Accueil  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez|

Un petit cour de .. euh ..Cuisine :D [hot]- Arek et Phila -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 777
♠ multinicks : Tess A. Rider
♠ crédits : Ginny ( ava ) Moi quoi :)
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Etudiante en Journalisme
♠ mood :: Joyeuse
♠ address book ::

MessageSujet: Un petit cour de .. euh ..Cuisine :D [hot]- Arek et Phila - Jeu 16 Juin 2011 - 8:35



Un petit cour de ... euh.. Cuisine
Arek & Phila
------------------------------------------------------------------------------


Je m'active. J'ai viré ma mère ce soir.Il le fallait. Et lorsque je lui ai expliqué pourquoi.. Elle a carrément dit qu'elle dormirait à l'hôtel. Avoir un mère jeune sa facilite la vie je trouve. Elle comprend tout. Elle est aussi depuis qu'elle m'a trouvé très ouverte d'esprit. Oui parce que ce n'est pas ma vrai mère. Je l'ai toujours su. Elle m'a trouvé après la pluie de météoroïdes. Du coup elle n'allait pas m'abandonner. Elle a inventé une histoire à dormir debout pour me garder et ne pas éveiller les soupçons. Ce qui a très bien marcher je dois dire. Car personne ici ne semble se douter que je viens d'une autre planète. Enfin bon passons. Ce n'est pas la sujet de ce soir.

Si je range toute la maison c'est que j'attend quelqu'un. Mon prof de cuisine. Oui vous l'ignorez peut-être mais je suis une vrai quiche en cuisine. Alors un jour j'avais décidé de prendre des cours sans m'attendre à tomber sur un tel professeur. Tellement charmant. Un sourire à faire tomber je trouvais. Bon il avait un petit inconvénient il était plus vieux. Et je n'avais pas l'impression qu'il était très réceptif à mes sourires et mes regards. Enfin j'en savais rien. Mais ce soir il me donnait un cour particulier alors je ne voulais pas rater ça. Et tout devait être parfait.

Une fois que j'avais tout rangeait et astiquer je partis prendre une douche. Histoire d'avoir une bonne hygiène. Je pris une bonne douche. Je me séchais. Je me fis un léger brushing. Histoire que mes boucles naturelles soient parfaites elles aussi. Je me maquillais aussi. Puis je filais chercher une tenue. Je ne voulais pas pareil trop vulgaire alors il fallait que je choisisse la bonne robe. Parce que je voulais me mettre en robe forcément.

Je finis par trouver. J'optais une robe noir assez simple. Mais classe tout de même. J'espérais qu'elle fasse son effet quand même. Une fois habillée je mis quelques bougie. Ce n'était pas un rendez vous mais c'était pour qu'il y est de l'ambiance. Il ne tarda pas.. à sonner..

Je me précipitais comme une imbécile. J'ouvris la porte en souriant. Il était là devant moi.. Je souriais bêtement. Puis d'un coup je me souvins qu'elle fallait que je sois polie et que je le fasse entrer après tout...

-Hum Bonsoir.. Tu vas bien ? Entre !

Je le laissais entrer. Je fermais la porte en restant appuyer sur celle ci un moment. Je souflfais. La soirée allait être bien sure !


Spoiler:
 


_________________

We're living in a powder keg and giving off sparks
I really need you tonight


Spoiler:
 



Dernière édition par Phila H. Thompson le Ven 22 Juil 2011 - 1:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 238
♠ crédits : Ava: moi-même =)
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Cuisinier/ Prof de cuisine/ Rédacteur de la partie cuisine d'un magazine
♠ mood ::
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Un petit cour de .. euh ..Cuisine :D [hot]- Arek et Phila - Jeu 16 Juin 2011 - 9:00

La journée au restaurant avait été difficile, il y avait eu énormément de réservations et tout le monde avait dû s'activer. En tant que chef cuisinier des lieux, notre jeune homme avait vraiment eu du fil à retordre, d'autant plus que ce jour-là, il avait trois apprentis à sa charge parmi la grande équipe en cuisine. Fort heureusement, la soirée était assuré par quelqu'un d'autre, de moins compétent peut-être, mais le directeur de l'établissement avait décidé que son chef préféré avait grandement besoin de repos. Ainsi, vers 18 heures, Arek était de retour chez lui, satisfait et plutôt fier de lui. Il prit une douche, enfila des vêtements propres, et se cala dans le fauteuil rouge longeant le mur droit de son salon. Il aimait beaucoup se reposer à l'intérieur, sans rien faire, juste en observant le mur d'en face. Soudain, il se rendit compte que 19 heures approchait et il se hâta d'enfiler ses chaussures. Il avait rendez-vous avec l'une de ses apprenties cuisinières pour un cours particulier. En effet, Arek donnait des cours à de nombreuses personnes, juste pour le plaisir de montrer et expérimenter de nouvelles recettes, simples comme complexes. Ces personnes ne payaient pas cher les services du trentenaire car il gagnait bien assez au restaurant et n'avait nullement besoin d'arrondir ses fins de mois. Ce soir-là, il donnait un cours à l'un des éléments les plus maladroits de ses cours : Phila. Ce n'était pas la première fois en vérité, car il l'avait déjà aidée à impressionner ses amis en fraude, l'aidant à préparer un dîner sur mesure (pour ne pas dire qu'il avait tout fait tout seul). Pour se rendre chez la jeune femme, il prit le bus. Il n'eut pas longtemps à attendre l'arrivée du véhicule et fut bien heureux d'arriver en avance. Comme il était mal poli de se rendre chez les gens trop en avance, il fit une petite promenade dans les ruelles du quartier, réfléchissant au comportement qu'il devait arborer en présence de Phila. Il lui avait toujours été très difficile de rester naturel alors que celle-ci s'adonnait à des sourires charmeurs et même parfois à une certaine drague. Arek n'était pas naïf et il s'était bien rendu compte qu'elle lui faisait les yeux doux depuis maintenant des mois. Bien évidemment, la demoiselle lui plaisait, de par sa beauté, mais aussi son caractère étonnamment changeant. Elle était toujours positive lors des cours et les deux jeunes gens s'étaient liés presque instantanément. Ils étaient devenus presque de vrais amis, même s'ils étaient encore loin de tout partager ensemble.. Mais la différence d'âge avait définitivement freiner Arkadiusz. Elle était trop jeune pour lui ou il était trop vieux pour elle, au choix. De toute manière, le jeune homme souhaitait être fidèle à sa défunte épouse...
Dans tous les cas, ce fut tout de même avec plaisir qu'il sonna à l'appartement de la dite demoiselle. Elle lui ouvrit avec le sourire et il lui en offrit un radieux en retour, les joues légèrement rougies par sa timidité maladive.

« Je vais bien, merci, et toi ? »
fit-il en pénétrant dans l'entrée. Ils se rendirent au salon et Arek put examiner les moindres recoins...Tout était parfaitement rangé. Certainement était-elle maniaque comme lui de la propreté. Il ôta sa veste en lui jetant un regard sympathique : « Alors, t'as réussi à refaire la recette du cake aux fruits qu'on a vu en cours la dernière fois ? Je veux dire...sans que ton four se transforme en locomotive ? »
Bien entendu, c'était une taquinerie, car même si la demoiselle n'était vraiment pas douée en cuisine, elle n'avait jamais rien fait brûlé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 777
♠ multinicks : Tess A. Rider
♠ crédits : Ginny ( ava ) Moi quoi :)
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Etudiante en Journalisme
♠ mood :: Joyeuse
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Un petit cour de .. euh ..Cuisine :D [hot]- Arek et Phila - Jeu 16 Juin 2011 - 10:08

Je déglutis. Il était chez moi. Je ne rêvais pas. Je ne savais pas comment être. SI je devais lui faire un certain rentre dedans ou si je devais être tranquille et normale. J'hésitais. Et après tout on verra bien ce qui allait se passer. Et j'angoissais pas mal je l'avouais. Mais bon la suite irait logiquement. On allait y aller molo. La soirée serait forcément parfaite. Enfin peut-être pas.. Je serais peut-être un peu déçue mais on ne sait jamais. On verra.
Il me parla du Cake. Recette que je n'avais jamais réussi. Je n'étais pas la personne qui fait tout brûler. Mais à chaque fois il manquait un truc pour rendre le plat ou gâteau bon. Comme quoi la cuisine ne m'appréciait pas. Je foirais toujours tout. Quoi que je m'étais améliorée vraiment depuis que je prenais ces cours avec Arek. Il était un cuisiné plutôt réputé dans la ville. J'avais appris aussi récemment qu'il était aussi rédacteur dans un magasine dans la partie cuisine. Je trouvais ça vraiment classe. En tout cas j'arrivais à faire d'excellente pâtes à la bolognaise maintenant. Et j'en étais déjà fière.

-Je vais bien moi aussi..

Je le suivis dans le salon. Je lui pris sa veste que je rangeais dans la penderie. J'étais assez nerveuse. Je n'avais pas eu de rendez vous avec un homme depuis un moment. Et en plus je ne savais pas comment me comporter avec lui.. J'étais largement plus jeune que lui. Personnellement cela ne me poserait aucun soucis. Mais je sentais que lui cela ne l'attirait pas plus que ça. C'était peut-être pour ça que j'étais stressée. Il allait surement ne pas faire attention plus que ça à moi. J'en étais casi sure. Mais bon après tout il était là pour m'aider à faire la cuisine. Je m'étais faite belle pour rien. C'était sûre. J'étais qu'une gamine pour lui.

- Je crois que ma mère a frôlé l'intoxication alimentaire je suis sérieusement une calamité en cuisine. Je suis ton pire cas avoue le.

Je ris. Mais c'était totalement vrai. J'étais tellement nulle. Je suis sure qu'il n'avait jamais eu pire cuisinière et donc élèves que moi. On ne pouvait pas faire pire. Rater autant de plats ... C'était vraiment que de moi. Je l'invitais à s'asseoir sur le canapé.

-Tu veux boire un truc peut-être ? J'ai .. hum plein de truc.. dis-je en fronçant des sourcils parce que je ne m'en souvenais jamais de ce que le bar contenait.

Je fis un sourire en coin. J'espérais qu'il ne s'ennuie pas trop avec moi.

_________________

We're living in a powder keg and giving off sparks
I really need you tonight


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 238
♠ crédits : Ava: moi-même =)
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Cuisinier/ Prof de cuisine/ Rédacteur de la partie cuisine d'un magazine
♠ mood ::
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Un petit cour de .. euh ..Cuisine :D [hot]- Arek et Phila - Ven 17 Juin 2011 - 8:50

Arek se contentait de sourire simplement à tous ce que lui disait la jeune femme, visage illuminé. Lorsqu'elle lui prit sa veste afin de la ranger dans la penderie, il la remercia tout bonnement, une lueur de timidité dans les iris. Elle s'était vraiment faite belle ce soir...Était-ce sa tenue habituelle ou venait-elle de se préparer soigneusement pour son arrivée ? Il préférait que ce soit la première option car, dans le cas contraire, cela voudrait dire énormément de choses. Et il n'était pas prêt à les accepter, du moins il résistait. Même si Arek savait que la jeune femme avait une certaine « fascination » pour lui, il était loin de se douter qu'elle était à le limite de découper la photographie qu'elle trouverait de lui dans le magazine où il rédigeait la partie cuisine du dossier bien-être. Il avait envie de se persuader qu'elle n'était pas amoureuse, qu'elle avait juste un caprice et c'était tout. Si malheureusement, il s'avérait qu'elle l'aimait, il ne saurait plus quoi faire, car il l'appréciait énormément...Mais la différence d'âge et le vécu de chacun subsisterait toujours. Arek préféra ne pas y songer alors qu'il s'installa sur le canapé du salon, sous l'invitation de son amie.
« Mais non, tu n'es pas mon pire cas ! Je me souviens que je donnais des cours à une aveugle dans le temps, elle s'en sortait moins bien que toi ! » s'exclama-t-il. Bien évidemment, c'était en riant, il n'était personne pour signifier à la demoiselle qu'elle n'avait aucun talent culinaire. Après tout, elle connaissait des choses que lui ne connaissait pas et vice versa. Ainsi va le monde. « Non, franchement, tu t'en sors très bien. Un peu maladroite, mais je suis certain que d'ici un mois ou deux, tu auras la main ! » Il lui envoya un clin pour accompagner ses mots, souriant de nouveau.
Il hocha la tête négativement à sa proposition de lui donner une boisson : « Je ne bois jamais d'alcool, mais je veux bien me servir un verre d'eau ».
Il s'était à peine assis et avait à peine pris ses aises qu'il se dirigeait déjà vers son environnement naturel : la cuisine. A croire qu'il en était finalement véritablement et définitivement drogué. Dès qu'il eut atteint les lieux, il trouva un verre, demandant tout de même à son hôte s'il pouvait se servir et alluma le robinet. Dès qu'il eut terminé de boire son verre, il envoya un nouveau sourire timide à la jeune femme. Arek sortit une feuille de sa poche de jean et s'écria : « Bon et bien mettons-nous au travail, veux-tu ? Voilà, pour ce soir, je prévois de te montrer la recette d'une macédoine de légumes, j'ai tout noté sur ce bout de papier. Je pense que c'est très bien, ça me permettra de voir si tu as amélioré ta technique de découpage. »
Et oui, les amis, les légumes ne se découpent pas tous de la même manière. Il y a un art. La rapidité n'est pas indispensable, mais le geste du poignet et de la main donne tout son grain de sel à la finesse ou la robustesse du plat. Le cuisinier se faufila et demanda ensuite : « Où se trouvent tes tabliers ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 777
♠ multinicks : Tess A. Rider
♠ crédits : Ginny ( ava ) Moi quoi :)
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Etudiante en Journalisme
♠ mood :: Joyeuse
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Un petit cour de .. euh ..Cuisine :D [hot]- Arek et Phila - Ven 17 Juin 2011 - 9:58

Je me mordis la lèvre. Il ne buvais pas d'alcool. J'avais envi de dire moi aussi. Et d'ailleurs j'en aurais pris que pour faire genre s'il en avait prit. Mais je réagissais très bien à la boisson alcoolisée. Donc en général je me contentais d'un bon jus de mangue et cela faisait l'affaire. Je n'avais pas forcément besoin d'alcool pour me rendre moins timide. Je n'étais pas tellement timide. Juste discrète. Je voulais éviter que tout le monde se rende compte que mon truc à moi c'était de faire exploser les choses. Je faisais déjà assez de boulettes avec ce pouvoir. Heureusement que je n'avais jamais rien fait explosé d'énorme. En tout cas heureusement pour ceux qui serait à coté de moi si cela arrivait. D'ailleurs ce soir tout gestes avec les mains allaient être interdit. Je ne voulais pas blesser Arek. Loin de là même.

Alors que je me dénigrais niveau cuisine il voulut me faire un compliment. Je sais pas si s'en était un mais il me fit rire. Je souris un peu gênée. Mais me comparer à un aveugle.. c'est pas forcément un compliment en faite. Mais je ne le pris pas mal. Ce n'était pas méchant après tout.

-Ouais mais bon moi contrairement à cette personne je vois clairement.

La suite me fit plaisir. Mais à mon avis il était un peu trop optimiste. Je ne pensais pas être meilleure dans un mois. J'étais irrécupérable. Il fallait qu'il se fasse une idée. Je crois que la cuisine était loin d'être faite pour moi. Ce que je regrettais. Bon il est vrai que je suis forte dans d'autre chose. Par exemple je joue très bien du piano ou je danse plutôt bien aussi. Enfin il y a plein de chose que je fais que peut-être Arek ne faisait pas. Je ne le connaissais pas encore parfaitement. Mais je désirais plus que tout en savoir plus.

Je soupirais. Alors que je faisais un signe de tête à mon invité qui voulait se servir de l'eau je me servis un verre de jus de mangue. Il voulait qu'on se mette rapidement au travaille. Et bien allons y. Après tout il était là pour ça. Et pas pour autre chose.. Je le rejoins à la cuisine. Ce soir il allait m'apprendre la macédoine de légume. Plat qui parait simple. Mais lorsqu'il me parlait de découper les légumes je grimaçais. Cette histoire allait finir au urgence.

- Appelle déjà le SAMU. Je risque de me couper au premier coup de couteau. Mais bon pourquoi pas.

Il me demanda ou était les tabliers. J'ouvris un tiroir et en sortis deux. Je lui en donnais un. Je ne savais pas du tout couper des légumes. Il me fallait une éternité. Mais bon maintenant j'allais apprendre. J'enfilais le tablier couleur framboise. Je sortis aussi donc les légumes du frigo et je sortis deux couteaux de cuisine bien tranchants. Je pris donc pour commencer une carotte.

- Tu m'aides ? lui demandais-je ...

De cette façon je pourrais sentir son contact sur mes mains.. Oula je déraillais moi. Je déglutis. Pensées culinaires, pensées culinaire !!

_________________

We're living in a powder keg and giving off sparks
I really need you tonight


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 238
♠ crédits : Ava: moi-même =)
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Cuisinier/ Prof de cuisine/ Rédacteur de la partie cuisine d'un magazine
♠ mood ::
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Un petit cour de .. euh ..Cuisine :D [hot]- Arek et Phila - Lun 20 Juin 2011 - 6:39

La remarque de Phila fit rire le jeune homme. Elle n’était tout de même pas si maladroite pour devoir appeler le SAMU en prévention ! Elle avait parfois une image très basse d’elle-même en ce qui concernait la cuisine. Le fait que le jeune homme soit un cuisinier professionnel y était peut-être –voire certainement- pour quelque chose. Lorsque Phila sortit une carotte du réfrigérateur, il lui envoya un simple sourire. « Ecoute, je vais d’abord vérifier que tu as tout ce dont on a besoin. Tu as acheté ce que j’ai mis sur la liste que je t’ai donnée y a deux jours ? » Sur ces mots, il enfila un tablier, tendant un autre à la demoiselle, et ouvrit le réfrigérateur. Finalement, il semblait bien qu’elle l’ait écouté soigneusement. Tout était là. Puis il vérifia le placard, tout était là aussi. Parfait. Ils pouvaient donc commencer. « Préparons notre espace de travail. C’est la première chose à faire. Un espace de travail propre et organisé, c’est ce qui fait la différence. » Arek l’avait toujours répété lors de ses cours, mais Phila semblait bien trop émue ou effrayée pour y prendre garde. Intimidé, voilà le mot juste. Décidément, il y avait anguille sous roche. Etait-ce vraiment la cuisine qui l’intéressait ? Ou alors seulement les beaux yeux de son professeur ? Le jeune homme rougit en y pensant, alors qu’il disposait les différents ingrédients où il le fallait et passait un dernier coup de chiffon sur le plan de travail, bien que celui-ci soit déjà parfaitement propre. C’était un toc, il devait le faire pour se sentir bien.
Attrapant la carotte que la demoiselle tenait en main depuis quelques minutes à présent, il l’éplucha rapidement, en une dizaine de secondes, avant de ne sourire de nouveau à la jeune femme. « Très bien, on va voir comment couper les carottes. C’est déjà un début. » Arek tendit le légume à son interlocutrice, toujours souriant. « Montre-moi comment tu fais. » C’était un ordre. Le genre d’ordre qu’il donnait en cuisine au restaurant où il travaillait. Un peu sec, mais c’était son instinct de chef. A peine Phila eut-elle commencé qu’il poussa un cri d’étonnement et l’arrêta : « Pas comme ça ! Tu vas finir par te blesser !» s’écria-t-il en se plaçant à ses côtés. Finalement, elle n’avait pas vraiment tord en ce qui concernait les urgences. Il passa ensuite derrière elle, son torse frôla le dos de la jeune femme, doucement. Il se saisit des mains de la demoiselle, surtout de celle tenant le couteau afin de l’aider à s’en servir, la guidant dans ses gestes. Leur peau respective se collant l’une à l’autre provoqua en lui un frisson. Etrange. Pourtant, il faisait ce genre de chose avec beaucoup de ses élèves féminins, et il ne ressentait pas ce genre d’émoi ! Alors que se passait-il ?
Son souffle chaud effleurait la nuque de Phila alors qu’il lui expliquait par des mots lents comment elle devait couper la carotte en dés. Un instant, il s’arrêta de parler, commençant à caresser la main de la demoiselle plus que de ne la guider vraiment. La sécurité l’obligeait à se tenir coller à elle, et il se rendit compte que cela ne lui déplaisait pas….

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 777
♠ multinicks : Tess A. Rider
♠ crédits : Ginny ( ava ) Moi quoi :)
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Etudiante en Journalisme
♠ mood :: Joyeuse
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Un petit cour de .. euh ..Cuisine :D [hot]- Arek et Phila - Mer 22 Juin 2011 - 0:01

Arek vérifia si j'avais bien suivis la liste des ingrédients Je le laissais faire en mettant les carottes sur le plan de travail. J'avais tout ranger. Tout était parfait. Pas un élément n'était pas à ça place. Bon logiquement c'est ranger aussi mais peut-être pas autant. Ma mère n'était pas souvent la. Elle bossait de plus très tard. Et quand elle rentrait elle appréciait être dans une maison convenable. Ce qui n'était pas bête quand on y pense. Elle trimait pour la payer.. bon son salaire était conséquent. Donc finalement elle avait les moyens. Mais au moins moi je payais mes affaires et j'étais autonome maintenant. Enfin bon. Apparemment tout allait j'avais pris les bonnes choses et cela fallait mieux.

-Moi j'ai suivis toute ta liste à la lettre.. Lui avouais-je.

Il arriva vers pour m'aider à préparer un espace de travail convenable et organisé. Bien je l'écoutais à souhait. Je le laissais faire en regardant chacun de ses gestes. Il les faisait avec tant d'assurance. Il prit la carotte et entreprit de l'éplucher avec une grande rapidité.J'étais assez étonnée. Moi il m'aurait fallut 5 bonnes minutes. Et le cour allait vraiment commencé maintenant. Mon coeur battait fort. Je n'arrivais pas le calmer. J'étais très .. Je n'avais pas de mot qui mettait une définition exacte sur ce que je ressentais en ce moment. Je pouvais dire un truc c'est Arek me faisait de l'effet. Je n'étais pas amoureuse de lui. Mais il y avait un truc qui m'attirait chez lui. Et je ne savais pas ce que c'était. Son coté mystérieux ? Surement j'aimais le mystère chez les personnes. Cela donnait l'occasion de connaitre la personne avec une certaine curiosité qui était celle celle j'avais.

Je devais couper des carottes en cubes. Bien on allait en avoir pour longtemps. Et puis j'allais me couper. Je n'avais pas la tactique alors j'allais finir au urgence.. Et j'avouais ne pas être tranquille avec le regard d'Arek. Je me demandais ce qu'il se disait en me voyant commencer. J'en eus vite la preuve. Il s'écria presque de m'arrêter. Je m'y prenais mal. Je le savais déjà en faite. Mais après tout il aurait dû s'en douter j'étais une calamité en cuisine. Et même ma mère ne goûtait pas au plat que je faisais et quand j'en faisais.

Il passa derrière moi. Je déglutis. Je devais me concentrais sur les carottes ! Les carottes Phila ! D'une façon que je crus sensuelle il saisit mes mains pour m'expliquer comment faire. Les carottes, les carottes ! Mais je n'y arrivais pas vraiment. Je ne gérais aucun mouvements. Il faisait tout. De plus.. Son souffle dans ma nuque.. Je frissonnais. Je commençais à penser à des choses qui n'avaient aucun rapport avec la cuisine et surtout les carottes coupées en dé.

C'était impossible ! Je lâchais le couteau. Il résonna sur le plan de travail en un bruit sourd. A la vas vite je me retourner pour me retrouver face à lui toujours autant collés. Je le regardais deux secondes dans les yeux.. Deux belles secondes... Avant de précipiter mes lèvres sur les siennes pour l'embrasser..

Je me rendis compte.. de ce que je venais de faire. C'était trop... Mon dieu. Quelle idiote ! Je cessais de l'embrasser et je baissais la tête...

-Excuse moi.. c'est.. enfin excuse..moi

_________________

We're living in a powder keg and giving off sparks
I really need you tonight


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 238
♠ crédits : Ava: moi-même =)
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Cuisinier/ Prof de cuisine/ Rédacteur de la partie cuisine d'un magazine
♠ mood ::
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Un petit cour de .. euh ..Cuisine :D [hot]- Arek et Phila - Mer 22 Juin 2011 - 8:34

Le jeune homme ne s’attendait vraiment pas à ce que la demoiselle réagisse comme elle l’avait fait. Elle se laissait guider totalement par le cuisinier et les gestes commençaient à venir, mais à cet instant précis, elle lâcha le couteau et se retourna d’un bond. Les yeux des deux personnes se croisèrent durant deux secondes fatidiques… Arek n’eut pas le temps de comprendre ce qui était en train de se produire qu’il sentit les lèvres de Phila s’abattre contre les siennes dans un baiser quasiment langoureux… Il se laissa faire, sous la surprise… Aussitôt qu’elle se soit écartée, le pauvre devînt aussi écarlate qu’une tomate, son teint rougissant instantanément. Arek était quelqu’un de vraiment très timide, surtout lorsqu’il s’agissait de femmes… Alors autant dire qu’il venait de subir un choc. Encore un peu et il aurait disparu sous les yeux de son élève. Heureusement que depuis le temps, il avait réussi à maîtriser à moitié son pouvoir d’invisibilité, sinon Phila aurait sans doute fait la crise cardiaque de sa vie. Imaginez un peu qu’elle pense qu’elle venait de le désintégrer par son baiser ?
Arek baissa le regard, gêné comme tout. Il avait apprécié cette étreinte et ce baiser malgré tout et c’était bien ce qui lui faisait peur… Avait-il une attirance pour cette jeune femme si particulière ? Serait-il prêt à tromper sa défunte épouse ? Les frissons qu’il avait ressentis alors que Phila happait ses lèvres le lui prouvaient en un certain sens…
« Ce n’est pas grave… » répondit-il simplement face aux excuses que lui donnaient l’étudiante en journalisme. « ça fait longtemps que personne ne m’a embrassé comme ça… » ajouta-t-il ensuite, doucement. Il gardait toujours les yeux rivés vers le sol. Que devait-il faire à présent ? Se concentrer sur les légumes, sur le cours de cuisine…Il le fallait. Faire comme si de rien était, comme si ce baiser n’avait pas eu lieu… Mais dès qu’il eut saisit la main de Phila pour la ramener sagement vers le plan de travail, il se sentit électrocuté… Et sans même pouvoir contrôler ses gestes, il embrassa l’étudiante à son tour, fermement, avec une avidité intense. Leurs langues valsèrent de longues minutes ensemble, dans une chorégraphie endiablée…Jusqu’à ce que Arek s’écarte subitement. « Désolé. » finit-il par lancer, observant intensément la demoiselle dans les yeux. « Je crois qu’on va passer à la suite du cours… »

HJ: désolée c'est court =(

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 777
♠ multinicks : Tess A. Rider
♠ crédits : Ginny ( ava ) Moi quoi :)
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Etudiante en Journalisme
♠ mood :: Joyeuse
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Un petit cour de .. euh ..Cuisine :D [hot]- Arek et Phila - Dim 26 Juin 2011 - 21:46

Je déglutis. Je venais de franchir une limite qui n'était apparemment pas prévu pour Arek.. Je le regardais. Lui non. Il avait baissait les yeux. Je n'étais excusée de lui avoir sauter dessus de la sorte. Je n'aurais pas dû c'était puéril et en plus gênant. Je ne savais plus ou me mettre. J'aurais voulu courir pour aller m'enfermer dans une pièce mais j'étais toujours entre les bras fermes de mon professeur de cuisine. Je cessais presque de respirer... Après m'avoir annoncé que ce que je venais de faire n'était pas grave, il ajouta que cela faisait un moment que personne ne l'avait embrassé comme je venais de faire. C'était un compliment ? Oui surement mais je ne savais pas si je devais réagir. Et je ne dis rien. Je savais qu'il avait perdu sa femme et à mon avis il ne voulait pas d'une autre relation. Et surtout pas avec une étudiante comme moi. J'étais une gamine pour lui. Pourquoi s'intéresserait-il à moi ? Il n'y avait aucune raison. Je soupirais discrètement.

Arek voulut se reconcentrer sur le cour qu'il était censé me donner. Je devais couper des légumes pas l'embrasser. Pourtant au moment ou il me reprit la main pour m'aider avec le couteau il y eut comme de l'électricité. Ce qui eut pour effet qu'il m'embrassa à son tour et pas qu'un peu. Je me laissais faire. Mon coeur battait très vite. Et j'aurais voulu qu'il ne s'arrête pas. J'avais envi de bien plus ! Pourtant il s'arrêta. Me laissant sur ma fin. Il s'excusa à son tour.; Me regard dans les yeux. Il voulait qu'on continue le cour. Personnellement je n'avais plus vraiment envi d'éplucher des légumes. Je posais mon index sur ses lèvres.

-Chut..

Puis je l'embrassais à nouveau avec passion. Envi. Désire. Tout ce champ lexical. Je passais mes bras autour de sa nuque. J'en frissonnais tellement cela me faisait de l'effet. Je crois que je n'étais pas la seule à vouloir plus. Ou du moins je m'en étais rendue compte avant lui.. Pour l moment je ne regrettais pas ce geste.

_________________

We're living in a powder keg and giving off sparks
I really need you tonight


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 238
♠ crédits : Ava: moi-même =)
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Cuisinier/ Prof de cuisine/ Rédacteur de la partie cuisine d'un magazine
♠ mood ::
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Un petit cour de .. euh ..Cuisine :D [hot]- Arek et Phila - Sam 16 Juil 2011 - 0:15

Lorsque Phila déposa son doigt contre ses lèvres, leurs regards se croisèrent de nouveau. Elle n’avait décidément plus envie de continuer simplement le cours, bien au contraire…Elle finit par passer ses bras derrière la nuque du jeune homme et par l’embrasser de nouveau. Un baiser qui le fit frissonner intensément. Il adorait cette sensation… La différence d’âge entre cette élève et lui était plutôt conséquente, mais combien de fois avait-il pu rêver qu’on l’embrasse ainsi ? Lui, le petit trentenaire timide, qui avait peur que l’on ne s’approche trop de lui. Un petit frôlement de sa joue, et hop, il était déjà tétanisé. Or, là, dans la situation actuelle, il se prêta même au jeu, passant ses bras dans le dos de sa partenaire. Il lui obéissait…Elle voulait qu’il se taise, il se tairait…Les légumes pouvaient attendre.
Oui, le jeune homme se rendit soudainement compte qu’il avait vraiment envie d’elle… De bien plus de sa part que d’un simple baiser…Il la plaqua donc contre le plan de travail, continuant de l’embrasser goulument, avec fougue et avidité. C’était comme si leurs lèvres s’appartenaient l’une à l’autre. Ils continuèrent à s’embrasser encore et encore. Arek déposa des baisers le long du cou de la demoiselle et le long de son bras. Sur le moment, il n’était plus cet homme timide et totalement addict à sa défunte épouse. Peut-être commençait-il à se rendre compte qu’il avait le droit à plus de joie et de bonheur qu’il ne s’en donnait ? Phila lui plaisait, c’était évident… pendant tous le cours de cuisine, à chaque regard croisé, il avait senti comme un lien invisible les unissant….Voilà qui était bien probable. Ce n’était pas l’appel du sexe qui lui courait après, mais bien celui de l’amour. Il avait besoin de quelqu’un, il ne pouvait plus rester seul et vide comme une coquille dépecée….

Ses mains baladeuses passèrent sous la robe noire et moulante de sa partenaire, passant sur ses cuisses, puis remontant dans son dos. Il la força à s’asseoir sur la table de la cuisine, alors qu’elle ne pouvait plus fuir à présent…. Arek déposa de nouveau un baiser dans son cou. Ses joues étaient devenues rouges, il avait même la criante immense que son interlocutrice ne le repousse, mais il ne pouvait plus s’arrêter. Il l’embrassait encore et encore.
« Je crois que je te montrerais comment couper les patates plus tard… » souffla-t-il entre deux embrassades. Il passa sa main droite sur l’agrafe du soutien-gorge de son amie…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 777
♠ multinicks : Tess A. Rider
♠ crédits : Ginny ( ava ) Moi quoi :)
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Etudiante en Journalisme
♠ mood :: Joyeuse
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Un petit cour de .. euh ..Cuisine :D [hot]- Arek et Phila - Dim 17 Juil 2011 - 11:18

J'esquivais un sourire lorsqu'il me dit qu'il me montrerait comment éplucher les patates.. En tout cas j'avais bien fait de me rejeter sur ses lèvres. J'en étais d'ailleurs affamée. L'envi me força à m'asseoir sur la plan de travail. Je virais les quelques légumes et ustensiles qui se trouvait là et qui me dérangeaient. Je sentais ses mains sur mon corps et il me faisait bouillir. Chaque passage de ses mains sur ma peau était brûlant. Nos baisers étaient de plus en plus brûlants eux aussi. Et ce n'était pas pour me déplaire. Depuis le temps que je l'attendais ce moment. Depuis le temps que je craquais pour mon professeur de cuisine. J'étais pourtant presque persuadée qu'il savait le faible que j'entretenais secrètement pour lui. Enfin maintenant ce n'était plus tellement secret. Personnellement ... la différence d'âge ne me perturber pas. Ok il avait presque 10 ans de plus que moi. Mais peu importe. Si les sentiments étaient réels il n'y avait aucun soucis pour moi. Je savais qu'il avait une défunte épouse. Et je me doutais que cela jouait pas en ma valeur. Ce que je comprenais. Mais il était sur je le prendrais probablement très mal si là d'un coup il décidait de tout arrêter. Enfin apparemment ce n'était pas le cas.

- Je suis sure que ça peut attendre...oui susurrais-je entre deux baisers

Je sentis alors ses mains remonter ma robe. Je finis par la retirer. Ces mais étaient déjà sur les agrafes de mon soutiens gorge. Maintenant c'était sur. Il n'allait probablement pas me repousser. Je sentais le même désir que j'avais pour lui. Nous étions tout les deux excités. Et je crois qu'on avait tout les deux très envi aussi bien de l'un comme de l'autre. Alors qu'à un record je lui retirais sa chemise. Enfin notre peau était en contact réellement. Il était aussi brûlant que moi. Intéressant. Nos lèvre se décollaient que rarement pour reprendre notre souffle. Elles étaient comme aimantées. Mon soutient gorge arriva rapidement par terre. Avec la chemise de Arka. Je posais mes mains sur sa ceinture et je commençais à le lui détacher pour défaire son pantalon. Il était bien trop habillé à mon goût comparé à moi. Qui était seulement en petite culotte...

Je m'allongeais sur le plan de travail. Comme me laisser à lui. Lui donner un peu mon corps aux plaisirs. Rien qu'avec des caresses et des baisers j'étais déjà dans un certain état alors si on commençait avec les choses sérieuses... Cela allait surement être parfait... J'avis hate que cela commence.

Rien qu'en regardant mon partenaire. Arka. Que je connaissais depuis un peu près un an. Avec les cour en tout cas. Je ressentais un tas de fourmillements. Je n'avais pas tout de suite craqué sur lui. Sachant qu'il était plus vieux. Mais je l'avais tout de suite trouver très sexy. Et attirant. Et au fur et à mesure, un certain lien c'était créé. Des regards... Et lorsqu'il me guidait comme tout à l'heure, ce qui m'avait d'ailleurs valut un égarement de ma part, je ressentais quelque chose de fort... Et là je ressentais un tas de sentiments naissants et grandissant. Et je ne savais pas si c'était bien ou pas.

_________________

We're living in a powder keg and giving off sparks
I really need you tonight


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 238
♠ crédits : Ava: moi-même =)
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Cuisinier/ Prof de cuisine/ Rédacteur de la partie cuisine d'un magazine
♠ mood ::
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Un petit cour de .. euh ..Cuisine :D [hot]- Arek et Phila - Jeu 21 Juil 2011 - 22:47

Arkadiusz sentit les mains de sa partenaire venir lui défaire son pantalon. Il se laissa faire simplement, regardant intensément la jeune Phila. Tant pis pour la différence d’âge…Il savait qu’il ne pouvait plus revenir en arrière. Elle avait envie de lui, il avait envie d’elle… Il n’y avait, de plus, aucune raison que des regrets pointent plus tard le bout de leur nez. Arkadiusz savait qu’elle enflammait son cœur…Il avait dû attendre qu’elle l’embrasse pour le découvrir, mais, à présent, c’était fait. Il savait qu’elle l’aimait, qu’elle ressentait quelque chose pour lui et se sentait stupide ne pas l’avoir relevé et remarqué plus tôt…Toutes ses petites attentions à son égard n’était pas juste une question de désir, juste pour l’appâter dans son lit. Non, bien évidemment. Tout cela avait toujours été entouré de sentiments, d’émotions intenses. Lorsque son pantalon tomba à ses pieds, Arek s’en débarrassa, le faisant valser dans le coin de la cuisine.
Il observa sa partenaire se coucher sur le plan de travail, comme s’offrant à lui, d’une manière prononcée et osée. Il la regarda un instant, se mordillant la lèvre inférieur tant cela lui faisait de l’effet. Il sentit même son entrejambe faire des siennes, au creux de son boxer. Aussitôt, il embrassa Phila sur ses lèvres, avidement, puis il fit descendre ses lèvres dans son cou. Ensuite, il laissa sa langue et ses lèvres venir embraser chacune des parcelles de son corps, s’attardant sur la poitrine, puis sur le nombril. Passant ses mains dans le dos de la demoiselle, il descendit jusqu’à ses fesses. Là, il en profita pour lui retirer sa culotte. La voilà totalement dénudée devant lui, dans la cuisine de l’appartement. Il la plaqua davantage contre le plan de travail et continua ses caresses intimes. Plus une parole n’avait franchi ses lèvres tant il était concentré à dévorer Phila des yeux et de la langue.
Finalement, sa timidité disparût et il fut très entreprenant. Les joues rougies par les sentiments et l’excitation, il s’attarda du bout de la langue sur la partie intime de la demoiselle. Pourquoi donc ne serait-ce que les hommes qui pourraient profiter de telles choses ?
Après ces quelques frôlements osés, il envoya un regarda provocateur à sa partenaire. C’était son tour de jouer. Elle n’avait pas fini de le déshabiller et tant qu’il ne serait pas nu, elle n’aurait pas ce qu’elle désirait. Il avait entendu ses quelques gémissements, il avait senti la chaleur de son corps contre le sien, l’envie grandissante en elle….

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 777
♠ multinicks : Tess A. Rider
♠ crédits : Ginny ( ava ) Moi quoi :)
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Etudiante en Journalisme
♠ mood :: Joyeuse
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Un petit cour de .. euh ..Cuisine :D [hot]- Arek et Phila - Ven 22 Juil 2011 - 5:03

Je brûlais de désir pour Arka. Je crois que j'avais jamais ressenti une telle sensation. J'étais jeune c'est vrai. Je n'avais surement pas l'expérience qu'il pouvait avoir en matière de sexe. Mais j'en connaissais assez pour le satisfaire je pense. Et puis il voulait m'apprendre lui les choses qu'il aimait. Je tremblais de désir en tout cas. Et même si jamais je n'avais jamais ressenti le désir ultime avec un homme en couchant peut-être que c'était pour ce soir. Après tout qui sait. Personne même pas moi. Je le laissais m'embrasser. Me toucher. Me caresser. Et j'aimais ça. C'était horrible mais sentir ses mains sur mon corps c'était comme .. Non il n'y a rien de comparable. J'attendais depuis un moment cet instant. Et le faire dans une cuisine c'était plutôt .. Excitant. Cela ne m'était jamais arrivée de le faire autre part que dans un lit. Le lit étant logiquement la place ou on fait l'amour avec son partenaire.

Il me faisait frisonner. Il me faisait gémir. Il me fait du bien en somme. C'était formidable de pouvoir ressentir tout s cela et dans les bras d'un homme qui est loin de laisser indifférente. Rapidement je lui retirais son pantalon. Qui termina je ne sais ou dans ma cuisine. On semait nos affaires un peu partout d'ailleurs. Il ne faudrait rien oublier. Je voyais déjà la tête de ma mère si elle retrouver le caleçon d'un homme qui avait pratiquement son âge. Enfin ça pour l'instant elle était pas obligée de le savoir. La connaissant elle me ferait un dossier détaillé sur mon .. petit ami ? je pouvais le dire ou pas ? Non pas encore. Peut-être qu'il allait partir après m'avoir fait l'amour. Je n'espérais pas. Je voulais qu'il reste toute la nuit avec moi. Qu'il ne me quitte plus du tout en faite.

Il m'embrassa fougueusement. Je m'appliquais à faire de même. Ce n'était pas très difficile. J'en mourrais d'envi après tout. Ses lèvres glissaient à mon cou..Pour descendre à mon ventre avant de s'être attarder sur ma poitrine. Je laissais échapper des gémissements. Ces mains passaient dans mon dos et descendaient à mes fesses. Ma culotte ne resta pas longtemps sur moi. Elle atterrit je ne sais ou encore une fois dans la cuisine. Je commençais à ne plus me contrôler. J'avais vraiment trop envi de lui. Et ces lèvres sur mon coeur accentuaient encore plus ! Sa langue caressa mon entre jambe. Me faisant gémir. C'est terriblement bon. Je prenais un plaisir fou. Mais dieu que c'était délicieux comme moment. Doux et fougueux en même temps.

Il se redressa; J'eux le droit à un regard plutôt provocateur. Je souris. Un demi sourire malicieux. Je me redressais pour l'embrasser. Je voyais aussi que son intimité avait l'air à l'étroit dans son boxer. Je passais ma main à l'intérieur pour le caresser à son tour tout en l'embrassant. Effectivement les réactions de mon partenaire étaient réelles ! Son sous vêtement glissa au sol aussi. Et je me baissais pour que mes lèvres atteignent son sexe. Lui faisant autant de bien qu'à moi.. Et j'aimais ça aussi. C'était à la fois provocateur et désiré. Tout était assez dur à résister en tout cas. Mais ce qui était sur c'est que j'avais terriblement envi de lui. Et que je ne voulais pas m'arrêter. Pas question qu'on arrête là. C'était impossible.

Je me redressais pour l'embrasser une énième fois. Ces baisers étaient un doux trésor que les miennes aimaient trouver à chaque baiser. Je l'embrassais langoureusement faisant jouer ma langue avec la sienne. Je ressentais un tel sentiment pour lui. Je n'osais pas dire de l'amour, de peur que lui ne ressente pas la même chose. En tout cas.. C'était terriblement agréable. Je ne désirais qu'une chose.. Que nous ne fassions qu'un...

_________________

We're living in a powder keg and giving off sparks
I really need you tonight


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 238
♠ crédits : Ava: moi-même =)
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Cuisinier/ Prof de cuisine/ Rédacteur de la partie cuisine d'un magazine
♠ mood ::
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Un petit cour de .. euh ..Cuisine :D [hot]- Arek et Phila - Ven 22 Juil 2011 - 6:22

Arek ne put réprimer quelques gémissements lorsque Phila lui caressa sa partie intime, il en tremblait de bien-être. Elle ne tarda ensuite pas à lui retirer son boxer, en silence. Les voilà tous deux nus, l’un contre l’autre, s’embrassant, le cœur brûlant et une fougue immense dans le creux des reins. Le trentenaire sentait la chaleur du corps de Phila contre le sien, et cela lui faisait tant de bien… Il ne saurait décrire quels furent les sentiments qu’il ressentit à cet instant… C’était fort et doux à la fois. Une impression si puissante ! Il l’avait déjà ressenti autrefois, le jour où il avait rencontré sa défunte épouse. A présent, son esprit semblait être clair : il était amoureux… Etrange quand on n’y songe.

Lorsque les lèvres de sa partenaire vinrent embraser son sexe tel une flamme crépitant, le jeune homme ne put se retenir de laisser échapper un cri. Elle avait l’air de s’y connaître dans le domaine, de l’avoir fait bien des fois. Malgré son jeune âge, elle avait de l’expérience. Il lui lança un regard..amoureux. Un regard tendre qu’il n’avait plus lancé à personne depuis longtemps. Des mots faillirent quitter ses lèvres, des mots doux…Les mots « je t’aime ». mais il ne dit rien. Il avait encore peur…La crainte que Phila ne veuille que du sexe lui tenaillait les entrailles. Il s’était pourtant persuadé qu’elle l’aimait, elle aussi ! Mais si ses sentiments propres le menaient sur une mauvaise voie ? Il ne voulait pas se faire rembarrer. Pas maintenant. Il avait souvent rêvé de Phila..parfois même d’une manière très torride et ce n’était pas à présent que les deux jeunes gens étaient au bord de l’extase qu’il allait tout gâcher ! Il se contenta donc de coller davantage son corps contre celui de la demoiselle. Leurs langues valsaient ensemble, sur une chorégraphie endiablée… C’était un véritable tango ou une salsa dans leur bouche.

L’envie augmentait au fur des secondes défilant…Jamais Arek n’aurait pensé un jour faire l’amour dans une cuisine…Et pourtant ! Il plaqua la jeune femme contre le plan de travail, de manière à ce qu’elle s’y retrouve totalement allongée. Là, l’excitation et le désir venaient de prendre le dessus. Là, il la pénétra fortement, tentant d’aller au plus profond, après lui avoir lancé un regard donnant une sensation nette de ce qu’il comptait faire. Il commença alors un large va-et-vient, tantôt brutal, tantôt doux. Il ne cessait d’embrasser et de caresser sa partenaire partout où faire se pouvait.

C’est ainsi qu’ils firent l’amour, tel un couple se connaissant depuis des lustres, sachant parfaitement ce que l’autre aimait. Ils firent l’amour jusqu’à atteindre l’extase, jusqu’à ce que Arek soit obligé de se retirer, à regrets, du corps de sa partenaire, après avoir atteint des sommets. Bien évidemment, ils n’avaient pas utilisé de protection, mais cela n’était qu’un détail tant le plaisir avait été intense. Leurs ébats avaient été vraiment parfaits… A bout de souffle, il se laissa tomber à côté d’elle contre le plan de travail. Il lui lança un doux regard, les joues rougies.

« Je crois…que je suis amoureux. » finit-il par dire, à mi-voix. Il espérait d’un côté que son interlocutrice ne l’ait pas entendu, mais de l’autre, il souhaitait le contraire. En bref, tout son corps tremblait encore de leur étreinte ultime, alors qu’ils ne venaient de faire un, de s’unir charnellement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 777
♠ multinicks : Tess A. Rider
♠ crédits : Ginny ( ava ) Moi quoi :)
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Etudiante en Journalisme
♠ mood :: Joyeuse
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Un petit cour de .. euh ..Cuisine :D [hot]- Arek et Phila - Ven 22 Juil 2011 - 10:41

Je sentais que ce que je lui faisais lui faisait du bien. J'étais donc satisfaite. Je ne voulais pas paraître trop immature pour lui. Je savais que notre différence d'âge était assez conséquente mais je n'y voyais aucun obstacle insurmontable personnellement. J'avais peur de ne pas être à la hauteur de ces espérances. Ce que je ressens souvent lors d'une première fois avec un nouveau partenaire. Je n'en avais pas eu des masses. Rarement des garçons d'un soir. C'était pas mon genre. Il y avait eut cet Ethan. Un sale profiteur de première que je haïssais. Je plaignais sincèrement sa petite amie. Il devait lui mentir trop souvent et la mener en bateau. Et encore il faudra qu'il est une petite amie. Enfin bon pour dire après j'avais bien eu des relations sérieuses. J'avais eu mon premier rapport à 18 ans. Avec on premier petit ami. Nous avions mi presque 6 mois avant oser. Alors que tous les deux nous en mourrions évidemment d'envi. A cette âge c'est difficile de résister. Je sais de quoi je parle. Tous le monde le sait. On est tous passé par là. En tout cas nous étions tous les deux désirant à fond de nos corps. J'avais autant envi de lui que lui de moi. Je le sentais. Et c'était cela qui faisait que le moment serait parfait.

C'était logiquement le moment le plus important. Savoir si nous étions en symbiose. C'était à mon avis important dans un couple. Et il se devait d'avoir de l'harmonie dès la première fois. Cela se sentait si on était fait l'un pour l'autre. Si on avait le droit de s'aimer. Et pour le moment j'avais l'impression qu'on avait tout juste. Pas une fausse note. Nous nous respections et nous nous .. aimions ? Non ..? Encore une fois à ce moment là j'hésitais à le penser. Et plein de questions se bousculèrent dans ma tête. Moi je l'aimais mais la peur du non retour était forte. Réellement forte. Et si lui ne voyait en moi qu'un moyen de distraction potable ? C'était totalement envisageable. J'étais plus jeune. Donc plus belle que certaine femme. Et avec moi il pouvait avoir de nouveau horizon sur le plan sexuel. Pourtant un grande partie de moi penser que Arek était un homme formidable. Doux. Et qu'il ne me ferait pas souffrir.

Le moment temps attendu par nous deux arriva. Mon corps fut plaqué contre le plan de travail. Une chose était sur je ne verrais plus la cuisine comme avant. Elle aurait un petit côté magique maintenant. Je frissonnais. Mon corps entier sentait comme de l'électricité parcourir celui ci. Puis il entra en moi. Me laissant gémir de plaisir. Il faisait ça bien. Et comme j'aimais. C'était ça qui prouvait qu'entre nous il y avait quelque chose. Je laissais échapper plusieurs gémissement. Mon dieu que c'était bon. Depuis le temps que j'attendais ça. Je ressentais une sensation de chaud dans mon coeur. Je pouvais sans nul doute confirmer que c'était de l'amour. De plus lorsqu'il me regarda.. D'une façon.. Comme un homme amoureux. Comme un homme heureux.. Je sentis mon coeur faire un raté. Nous fîmes l'amour un long moment. Je ne savais pas qu'elle heure il était. Mais la nuit devait être bien avancée en tout cas. Je pensais aussi que nous ne nous étions pas protégés. Mais j'avais une chance sur un million pour tomber enceinte d'un coup comme ça ( haha ). En tout cas nous allâmes jusqu'au plaisir ultime. Et personne ne m'avait fait l'amour comme lui. Non personne.

Arek se laissa tomber sur le plan de travaille à mes cotés. Nous étions tous les deux haletants. Et rougis par l'action que nous venions de produire. Je ne le quittais pas des yeux. J'étais amoureuse de lui et je ne voulais pas qu'il m'échappe un instant du regard. Mon coeur battait cent fois plus vite lorsque je le voyais. Je frôlais d'ailleurs la crise cardiaque. Il murmura presque quelque chose. Que je compris bien entendu. Un sourire se dessina sur mes lèvres. Parlait-il de moi ? Mais oui quelle question. De qui d'autre ? Il venait de me faire l'amour. Il n'allait pas me sortir qu'il en aimait une fois. Sinon pour moi le suicide serait une bonne chose. Je me tournais juste un peu plus vers lui. Le regardant toujours bêtement avec un sourire. Moi heureuse ? Oh que oui. J'avoue que de cette soirée j'en avais pas espéré tant. Je me mis frissonner.

- Tu m'aimes alors ? Sérieusement ?

Je me redressais. Je lui pris la main. Sans prendre la peine de m'habiller ni rien. Nous étions entre nous. Et avec lui je ne faisais pas attention à ma pudeur. Je le fis s'asseoir sur le canapé. Je pris la couverture plié dans un coin dessus ( pour les nombreuses fois ou je m'endormais sur mes cours, ou devant la télé ) Je l'enroulais autour de nous. Comme un cocon. Je tremblais pourtant toujours. Je m'assis à califourchon contre lui et je me blottis contre lui dans la couverture. J'hésitais à dire deux mots qui changerait tout. Deux mots simple et compliqué à la fois. Et pourtant ils m'échappèrent en un chuchotis.

- Je t'aime...


_________________

We're living in a powder keg and giving off sparks
I really need you tonight


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 238
♠ crédits : Ava: moi-même =)
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Cuisinier/ Prof de cuisine/ Rédacteur de la partie cuisine d'un magazine
♠ mood ::
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Un petit cour de .. euh ..Cuisine :D [hot]- Arek et Phila - Lun 25 Juil 2011 - 22:32

Avoir fait l’amour avec Phila était synonyme pour Arkadiusz de délivrance. Une large délivrance des sentiments qu’il gardait cloîtrés en lui depuis la mort de son épouse. Il avait voulu lui être fidèle jusqu’à sa propre mort, ne penser qu’a sa fille de deux ans qui était morte… Mais la jeune femme venait de lui prouver qu’il avait le droit de former peu à peu un nouveau bonheur plutôt que de se morfondre dans son coin, ressassant sans cesse le passé, comme une cicatrice inscrite sur son corps. Ce fut donc tout naturellement que le mot « amoureux » échappa d’entre ses lèvres, malgré la crainte de voir son amie le repousser. Et s’il s’était trompé ? Et si elle ne voyait en lui qu’un divertissement, qu’une occasion d’avoir du sexe avec quelqu’un de plus âgé qu’elle et donc différent des autres ? un petit jouet ?
Heureusement, ce n’était pas le cas, car Phila le détrompa rapidement dans ses pensées. Le visage souriant qu’elle afficha et ce regard qu’elle lui lança, telle une flèche en plein coeur, ne pouvaient mentir. Elle l’aimait. D’ailleurs, lorsqu’elle le saisit par le bras pour le guider jusqu’au sofa situé dans le salon, il se laissa faire. De nouveau leurs deux corps brûlants se trouvaient en contact, alors que la demoiselle venait de s’asseoir à califourchon contre lui, tous deux enrobés dans une couverture bien chaude. Il sentait les frissons parcourir le corps de sa partenaire, et il entendit des mots sortir de sa bouche, dans un murmure à peine audible. Et pourtant, Arek avait entendu. Oui, des mots magnifiques qu’il n’aurait jamais cru pouvoir entendre de sa part. Il passa ses bras dans le dos de Phila, et la serra encore davantage contre lui, il la caressa le long des vertèbres, avant que ses lèvres n’effleurent son oreille. « Je t’aime aussi… »finit-il par souffler tout juste au creux de celle-ci.

Il n’avait jamais cru redécouvrir l’amour un jour, et pourtant cela faisait plus d’un an à présent qu’il l’avait devant lui une fois par semaine, lors de ses cours de cuisine. Avait-il été aveugle pour se voiler la face tout ce temps ou avait-il honte d’éprouver des sentiments pour une femme plus jeune que lui ? C’était probable, mais, à présent, cela n’avait plus aucune importance. Les deux jeunes gens s’étaient retrouvés et s’étaient prouvés leur amour par leur étreinte ultime, leur acte charnel plus qu’envoûtant. Il avait été mêlé d’amour, c’était certain, car il avait été bien trop magique et formidable pour qu’il n’y ait rien d’autre que du sexe.

Arek posa ses mains sur les joues de son interlocutrice, la caressant tendrement, avant de ne l’embrasser encore. Que pouvait-il dire ou faire d’autre ? Pour se parler d’amour pas besoin de longs discours, on se comprend toujours…. Cependant, le cuisinier originaire de Pologne ne put s’empêcher de parler : « Est-ce que tu penses qu’on a une chance tous les deux ? »
La question était peut-être mal posée, mais il lui demandait en vérité de répéter qu’elle l’aimait. Le chuchotis prononcé quelques minutes plus tôt avait été formidable, mais il voulait être certain des passions de la demoiselle à son égard, il voulait qu’elle l’embrasse avec avidité, qu’elle l’oblige à croire en ce bonheur qu’ils pourraient partager…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 777
♠ multinicks : Tess A. Rider
♠ crédits : Ginny ( ava ) Moi quoi :)
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Etudiante en Journalisme
♠ mood :: Joyeuse
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Un petit cour de .. euh ..Cuisine :D [hot]- Arek et Phila - Mar 26 Juil 2011 - 9:43

Nous étions tous les deux l'un contre l'autre. La sensation de chaud qui émanait de lui était très agréable. Et bizarrement, même avec le temps qu'il faisait, c'est à dire assez chaud en ce moment, j'étais bien. C'était tellement bien d'être dans ces bras. Dans les bras de l'homme que l'on aime.Parce que je l'aimais. Oh oui. Depuis que j'avais mis les pieds dans son cour de cuisine. Depuis qu'il m'avait aider, et donc touché, pour cuisiner. Depuis que son souffle avait touché ma peau. Et je ne savais pas si c'était une bonne chose. Je m'étais dissuadée pendant un certain temps à ne pas penser à lui de la sorte. Etant persuadée que je n'étais réellement aucune chance pour l'intéresser. J'étais tellement plus jeune que lui. Bien dix ans. Et pourtant.. Il est vrai qu'on dit souvent que l'amour n'a aucune limite. Et que lorsqu'on aime on ne compte pas. Mais bon... Je ne connaissais pas encore son point de vue. Ses sentiments. Enfin voila... Maintenant je savais quoi. Je savais que j'avais ma chance. Et que c'était ce soir ou jamais pour la saisir. Et que je ne laisserais rien nous séparer. Ni même l'âge. Ni même ma nature. Parce que ça aussi était un gros obstacle. Il ignorait que je n'étais pas réellement humaine. Certes j'en avais toutes les apparences.

Il glissa dans le silence un je t'aime en réponse au mien. Mon coeur battait largement plus fort qu'à son habitude. Je posais mes lèvres sur son cou pour l'embrasser doucement. J'aimais déjà beaucoup trop sa peau. Enfin même tout de lui. J'étais largement tous ! Il était parfait à mes yeux. Oh oui tellement. Je n'arrivais pas à voir les défauts qu'il avait. Enfin pas pour le moment. L'amour rend aveugle c'est tellement bien connu. Il me demanda alors si je pensais qu'on puisse avoir une chance tout les deux. Je réfléchis. Histoire de ne pas répondre sur un coup de tête. Cela serait bien trop bête. Je ne voulais pas passer pour une gamine. J'étais assez mature pour mon âge à cause de mon histoire mais sinon, je ne voulais pas qu'il pense que je réfléchissais comme une adolescente ou gamine. J'avouais avoir peur qu'il pense cela de moi. Je me lançais alors.

- Je suis tombée sous ton charme le premier jour ou tu m'as donné un cour de cuisine. J'ai attendu longtemps. Et j'avoue que je ne pensais pas qu'un jour tu partagerais mes sentiments. Et ce jour c'est ce soir. Oui, alors oui on a une chance. Le destin nous a réuni.. tu ne penses pas ? Et puis ce soir c'était magique... J'ai eu l'impression qu'on était fait l'un pour l'autre. Et je crois que cela compte. On doit essayer. Je suis persuadée qu'on peut.. s'aimer !

Je terminais mon petit discours voir même ma petite déclaration par un baiser chaste sur les lèvres de son partenaire. Je lui souris. J'espérais que ma réponse lui conviendrait.

_________________

We're living in a powder keg and giving off sparks
I really need you tonight


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 777
♠ multinicks : Tess A. Rider
♠ crédits : Ginny ( ava ) Moi quoi :)
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Etudiante en Journalisme
♠ mood :: Joyeuse
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Un petit cour de .. euh ..Cuisine :D [hot]- Arek et Phila - Mer 27 Juil 2011 - 21:04

TOPIC CLOS

_________________

We're living in a powder keg and giving off sparks
I really need you tonight


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

It's Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un petit cour de .. euh ..Cuisine :D [hot]- Arek et Phila -

Revenir en haut Aller en bas

Un petit cour de .. euh ..Cuisine :D [hot]- Arek et Phila -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COLLATERAL DAMAGE :: « wellington suburbs » :: ◮ high street-
Sauter vers: