Accueil  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez|

Arek/Izzie ▬ smile, please !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

IZZIE ◊ I want to satisfy the undisclosed desires in your heart.

♠ courrier posté : 2700
♠ multinicks : JM.
♠ crédits : © hope&fear avatar - tumblr sign
♠ wellington suburbs : clinton avenue with Kate Laurens


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Danseuse
♠ mood ::
♠ address book ::

MessageSujet: Arek/Izzie ▬ smile, please ! Jeu 23 Juin 2011 - 2:23



« Bon alors je résume, il fait beau, c'est ton jour de congé et j'ai très envie d'aller faire un tour au parc, mais je déteste me promener toute seule. Donc, tu vas venir avec moi. » - lui déclarais-je, un sourire dessiné sur les lèvres - « Avant que tu songes à refuser, regarde mon visage... tu voudrais pas voir de larmes couler sur mes joues ? En gros, tu n'as pas le choix, tu es obligé de venir. » - ajoutais-je. Il était tout juste quatorze heures quand j'étais arrivée chez Arek avec la ferme intention de le faire sortir un peu. Bon bien sûr, si il ne voulait vraiment pas mettre les pieds dehors, je ne pourrais pas le forcer à le faire... mais je comptais bien l'inciter à venir avec moi - « Un être normalement constitué ne me laisserais pas aller faire ma balade toute seule. Tu viens ? » - demandais-je, lui faisant une moue toute mignonne. On ne me refusait rien quand je faisais ces yeux là. Ceux-ci le suppliaient presque de venir avec moi. Je n'avais pas envie de me promener toute seule, oui, mais à vrai dire je voulais l'emmener au parc pour une toute autre raison...

Je connaissais Arek depuis plusieurs années. Je l'avais vu mari et père, puis veuf et brisé. Sa fille et sa femme étaient mortes lors de la pluie de météorites. Beaucoup de gens avaient perdus leurs proches et je m'estimais heureuse de n'avoir perdue personne. Je me demande comment j'aurais survécu à la fin tragique de mes proches. Serais-je réellement parvenue à vivre sans eux ? Je ne crois pas. J'avais aidé Arek du mieux que je pouvais à traverser sa peine, bien que cela ne soit pas facile. Je pense qu'on ne guéri jamais de la perte de quelqu'un, on oublie pas. Seulement, on continue à vivre parce que « la vie continue ». J'avais envie de voir mon ami, mon « grand frère » heureux de nouveau. Le voir sourire, rire, aimer. Il ne pouvait pas finir le restant de ces jours tout seul. J'avais essayé de renoncer à l'amour après le chapitre Jackson, mais je n'y étais pas parvenue. On à tous besoin d'une petite personne à aimer, de qui prendre soin et qui fera de même en retour. Alors, j'avais inscrit Arek sur un site de rencontre. Il n'était pas encore au courant. Je me demandais si il allait rire ou me couper la tête lorsqu'il serait au courant. N'empêche que son profil avait la côte. On ne va pas se mentir, Arek est un trentenaire des plus séduisant et puis... il cuisine très bien. Les femmes adorent les hommes qui savent cuisiner. C'est tellement rare ! J'avais ajouté qu'il adorait la nature et c'est ce pourquoi je décidais de l'emmener au parc. J'avais besoin de clichés de lui en pleine nature. N'empêche que mon idée n'était pas si idiote. On à beau avoir beaucoup d'appréhension sur les rencontres par Internet, j'ai des amis qui se sont rencontrés via un site il y'a cinq ans et ils sont toujours ensemble. C'est un moyen de rencontre comme un autre selon moi, bien sûr il faut être vigilants. Méfiante comme je suis, vous vous doutez bien que je tirais minutieusement les prétendantes d'Arek. Je n'allais pas le laisser à n'importe qui. Je souriais toujours, sourire auquel personne n'était capable de résister. Petite, il m'aidait à me faire pardonner des bêtises que je faisais à mes parents, plus grande à séduire des hommes ou obtenir ce que je veux. Enfin, c'est du moins ce qu'on m'avait dit « sourire irrésistible, fossette toute mignonne » parce que de mon point de vue, je ne me trouve pas si « irrésistible » que ça. Je ne me trouve pas laide, mais je suis simple, pas de quoi baver devant moi. Encore mon manque de confiance en moi, si mes soeurs m'entendaient pensé, elles me diraient d'arrêter avec ce manque de confiance - « S'il te plait, s'il te plait, s'il te plait » - dis-je dans un - presque - supplice. Je ne lui laissais pas le temps de répondre avant de me diriger vers la sortie de son appartement, prête à l'emmener avec moi jusqu'au parc.

_________________
« I'm not heterosexual, homosexual or even bisexual ... I'm just in love with Katharina. » - Isobel Williams
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 238
♠ crédits : Ava: moi-même =)
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Cuisinier/ Prof de cuisine/ Rédacteur de la partie cuisine d'un magazine
♠ mood ::
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Arek/Izzie ▬ smile, please ! Sam 25 Juin 2011 - 8:43

Arek regardait Isobel les yeux ronds, le visage étonné. Mais qu’est-ce qui lui prenait tout à coup à vouloir ainsi se rendre au parc ? Elle n’avait jamais eu ce genre de sautes d’humeur jusque-là, pourtant il savait ce dont elle était capable. Le cuisinier connaissait la demoiselle depuis à présent des années, elle avait toujours été là pour lui. Elle était comme une sœur protégeant son grand-frère de toutes ses forces. C’était en immense partie grâce à cette demoiselle qu’Arkadiusz avait survécu à la mort de sa fille et de son épouse lors de la pluie de météorites. Elle l’avait soutenue à un tel point que c’en est presque inimaginable et le jeune homme avait souvent tenté de lui rendre la pareille, en l’aidant dans les passes difficiles. Mais les rôles s’inversaient peu et Isobel préférait bien davantage veiller sur le cuisto chef que le contraire. «Au parc ? Mais…Pourquoi ? C’est vrai qu’il fait beau…Et cette raison te suffit ?» demanda-t-il finalement. Ainsi, elle avait envie de se promener en sa compagnie ? Étrange. Ils étaient très proches et jamais elle ne l’avait jamais invité à aller au parc. Bien des fois, ils avaient fait le tour de la ville ensemble, mais le parc, ça, jamais. Le sourire qu’elle laissait paraître contre ses lèvres faisait partie des sourires charmeurs qui marchent à tous les coups…Vraiment irrésistible. Un peu timide, mais aussi très charmeur, ravissant. Bref, Arek n’était jamais parvenu à lui dire non, cédant au moindre des caprices de la demoiselle. Mais, au vu de la présence et de l’aide qu’elle lui procurait, il pouvait bien faire des efforts. Et ce jour-là, ce serait la même chose, malgré le fait qu’en vérité, il n’avait jamais eu aucune envie de sortir. C’était son jour de congé et il avait la ferme intention de se reposer tranquillement chez lui, seul, dans son appartement. Sa timidité maladive en était peut-être la cause, et il ne luttait pas contre celle-ci, préférant aller à la facilité et se laisser dominer par ses pulsions.
« Comment pourrais-je résister à ton sourire et tes yeux tous mignons de bébé ? » finit-il par dire, afin de la taquiner gentiment. Il se leva du sofa où il avait pris place après avoir ouvert la porte à son amie, arrivée en trombe et à l’improviste. Arek lui souriait gentiment et simplement, comme à son habitude. Son manque de confiance en lui et cette tristesse imprimée dans son corps et son esprit l’empêchait de sourire d’une autre manière que celle d’un enfant innocent, mais presque malade. En passant à côté d’Isobel, il déposa un baiser amical contre sa joue. Puis, il enfila soigneusement sa veste, avant de ne s’exclamer simplement : « Bon, on y va ? Un peu d’air frais nous fera du bien !»
Comme si c’était lui qui avait eu l’idée ! Dans tous les cas, il était bien loin d’imaginer que la demoiselle avait apporté avec elle son appareil photo et qu’elle avait une idée bien précise de ce qu’elle désirait. Une idée claire et nette qui lui déplairait sans aucun doute…. Arek n’avait jamais aimé être sous les feux des projecteurs, même pour le guide du restaurant où il travaillait ou pour le journal dans lequel il rédigeait des recettes, alors il n’était pas question de discuter à propos de sites de rencontres !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

IZZIE ◊ I want to satisfy the undisclosed desires in your heart.

♠ courrier posté : 2700
♠ multinicks : JM.
♠ crédits : © hope&fear avatar - tumblr sign
♠ wellington suburbs : clinton avenue with Kate Laurens


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Danseuse
♠ mood ::
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Arek/Izzie ▬ smile, please ! Sam 25 Juin 2011 - 9:52

«Au parc ? Mais...Pourquoi ? C'est vrai qu'il fait beau...Et cette raison te suffit ?» - Je me contentais d'un hochement de tête, sourire aux lèvres. Je n'avais pas pour habitude de fréquenter des endroits tels que le parc. A vrai dire, je n'avais pas vraiment le temps pour aller faire des promenades en pleine journée. C'était une chose assez rare. Je l'admets mon envie subite d'aller au parc pouvait lui paraître étrange, peut importe. Je m'assurais qu'il ne refuserait pas cette invitation. Je ne m'étais pas préparée à un possible refus, car cela serait une réponse inacceptable - « Comment pourrais-je résister à ton sourire et tes yeux tous mignons de bébé ? » - Me taquina t-il - « C'est impossible, c'est pour ça que tu vas accepter de venir avec moi. » - Dis-je accompagné d'un sourire. Il se leva alors du sofa en m'adressant un sourire. Je savais que derrière ce sourire était dissimulé de la tristesse. Verrais-je à nouveau un jour un vrai sourire sur son visage ? Lorsque je l'avais rencontré il était un père et un mari comblé. Qui aurait pu prédire qu'il perdrait ce qu'il avait de plus cher dans ce monde ? Cet homme avait enterré l'amour de sa vie et son enfant. Ce n'est pas une chose qui était censé arriver si vite. Il faut bien profiter de ce qu'on a tant qu'on l'a, car on ne sait jamais quand on nous le reprendra. Je savourais pleinement le peu d'instants que j'avais à passer avec ma copine, Katharina. J'avais parfois peur qu'on me reprenne ce bonheur un jour. Il passa à côté de moi, déposant un baiser sur ma joue. Arek était comme le frère que je n'ai jamais eu. Je ne ressentais pas le besoin d'être protégée par lui, non, c'était moi qui voulait toujours prendre soin de lui. Je n'avais pas hésité à mettre mes soucis de côté pour l'aider. Je ne lui avais fait part de mes problèmes avec Jackson qu'une fois débarrasser de ce parasite. Tiens, le mot convient très bien. Jackson avait été un véritable parasite, un indésirable dans mon existence - « Bon, on y va ? Un peu d'air frais nous fera du bien ! » - « Hé, c'est moi qui est eu l'idée !! Heureusement que je suis là, sinon t'aurais passé ta journée à la maison, je suis certaine. » - Nous sortîmes de l'appartement, nous dirigeant vers ma voiture. Le parc serait un peu loin à pieds alors que le voyage ne durerait que quelques minutes en voiture. J'avais ouvert le toit de mon cabriolet afin de profiter du soleil et de la bonne température. La luminosité serait parfaite pour mes photos. Je souriais toute seule, fière de moi, contente d'avoir réussi à emmener Arek au parc.

Arrivé à proximité du Fourth Park, je garais ma voiture avant d'en sortir et de verrouiller les portes. Avec ce temps ensoleillé, il y aurait certainement pas mal de monde. Les gens aillaient en profiter, il serait idiot de ne pas le faire. J'entrais dans le parc en compagnie d'Arek, réfléchissant aux photos que je pourrais prendre ici. Je devais faire en sorte qu'il ne se pose pas trop de questions à ce propos - « Tu vois que ça fait du bien de sortir un peu et puis en plus, tu avais bien besoin de faire un peu de sport... » - dis-je pour le taquiner, sous entendant qu'il avait besoin de perdre du poids. Ce n'était pas du tout le cas. Je pouffais avant d'ajouter : « Je rigole. Qu'est-ce que tu me racontes de beau depuis la dernière fois ? » - Arek et moi nous voyons assez souvent, du moins lorsque notre emploi du temps nous le permettait. Il avait pas mal de boulot de son côté et moi aussi, sans oublier que j'avais une petite amie de qui m'occuper, bien que très absente. Je ralentissais la cadence de mon pas pour le laisser marcher devant moi. Je sortais mon appareil numérique de mon sac afin de prendre une photo d'Arek de dos. Quoi ? Cela pouvait considérablement augmenter sa côte de popularité. Il n'y a pas que les hommes qui admirent les derrières, je vous l'assure, les femmes le font aussi. Je me dépêchais de prendre la photo avant qu'il ne me remarque - « On pourrait aller se poser dans un coin après... enfin si tu veux. » - dis-je l'ayant rattrapé pour marcher à ses côtés - « C'est mon nouvel appareil photo numérique. Il est classe hein ? Je vais l'essayer un peu. » - J'espèrerais qu'il n'est pas remarqué que je venais prendre une photo de lui de dos. Non d'après moi, il n'avait rien vu.

_________________
« I'm not heterosexual, homosexual or even bisexual ... I'm just in love with Katharina. » - Isobel Williams
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 238
♠ crédits : Ava: moi-même =)
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Cuisinier/ Prof de cuisine/ Rédacteur de la partie cuisine d'un magazine
♠ mood ::
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Arek/Izzie ▬ smile, please ! Sam 16 Juil 2011 - 0:45

Tout le long du trajet, Arek resta silencieux, regardant le paysage défiler par la fenêtre. Il n’était pas triste, juste fatigué. Et puis, que dire de plus pour l’instant ? Isobel et lui auraient tout le temps de discuter une fois parvenus au Fourth Park. Lorsqu’il sortit de la voiture, Arek respira à plein poumons, emplissant son corps d’air frais. C’était vrai que cela lui fit du bien… il devait avouer alors que son amie avait eu raison de le pousser à sortir un peu au lieu de végéter…Ou pire encore ! Il aurait fait la cuisine toute la journée, replongeant dans cette passion-travail qui lui prenait toute son énergie et tous ses jus vitaux. Il envoya un sourire à la demoiselle qui l’accompagnait lorsqu’elle lui demanda quoi de neuf…
« Oh, et bien, j’ai été complimenté pour ma nouvelle recette… Il paraît qu’un type veut que je présente son émission culinaire à la télé…Mais j’ai refusé, ce serait trop de travail supplémentaire. Mais il ne veut plus me lâcher, il n’arrête pas de m’appeler encore et encore. A croire qu’il a eu un coup de foudre ! Tu te rends compte ? Il m’a même invité à dîner chez lui…. »
Il laissa échapper un rire amusé à cette pensée. Et bien, il pouvait définitivement annoncer qu’il avait une touche avec un homme d’une soixantaine d’années ! Il envoya un nouveau sourire à Isobel. Le genre de sourire qui rayonnait tous les jours sur son visage : un petit sourire timide, un peu en biais. « Et toi, quelles nouvelles du front ? »

Il s’avança alors légèrement, ne s’apercevant que son amie venait de sortir un appareil photo. Il se rendit encore moins compte qu’elle le photographia de dos. Et heureusement pour elle, sinon il se serait véritablement posé des questions. Il n’était pas habitué à ce que l’on veuille prendre en photo son postérieur. Il l’accueillit à bras ouverts lorsqu’elle le rejoignit finalement, le saisissant par le bras. Il l’embrassa simplement sur le front. Izzie était vraiment comme une petite sœur pour le jeune homme. D’ailleurs, elle semblait prendre son rôle au sérieux, car elle n’avait jamais hésité à donner son avis quant aux relations, loisirs et autres actualités de la vie d’Arek. Elle veillait sur lui avec force et virulence, un peu comme si elle redoutait de le perdre… Et c’était réciproque… Arkadiusz ne survivrait pas à sa perte. Il avait déjà perdu trop d’êtres chers et le décès de sa famille lui restait sur le cœur comme une pierre étouffante.
« Ah ? Un nouvel appareil photo ? Je ne savais pas que tu te passionnais pour la photographie maintenant… une de tes nouvelles lubies ? » s’exclama le trentenaire suite aux paroles de son amie.
Il prit alors l’appareil entre les mains, afin de le voir de plus près. C’était un modèle intéressant, avec un zoom plutôt extra et pas mal d’options. Il l’alluma alors et commença à regarder les photos qui s’y trouvaient déjà… Et il ne put d’empêcher de laisser échapper un cri de surprise en voyant la photo qu’elle venait de prendre de lui. « Oh non, tu ne vas pas garder ça ? C’est…de dos. »

Il avait haussé un sourcil, se demandant si Isobel avait vraiment un esprit artistique…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

IZZIE ◊ I want to satisfy the undisclosed desires in your heart.

♠ courrier posté : 2700
♠ multinicks : JM.
♠ crédits : © hope&fear avatar - tumblr sign
♠ wellington suburbs : clinton avenue with Kate Laurens


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Danseuse
♠ mood ::
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Arek/Izzie ▬ smile, please ! Mer 10 Aoû 2011 - 1:46

A mon tour, je laissais échapper un rire suite au discours d'Arek. Un homme voulait faire de mon ami le présentateur d'une émission culinaire à la télé. La cuisine... c'est véritablement toute la vie d'Arek. C'est son métier, mais aussi sa passion... comme moi avec la danse. Je n'étais pas étonnée d'apprendre qu'il avait été complimenté et qu'on lui fasse une telle proposition. J'ai déjà goûté à sa cuisine et Arek fait vraiment des merveilles. Il avait refusé la proposition par manque de temps. Je le connais assez pour savoir qu'il passe son temps à travailler. C'est comme si il essayait de se noyer dans le travail, peut-être pour essayer de diminuer le vide qu'il ressent quand il est seul. Sa femme et sa fille doivent beaucoup lui manquer. C'est triste de se dire qu'elles ne sont plus là... et qu'elles ne le seront plus jamais. Qu'il ne les reverrait plus. J'ai connu Arek avant leur mort. Sa femme - bien que je la connaisse peu - avait l'air adorable et elle était incroyablement belle, quant à sa fille, impossible de ne pas craquer devant ce petit minois - « C'est certain... tu lui à tapé dans l'oeil. Je suis certaine qu'il rêve de toi toutes les nuits. Tu l'as déjà rencontré ? Il est comment ? Tu sais, tu passes peut-être à côté de quelque chose... » - Je pouffais avant de reprendre mon sérieux - « Si il insiste, c'est certainement parce qu'il veut vraiment que ce soit toi qui présente cette émission... et ça ne m'étonne pas. Tu devrais peut-être y réfléchir, même si tu as déjà pas mal de travail. C'est une bonne opportunité et peut-être que ça ne se représentera jamais plus. » - Il demanda à son tour de mes nouvelles - « Je suis en pleines répétitions pour le nouveau spectacle de danse... d'ailleurs j'espère que tu viendras à la première ! Tu verras, je suis la meilleure, les autres ne m'arrivent même pas à la cheville » - Derechef, je me mis à rire. C'était de la fausse vantardise. Je suis plus du genre à manquer de confiance en moi qu'à me vanter. Je plaisantais simplement.

Appareil photo en main, je réfléchissais à la multitude de photo que je pourrais faire d'Arek. Il fallait que je prenne des clichés qui le mettraient en valeur. Heureusement qu'Arek ne s'était pas aperçu que je l'avais pris de dos. Il trouverait certainement étrange que je me mette à photographier son postérieur. Je l'avais vite fait rattrapé, me tenant à son bras. Il m'embrassa sur le front avec la tendresse d'un grand frère. Je le considère comme tel. J'ai cette étrange envie de toujours le protéger, de prendre soin de lui. Certainement parce que je sais qu'il à beaucoup souffert et aussi parce que je tiens à lui. Je veux être l'épaule sur laquelle il peut s'appuyer en cas de soucis. J'espèrene pas être trop envahissante quand même. Je ne passe pas mon temps derrière lui à lui demander ce qu'il fait et si il va bien. Je sais que cela pourrait vraiment finir par être agaçant. Je lui montre simplement que je suis là, qu'il n'est pas seul et qu'il peut compter sur moi n'importe quand. Je suis une personne attentionnée envers ses proches. Personne ne peut le nier, je ne néglige pas ceux que j'aime et je me fais peut-être un peu trop de soucis pour eux. J'ai peur de perdre ceux que j'aime, qu'il leur arrive quelque chose et même parfois qu'ils ne décident de fuir. Mon père l'a bien fait. Il m'a abandonné lâchement. Il m'a rayé de sa vie. Je ne veux pas que le reste de mes proches suivent cet exemple. Je ne serais pas capable de le supporter. C'est peut-être pour ça que j'ai du mal à m'attacher véritablement aux gens. Je peux sympathiser facilement, mais faire une réelle place dans ma vie à quelqu'un s'avère plutôt difficile.

Arek pris l'appareil photo entre ses mains. J'espérais qu'il n'aille pas regarder les photos, car il y en avait qu'une et c'était celle de son postérieur - « Oui. Les photos permettent d'immortaliser les souvenirs, alors j'aime bien en prendre de temps en temps. Je pense qu'il devrait prendre de belles photos du spectacle de danse... enfin si Kate ou mes sœurs savent s'en servir. Enfin bref... qu'est-ce que tu fais ? » - dis-je en constatant qu'il fouinait dans l'appareil. Il laissa échapper un espèce de cri de surprise qui me fit aussi crier lorsqu'il vit ce que je redoutais : LA photo - « Bah Quoi ? Je faisais des réglages... et puis je te trouve bien de dos, la vue est intéressante... mais tu as raison, on devrait aussi faire des photos de face. Allez fait pas cette tête. » - Dis-je grand sourire aux lèvres, assez amusée par la situation. Je mis l'appareil sur la position prise de vue et le tenais de façon à prendre une nouvelle photo - « Allez, souris s'il te plait. »


_________________
« I'm not heterosexual, homosexual or even bisexual ... I'm just in love with Katharina. » - Isobel Williams
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

It's Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Arek/Izzie ▬ smile, please !

Revenir en haut Aller en bas

Arek/Izzie ▬ smile, please !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COLLATERAL DAMAGE :: « wellington city » :: ◮ fourth park-
Sauter vers: