il n’était que très rarement gentil avec ses admiratrices et il pourrait facilement profiter de leur naïveté. Ce qu’il ne faisait pas. Il aimait les femmes, il était amplement capable de profiter de son statut de musicien auprès d’elle, mais il n’en avait pas envie. Ce qui était trop facile ne lui plaisait que très peu. Cette Zippora, elle l’aimait, l’admirait comme il n’avait jamais vu d’autre femme le faire et il fait croire qu’en cette belle soirée, cela le touchait.

Ashton ne s’attendait pas du tout à cela quand il décida d’amener la demoiselle chez elle, il s’attendait plutôt à discuter, mais pas à agir. La jeune femme pourra se vanter d’avoir eu le mérite de le surprendre. Comme le bon pervers qu’il était, il aurait facilement pu profiter de la situation, mais il ne voyait aucun avantage à profiter d’elle dans cet état et c’est pour ça qu’il l’amenait doucement vers le canapé pour qu’elle s’y pose. Il ne put empêcher son regard de se glisser sur son corps pendant un moment, après tout, elle était à moitié dénudée, mais il ne pouvait se résigner à quoi que ce soit. Elle était trop douce et naïve pour fréquenter Ashton et elle ne se doutait surement pas de ce qu’il avait pu faire par le passé, même encore aujourd’hui, il n’avait rien d’un exemple. Il finit par se lever pour lui apporter un verre d’eau, il avait l’habitude, il avait été ivre plus d’une fois dans sa vie. Le musicien lui tendait simplement alors qu’il se doutait qu’elle allait bientôt être gagnée par le sommeil, c’est toujours ce genre de chose qui arrive quand ont prend une bonne cuite. Le jeune homme ne put s’empêcher de se questionner sur la force de l’alcool qui lui avait donné, comment elle avait pu être dans cet était aussi rapidement? Elle avait peut-être bu avant de venir à son concert, il n’en avait pas la moindre idée. Il glissait une main distraite dans ses cheveux alors qu’il tentait de soutenir le regardé de la demoiselle. Ce qu’elle lui dit le fit sourire, c’était le genre des femmes de dire ce genre de bêtises. « Je veux bien dormir ici... Mais je te plais pas ? Tu veux pas rester avec moi ? Fallait pas me laisser penser ça... » Il haussait simplement les épaules au hochant la tête de droite à gauche. « Tu veux cesser de dire des bêtises. C’est simplement que je ne pense pas que ce soit la bonne chose à faire, surtout dans l’état où tu te trouves.»

Ashton faisait preuve d’une gentillesse qu’il ne se soupçonnait même pas, il ne se croyait pas capable d’autant de tendresse. En temps normal, il l’aurait simplement baisé ou envoyé balader en lui disant qu’elle était barjo, mais ce soir, il s’en occupait comme si elle faisait partie de sa famille. Le guitariste retirait son chandail afin de le glisser sur les épaules de la demoiselle, il ne savait plus où elle avait mis le sien et rester en soutien-gorge dans son salon ne pouvait rien lui procurer de bon. Une fois qu’il se reposait à ses côtés, elle se penchait pour poser sa tête contre ses jambes. Il restait là, sans rien faire pendant un moment. Il était complètement nul avec ce genre de situation et ne savait pas du tout quoi faire, il n’était ni gentil, ni tendre, ni rassurant. Il la laissa ainsi pendant un moment avant de finalement la prendre dans ses bras pour la mener vers sa chambre d’ami. Il posait la demoiselle dans le lit, glissant les couvertures contre son corps avant de se rendre à sa propre chambre qui était un peu plus loin.

Il fermait donc la porte pour retirer ses vêtements et enfiler un bas en lin blanc, au cas où il devrait se lever en pleine nuit. Il se laissait tomber dans son lit pour regarder le plafond pendant un instant. Il ne se reconnaissait pas et pendant un moment, il se demandait ce qu’il était en train de faire. Surement qu’un peu de gentillesse n’allait pas le tuer. Comme toujours lorsqu’il se mettait à penser, il sentait ce manque prendre place tout au fond de lui. Cette sensation qu’il vous manquer quelque chose d’essentiel à votre vie. C’est exactement comme cela que se sentait le jeune homme. La drogue lui manquait, elle lui collait à la peau et le manque lui faisait faire parfois des idioties. Après de longues heures à tenter d’oublier ce manque qui le submergeait, il finit par s’endormir.

_________________
The Last Song [Zippora & Ashton] } Terminé Img.php?id=Geo9BvWDE86sh5G
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zippora A. Bowry

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 285
♠ multinicks : J. Eleanor Adams.
♠ crédits : Leightonnouchette (avatar) & Lsi (gif Private Box) & Tsouri (gif sign')
♠ wellington suburbs : Store Lane.


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Vendeuse dans un magasin de vêtements.
♠ mood ::
♠ address book ::

The Last Song [Zippora & Ashton] } Terminé Empty
MessageSujet: Re: The Last Song [Zippora & Ashton] } Terminé The Last Song [Zippora & Ashton] } Terminé EmptyJeu 28 Juil 2011 - 2:51

musicmp3.ru
Freedom Fighters by Two Steps From Hell


Je me sentais bien. Dans mes rêves, peuplés de choses pelucheuses, tout était simple. Comme pendant mon enfance... Comme pendant toute ma vie, jusqu'à ce que j'arrive à Wellington. J'entrais brutalement dans le Monde Adulte, et la chute faite depuis le Paradis où je me trouvais était douloureuse. J'étais brisée en des milliers de morceaux, la peau déchiquetée sauvagement. Le corps anéanti, j'étais pourtant toujours vivante. Mon esprit n'était plus aussi brillant qu'avant. Folle. Voilà ce que je devenais. J'avais quitté mon Paradis de force. J'en avais été arrachée. Je ne le voulais pas. Je voyais ma rencontre avec Aedan, ce prétendu demi-frère. Il ne m'aimait pas. Il ne me croyait pas. Et quand bien même les larmes ruisselaient sur mes joues... Cela lui était égal.

Je ne pouvais pas être la soeur d'un être aussi dépourvu de coeur. Et pourtant, l'évidence était là. Je ne pouvais remettre en doute la parole de mon géniteur. Pour la simple et bonne raison qu'il était mort, et que je l'avais aimé et admiré comme un fidèle adule son Dieu. Ma vie était compliquée. Je me remémorais les paroles que j'avais prononcé, à Ashton. Ce musicien que j'admirais tant, qui me faisait tant d'effets, que je désirais avec une ardeur dont je ne me serais pas crue capable. Mais quand je parle de désir, ce n'est pas le désir primaire, qui pousse les Hommes à s'accoupler. Non... Je désirais le connaître. Lui parler. En apprendre d'avantage sur lui et sur le Monde qu'il côtoyait. Allait-il pouvoir m'aider à retrouver mon Paradis ? Non, personne ne le pouvait.

Il m'avait rétorqué, avec une douceur non feinte, que je ne devais pas dire de bêtises. Je lui avais demandé au préalable si je ne lui plaisais pas... Mais la douceur de sa voix finit par me rassurer. Ce n'était pas la chose à faire dans mon état, clamait-il. J'aurais regretté de lui avoir donné mon corps comme une vulgaire groupie, de toute façon. Je lui en étais reconnaissante, bien que trop esuquée par l'alcool qui parcourait mes veines et qui faisait empester mon haleine. Ce n'était pourtant pas quelque chose de fort, je suppose. Mais les effets étaient ravageurs sur moi, comme toujours. Je savais que je n'aurais pas dû accepter un verre... Mais les faiblesses dont je fais preuve sont telles que je ne peux les briser, les contourner.

Mais d'un coup, mes songes furent perturbés. Je me sentais portée, par je ne sais quel élément. Un nuage se trouvait sous mon corps étendu. C'était confortable. Mais ça secouait un peu aussi. Je n'avais jamais pris l'avion, et il m'était donc étrange d'être ainsi dans les airs, pouvant respirer et admirer la ville. Je bougeais dans mon sommeil. Puis, tout cessa de bouger. Je retombais sur Terre, mais en douceur. Tout était terminé. Quelque chose me couvrit de la tête aux pieds, insuflant une douce chaleur dans ce corps qui était le miens et que j'avais cru mort pendant quelques temps. Je continuais à rêver pendant une période qui me sembla longue. Les idylliques évènements, éphémères, qui se passèrent sous mes yeux furent éclipsés de mon esprit dès que mes yeux commençèrent à papillonner pour que, finalement, mes paupières laissent place à mes iris teintées de bleu.

Repoussant la couverture, je regardais un moment autour de moi. Où étais-je ? Je ne reconnaissais pas l'endroit où j'étais. La lumière n'était pas présente. Je ne distinguais que quelques formes. A côté de moi se trouvait Ashton. Je vérifiais instinctivement en me palpant le corps si mes vêtements étaient toujours présents. Heureusement, mon pantalon était là et un chandail se trouvait sur mes épaules. Mes yeux s'habituèrent à l'obscurité et je fixais longuement Ashton. Aucune groupie n'aurait pu espérer plus beau cadeau... Dormir chastement auprès de sa star favorite. Je me levais et tâtais autour de moi pour trouver une lumière. Je ne voulais pas le réveiller mais une soif intense avait prit possession de ma bouche, incroyablement sèche.

Les rayons lumineux vinrent s'appliquer sur chaque surface. Je pus admirer l'homme, étendu dans son lit, les paupières closes et le torse nu. Mes yeux ne pouvaient se détacher de cette chair, fascinés. Je le voulais. Et pourtant, j'ignorais de quelle façon. J'avais beau être enfantine, je savais quand même ce que faisaient un homme et une femme pour avoir des enfants. Je l'avais déjà fais. Sans avoir de marmots, cependant ! Oh grand dieu, non. Je savais ce qu'était le désir. Mais mes sentiments étaient confus. Je m'approchais du lit et me baissais pour être à hauteur d'Ashton. J'ouvris la bouche pour poser une question, mais me ravisais. Finalement, je descendis les escaliers, éteignant la lumière de la chambre au préalable, et trouvais un robinet. Je me baissais pour que l'eau parvienne directement dans l'étendue que constituait ma bouche.

Une fois ma soif étanchée, je remontais les marches en faisant le moins de bruit possible. J'essayais une porte, n'étant pas encore habituée au lieu. Ce n'était pas la chambre d'Ashton... Mais devais-je y retourner, d'ailleurs ? Je ne voulais pas partir, cependant... Oh, tant pis. J'étais bien trop fatiguée pour espérer avoir quelques pensées cohérentes que ce soit. J'essayais une autre porte et tombais sur la chambre où j'avais été quelques minutes plus tôt. Sans lumière, je tâchais de trouver le lit pour m'y remettre. Me couvrant de nouveau, la pensée m'effleura qu'Ashton n'avait peut-être pas déposé mon corps dans sa chambre. Peut-être était-je somnanbule ? Non... Je ne devais pas l'être. Et puis, je réfléchirais demain. Me pelotonnant contre le musicien, le corps appuyé contre son dos, je fermais les yeux et me rendormis.

[HS - Désolée c'est pas très long mais je voulais te laisser réagir et j'ai du mal à changer mes habitudes à cause du changement de PC. (Pas le même outil pour écrire, ça perturbe déjà xD.) En espérant que ça te plaira quand même ! - HS]

_________________
    ღ Voice of Zippora ღ
    The Last Song [Zippora & Ashton] } Terminé Vd2yc3
    † Innocence † :
    « This innocence is brilliant. I hope that it will stay. This moment is perfect please don’t go away. I need you now and I’ll hold on to it don’t you let it pass you by. I found a place so safe not a single tear. The first time in my life and now it’s so clear. Feel calm I belong I’m so happy here. It’s so strong and now I let my self be sincere. I wouldn’t change a thing about it. This is the best feeling. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zippora A. Bowry

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 285
♠ multinicks : J. Eleanor Adams.
♠ crédits : Leightonnouchette (avatar) & Lsi (gif Private Box) & Tsouri (gif sign')
♠ wellington suburbs : Store Lane.


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Vendeuse dans un magasin de vêtements.
♠ mood ::
♠ address book ::

The Last Song [Zippora & Ashton] } Terminé Empty
MessageSujet: Re: The Last Song [Zippora & Ashton] } Terminé The Last Song [Zippora & Ashton] } Terminé EmptyVen 29 Juil 2011 - 2:03

RP TERMINE SOUS LA DIRECTIVE ET L'ACCORD DES DEUX PROTAGONISTES.

_________________
    ღ Voice of Zippora ღ
    The Last Song [Zippora & Ashton] } Terminé Vd2yc3
    † Innocence † :
    « This innocence is brilliant. I hope that it will stay. This moment is perfect please don’t go away. I need you now and I’ll hold on to it don’t you let it pass you by. I found a place so safe not a single tear. The first time in my life and now it’s so clear. Feel calm I belong I’m so happy here. It’s so strong and now I let my self be sincere. I wouldn’t change a thing about it. This is the best feeling. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

It's Contenu sponsorisé



The Last Song [Zippora & Ashton] } Terminé Empty
MessageSujet: Re: The Last Song [Zippora & Ashton] } Terminé The Last Song [Zippora & Ashton] } Terminé Empty

Revenir en haut Aller en bas

The Last Song [Zippora & Ashton] } Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COLLATERAL DAMAGE :: « wellington city » :: ◮ lincoln avenue-
Sauter vers: