Accueil  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez|

A long moment with you [Jordan & Jeremiah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Jord' ¤Like a thousand burned out yesterdays

♠ courrier posté : 775
♠ multinicks : Hannah Williams
♠ crédits : Meery & Tumblr
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Photographe
♠ mood :: Perplexe
♠ address book ::

MessageSujet: A long moment with you [Jordan & Jeremiah] Mer 15 Juin 2011 - 9:32

A long moment with you
I need you but I don't tell you
&


Jeremiah m’avait parlé de ce reportage qu’il devait faire voilà quelques jours, il m’avait dit qu’il aimerait bien que je l’accompagne. Cela allait durer quelques jours et je voyais un bon moyen de passer du temps avec lui. C’était aujourd’hui que nous devions partir et je m’étais levée un peu plus tôt question de faire mes valises. Aujourd’hui, ça faisait deux mois que j’étais enceinte, je ne sais pas si je lui avais dit la date exacte ou j’avais appris que j’étais enceinte. Enfin, je voulais plutôt parler de la date officielle j’étais supposée accoucher le 15 janvier. Je tentais de ne pas trop parler de cela non plus, je laissais le temps à la poussière de retomber, mais je commençais à me faire à cette idée. Plus le temps passait plus je pouvais être un peu plus contente de cette nouvelle et je me sentais de mieux en mieux outre les quelques maux de cœur. J’avais repris mon rythme de vie normal et je tentais de ne pas trop m’empêcher de rien faire. Je n’avais pas encore pris de poids, je n’avais pas encore de ventre et je ne l’avais pas encore annoncé à personne. Il faudrait que je le fasse avant d’avoir le ventre gros comme un ballon.

Je m’étais levée tôt, pour prendre ma douche et me préparer. Il m’avait dit qu’il allait venir dans l’après-midi. J’avais enfilé une jupe blanche un peu du style paysan, mais très féminin et un petit haut noir léger, mes cheveux tombaient vaguement sur mes épaules nues. J’avais ensuite fait mes valises, j’en avais seulement une. J’avais apporté l’essentiel, je n’étais pas, mademoiselle, vêtements et maquillage de toute façon. J’aimais être belle, mais à la limite de l’utilité. J’avais pris la peine de me faire quelque chose de consistant à manger parce que le chemin prenait un petit moment. Je voulais manger quelque chose avant de partir parce j’avais toujours faim en plus et je ne voulais pas me mettre à manger n’importe quoi. J’avais même pris la peine de m’apporter des choses à manger, au cas où. Une barre tendre et un petit sac de raisins. J’avais fini de faire tout ce donc j’avais besoin et j’apportais aussi mon appareil, je savais que j’allais en avoir besoin. J’avais apporté toutes mes choses près de la porte, ma valise n’était pas trop grosse et au moment où j’allais me poser dans mon fauteuil, quand je reçus un message texte qui me disait qu’il était en bas. Je prenais donc ma veste que je posais sur mes épaules et je tentais de prendre tous mes bagages en même temps pour ne pas remonter. De toute façon, je n’en avais pas énormément.

Peu importe, je prenais le reste de mes choses, mon appareil et mon sac à main puis je sortais de mon appartement pour descendre en bas. J’avais pris soins de barrer la porte et je descendais les quelques marches qui me menaient au stationnement. Arrivé en bas je pouvais facilement reconnaître sa voiture et je me dirigeais vers celle-ci, je me penchais un peu vers la portière pour lui afficher un sourire. Je le trouvais toujours aussi beau et ça ne semblait pas vouloir changer de si tôt. Une fois mes bagages en place je me plaçais tout juste à ses côtés dans sa voiture, je posais mon regard sur lui et souriait une fois de plus.

    « -J’ai regardé la météo et il annonce beau tout le temps qu’on va être là-bas. C’est super non?»


J’avais été particulièrement contente quand j’avais vu la nouvelle, ça me faisait plaisir qu’il annonce que du beau temps. Je savais que nous allions passer un bon moment ensemble alors si de plus la température était clémente, je ne pouvais rien demander de mieux. Il se mettait donc en route une fois certain qu’il ne nous manquait rien.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jer' ♣ "Nothing can ever be perfect"

♠ courrier posté : 2815
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Journaliste & Photographe
♠ mood :: SICK
♠ address book ::

MessageSujet: Re: A long moment with you [Jordan & Jeremiah] Dim 19 Juin 2011 - 12:02

Cela faisait quelques jours qu'il avait prévu de faire ce voyage. Il avait décidé de partir un long week-end afin de faire un reportage à Austin. Cela faisait quelques temps qu'il devait le faire mais jusque là, il n'en avait pas trouvé le temps. Cette fois ci, il avait tout prévu. Il allait au Texas afin de faire un papier sur un gros bonnet qui cherchait à prendre des part sur Livingscorp. Parce que cette histoire avait éveillé la curiosité de Jeremiah. Si bien qu'elle avait décidé de faire ce travail d'investigation. Et comme il partait plusieurs jours, il avait pensé à Jordan. Maintenant qu'il savait qu'elle était enceinte de lui, il ne pouvait pas la laisser seule. Enfin si, il le pouvait mais il n'en avait pas envie. Jer' lui avait dit qu'il allait être là pour elle et il voulait tenir sa parole. Et même si cela n'était qu'un simple voyage. Et puis, cela ne leur ferait pas de mal. Ils avaient besoin de passer du temps ensemble. Le journaliste avait besoin de faire un point sur ce qu'il ressentait pour la demoiselle. Et peut-être que passer ces quelques moments avec elle, allait l'y aider. Mais ce n'était pas vraiment pour cette raison première qu'il l'avait invité, non il voulait juste être avec elle. Il appréciait toujours autant sa compagnie et cela n'allait pas changer à présent qu'elle portait son enfant.

Il lui avait donné rendez-vous en milieu d'après midi, ce vendredi là. Jeremiah avait travaillé toute la matinée. Et jusqu'en début d'après-midi, il avait été au journal. Après sa journée de travail, il était rentré chez lui. Il avait préparé ses affaires puis il avait chargé la Mustang qui était garée en face de l'immeuble. Il était vêtu d'un bermuda crème et d'un tee-shirt en col en « V » de couleur gris clair. Il se mettait à l'aise parce qu'il savait qu'il allait avoir une longue route et qu'en plus, il faisait très bon, autant s'habiller confortablement. Il fourra son sac de voyage dans le coffre, faisant de la place pour celui de Jordan. Il ne savait pas combien de sacs cette dernière allait emporter alors autant faire un peu de rangement. Il referma le coffre puis il monta dans sa voiture. Il jeta un œil rapide au parc. Il y avait beaucoup de monde dans l'espace vert. Il mit le contact puis déboita de la place où il était garé jusque là. Dix minutes plus tard, il était devant l'appartement de la jeune femme. Il prit son téléphone et lui envoya un texto, disant qu'il était prêt. Il aurait bien voulu monter jusqu'à la porte de la jeune photographe mais il n'avait pas trouvé de place pour se garer et s'il restait ainsi, il allait se coller un procès-verbal. Il n'avait donc d'autre chose à faire, qu'à l'attendre dans sa Mustang.

Il la vit bientôt sortir de l'immeuble, un bagage à la main. Jeremiah sortit alors du véhicule. Il vint à sa rencontre. Il la salua, l'embrassant sur la joue avant de prendre son sac des mains de la photographe. Il lui ouvrit la porte et tandis qu'elle s'installait sur le siège passager, il posa le sac de cette dernière dans son coffre. Il était étonné du peu de bagage qu'elle prenait. Il se serait attendu à deux, voir trois sacs mais non. Il regagna ensuite l'intérieur de sa voiture. Il prit place derrière le volant au moment où Jordan lui disait qu'il allait faire un beau temps le temps de leur escapade. Il esquissa un sourire tout en remettant le contact.

« Ouep, mais tu sais le Texas c'est autre chose que le Kansas. J'aime bien ce climat même si la chaleur me donne mal au crâne. J'espère que ça ira pour toi. »

Jer' prenait excuse du soleil pour les mots de tête. Ainsi, s'il avait des migraines, la demoiselle ne s'en étonnerai pas. Parce qu'il n'était toujours pas décidé à lui parler de sa maladie. Mais il disait cela aussi pour elle. Elle devait faire attention à elle et au bébé. Les trop grosses chaleurs n'étaient pas vraiment conseillées. Enfin c'est ce qu'il avait entendu dire. La Mustang quitta High Street. Il avait baissé sa vitre et une brise rafraichissante lui fouettait doucement le visage. Il posa des lunettes de soleil sur son nez, histoire d'apaiser son mal de crane qui reprenait et aussi pour voir davantage mieux la route sans le soleil qui se réfléchissait sur le macadam.

« Alors raconte, que voudrais-tu visiter du Texas? On aura le temps de faire un peu de villégiature et tu pourras remplir un peu plus ton book. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jord' ¤Like a thousand burned out yesterdays

♠ courrier posté : 775
♠ multinicks : Hannah Williams
♠ crédits : Meery & Tumblr
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Photographe
♠ mood :: Perplexe
♠ address book ::

MessageSujet: Re: A long moment with you [Jordan & Jeremiah] Jeu 23 Juin 2011 - 11:02


Je pensais que ces quelques jours avec lui allaient me faire le plus grand bien. Depuis mon annonce, ça allait bien et je me sentais de mieux en mieux. Disons qu'avec ce point en moins sur les épaules, ca me soulageait. Reste que mes sentiments pour lui était toujours les même et ça me préoccupait même si je tentais de ne pas penser à cela trop souvent. Je me demandais souvent ce qu’il pouvait bien penser de moi, mais je n’avais toujours pas eu le courage de lui demander. Peut-être que ce serait le bon moment pour lui avouer comment je me sentais envers lui? Je n’en savais rien, en fait avouer ce genre de chose n’était jamais facile et j’aurais préféré ne rien dire et c'est exactement ce que je faisais pour le moment. J’allais tenter de profiter du moment présent et surement que ça allait bien se passer. Je ne voulais pas me casser la tête avec ça, mais il était certain que j’allais y penser. Il me charmait et je ne pouvais rien y faire.

Je pouvais encore remarquer ce fait quand je me trouvais devant lui et qu’il posait un baiser sur ma joue. Je souriais en lui offrant une étreinte rapide, mais je pouvais sentir cet étrange sentiment qu’il faisait naître au fond de moi. Une sensation que je ne pouvais simplement pas contrôler et qui avait pris place il y avait un bon petit moment. Je ne lui en parlais pas, j’avais trop peur des réponses que je pouvais obtenir de sa part. Je le laissais placer mon seul bagage dans le coffre de la voiture, en fait dans mon sac j’avais tout le matériel pour prendre de bonne photo. Je prenais place du côté passager, croisant les jambes, replaçant distraitement ma jupe contre mes cuisses. Je laissais mon regard se perdre un peu dehors quand la voiture se mettait en route. J'aimais bien voir le paysage défiler rapidement devant mes yeux. La voix de Jeremiah me fit tourner le minois et je posais mon regard sur lui, un sourire léger se plaçait sur mes lèvres. J’avais toujours aimé la chaleur, le soleil, je n’aimais pas avoir froid, mais j’aimais sentir la sensation du soleil sur ma peau. Je laissais mon regard sur lui un moment.

    « -Je suis certaine que ce sera agréable de toute façon. Si c’est trop chaud, on ira se baigner, s’il y a une plage ou on mangera de la glace ou un trouvera un endroit avec de l’air climatisé.»


Je souriais de plus belle en reposant mon regard sur la route, ma voix étant enjouée j’étais de bonne humeur, mais parfois j’avais des sautes d’humeur. J’allais bien et à un autre moment c’était le contraire. Ça ne me ressemblait pas d’être de la sorte et surement que ça allait allez de pire en pire. J’ouvrais moi aussi un peu la fenêtre laissant l’air frais se percuter son mon visage et le vent se jouer de mes cheveux de blé. Je ne savais pas réellement ce que je voulais faire, je n’avais pas pris la peine de regarder ce que j’allais faire là-bas. Jeremiah et moi nous étions assez impulsif tous les deux alors nous allions surement trouver quelque chose à faire sans se poser trop de questions. Nous n’avions jamais eu de problème de ce côté, tout allait toujours de source. C'est ce que j'aimais avec lui. Jamais il n'y avait de problème entre nous, tout allait toujours bien et nous avions les même goût.

      « -Je n’ai pas vraiment pris la peine de regarder ce que je voulais faire. Je savais que nous allions trouver là-bas sans le moindre souci. Je n’aime pas tout prévoir, je préfère avoir des surprises et je préfère agir sous le coup de l’impulsion, c’est beaucoup plus amusant que de tout savoir, je trouves.»


C’est vrai et je savais que lui était aussi impulsif. J’allais bien trouver de quoi m’amuser ou m’intéresser là-bas. Je n’avais pas envie de me casser la tête à me faire un plan de travail alors que je préférais amplement découvrir en même temps de le faire. Je replaçais mes cheveux qui se déplaçaient avec le vent alors que je reposais pas tête contre l’appuie-tête pour tourner le regard vers lui. Je ne savais pas si lui avait pensé à quelque chose de précis.

    « -Et toi? Est-ce que tu avais quelque chose de précis en tête? Je ne connais pas trop cette ville alors peut-être que tu sais un peu plus que moi ce que tu as envie de faire. C’est certain que si je trouve des endroits qui me marquent, je vais les prendre en photo.»


Je laissais mon regard sur lui, un léger sourire posé sur mon visage. Le chemin allait être long, ça prenait un bon petit moment se rendre, plus qu’une journée même. La route coulait sous nos yeux alors que nous roulions vers cette destination qui était bien loin.

    « -Tu sais, si à un moment tu en as assez de conduire je vais pouvoir te remplacer. C'est quand même assez long alors si tu te sens fatiguer, tu me le diras.»


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jer' ♣ "Nothing can ever be perfect"

♠ courrier posté : 2815
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Journaliste & Photographe
♠ mood :: SICK
♠ address book ::

MessageSujet: Re: A long moment with you [Jordan & Jeremiah] Lun 27 Juin 2011 - 4:22

S'il avait invité Jordan sur ce reportage, ce n'est pas parce qu'elle était photographe, qu'elle pourrait lui être utile. Non. S'il l'avait invité, c'était avant tout pour lui passer du temps avec elle. Il avait été un peu débordé ces derniers temps. Et il se sentait coupable. Coupable de ne pas être assez souvent avec la mère de son futur enfant. Il savait que la jeune femme avait besoin de sa présence, d'une présence à ses côtés. Et il avait envie d'être là pour elle. Même si au quotidien, c'était toujours un peu plus dur à respecter. Il pouvait partir la journée pour deux trois jours afin de réaliser un article. Il le savait et en fait, c'est ce qu'il aimait dans son job. Mais il savait aussi à présent, que ces impératifs avaient changé. Il ne pouvait plus agir comme il le voulait. Non pas que c'était une corvée pour lui, mais il avait besoin de temps pour faire une place à Jordan dans sa vie. Cette situation était nouvelle pour lui. Il ne savait pas toujours comment se comporter mais il avait envie de lui montrer qu'il était un homme de paroles et qu'il comptait bien s'occuper d'elle et du bébé.
Et puis, il aimait passer du temps avec elle. Il aimait sa présence, ses sourires, quand elle rougissait à un compliment. A vrai dire, elle n'avait pas tellement changé depuis le lycée. Elle était restée la même fille qui s'était présentée à lui au journal, il y a quelques années. Seulement la fille s'était transformée en une belle jeune femme. Et à plusieurs reprises ces dernières semaines, il s'était surpris à l'observer. Pendant longtemps, il l'avait vu comme une petite sœur, mais il s'était rendu compte que la petite sœur avait bien grandi. Il sortit de ses pensées quand Jordan prit la parole. Il continuait d'observer la route alors qu'elle lui parlait déjà de place. Cela le fit sourire. Ce n'était pas une mauvaise idée mais il savait que vue, la distance jusqu'à la place, ce n'était pas ce jour même qu'ils allaient pouvoir y aller. Mais il appréciait son entrain. Jordan était comme lui, prête à tout moment, à partir aux quatre coins du pays. D'ailleurs, il était presque certain qu'elle gardait un sac près de sa penderie pour qu'elle puisse le remplir plus vite.

« Ooh, ça veut dire que tu as pris un bikini? Tu penses à tout. Mais oui, on ira y faire un tour. Il y a une plage à une heure d'Austin. Ce n'est pas si loin alors on pourra y passer quelques heures. »

Il avait bien l'intention de profiter d'un peu de temps avec elle. Il ne voulait pas penser qu'au boulot. D'ailleurs, une fois qu'il aura fait son papier et rencontré ses rendez-vous, il pourra se consacrer totalement à Jordan. Il avait remarqué que cette dernière se sentait mieux depuis quelques jours. Elle avait reprit des couleurs. Il avait quand même remarqué ses sautes d'humeurs mais il mettait cela sur le compte de sa grossesse. Mais Jeremiah était rassuré de la savoir en bonne santé. C'était le principal. Après elle pouvait passer ses humeurs sur lui si elle en ressentait le besoin, il ne lui dirait rien. Après tout, c'est elle qui subissait tous ces changements biologiques. Lui, il avait un peu le beau rôle, comme dirait certains. Mais cela ne l'empêchait pas de vouloir être là pour elle. Le journaliste prit l'autoroute, laissant la Mustang filer doucement sur la route. Il faisait beau et il aimait conduire dans ces conditions.

« Non on va y aller au feeling, comme d'habitude. J'ai été deux ou trois fois à Austin, mais il y a pas mal de chose à faire ou à voir. On passera à l'office du tourisme, histoire de se mettre au courant de ce qui se passe en ce moment dans la ville. Je suppose que comme c'est bientôt la fête nationale, il doit y avoir une foire ou ce genre de truc. »

Le 04 juillet avançait à grands pas à vrai dire. Et il y avait des festivités un peu partout dans le pays, même à Wellington. Cela devait être la même chose à Austin. En tout cas, Jeremiah était certain qu'ils n'allaient pas s'ennuyer. Puis à la proposition de Jordan, il posa son regard sur elle. Sa Mustang, c'était tout une histoire d'amour. C'était probablement la seule chose matérielle dont il savait qu'il ne pourrait jamais se séparer. Elle avait bien trop d'importance à ses yeux. Ce n'était pas qu'une voiture, qu'une Mustang, c'était surtout une voiture qui avait une histoire. Il répondit ensuite, en reportant son attention sur la route.

« Je crois que ça ira. On fera plusieurs pauses. Et puis toi aussi tu dois faire attention. »

Il la regarda en souriant. Il avait l'habitude des longues routes. Il avait déjà visité la plupart des états avec sa Mustang. Elle en avait connu cette voiture. Puis, il ajouta:

« Cette voiture me vient de mon père. C'était la sienne. Ma mère m'a raconté que lorsque j'étais encore un gosse, mon père me prenait sur ses genoux alors qu'il se mettait derrière le volant et il faisait le tour du pâté de maison. Il paraît que c'était la seule chose qui arrivait à m'endormir. »

Il sourit à cette confession. Cette voiture avait plein de souvenirs et c'est probablement pour cette raison qu'il y tenait autant. Son père en avait prit soin et il voulait faire la même chose.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jord' ¤Like a thousand burned out yesterdays

♠ courrier posté : 775
♠ multinicks : Hannah Williams
♠ crédits : Meery & Tumblr
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Photographe
♠ mood :: Perplexe
♠ address book ::

MessageSujet: Re: A long moment with you [Jordan & Jeremiah] Lun 27 Juin 2011 - 6:33

Ça faisait déjà presque quatre ans que nous nous connaissions. Depuis que j’avais terminé mes études, nous passions beaucoup plus de temps ensemble à partager nos passions. Au début, je le trouvais simplement attirant et j’adorais passer du temps avec lui, mais avec le temps, ça s’est modifié pour devenir autre chose de plus fort. Un sentiment que je ne pouvais malheureusement pas contrôler et qui prenait place au fond de moi, même si je savais qu’il ne voulait pas d’attache amoureuse. Ca avait bien changé depuis le temps, mais nous étions resté les même l’un envers l’autre et c’est ce que j’aimais. Notre relation avait eu des hauts et des bas, mais notre amitié et nos points en communs étaient toujours restés intacts. Parfois, je me surprenais à sourire pour aucune raison. J’aimais être avec lui, j’aimais le temps que nous passions ensemble et je pense que je l’aimais, tout simplement. Je me demandais toujours ce qu’il en était pour lui, mais jamais je n’oserais poser la question. Ce n’est pas le genre de question qui se posait facilement et je ne voulais pas créer de froid entre nous. Je souriais toujours en le regardant alors qu’il me parlait de bikini même que je riais quelque peu.

    « -Bien sûr que j’ai amené un bikini. Avoue que ça te fait plaisir? Je l’ai apporté juste pour toi.»


Je riais une fois de plus avant de le quitter du regard pour le poser sur la vitre question d’observer une fois de plus le paysage couler devant mes yeux. Enfin, c’était une autoroute, mais il n’y avait rien de mieux à regarder. En fait si, il y avait Jer’ mais je n’allais pas le fixer pendant des heures. En plus, je venais de dire n’importe quoi et ça m’amusait. Mon sourire ne quittait pas mes lèvres. J’étais heureuse en ce moment et j’étais bien avec lui, j’étais contente de ces quelques jours que nous allions passer ensemble. Je savais qu’il avait des choses importantes à faire, mais je savais qu’après nous allions passer beaucoup de temps ensemble et la plage me faisait envie. Avant de ressembler à un ballon, je voulais bien enfiler et profiter du soleil. Je posais une main distraite sur mon ventre alors que je me perdais dans mes pensées jusqu’à ce que la voix de Jeremiah me sorte de mes pensées. Je tournais la tête vers lui une fois de plus en retirant ma main de son mon ventre. Je relevais ma vitre parce que le vent claquait un peu plus fort une fois arrivé sur l’autoroute.

    « -Je suis certaine qu’on va trouver quoi faire, je ne suis pas du tout inquiète de toute façon, on n’a jamais eu besoin de planifier pour avoir du plaisir.»


C’était effectivement le cas. Je ne me souviens pas avoir déjà planifié quo que ce soit avec lui, tout allait facilement et simplement. Nous ne nous posions jamais trop de question et nous faisions ce qui nous passait pas la tête. J’aimais ce genre d’attitude et c’est pour ça que nous nous attendions si bien. Je venais de lui demander s’il allait être bien pour conduire tout le trajet et je me doutais que j’allais obtenir ce genre de réponse, c’était typique des hommes. Je le regardais toujours et son sourire me fit sourire une fois de plus. C’est rare qu’il me parlait de son père, c’était la deuxième fois. J’aimerais bien qu’il m’en parle, la dernière fois le sujet avait dévié sur le bébé, mais je savais que ça avait été un manque dans son enfance. Je levais ma main pour la glisser dans ses cheveux un moment, une caresse, un signe d’affection. Ça avait été plus fort que moi.

    « -Je comprends, tu sais que cette voiture te tienne à cœur. Ce ne devait pas être facile pour toi de ne pas avoir ton père pendant ton enfance.»
    Je marquais une pause avant de reprendre. «Je suis certaine que tu feras un merveilleux père pour notre enfant Jeremiah.»


Je laissais mes doigts couler dans ses cheveux et sur sa nuque. Je laissais ma main sur sa nuque pendant un moment alors que j’affichais un sourire attendri en le regardant. À ce moment, je pouvais me rendre compte à quel point je tenais à lui et je l’aimais, bien plus que je ne voulais le laisser paraître. Je sentais mon cœur battre au fond de ma poitrine, mais j’étais en même temps un peu mal à l’aise parce que je ne savais pas toujours comment agir face à la situation. La musique jouait en fond, mais elle n’était pas trop forte et quelque chose attirait mon attention et c’était un bon moyen de briser ce moment qui faisait battre mon cœur à la chamade.

    « -Écoute! C’est notre chanson, celle qu’on joue souvent ensemble! Don’t wanna try.»


Je retirais ma main de contre sa nuque pour lever le volume de la radio pour laisser la musique envahir la voiture. Je ne l’avais pas monté trop fort pour nous déranger, mais assez pour que ça coupe ce moment de tendresse que j’avais eu envers lui. Je souriais une fois de plus en me mettant à chanter les paroles de la musique que nous avions jouée à quelques reprises dans nos soirées musicales. C’est d’autres moments que j’aimais avec lui, nous avions vraiment les mêmes passions et les mêmes intérêts. Je me demandais, quelquefois, comment je pouvais autant lui ressembler.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jer' ♣ "Nothing can ever be perfect"

♠ courrier posté : 2815
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Journaliste & Photographe
♠ mood :: SICK
♠ address book ::

MessageSujet: Re: A long moment with you [Jordan & Jeremiah] Mer 29 Juin 2011 - 5:03

Leur rencontre, il s'en rappelait très bien. Même si cela faisait un peu plus de quatre ans. Elle venait faire un stage au sein du journal qu'il venait juste d'intégrer. C'était tout nouveau pour lui et de ce fait, en tant que petit nouveau, on lui donnait toutes les taches ingrates. Mais ce jour là, il a dû s'occuper d'elle. Et sa fraicheur, son sourire et sa simplicité lui avait fait oublié l'espace de quelques heures qu'il était le larbin de l'immeuble. Jeremiah avait apprécié son travail. Déjà à l'époque, elle avait ce don pour la photographie. Elle savait capté « le » moment idéal pour appuyer sur le déclencheur. Et à vrai dire quand le journal avait eu besoin de quelques clichés, il avait tout de suite pensé à elle. Même si lui faisait aussi des photographies, il avait préféré parlé de la jeune femme. Cela lui faisait après tout une bonne expérience dans le milieu. Et puis, c'était un tremplin si plus tard, elle voulait intégrer le journal. A l'époque, il pensait qu'elle voulait être photographe d'investigation. Et il avait voulu l'aider, avec les moyens qui étaient en sa possession. Et cela avait plutôt bien marché car son stage avait été un succès. Le journal avait été satisfait de son travail. Et à partir de là, elle était revenue au Wellington Post, de temps à autre.

Aux paroles de la jeune femme, il esquissa un sourire amusé. Il posa son regard sur elle. Oui, finalement cela lui faisait plaisir. Après tout, Jordan était une belle femme et la voir une nouvelle fois avec peu de vêtements sur le corps ne pouvait que lui faire plaisir. Journaliste se surprit à penser à ce genre de chose. Depuis quand est-ce qu'il avait un esprit aussi vicieux quand il pensait à elle? Il reporta son attention sur la route. C'est vrai qu'elle n'était plus une jeune fille. Elle avait changé, enfin elle avait mûri. Mais il ne s'en rendait compte que depuis quelques temps. D'ailleurs c'est bien à cause de ça qu'il avait passé une nuit avec elle...une nuit lourde de conséquences pour tous les deux. Oui Jordan était une femme et il le savait à présent. Son esprit commençait à faire la distinction entre la Jordan du lycée et la Jordan assise à ses côtés, qui portait son enfant. Et c'était aussi pour cette raison qu'elle se trouvait dans sa Mustang. Jordan entrait dans sa vie, pas de la façon qu'il aurait peut-être voulu mais ce n'était pas le plus important. Le plus important était qu'il puisse être là pour elle, et le bébé. Qu'il soit présent. Jeremiah voulait que Jordan apprenne à la connaître, bien plus que ce qu'il avait pu lui dire au terme de ces quatre longues années. Et lui aussi avait envie d'en apprendre un peu plus sur elle. Ils devaient apprendre tous les deux, l'un sur l'autre.

C'était peut-être pour cette raison que le journaliste lui avait parlé de son paternel. C'était un sujet qui venait rarement sur le tapis avec lui. Un sujet qu'il n'abordait pas, ni même avec ses potes, ou justes quelques mots lancés au cours d'une conversation. Il parlait peut de son père. Les seules fois où il en parlait, c'était avec sa mère qui en avait parfois besoin, ou de son « beau-père », ancien meilleur ami de Jeremiah Mason Senior. Jer' le considérait comme un père de substitution. C'est lui qui lui avait apprit à péché, à réparer les bagnoles, à piloter. Il avait perdu son père à l'âge de 5 ans. Et Adam avait toujours été là pour sa mère et lui. A l'époque, il se tenait à distance de Lauren. Puis peut à petit, les deux avaient commencé à se rapproché. Cela aurait pu gêner le garçon qu'il était à l'époque. Mais à vrai dire cela ne fut pas le cas. Adam était un homme bien, honnête et travailleur. Et sa mère avait retrouvé le bonheur avec lui. Alors il ne pouvait pas les juger. La vie continuait. Elle avait le droit d'être heureuse. Et le journaliste pensait même qu'il était temps pour eux, d' »officialiser » les choses. Le jeune homme sortit de ses pensées aux paroles de la jeune femme. Il lui jeta un œil. Jordan glissa sa main dans ses cheveux. Il sourit ensuite à son geste.

« Non pas facile mais c'est surtout parce que je ne l'ai pas connu...A vrai dire je crois que cela me manque le fait de ne pas avoir apprit à le connaître, comme un fils connait son père. Mais j'ai eu un beau père. Adam est plutôt cool... »

C'est lui qui lui avait déniché ce job pour qu'il s'achète son vtt. C'est lui qui lui parlait de son père, des filles, des voitures, de tout un tas de trucs qui avaient fait qu'il ne s'était pas sentit trop « orphelin ». Après tout, c'est lui qui connaissait le plus son père. Il était donc le mieux placé pour en parler. Quant à savoir s'il allait lui même faire un bon père, il n'en avait aucune idée. Jer' ne savait pas s'y prendre avec les gosses. A vrai dire, il était même nul...mais peut-être que là ce serait différent? Après tout, ce sera son enfant. Peut-être qu'il aura une sorte de feeling...de lien...Enfin il n'en savait strictement rien. Personne dans son entourage n'avait d'enfant. Il était donc spectateur pour l'instant... Il esquissa toutefois un demi sourire aux paroles de la jeune femme. La radio passa ensuite leur chanson. Ce qui le fit sourire. Décidément le destin voulait s'en mêler. Jordan augmenta le volume de la radio alors qu'elle se mettait à chanter. Après plus de deux heures de route, Jeremiah décida de faire un arrêt dans un snack au bord de la route. Il gara la Mustang et sortit de la voiture. Il s'étira un peu, étant légèrement courbaturé.

« On s'arrête un peu pour manger? Je meurs de faim. »

Ils entrèrent dans le snack et ils s'installèrent à une table. L'ambiance était bonne et il y avait peu de monde et donc de bruit, parfait pour lui, étant donné que son mal de crâne était revenu. Il était presque 19h. Il prit la carte et quand la carte et quand la serveuse arriva, il regarda Jordan:

« Que veux-tu manger? »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jord' ¤Like a thousand burned out yesterdays

♠ courrier posté : 775
♠ multinicks : Hannah Williams
♠ crédits : Meery & Tumblr
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Photographe
♠ mood :: Perplexe
♠ address book ::

MessageSujet: Re: A long moment with you [Jordan & Jeremiah] Mer 29 Juin 2011 - 11:39


Je me souviens très bien, aussi, de notre première rencontre. J’étais en stage et totalement émerveillée par ce que je voyais, je ne savais pas exactement ce que je voulais faire dans la vie, mais je savais que la photographie était vraiment quelque chose dont je ne me laissais pas. Il m’avait montré tous les recoins et m’avais donné de bons conseils. J’étais jeune, mais il m’avait tout de suite tapé dans l’œil, j’avais toujours trouvé Jeremiah bien séduisant, mais je ne m’attendais pas à ce que nous continuions à nous voir par la suite. J’en étais ravie en fait, parce que le peu de temps que j’avais passé avec lui m’avait fait découvrir une personne importante pour moi. Si je n’avais pas fait ce stage, nous ne nous serions jamais rencontrés. Je me disais parfois que la vie nous amenait sur des chemins étonnant et aucune fois je ne les avais regrettés. Au début, notre relation était surtout basée sur l’amitié, après tout, j’étais jeune et il ne devait pas s’intéresser à moi autrement que pour nos passions communes et je comprenais très bien. Mais, avec le temps, ça avait changé, j’avais changé, surtout physiquement. J’avais toujours gardé cette énergie et cet entrain que j’avais toujours eu, j’étais jeune d’esprit peut-être, mais j’étais capable de faire preuve de maturité. Il m’avait aidée à faire quelques petits contrats et avec le temps, j’avais découvert que j’aimais mieux faire mes propres contrats et je me faisais lentement un nom. Les gens m’appelaient pour différentes raisons et j’aimais toujours savoir que les gens avaient besoin de moi.

Je disais une blague, sur le fait que j’avais amené un maillot de bain et son sourire me fit sourire encore plus. J’aimais le voir sourire, en fait, je l’aimais et j’aimais tout de lui. J’avais toujours trouvé que nous étions parfaitement faits pour nous entendre, mais je ne savais pas s’il pensait la même chose de son côté. Je pensais le connaître, mais il y avait un tas de choses que nous ne savions pas l’un sur l’autre. J’aimais en découvrir un peu plus sur lui chaque jour, j’aimais le fait que nous avions encore des secrets l’un pour l’autre malgré ces quatre ans de fréquentation. Le fait qu’il me parle de son père me touchait. Je me doutais que ce n’était pas le genre de chose facile à parler. Mon père était toujours là et pour moi, le divorce de mes parents avait été une chose terrible alors perdre son père devait l’être encore plus. J’avais glissé ma main dans ses cheveux, j’aimais sentir sa peau glisser sous mes doigts et j’aurais bien voulu en faire plus. Quand il me parlait, je stoppais ma main contre sa nuque et je souriais toujours, un sourire qui montrait que je comprenais que ce ne devait pas être facile, mais je ne savais pas exactement comment ça pouvait être, je ne l’avais pas vécu. Je ne voyais pas comment il pouvait être un mauvais père. Jeremiah était une bonne personne et avait de grandes qualités.

    « -Ça tombe bien. J’ai des fourmis dans les jambes.»


Quand la musique jouait, je voyais un bon moyen de me défiler parce que j’aurais voulu garder ce contact que j’avais fait entre nous. Je reposais ma main contre mes cuisses en chantant doucement la chanson que nous connaissions tous les deux. Après un moment, il fini par s’arrêter dans un restaurant et je sortais de la voiture pour m’étirer à mon tour et je le suivais jusqu’en dedans. Je me posais tout juste devant lui pour prendre le menu entre mes mains. J’avais envie de manger n'importe quoi, mais je ne voulais pas participer à cette légende sur les goûts des femmes enceintes et je voulais bien manger pour mon enfant et surtout pour ne pas prendre trop de poids. Je penchais pour une salade de poulet, quelque chose de simple et de bon pour la santé quoiqu’un bon hamburger bien gras me faisait envie. Pourtant, je n’avais jamais aimé ça, je n’aimais pas trop la viande et en plus.. Je n’aimais pas les hamburgers. Je me trouvais ridicule pendant un moment.

    « -Je vais prendre une salade de poulet, tu sais à quel point je suis à cheval sur la nourriture.»


Un sourire alors que j’haussais les épaules, c’est vrai que j’avais toujours bien mangé. Notre pause ne dura pas plus de trente minutes, le temps de se reposer un peu, de se dégourdir et nous étions déjà en route. Les silences entre nous n’avaient jamais été gênants quoique j’avais la discussion facile alors je parlais un bon moment de la route. Je ne sais pas combien de temps nous avons roulé encore, mais je commençais à fatiguer et je ne voulais pas dormir pendant qu’il conduisait parce que je trouvais ça ennuyeux pour lui, même s je savais que ça n’allait surement pas le déranger. Comme s’il lisait dans mes pensées, il finit par se rendre à un hôtel et je souriais en le regardant.

    « -Tu lis dans mes pensées où quoi?»


Je souriais alors que je lui jetais un regard. Ce ne fut pas long avant que je sorte parce que j’en avais assez d’être assise et je m’étirais une fois de plus. Je glissais une main rapidement sur mon visage alors que nous sortions les valises pour entrer dans l’hôtel.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jer' ♣ "Nothing can ever be perfect"

♠ courrier posté : 2815
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Journaliste & Photographe
♠ mood :: SICK
♠ address book ::

MessageSujet: Re: A long moment with you [Jordan & Jeremiah] Mer 29 Juin 2011 - 13:33

Jeremiah avait toujours pris la vie avec philosophie. Il n'y demandait rien, juste à profiter du temps qui lui était accordé. Il profitait de chaque moment, les bons comme les moins bons. Pour lui, chaque instant valait la peine d'être vécu. Et cela depuis qu'il était gosse. Il n'était pas un gamin à s'apitoyer sur lui même. Il était du genre à vouloir soulever des montagnes, à en faire toujours plus. Et c'était cela que les gens appréciaient chez lui, cette façon de prendre la vie, de garder un certain optimisme en toute circonstance. Et aujourd'hui ce n'était pas différent. C'était même encore plus le cas. Depuis qu'il se savait malade, pas une seule fois il s'est dit: « Pourquoi? » ou « Pourquoi moi et pas un autre. » Non il n'avait pas eu ce genre de penser. Parce qu'on ne choisissait pas sa vie, on ne pouvait pas choisir les événements qui allaient nous affecter. Il avait relevé la tête et avait continué à avancer, parfois plus difficilement que les autres. Parfois il n'avait plus d'énergie, même pour tenir un crayon, il avait des pertes de mémoire, des douleurs intenses, des pertes d'appétit, d'équilibre. Pourtant à chaque fois, il tentait de faire avec, et surtout de le dissimuler aux autres. Ce qui marchait plutôt bien jusqu'à maintenant. Cela faisait plus de quatre mois qu'on lui avait diagnostiqué sa tumeur cérébrale et personne encore n'était au courant. Jeremiah voulait que cela continue de cette façon.

Le journaliste ne voulait surtout pas qu'on s'apitoie sur lui. Il ne voulait pas voir la pitié dans le regard de ses proches. Voilà pourquoi il gardait le secret. Peut-être qu'il devrait le dire à Jordan mais elle était enceinte. Et une nouvelle ainsi pourrait la déstabiliser et ce n'était vraiment pas bon pour le bébé qu'elle portait en elle. Il ne voulait pas qu'elle s'inquiète pour lui, elle plus qu'une autre. Il était hors de question qu'elle sache. En tout cas pas maintenant. Il avait toutefois été prévoyant et il avait fait un testament. Il n'aurait jamais cru en faire un à vingt-trois ans. Mais il préférait organiser les choses, afin que s'il lui arrive quelque chose, Jordan n'aura pas de problème d'argent. Il savait que l'argent ne faisait pas tout, mais il savait que sa mère sera là pour elle. Jeremiah lui avait laissé une lettre dans son testament afin qu'elle fasse attention à Jordan et à ce bébé, son petit-fils ou sa petite-fille à venir. Il savait donc que s'il lui arrivait quelque chose, Jordan ne manquerait de rien. Il reporta son attention sur la carte qu'il tenait en main. Il sentait son estomac se serrer tellement il avait la dalle. Il laissa la demoiselle commander en premier alors qu'il posa ses yeux ambre sur le menu. Un menu toutefois typique des fast-food. Tout lui faisait envie. C'est fou avec ses médocs à certains moments il avait envie de jeûner des jours et à d'autres il pouvait engloutir comme jamais. Et ce jour là, c'était un jour avec. Il avait fait et voulait se faire plaisir pour une fois. Aux paroles de Jordan, il baissa légèrement la carte du menu pour l'observer.

« Oui je sais mais n'oublie pas que tu manges pour deux. Un peu de gras ne te fera pas de mal. Goûte un burger, ils ont l'air excellent. »

Il la savait en effet, à cheval sur la nourriture mais peut-être qu'il était temps de changer un peu son alimentation et de l'adapter à sa grossesse. Au diable les dictons, les adages et autres idioties sur les femmes et la bouffe quand elles attendaient un enfant. Jordan devait avant tout se faire plaisir et mangeait ce dont elle avait vraiment envie. Finalement la jeune femme se laissa convaincre par un bout d'hamburger que le journaliste avait commandé pour lui. Il lui avait proposer de piocher dans son assiette comme elle en avait envie. Le repas se passa bien, sans réel temps mort. Ils se retrouvaient ensuite à nouveau dans la Mustang. La route dura encore quelques heures avant que le jeune homme décide de s'arrêter dans une petite auberge perdu au milieu des arbres. Le soleil était sur le point de se coucher quand Jer' coupa le contact. Il avait remarqué que Jordan était fatiguée et lui aussi d'ailleurs. Il avait de nombreuses heures de route dans les jambes. Il prit leurs bagages puis il se dirigea avec Jordan jusqu'à l'accueil. Jeremiah demanda deux chambres. Les choses n'étaient pas vraiment claires encore entre eux. Alors il préférait que cela se passe ainsi. Il ne voulait rien précipité, même si en fin de compte c'était déjà fait, vu qu'un enfant allait naitre. Mais Jer' était ainsi. Même s'il devait avouer qu'il avait envie de changer les choses. Il voulait en effet que les choses s'éclaircissent entre Jordan et lui. Une fois les clés en main, Jer' monta l'étage avec Jordan. Arrivée devant la porte de la jeune femme, il lui redonna son petit sac.

« Je suis juste à côté...Si tu as le moindre souci, ou juste si tu veux parler en pleine nuit, on ne sait jamais... » Il esquissa un sourire à ses propos. « ...tu peux venir me voir. » Il passa sa main sur sa joue, la caressant de son pouce. « Bonne nuit, dors bien. » Il approcha son visage du sien et déposa un baiser sur son front. Il la laissa ensuite entrer dans sa chambre et il fit la même chose dans la sienne.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jord' ¤Like a thousand burned out yesterdays

♠ courrier posté : 775
♠ multinicks : Hannah Williams
♠ crédits : Meery & Tumblr
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Photographe
♠ mood :: Perplexe
♠ address book ::

MessageSujet: Re: A long moment with you [Jordan & Jeremiah] Mer 29 Juin 2011 - 16:21

Spoiler:
 

Moi et lui, nous avions la même façon de pensée, ou presque. Notre philosophie de vie se ressemblait en beaucoup de points et c’est surement ce qui causait notre grand rapprochement. Jamais nous n’avions eu d’anicroche ou de dispute, autre que la fois où je lui ai annoncé que j’étais enceinte, mais ça n’avait rien à voir. Disons que nous n’avions pas le choix de nous disputer à ce moment, la situation n’avait rien de conventionnel. Notre malentendu n’avait duré que le temps d’une soirée, après il était revenu me voir pour que nous discutions. Outre cette journée qui avait été différente des autres, nous ne nous prenions jamais la tête. Nous étions même souvent d’accord sur presque tous les sujets. Il y avait quand même un gros secret que je ne connaissais pas et surement que je lui en voudrais de ne pas ma le dire. En même temps, j’étais capable de comprendre les raisons de son silence. Notre situation n’était pas facile et même que je la qualifierais de précipitée, mais je ne regrettais rien. Ça faisait deux mois que j’étais enceinte et bientôt trois. Je me faisais à l’idée, je commençais à ressentir le bonheur de l’être et j’avais même hâte de savoir s’il allait être un garçon ou une fille. J’avais toujours aimé les petits garçons. Il ne manque jamais d’énergie et j’étais le genre de personne à jouer jusqu’à m’épuiser. Je préférais jouer au chevalier que jouer à la poupée. Parfois, je me demandais si j’allais être une bonne mère, une question que je me posais plus que quelque fois même. Je voulais une bonne famille pour mon enfant, je voulais qu’il soit heureux et se sente bien entouré. Je pensais souvent à ce genre de chose, comment faire autrement. Je me disais que mon appartement n’était pas assez grand pour abrité un nouveau-né et que je devrais peut-être chercher une maison ou quelque chose de plus grand. Je ne voulais pas prendre des décisions toute seule, mais je trouvais encore cela délicat de parler de ça avec Jeremiah.

Le repas me fit du bien, j’avais faim, mais je ne mettais que très rarement les pieds dans un fast-food. Disons que nous n’avions pas vraiment le choix, il n'y avait pas grand chose sur le chemin. Je préférais amplement faire à manger, j’aimais faire à manger de toute façon et je trouvais important l’alimentation saine. Je préférais prendre du temps pour cuisiner que de me rendre dans la restauration rapide. Je me demandais où nous allions dormir arrivé à Austin, j’aimerais bien un endroit où je puisse faire à manger, ça me serait utile. Je finis par prendre quelque bouchée de ce qu’il mangeait, mais je préférais amplement manger ma salade. Je n’avais jamais aimé les choses trop grasses et ça me tombait sur le cœur. Je comprenais sa façon de penser, mais ce n’est pas en mangeant du gras que mon bébé allait être mieux, je voulais le nourrir de bonne chose. Je pensais que cela allait peut-être l’affecter pour plus tard, mais c’était peut-être ridicule. Il me fit sourire, comme souvent.

    « -Je sais qu’un peu de gras ne me ferait pas de mal, mais je n’aime pas les burgers, je n’en mange jamais d’ailleurs.»


Je ne disais pas cela en reproche, mais même moi je me laissais prendre à ce mythe, je pense que c’était psychologique. À force d’entendre qu’on a envie de manger n'importe quoi, on finit par le croire. Quand nous retournions dans la voiture, le chemin ne fut pas très long, mais j’avais hâte de me poser parce que je sentais que je commençais à fatiguer. Jeremiah réglait la note pour tout ce que nous faisions et je n’aimais pas nécessairement faire payer mes choses, j’étais amplement capable de le faire moi-même. Enfin. Je n’ajoutais rien et le suivais montant les quelques marches qui me menaient à l’étage et je me posais devant la porte pour prendre mon sac quand il me le tendait. Il était petit, mais il avait tout, mais disons qu’il était assez bien rempli, aussi. Il faisait un pas vers mois alors qu’il glissait sa main contre ma joue, je fermais les yeux un quart de seconde au contact et je les ouvrais ensuite pour poser mon regard dans le sien. Il était tellement près de moi, j’aurais pu faire un pas pour l’embrasser, mais je ne fis rien. Je me contentais de sourire doucement et de lui murmurer ces quelques mots.

    « -Bonne nuit.»


Je me faufilais dans ma chambre, je sentais mon cœur battre dans ma poitrine alors que je me changeais pour dormir. Je sentais encore la caresser fantôme contre ma joue et cette sensation dans le creux de mon ventre. Je me glissais dans mon lit. Ce ne fit pas très long avant que je m’endorme et la nuit passa très rapidement. J’étais une lève-tôt, je n’aimais pas dormir trop tard, j’avais l’impression de perdre du temps. Je me réveillais tôt, comme toujours, et je filais dans la douche. L’eau me faisait toujours un bien fou le matin et me donnait de l’énergie pour la journée. Je sortais de ma douche pour enfiler des shorts noirs, une simple camisole blanche qui se nouait dans mon cou et des chaussures féminine, mais utile pour marcher. Je séchais mes cheveux pour les aplatir, il m’arrivait ainsi, plus bas que les épaules. Je serrais mes choses, j’étais prête. Il était encore assez tôt et heureusement qu’ils avaient l’habitude de donner deux clefs pour chaque chambre, j’avais donné une des miennes à Jeremiah et vice-versa. J’espérais qu’il dorme encore quand j’ouvrais sa porte pour me faufiler dans sa chambre. J’avais envie de le réveiller, il ne devait pas être loin de huit heures. Je me mordais un peu la lèvre quand le voyais dormir et je me posais sur le rebord de son lit alors que l’idée de lui faire une blague me passait par la tête, mais je la chassais rapidement. En fait, je ne savais pas réellement comment le réveiller, je le regardais un moment et je souriais en passant ma main contre son visage et en parlant doucement, mais assez fermement pour qu’il m’entende. Il était trop beau endormi.

    « -Bon matin Jeremiah.»


À voir si c’était assez pour le réveiller, mais j’espérais que oui parce que je n’avais pas envie de le pousser en bas du lit, quoique ça aurait pu être drôle.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jer' ♣ "Nothing can ever be perfect"

♠ courrier posté : 2815
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Journaliste & Photographe
♠ mood :: SICK
♠ address book ::

MessageSujet: Re: A long moment with you [Jordan & Jeremiah] Jeu 30 Juin 2011 - 5:50

La philosophie de vie de Jeremiah pourrait paraître paradoxale. Il était un homme d'honneur, qui tenait à cœur d'être là pour ces amis ou pour ceux qui en avaient besoin. Il était ainsi, toujours là pour les autres. Mais il ne voulait pas que les autres soient là pour lui. Il n'aimait pas être le centre d'attention. Il n'aimait pas qu'on s'inquiète pour lui. Il préférait écouter plutôt que de se confier. Se confier ce n'était pas son truc. Non s'il avait un truc sur le cœur, il préférait agir plutôt que de parler. Jeremiah était ainsi et cela n'allait pas changer de si tôt. Mais il devait avouer qu'il y avait des personnes avec qui il se sentait mieux, avec qui il pouvait parler de tout et de rien et qu'il n'avait pas besoin de se poser des questions. Il ne se demandait pas si c'était bien, si c'était correct, s'il fallait le dire ou non. Avec quelques rares personnes, il avait juste un feeling, comme il l'avait avec Wyatt, Dirk, ses meilleurs amis. Avec les femmes, c'était beaucoup plus difficile. Plus difficile de trouver une personne, qui arrivait à le rendre unique. Et pourtant, depuis qu'il côtoyait Jordan, il devait avouer qu'elle était la seule femme qui lui donnait envie de croire en l' « amour », en cette chose que peu de personnes finalement pouvaient connaître. Jeremiah ne disait pas qu'il ne croyait pas en l'amour. Il y croyait sauf qu'il croyait qu'il n'arrivait pas ainsi, dans la vie, si facilement. Peu de personne avait la chance d'aimer sincèrement, et de l'être en retour. Et cela n'arrivait pas pour tout le monde. Certains passaient à côté du bonheur, d'autre le refusaient, et d'autres encore ne s'en rendaient même pas compte.

En vingt-trois ans, bientôt vingt-quatre, Jeremiah avait eu quelques histoires. Il s'était plus ou moins attaché mais l'histoire avait toujours fini par se terminer. Peut-être qu'à une époque, il se disait que le principal était de profiter de ces moments. Maintenant il se disait, avec du recul, qu'il n'avait pas toujours été correct, ne s'impliquant pas vraiment dans ces relations, ne le cherchant pas en tout cas. Il se rendait compte qu'il avait peut-être gaché de belles histoires. Une en tout cas, avec Everleigh...trop fier, il n'avait pas réussi à lui dire qu'elle comptait pour lui et il l'avait perdu. Enfin non, il avait laissé la jeune femme le quitter. Et elle était morte sans qu'elle ne sache ce qu'elle représentait pour lui. A présent, quand il posait son regard sur la jeune femme face à lui, il se disait qu'il ne voulait pas faire la même erreur. Que sa vie était devenue trop courte pour gâché quoique ce soit et surtout pas avec Jordan. Oui les choses étaient précipitées avec cet enfant. Mais qu'est-ce que cela changeait pour lui? Rien. Elle était toujours la même jeune femme qu'il appréciait, la même femme qui le faisait rien, qui lui donnait envie de croire à quelque chose de meilleur. Est-ce que toutes ces choses n'étaient pas suffisantes? Et puis c'est sûr qu'il se passait quelque chose. Jeremiah n'était pas insensible à la jeune femme. Et à chaque fois qu'il était en sa compagnie, il sentait une chaleur apaisante en lui, et ce petit pincement là, dans le ventre. Ce petit quelque chose qui changeait sa vision sur la jeune femme et sur l' « amour » en général.

Cette escapade loin de Wellington leur faisait du bien à tout les deux. Jeremiah devait faire ce papier et il avait aussi besoin de faire le point sur sa vie. Les derniers évènements, l'attentat de Livingscorp lui avaient fait comprendre une nouvelle fois que la vie était précieuse et qu'il ne servait à rien de faire preuve de patience. Non, il avait envie de profiter de tout, encore plus. S'il était ici avec Jordan, c'est parce qu'il voulait faire la part des choses, voir si c'était ce bébé qui les liait ou bien autre chose. Il voulait croire qu'il y avait autre chose, autant pour elle que pour lui. Un enfant ne devrait pas être une raison pour se mettre en couple. Il fallait de bonnes fondations dans une relation, comme il en fallait une pour une maison qui pourrait résister à toutes les tempêtes possibles. Il avait envie de ce genre de relation mais pas avec n'importe qui. Ce voyage allait les rapprocher. En tout cas c'est ce que pensait Jeremiah allongé sur son lit, les lumières éteintes. Il s'était déshabillé, restant en caleçon. Une main derrière sa tête, il repensait à ce qui c'était passé ces derniers temps...Beaucoup de choses. Mais il n'en regrettait pas une seule. C'est au milieu de ce genre de pensées qu'il glissa dans un sommeil profond. Il fut réveillé en pleine nuit par une terrible douleur à la tête. Il passa quelques temps dans la salle de bain avant de se remettre dans le lit aux premières heures du jour.

Il se réveilla au geste de Jordan. Il avait du mal à émerger. Les yeux encore clos, il entendit les paroles de la jeune femme. Il posa une main sur sa tête avant d'entrouvrir les yeux. Le soleil lui fit mal au crane ou alors c'était juste une migraine qui se réveillait. Il posa ses yeux sur Jordan qui l'observait. Des réveils de ce genre, il en voulait bien d'autre. Il esquissa un sourire, posant sa main sur la joue de la jeune femme. Il lui fallu quelques minutes avant de se lever. Une nouvelle journée les attendait. Après un petit dejeuner léger, Jordan et Jeremiah reprirent la route. Ils arrivèrent à Austin aux alentours de 15h. Ils avaient une nouvelle fois déjeuné sur la route, mais cette fois ci c'était un restaurant tout à fait normal, pas de fast-food. Jeremiah gara la Mustang face à un petit hôtel.

« J'ai réservé ici. Je connais bien l'endroit. On y dépose les affaires et on file en file. Et n'oublie pas ton appareil! »

Une demi-heure plus tard, ils étaient en ville. Jeremiah avait opté pour un bermuda crème et une chemise blanche à manches courtes, ouvertes sur le torse. Il avait posé sa besace en cuir sur son épaule. Des lunettes visées sur le nez, il observait Jordan qui avait son appareil photo entre ses mains. Ils marchaient devant une grande fontaine dont l'eau rejeté laissait de minuscules particules dans l'air, ce qui était assez rafraichissant. Il jeta un oeil à sa montre et demanda:

« Il me reste quinze minutes avant mon rendez-vous. Je ne devrais pas être absent longtemps, une demi heure, trois quart d'heure tout au plus. Que vas-tu faire? »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jord' ¤Like a thousand burned out yesterdays

♠ courrier posté : 775
♠ multinicks : Hannah Williams
♠ crédits : Meery & Tumblr
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Photographe
♠ mood :: Perplexe
♠ address book ::

MessageSujet: Re: A long moment with you [Jordan & Jeremiah] Jeu 30 Juin 2011 - 8:07


Je n’avais jamais réellement été amoureuse non plus, ne disons pas autant que je pouvais l’être maintenant. J’avais eu quelques copains, mais cela n’avait vraiment rien de sérieux comparativement à ce que je ressentais pour Jeremiah. Je savais que ce n’était pas à cause de l’enfant que je l’aimais, je ressentais quelque chose pour lui bien avant que cela ne se produise. Je ne lui en avais simplement jamais parlé parce que j’étais apeurée à l’idée de me faire jeter. Disons que je ne pensais pas qu’il ne ressentait rien pour moi, mais que rien n’était jamais clair entre nous alors je préférais attendre, je ne voulais pas non plus précipiter quoi que ce soit. J’aurais aimé que tout vienne dans l’ordre entre nous, mais ce n’était pas le cas. Il me semblait que nous marchions dans un autre sens que dans celui que nous devrions. Enfin. Je trouvais que nous devenions de plus en plus prêts et je pouvais le remarquer pendant notre petite escapade. Je faisais des gestes impossibles à contrôler et j’avais souvent envie de bien plus, il m’attirait de plus en plus sans que je puisse y changer quelque chose. C’était ce que je ressentais et je m’étais fait à cette réalité. Lui aussi avait des gestes à mon égard, comme celui qu’il faisait avant que nous nous séparions pour entrer dans nos chambres respectives. J’en aurais voulu bien plus, mais je me contentais de sourire sans rien ajouter de plus. J’étais une personne patiente, simplement, et je me disais que s’il ressentait quelque chose pour moi, il allait se passer quelque chose un jour ou l’autre.

Quand je me dirigeais dans sa chambre je ne me doutais pas qu’il s’était réveillé au beau milieu de lui nuit à cause de migraines intense. Je ne me doutais pas qu’il avait pu mal dormir, mais je tentais de le réveiller en douceur et quand il posait sa main sur ma joue, je fermais les yeux l’espace d’un instant. J’aimais le contact de sa peau sur la mienne et ses yeux encore endormis. Je finis par me lever du rebord du lit pour gagner ma chambre et prendre mes choses parce que je savais que nous allions partir sous peu. Quand je ressortais de ma chambre, il était déjà prêt et je le suivais pour que nous allions manger quelque chose. Après un assez long trajet, nous arrivions enfin et une fois la voiture garée, je sortais, pour profiter du soleil. J’avais bien fait de me vêtir légèrement et j’en avais assez d’être assise.

    « -Très bien. Non je ne vais pas oublier mon appareil, t’inquiètes.»


Je prenais mes choses pour les rentrer rapidement dans la chambre et je prenais mon appareil, mon étui que je glissais autour de mon épaule. Je me dirigeais une fois de plus pour me rendre où Jeremiah devait allez et je laissais mon regard se perdre sur le décor que je voyais pour la première fois. Ce genre d’escapade me rendait de bonne humeur, j’aimais voir des endroits que je n’avais jamais vus auparavant. Je le suivais parce qu’il savait où il allait et je me contentais de regarder ce que j’allais pouvoir faire pendant son absence, je ne savais pas, mais j’allais visiter la ville, je n’allais surement pas entendre sur place, ce n’était pas mon genre. Je posais mon regard sur lui alors qu’il m’adressait la parole, j’avais déjà hâte d’arpenter les rues.

    « -Ne t’inquiète pas pour moi, je vais facilement trouver quoi faire et je vais allez visiter aux alentours en attendant que tu termines ce que tu as à faire.»


Je parlais un peu avec lui avant qu’il ne parte pour son rendez-vous. Je m’approchais de lui pour déposer un baiser sur sa joue et je lui disais que j’allais revenir dans trente minutes l’attendre ici, pour ne pas que nous perdions du temps à se chercher. Une fois qu’il fut à l’intérieur, je me dirigeais dans les rues alentour pour regarder s’il n’y avait pas de photos intéressantes à faire de la ville. Je prenais quelques portraits de personne qui me semblaient heureux, des enfants avec leurs parents, des jeunes couples et vieilles personnes qui se tenaient la main. Je tombais sur quelque paysage urbain intéressant et je temps passa rapidement que je me surpris à avoir dépassé un peu le temps. J’arrivais où nous nous étions laissé quelques minutes en retard, mais heureusement, Jeremiah n’était pas encore là, il n’avait peut-être pas fini. Je me posais donc sur un banc pour prendre mon appareil et regarder les clichés que j’avais pu faire. Il devait y en avoir environ cinquante et j’étais pas mal contente de plusieurs. J’allais attendre que Jeremiah sorte de son rendez-vous, après, je ne sais pas vraiment ce qu’il avait envie de faire.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jer' ♣ "Nothing can ever be perfect"

♠ courrier posté : 2815
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Journaliste & Photographe
♠ mood :: SICK
♠ address book ::

MessageSujet: Re: A long moment with you [Jordan & Jeremiah] Jeu 30 Juin 2011 - 12:16

Jeremiah ne savait pas exactement ce que pouvait ressentir Jordan à ses égards. Enfin il avait bien sûr remarqué ses regards et ses rougeurs quand il l'observait ou la touchait mais il ne pensait pas qu'elle était amoureuse de lui. En fait il n'en savait rien. Il ne savait pas si elle ressentait quelque chose à son égard. A vrai dire, depuis leur nuit passée ensemble, il avait voulu mettre les choses au clair. Parce qu'à ce moment là, il venait à peine de savoir qu'il était malade. Il était perdu, malade, dépassé par les événements. Il avait eu peur en fait, peur de l'engagement, peur d'avouer ce que cette nuit était plus qu'une histoire de sexe, de pulsion ou de désir. A ce moment là, il avait voulu prendre ses distances. Il avait voulu la préserver elle, de ce qui était entrain de se passer dans sa vie. Il pensait avoir prit la bonne décision. Il était loin de s'imaginer que cette nuit là allait avoir des conséquences. Et suite à cette soirée, Jeremiah avait bien expliqué à Jordan, de manière détourné certe mais il lui avait dit quand même, qu'il ne cherchait pas d'histoire sérieuse, qu'une amitié comme la leur ne pouvait pas être gâché pour une unique nuit. En tout cas, c'est ce qu'il pensait à ce moment là. Il ne pensait pas qu'il allait regretter ces paroles.

Le jeune homme avait rarement des nuits calmes. Il était souvent malade, surtout ces derniers temps. La fatigue ne devait pas l'aider à se reposer et à calmer ses migraines. Au contraire, cela avait tendance à s'amplifier. Mais plus il avait mal, plus il allait loin dans ses efforts. C'était un cercle vicieux qu'il n'avait pas encore réussi à dompter. Même s'il faisait son possible pour s'aménager quelques heures de repos ou de relâchement. Comme ce week-end là. Oui il était ici pour écrire un papier mais il voulait surtout prendre un peu de repos, du temps pour lui, du temps pour Jordan, du temps pour eux. Et il ne regrettait pas. Il avait eu une bonne idée. Depuis qu'il avait prit la route, il se sentait très bien. A croire que conduire arrivait à le calmer comme quand il était gosse. La voiture, la conduite l'apaisait. Même s'il savait qu'il ne pouvait pas trop en abuser à cause de ses pertes d'équilibre. Toutefois il prenait des cachets qui atténuaient les effets de sa maladie sur ses gestes.

Il laissa la jeune femme près de la fontaine alors qu'il filait à son rendez-vous. Il devait interviewé un futur investisseur de Livingscorp. Il avait hâte et des tas de question en tête, prêt à les dire à voix haute. Il aimait son boulot, encore maintenant. Il l'adorait et il savait pertinemment qu'il ne pourrait pas faire autre chose dans la vie. Il acquiessa aux paroles de la jeune femme, souriant à son baiser sur la joue. Il la quitta et se dirigea vers le grand bâtiment en verre. Il trouva rapidement son rendez-vous. L'interview fut riche en informations et en découvertes. Il y resta une bonne demi heure comme prévu. L'homme d'affaire avait un emploi du temps réglé à la minute. Jérémiah reprit donc l'ascenseur. C'est au bout de quelques secondes qu'il ressentit un léger malaise. Il appuya une main sur la paroi de la cabine. Deux personnes qui étaient dans la cabine lui jetèrent un regard en coin. Après quelques secondes, il se redressa. Et après être sorti de l'ascenseur, il se dirigea vers un banc tout proche. Il sortit des cachets et les mit en bouche avant de les avaler avec un peu d'eau. Il prit place quelques minutes sur le banc afin d'attendre que les médocs fassent effet. Après une dizaine de minutes, les lunettes à nouveau sur le net, il quitta le bâtiment. Il ne mit pas longtemps à remarquer Jordan sur le banc, le visage rivé sur son appareil photo.

« Désolé, le reportage était plus long que prévu. On fait un tour au parc? Il y a des coins d'ombre là bas. »

A vrai dire, il avait envie d'un peu de calme, d'ombre, de repos. Il aida la jeune femme à se lever, passant ensuite un bras sur ses épaules. Ensemble ils se dirigèrent vers le plus grand parc d'Austin. Au passage, Jer' acheta des boissons. Il avait soif et avait envie d'un truc frais. Une fois fait, ils s'installèrent sur l'herbe. Il posa sa besace et demanda ensuite en regardant la jeune femme.

« Tu as fais de belles photo? Tu me montres? Tu as été où exactement? »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jord' ¤Like a thousand burned out yesterdays

♠ courrier posté : 775
♠ multinicks : Hannah Williams
♠ crédits : Meery & Tumblr
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Photographe
♠ mood :: Perplexe
♠ address book ::

MessageSujet: Re: A long moment with you [Jordan & Jeremiah] Jeu 30 Juin 2011 - 17:11


Je savais que Jeremiah ne se doutait pas de ce que je pouvais ressentir pour lui, je n’avais jamais réellement été claire et lui non plus, alors nous n’étions tous les deux dans le doute. Je savais ce que je ressentais pour lui, mais je savais aussi qu’il ne voulait pas être en couple, enfin c’est ce qu’il m’avait dit il y avait un moment de cela, plus de quelques mois. Je me demandais si sa façon de penser avait changé, mais au fond de moi, je l’espérais. Je voulais tellement plus de cette relation, plus que ce que j’avais pu lui dire. Je n’avais jamais été claire au niveau de mes sentiments parce que les avouer me faisait peur. Se faire repousser n’est pas une chose facile et je préférais être dans le doute que dans la peine. Je ne savais pas qu’il commençait à ressentir plus pour moi, même si je me doutais que notre aventure n’était pas qu’une histoire de sexe. Elle était plus que cela, bien plus que ce que nous voulions qu’elle soit et bien plus que ce que nous pensions qu’elle allait être. Cette nuit avait changé un tas de choses. Je ne me doutais pas du tout du mal qui le rongeait, de tout ses problèmes qu’il pouvait avoir, mais je sais que peu importe ce qu’il avait, j’allais être là pour lui. J’aurais peut-être dû lui avouer avant ou simplement lui dire. Il voulait être là pour moi et le bébé, mais il n’avait pas à tout porter contre ses épaules, j’étais aussi capable d’en prendre. Je voulais être là pour lui. Si je me doutais qu’il avait autan de difficulté à dormir, je tenterais de trouver un moyen de soigner ses maux, mais, je n’en savais rien et je ne pouvais rien y faire. Il était décidé à se taire sur son état de santé.

Le temps du rendez-vous ne fut pas très long, en fait, quand je me mettais à prendre des photos je me laissais souvent emporter, c’était plus fort que moi. J’aimais prendre des portraits et j’aimais encore plus quand les personnes vaquaient à leur occupation et que je captais le moment le plus beau de leur journée, selon moi. J’aimais ce genre de moment et j’aimais capter la vie dans gens sans qu’il ne le sache vraiment. Je m’étais posée contre un banc près de la fontaine pour regarder les photos que j’avais prises et je ne pouvais m’empêcher de sourire en les parcourant. Après un petit moment, la voix de Jeremiah me parvenait et je levais mon regard vers lui dans un sourire. Je posais rapidement mon appareil dans son étui et je me levais pour lui sourie en haussant les épaules.

    « -Oh, je ne t’en veux pas. Je suis arrivée un peu en retard moi aussi, je me suis laissé emporter.»
    La demoiselle marquait une pause alors qu’elle venait tout juste de se lever. « -Oui, je veux bien faire un tour dans le parc. C’est vrai que le soleil tape un peu fort.»

Je laissais son bras se glisser autour de mes épaules alors que je m’approchais de lui pour me mettre à marcher. Je collais mon corps un peu au sien pendant la marche, j’en profitais, pourquoi pas de toute façon. J’adorais son contact et j’aimais me retrouver près de lui. La marche ne fut pas très longue et nous nous retrouvions rapidement au parc. Je me posais à côté de lui, sous l’ombre d’un très grand arbre. Je souriais alors qu’il me posait des questions sur ce que j’avais fait. Je n’avais rien fait de bien extraordinaire. Je sortais donc mon appareil de mon sac alors que je me bougeais pour m’approcher un peu plus de lui, posant sans le vouloir mon bras contre le sien. J’ouvrais donc le petit écran pour regarder une nouvelle fois les photos que j’avais prises.

    « -Je ne suis pas allez trop loin. Les rues étaient bondées alors j’en ai profité pour prendre des portraits. J’ai fait le tour de ce qui se trouvait autour.»


Je faisais défiler quelque photo. Il y avait un sans-abri qui tendait ses mans à un homme en costard. Une mère assise sur le bout d’un banc avec sa petite fille assise sur les jambes en train de manger une glace. Un jeune homme placé directement dans les rayons du soleil. Un couple qui se regarde dans les yeux où ont peut lire leur amour. Un sourire alors que je lui montrais rapidement tout ça, il était tout dans le même genre, mais tous semblaient capter un moment précieux. Un moment qui semblait avoir tellement d’importance. Il y avait aussi quelques paysages urbains. Je me laissais tomber sur le dos pour poser mon regard dans les nuages. Mes cheveux s’étendaient dans l’herbe verte et je posais mes mains sur mon ventre. Je tournais la tête un peu pour pouvoir regarder Jeremiah.

    « -Ton rendez-vous? Ca bien été? C’était intéressant? Est-ce que tu as d’autres choses à faire? Dis-moi pas que tu as déjà fini? Sinon je suis contente de t’avoir pour moi toute seule.»


Un sourire qui ne quittait pas mon minois alors que je prenais mon appareil pour prendre un cliché de Jeremiah avant qu’il ne bouge. Quelques petits rayons de lumière venaient se refléter dans ses yeux et en faisaient ressortir la couleur noisette pâle. En regardant la photo, avant de serrer mon appareil, j’avais envie de lui dire à quel point je le trouvais beau, mais je ne disais rien, je me contentais de le penser. Je laissais mes mains sur mon ventre, ça allait bientôt faire trois mois et j’allais passer ma deuxième échographie. La première était à deux mois et je l'avais fait toute seule parce que c'était encore tendu entre nous, maintenait c'était un peu différent et savoir le sexe était important, c'est ce que je pensais.

    « -Tu sais. Dans deux semaines ça fera trois mois que je suis enceinte et j’ai un rendez-vous pour une échographie, on pourra savoir si c’est une fille ou un garçon. J’aimerais bien que tu viennes avec moi.»


Le sujet de ma grossesse n’était plus prohibé. C’était toujours étrange, mais nous étions capables d’en parler plus facilement, sur beaucoup de points, mais il y en avait encore des tas qu’il nous fallait régler, mais avant, il fallait régler ce qui se passait entre nous.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jer' ♣ "Nothing can ever be perfect"

♠ courrier posté : 2815
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Journaliste & Photographe
♠ mood :: SICK
♠ address book ::

MessageSujet: Re: A long moment with you [Jordan & Jeremiah] Lun 4 Juil 2011 - 7:25

Les choses n'étaient pas claires entre eux et c'est pour cette raison qu'il avait voulu passer un peu plus de temps avec Jordan. Il voulait aussi décompresser et passer un peu de temps hors de Wellington, sans penser au boulot et à tout ce qui gravitait autour. La jeune femme lui avait dit qu'elle avait envie de faire une petite escapade et de voir de nouveaux coins alors Jeremiah, s'était dit que c'était peut-être une bonne idée de bouger, de s'aérer un peu l'esprit. Et puis comme il avait ce papier à faire, une petite enquête à mener à Austin, autant lier l'utile à l'agréable. Ils avaient besoin de passer un peu plus de temps ensemble, d'apprendre à se connaître un peu plus et de se laisser apprivoiser l'un par l'autre. Le journaliste n'a jamais eu de mal à faire la connaissance de personne, jamais eu de mal à parler, à faire la discussion. Au contraire, il a le verbe facile. Et il se sentait bien avec Jordan ce qui était encore mieux. Il n'avait aucune crainte de s'ennuyer avec elle, parce que c'était souvent le contraire qui se passait. Ils avaient assez de points communs pour ne pas s'ennuyer et trouver des temps morts dans les discussions qu'ils pouvaient avoir. Et c'est pour cela qu'il appréciait la jeune femme. Tout était plus simple avec elle, plus logique et naturel. Cela lui faisait du bien. Et puis Jer' lui avait dit qu'il voulait être là pour le bébé et elle, et cela passait par des moments passés à deux. Il pensait de plus en plus à faire ce genre d'escapade. C'était un bon moyen de ne pas trop stresser à la future arrivée du bébé. Jeremiah commençait à s'y faire, à accepter l'idée d'être père, même si cela résonnait encore bizarrement à ses oreilles. Le choc était passé et il était un peu plus serein quant à cette nouvelle responsabilité.

Ils s'étaient donc installés sur un bout de pelouse du parc. Jer' avait posé sa besace près de lui, alors qu'il venait de prendre la parole. Ce n'était pas une curiosité mal placée, il s'intéressait simplement à ce qu'elle avait pu faire pendant son rendez-vous. Il n'avait aucun mal à savoir qu'elle s'était laissée emporter par sa passion. Elle avait du prendre des tas de photographies et shooter tout ce qui bougeait. Il prit une gorgée de sa boisson fraiche avant de reporter son attention sur elle. Il la vit chercher son appareil et le retirer de son sac. Il la laissa venir près de lui, esquissant un sourire à ses mots. Le journaliste porta son regard sur l'écran tactile de l'appareil afin d'observer les clichés que la jeune femme avait prit en son absence. Comme souvent, il remarqua qu'elle avait toujours ce don spécial pour prendre l'instant, différent des autres, qui avait ce petit quelque chose qui rendait la photographie belle et intéressante. Certaines d'entre elles étaient amusantes, d'autres un peu plus mélancoliques, et d'autres encore, touchantes. C'est ce qu'il lui plaisait aussi dans la photographie, capter l'instant et le marquer pour l'éternité.

« Certaines sont vraiment très belles. Tu vas toutes les gardes? Tu as dû en prendre pas mal, difficile maintenant de faire un choix. D'ailleurs, tu devrais toutes les garder. »

Il avait même l'intention de lui en demander quelques unes afin qu'il puisse illustrer son article. Cela lui arrivait assez souvent qu'il utilise des photographies autre que les siennes. Cela pouvait être des clichés des photographes du Wellington Post ou des photographies des artistes indépendants. Il faisait cela au feeling. Quand une photographie lui plaisait, il l'utilisait, c'était aussi simple que cela. Et il avait déjà utilisé des clichés de Jordan. Bien sûr son travail était reconnu au journal et son nom toujours crédité dans son article. Il jeta un nouvel œil à la jeune femme qui semblait satisfaite de sa petite séance de shooting. Le journaliste reprit une gorgée de sa boisson avant de relever ses yeux sur Jordan qui venait de l'interroger sur son interview. Il lui fit un sourire.

« Oui très riche en informations. Je crois que je pourrais faire un bon article. J'ai encore quelques recherches à faire. Je pense aller aux archives de la ville. Mais il n'y a rien d'officiel alors tu peux m'accompagner. Je ne pense pas en avoir pour très longtemps. Et après je serais tout à toi. »

Il avait déjà fait des recherches sur l'homme d'affaires mais il avait envie d'en savoir encore un peu plus, par curiosité. Mais aussi pour avoir les informations à sa source. Il aimait avoir toutes les informations en main. Jeremiah était un journaliste toujours bien informé et cela n'allait pas changer. Mais toutefois, il savait qu'il n'allait pas non plus en avoir pour des heures. Et donc Jordan pouvait l'accompagner si elle le souhaitait. Sinon elle pouvait toujours faire quelque chose de son côté, de plus intéressant. Jeremiah se détendit ensuite un peu. Il allongea ses jambes après avoir jeté un coup d'œil à Jordan qui venait de prendre une photographie de lui. Il sourit en la regardant ranger son appareil. Il l'observa mettre les mains sur son ventre. Il avait encore un peu de mal à se l'imaginer enceinte, avec le ventre arrondi. Mais à vrai dire, cela ne lui déplaisait pas. Il la trouvait toujours aussi belle, alors qu'elle était à peine maquillé. Il aimait son naturel. A ses mots, il l'observa à nouveau.

« Bien sûr je viendrai. » Il se redressa un peu avant de demander. « Tu veux savoir si c'est une fille ou un garçon? » Lui, à vrai dire, n'avait pas de préférence. Il voulait un enfant en bonne santé. Mais en fait, il pensait que ce serait bien un fils. Le nom des Mason ne s'éteindrait pas avec lui. Puis il ajouta, amusé. « Je paris que tu as déjà pensé aux prénoms. Avoues. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jord' ¤Like a thousand burned out yesterdays

♠ courrier posté : 775
♠ multinicks : Hannah Williams
♠ crédits : Meery & Tumblr
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Photographe
♠ mood :: Perplexe
♠ address book ::

MessageSujet: Re: A long moment with you [Jordan & Jeremiah] Lun 4 Juil 2011 - 11:25


C’est vrai que ce n’était pas clair entre nous et parfois, j’aimerais bien que ce le soit un peu plus et je me demandais si ce week-end allait changer quelque chose entre nous. Au fond de moi, c’est ce que j’espérais. J’aimerais bien me rapprocher de lui et qu’il se passe quelque chose entre nous. J’aimais passer du temps avec Jeremiah et j’aimais ne pas avoir à ma cassée la tête quand je passais autant de temps avec lui. J’aimais ne pas être obligée de me poser des questions, même s’il y avait un silence entre nous je savais que ce n’était pas parce qu’il y avait un malaise ou autre chose. Je n’avais pas besoin de rien prévoir, nous improvisions et nous avions toujours un réel plaisir à passer du temps ensemble. Je n’avais aucune barrière quand je parlais avec lui et comme j’avais tendance à parler beaucoup, j’aimais le fait qu’il puisse me répondre sur presque tous les sujets. Je lui avais montré quelques photos, en fait presque tous ceux que j’avais pris et j’aimais avoir son avis sur mes clichés. Avoir un avis extérieur était toujours bon pour l’amélioration. Je me laissais tomber dans le gazon après avoir pris une photo de Jeremiah. Je laissais mon regard se perdre dans les nuages pendant un instant, posant mes mains sur mon ventre. J’avais encore de la difficulté à penser que dans six mois j’allais mettre au monde un enfant. Je me faisais à l’idée, je commençais à penser à ce qui pourrait être raisonnable pour l’enfant, comme changer de maison.

    « -Je vais toutes les garder, mais je vais surement en faire imprimer quelques-unes il y en a que j’aime vraiment beaucoup. Je pourrais peut-être les développer.»


Je tournais un peu la tête afin de poser mon regard sur lui, il était tout juste à mes côtés et je me surprenais à penser que j’aurais envie qu’il s’étende à mes côtés et qu’il me prenne dans ses bras. Je le questionnais sur son entrevue, il ne m’avait pas parlé clairement de ce qu’il venait faire ici. Je souriais simplement alors que je poussais un peu mon appareil pour le laisser à côté de moi, mais le retirer de mon épaule. I ne devait pas lui rester grand-chose à faire, mais ça me ferait plaisir de l’accompagner puisque j’avais vraiment envie de passer du temps avec lui.

    « -Ça va me faire plaisir de venir avec toi. Quand est-ce que tu fois y allez, c’est aujourd’hui? Si tu veux ont peux se rendre tout de suite pour se débarrasser de ça et faire ce qui nous fait envie.»


Je ne savais pas réellement ce que je voulais faire, mais je savais que je voulais allez à la plage, ça me manquait en fait. J’adorais allez à la plage et me baigner pendant des heures. Pour l’instant, je me contentais de rester étendue sur le sol, je laissais la chaleur se poser contre moi et je me félicitais d’avoir enfilé une paire de shorts ce matin parce qu’il faisait très chaud. Je parlais de l’échographie, je me demandais s’il allait vouloir venir et ça me ferait plaisir en fait. Je laissais mes mains sur mon ventre et je souriais de plus belle. Je ne savais pas réellement si je voulais un garçon ou une fille, mais à bien y penser, je me disais que j’aimerais bien avoir un petit bonhomme. J’adorais les petits garçons et l’énergie dont il était empli. Je souriais de plus belle quand il me demandait si j’avais pensé à des noms pour notre enfant. Bonne question. Je n’y avais pas pensé sérieusement, mais j’y avais pensé un peu. Un rire de ma part alors que je laissais mon regard dans le sien.

    « -J’aimerais bien savoir. En fait, j’aimerais bien avoir un garçon, mais peu importe son sexe, je sais que je vais l’aimer.» Reste que l’énergie entre une petite fille ou un garçon n’était pas du tout la même. « Si j’ai pensé à des prénoms? Un peu, mais j’avais pensée à quelque nom. Pour un garçon j’aime bien Mathis mais ca sonne un peu étrange ou Allan. Je n’ai pas envie de lui donner un prénom qu’on entend à tous les coins de rue. Allan Mason, ça sonne bien non? Sinon pour une fille, je dois avouer que je ne sais pas.»


Je n’y avais pas pensé pendant des heures, mais j’y avais pensé quelque peu, j’avais surtout pensé à des prénoms de garçon, mais de fille, non. Je finis par me tourner un peu pour me coucher sur mon flanc droit et je ne le quittais pas du regard. Je trouvais ça drôle de parler du nom de notre futur enfant, mais en même temps, ça me faisait plaisir de le faire.

    « - C’est dans deux semaines, c’est le quinze je pense. Et toi, est-ce que tu avais pensé à un nom où c’est juste moi?»


J’étais incapable de retirer le sourire qui était posé contre mes lèvres, je me sentais bien en ce moment et je me sentais heureuse de le faire. Parler de ça, c’était tellement officiel et en même temps étrange.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jer' ♣ "Nothing can ever be perfect"

♠ courrier posté : 2815
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Journaliste & Photographe
♠ mood :: SICK
♠ address book ::

MessageSujet: Re: A long moment with you [Jordan & Jeremiah] Mer 6 Juil 2011 - 23:55

Au point où ils en étaient, Jeremiah voulait se laisser du temps pour faire un tri dans ses sentiments. Il n'avait pas envie de se précipiter. Il ne voulait pas que ce soit la grossesse de Jordan soit une obligation à un quelconque rapprochement. Il voulait oublier un peu cet enfant et faire réellement le tri dans ce qu'il ressentait. Non pas qu'il n'acceptait pas cette grossesse. C'était juste qu'il ne voulait pas que ce soit la raison première d'un quelconque rapprochement avec la jeune photographe. Jer' lui avait déjà dit et redit, qu'il sera là pour elle, quoiqu'il advienne dans le futur. Lui qui n'avait pas l'habitude de faire des projets, il devait bien avouer qu'avec ce bébé, il avait dû penser à des choses qui se programmaient d'ordinaire sur du long terme. Et bizarrement, cela ne lui avait pas déplut. C'était juste différent de ce qu'il avait imaginé. Encore une fois en regardant les photographies de Jordan, il se rendait compte que parfois, le bonheur résidait en des choses simples, futiles pour certains. Mais en aucun cas pour lui. Il avait ces petits moments de partage. Cela lui faisait du bien. Et il pouvait en apprendre un peu plus sur la jeune femme. Elle avait fait de très belles photographies et il comptait bien lui demander d'en faire développer quelques unes pour lui. Installé sur l'herbe, le jeune homme profitait du beau temps. Il faisait même chaud, heureusement qu'ils avaient trouvé un coin d'ombre pour profiter du parc. Aux paroles de la photographe, il tourna son regard sur elle:

« Oui il y a de beaux clichés. Je t'en demanderai sûrement. J'ai encore de la place dans l'un des albums que je remplis. »

Jeremiah porta son regard sur les gens alentours. Le parc était animé. Il y avait pas mal de monde, mais chacun avait son petit espace. Il y avait même une classe d'été à quelques pas d'eux, avec des gosses qui avaient une dizaine d'années. Il reporta ensuite son attention sur la jeune femme à ses côtés qui la questionnait sur son entretien. Il ne lui restait plus grand chose à faire ici, à part fouiller un peu dans les archives. Ce qu'il adorait. En même temps, il ne pourrait pas aimer son métier de journaliste, s'il n'aimait pas mettre son nez un peu partout. Mais cela pouvait être ennuyeux pour d'autres personnes. C'est pourquoi il avait nuancé ses paroles, en disant à Jordan qu'elle pouvait rester en ville si elle le souhaitait. Pourtant elle accepta de venir avec lui, ce qui le fit sourire, tout comme son entrain.

« Oh ça ne presse pas. » Il jeta un oeil à sa montre. Cette dernière indiquait plus de 18h. « Et puis, c'est probablement fermé à cette heure-ci. » Il se redressa pour prendre une nouvelle gorgée de sa boisson avant d'ajouter: « On ira demain maintenant. Comme ça on aura l'après-midi de libre et le lendemain. »

Et puis à vrai dire, Jeremiah était épuisé et un peu de repos ne lui ferait pas de mal. Il ne pouvait plus courir comme avant et devait se ménager un peu. Sauf que parfois cela était difficile. Il n'aimait pas rester assis à ne rien faire, ce n'était pas dans sa nature. Mais il était bien là et il n'avait pas vraiment envie de bouger pour l'instant. Puis la conversation vira sur la grossesse de la jeune femme. Il devait avouer que ces derniers temps, il n'avait pas pu être très présent pour la jeune femme. Elle avait du faire les premières analyses et les premiers examens toute seule. Mais à présent, il était là et présent. Et il comptait bien l'accompagner aux autres examens. Malgré tout, il avait toujours une petite appréhension chez le journaliste. Un garçon, une fille? A vrai dire, il n'y avait pas pensé. C'était un bébé pour lui, il ne s'était pas attardé sur le sexe de ce dernier. Une fille ou un garçon peut importait. Il était certain qu'il allait avoir du mal, que ce soit pour l'un ou pour l'autre. Une fille, serait sa princesse. Il serait constamment derrière elle à surveiller les garçons qui pourraient l'approcher. Et un fils...il pourrait avoir son nom de famille, il pourrait continuer la lignée des Mason. Il pourrait lui apprendre à jouer au base ball. Jeremiah était plongé dans ses pensées. Puis il se rendit compte soudainement qu'il faisait des projets alors qu'il ne savait même pas s'il serait encore vivant à la fin de l'année. Il reporta son regard sur les alentours avant que Jordan ne reprenne la parole. Cela le fit sourire.

« J'aime bien Alan, un peu moins Mathis. C'est un peu européen ça non? » Lui, il n'était pas très calé pour les prénoms. Il devait avouer qu'il n'y avait jamais fait attention. Il n'était pas du genre à dire que tel ou tel prénom était bien. Lui même savait que son prénom n'a pas toujours fait l'unanimité mais il l'appréciait et c'était le principal. « Enfin on a encore le temps d'y songer. »

Il leur restait encore cinq mois pour régler les derniers préparatifs. D'ailleurs, il se demandait si c'était correct pour Jordan de rester dans son appartement. Il n'était pas très grand. Lui, il avait encore une chambre d'amis qu'il pourrait aménager pour le bébé. Mais encore fallait-il qu'il en parle à la jeune femme et pour l'instant, celui lui paraissait prémédité. Il ne savait pas comment elle le prendrai s'il ne faisait qu'aborder le sujet.

« Non pas vraiment... » Il se gratta un peu la tête. Elle lui posait une colle. Cela le fit sourire. « On va garder Alan pour l'instant. Pour une fille... » C'est fou, il ne se serait jamais imaginé entrain d'avoir ce genre de conversation. « J'aime bien Cléa. » C'était le nom d'une gamine de sa rue qui venait lui apporter de temps en temps des chocolats quand elle devait en vendre. Jeremiah se faisait toujours avoir par son minois et il se retrouvait avec une ou deux boites sur les bras. Le journaliste jeta un œil à sa montre puis il demanda: « Et si on allait manger? J'ai une faim de loup. Après on pourrait aller au cinéma, qu'en penses-tu? » A vrai dire, il n'avait pas envie de quitter Austin ce soir là. Il était fatigué et n'avait pas envie de reprendre la route. Il pourrait aller à la plage demain vu qu'ils n'auraient plus rien à faire en ville.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jord' ¤Like a thousand burned out yesterdays

♠ courrier posté : 775
♠ multinicks : Hannah Williams
♠ crédits : Meery & Tumblr
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Photographe
♠ mood :: Perplexe
♠ address book ::

MessageSujet: Re: A long moment with you [Jordan & Jeremiah] Jeu 7 Juil 2011 - 10:05


C’était aussi ce que je voulais, mettre la situation au clair même si je ne savais pas exactement comment le faire. C’était tellement délicat et je n’avais pas envie de me faire jeter, en fait j’avais peur, mais je me disais que cela ne pouvait pas se passer de la sorte. J’espère qu’il possède des sentiments pour moi, mais je n’avais aucune certitude et aucune preuve de ce qu'il ressentait pour moi. Je me disais qu'il ne pouvait pas me détester sinon on ne seraient surement pas ici. Je ne voulais rien précipiter en lui avouant mes sentiments, au cas où ils ne seraient pas réciproques. Je ne voulais pas mettre d’ultimatum, mais j’aimerais une famille qui s’aime pour notre enfant. J'avais souffert de la séparation des miens. J’étais consciente que je ne pouvais peut-être pas tout lui donner ce que je voudrais bien lui donner, mais sinon, j’allais faire de mon mieux pour qu’il soit heureux avec ce qu’on avait à lui offrir. Malgré le fait que Jer pouvait en douter, je pensais qu’il allait être un bon père, mais moi je me demandais si j’allais être à la hauteur. J’aimais les enfants, mais je ne savais pas ce que je devais faire, le porter, le nourrir et le comprendre. Un tas de choses qui étaient encore inconnues pour moi. Disons qu’avant, je n’avais jamais pris la peine de penser à ce genre de chose, mais maintenant je ne savais pas trop où commencer. Je me sentais bien en ce moment, avec lui, je ne changerais ce moment pour rien au monde.

    « -Pas de problème. Tu prendras ceux qui te plaisent. Ça me fait plaisir que tu les aimes. »


J’avais toujours aimé qu’il prenne mes photos, ça me faisait plaisir et j’aimais qu’il aime ce que je faisais. Ça me faisait plaisir, un petit velours sur le cœur. Des rires d’enfants venaient me faire tourner la tête, je m’appuyais sur mes bras pour jeter un regard autour, pour les chercher et je tombais sur les enfants d’une dizaine d’années. Je laissais une main distraite posée sur mon ventre alors que je les regardais jouer et courir dans tous les sens. Un sourire se plaçait sur mes lèvres avant que je ne retourne mon minois pour regarder Jeremiah. Je me demandais de quoi allait avoir l’air notre enfant, il y avait encore six mois, mais j’avais déjà hâte de voir son petit minois. Il n’y avait rien de pressant, mais j’avais de plus en plus hâte d’avoir un enfant même si en d’une autre façon ça me faisait peur parce que je n’étais pas du tout prête pour cela. Je jetais aussi un œil à ma montre, je n’avais pas pensé au fait que cela pouvait être fermé, mais il avait raison.

    « -C’est vrai, je n’y avais pas pensé. J’irai avec toi demain dans ce cas alors nous allons pouvoir passer le reste de la journée ensemble, tu as raison.»


Je restais appuyée sur mes bras pour observer ce qui se passait autour et après un petit moment je venais me redresser pour glisser mon appareil sur mes jambes. C’était étrange de parler de cela avec Jeremiah, mais je savais que nous allions finir par en parler un jour ou l’autre. De plus, je sentais que la situation était en train de se poser. Ça me faisait plaisir de voir que nous commencions à en parler ouvertement et que le sujet ne nous menait pas sur une dispute. Je pense que nous nous faisions lentement à l’idée et qu’elle commençait à prendre place dans nos vies, c’était mon cas et je pensais que c’était lui de Jeremiah aussi.

    « -Je sais très bien que nous avons encore le temps d’y penser. On pourra au moins se cibler sur un nom quand on saura si c’est un garçon ou une fille. Enfin, si tu ne veux pas savoir tout de suite, on peut attendre, mais je dois avouer que je suis un peu trop curieuse. J’aime bien Alan aussi, on peut le garder en réserve. C’est difficile de dire avant de voir son minois je trouve.»


Je voulais savoir si c’était un garçon ou une fille, je ne sais pas si j’allais être capable d’attendre pendant neuf mois avant de savoir, mais c’est vrai que de donner un nom sans voir le bébé c’était difficile alors je me disais que c’était mieux d’attendre. On pouvait tout de même penser à des noms et choisir le bon au moment venu. Je souriais en le voyant chercher un nom, j’y avais pensé un peu, mais sans plus. Un haussement d’épaules de ma part, ce n’était pas très grave de ne pas savoir tout de suite quel prénom nous avions envie de lui donner.

    « -Cléa c’est pas mal aussi. C’est vrai que je commence à mourir de faim alors je vais te suivre. Tu avais une idée dans quel genre de restaurant tu avais envie de te rendre, je te laisse décider.»


Je finis par me lever de sur le sol et je glissais mon appareil autour de mon épaule, une fois que Jeremiah fut levé, je glissais mon bras autour du sien et nous nous mettions en marche. Après une dizaine de minutes, nous arrivions dans un restaurant qui n’avait rien d’un fast-food. C’était un endroit calme avec un menu varié, il avait toute sorte de choses à manger. Le genre de restaurant qui allait me plaire. Je me posais donc devant lui pour poser on appareil et mon sac à main sur la chaise qui se trouvait à mes côtés.

    « -J’ai une idée. Je te laisse choisir pour moi, comme ça, je ne vais pas prendre toujours la même chose, mais soi indulgent.»


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jer' ♣ "Nothing can ever be perfect"

♠ courrier posté : 2815
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Journaliste & Photographe
♠ mood :: SICK
♠ address book ::

MessageSujet: Re: A long moment with you [Jordan & Jeremiah] Jeu 7 Juil 2011 - 12:04

C'était l'une des raisons pour lesquelles Jeremiah avait proposé à la jeune photographe de l'accompagner jusqu'au Texas. Il se rendait compte que la situation était devenue très compliquée entre eux à cause, ou grâce à ce bébé que la jeune femme portait. Cela ne faisait pas parti des plans de Jeremiah d'être père, en tout cas pas si jeune, pas de cette façon. Mais si sa maladie avait un point positif, c'est qu'elle lui avait permit de prendre la vie avec philosophie. Chaque moment était bon à prendre, les bons comme les mauvais. Même si là, c'était en fin de compte une bonne chose. Ce bébé, c'est une chose qui raccrochait Jer' à la vie. Une vie qu'il avait l'impression de perdre à chaque minute de chaque instant. Il se rendait compte que sa maladie s'aggravait. Il avait cru naïvement, qu'en prenant son traitement, cela irait. Mais la maladie s'accrochait. Et il en sortait pour l'instant épuisé. Et cet espoir, ce bout de vie, qui lui appartenait, qui était un bout de lui, faisant en sorte qu'il ne se battait pas pour rien. Il avait un but à présent. Et il n'avait surtout pas envie de baisser les bras, même si c'était de plus en plus difficile. Peut-être que ce bébé, qui n'était pas prévu, qui était là malgré le fait que Jordan prenait la pilule, était là pour lui faire comprendre que la vie continuait. En tout cas, le journaliste le prenait de cette façon. Même si ses prévisions étaient changées, il n'en était pas déçu. Il ne regrettait rien et il espérait que ce soit la même chose pour la jeune femme. Il savait que dans un sens, il n'avait pas assuré parce qu'il n'avait pas mit de capote ce soir là. Et il avait bouleversé l'existence de la jeune femme. Pourtant, au fond de lui, il venait à se demandait de plus en plus si Jordan pouvait éprouver des sentiments pour lui. Il la connaissait depuis pas mal de temps et se rendait compte maintenant que leur relation avait évolué. Et bien avant cette fameuse nuit. Jeremiah était charmé par la jeune femme qu'elle était devenue. Par la femme naturelle, spontanée qu'elle était, par son attitude, sa façon d'être, son caractère, sa vision des choses. A plusieurs reprises, il s'était surprit à la regarder autrement que comme une amie. Oui maintenant il pouvait le dire, Jordan l'attirait. Elle était tout ce qu'il cherchait chez une femme mais aussi parce qu'il était une des rares femmes avec qui il pouvait envisager de se voir dans l'avenir. Cela le changeait des relations sans lendemain, sans attache. Aucune femme jusque là ne lui avait donné l'envie de faire des projets. Jordan était peut-être la seule à avoir réussi à le convaincre (sans le savoir) que l'amour pouvait être simple.

Il en venait à cette conclusion quand la jeune femme parla à nouveau du bébé à venir. Il baissa les yeux sur le sol, un moment troublé par cette révélation. Est-ce que cela voulait dire qu'il avait des sentiments pour elle? Oui...Cela semblait évident. Et finalement cette vérité qu'il venait de découvrir était plus un soulagement, d'une peur subite. Encore faut-il que la jeune femme le considère autrement que comme un simple ami. Même s'il se doutait à l'attitude de la jeune photographe, à ses regards en coin, les rougeurs à ses joues quand il l'observer, qu'elle ne lui était pas insensible. Pour l'instant, il ne voulait pas la brusquer. Il avait tout encore deux journées pour eux. Alors Jer' allait y aller petit à petit. Et puis, si vraiment elle ne voulait rien de plus entre eux qu'une amitié, alors il continuera à être là pour elle. Cela n'allait rien changé à l'attitude du jeune homme. Il allait assumer sa paternité quoiqu'il se passe après ce week-end. Le plus important c'était que Jordan ne manque de rien et qu'elle soit simplement heureuse, avec ou sans lui. La conversation dévia ensuite sur le restaurant. Oui, Jer' commençait à avoir faim. Une fois les prénoms décidés, ils pouvaient aller manger ensemble.

«  J'ai vu un restaurant pas très loin qui semble sympa, un genre de piano-bar. »

Il décida ensuite de se lever à son tour, posant la hanse de son sac sur ses épaules. Il sentait la fatigue sur ses épaules mais il n'avait pas envie de rentrer de suite à l'hôtel. Il voulait passer encore un peu de temps avec Jordan. Il sourit ensuite quand la demoiselle glissa son bras autour du sien. Il l'embrassa sur le front avant de marcher avec elle en direction du restaurant dont il lui avait parlé. Une fois à l'intérieur, ils s'installèrent à une table. L'ambiance était exactement ce, à quoi il s'attendait. Il remarqua d'ailleurs, un piano pas loin avec un micro. Pour l'instant la place était vide. Deux guitaristes jouaient et mettaient un peu d'ambiance dans la salle. Aux paroles de Jordan, il reporta son regard sur elle.

« Hummm...blancs de poulet, tomates et croquettes de pommes de terre? Ça te convient? »

Jer' n'était pas un as de la diététique et encore moins des menus pré-natales. Il savait juste qu'il fallait qu'elle évite les viandes rouges et les produits laitiers. Une fois la commande passée, il remarqua que les guitaristes avait fait une pause. Il reporta son attention sur Jordan et lui dit, amusé:

« Il y a quelques jours, tu m'as dit que je ne jouai plus beaucoup...alors ce soir, je vais remédier à ça. »

Il lui fit un clin d'œil puis il se leva de table. Il s'avança vers les deux guitaristes, leur parlant un instant puis il s'installa sur une chaise, prenant une guitare qu'on lui offrit. Il jouait parfois dans les pubs, mais c'est vrai que cela faisait un bail qu'il n'avait pas renouvelé l'expérience. Il avança le micro vers sa bouche.

« Bonsoir...J'aimerai dédié une chanson à une jeune femme talentueuse, qui se trouve juste à ma droite. » Il jeta un oeil à Jordan. Certaines personnes l'observaient avec curiosité. « Cette chanson, c'est pour elle. » Il reporta son regard sur les cordes de la guitare avant de commencer la chanson..




_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jord' ¤Like a thousand burned out yesterdays

♠ courrier posté : 775
♠ multinicks : Hannah Williams
♠ crédits : Meery & Tumblr
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Photographe
♠ mood :: Perplexe
♠ address book ::

MessageSujet: Re: A long moment with you [Jordan & Jeremiah] Jeu 7 Juil 2011 - 13:04


J’avais passé de longues soirées à penser aux conséquences de cet enfant, mais j’étais le genre de personne qui croyait au destin. Il y avait tellement peu de chance que je tombe enceinte, mais je l’étais malgré tout. Il avait suffi d’une nuit, une seule nuit qui allait basculer le court de nos vies et je commençais à aimer le tournant qu’elle était en train de prendre. Je sentais que Jeremiah se rapprochait de moi quoique je tentais de ne pas trop me faire d’idée parce que la déception serait trop grande. Savoir que ses sentiments n’étaient pas réciproques me blesserait, mais pourtant je me bernais à penser le contraire. Il agissait comme tel, mais je ne pouvais être certaine de rien. J’étais étendue sur le sol et je me perdais dans ce genre de pensées alors qu’il se trouvait tout juste à côté de moi. Tant de fois j’aurais eu envie qu’il me prenne dans ses bras et j’aurais aimé m’y perdre pendant des heures. J’étais incapable de refouler les sentiments que j’avais pour lui parce qu’ils étaient sincères et réels. C’était la première fois que j’aimais quelqu’un de la sorte et que j’avais autant peur d’affronter la réalité. C’est difficile de ne pas savoir ce qu’il avait exactement en tête, parfois j’aurais aimé lire dans ses pensées. Je glissais mon bras dans le sien alors que nous marchions vers le restaurant qu’il avait vu quelque temps auparavant. Le genre d’endroit que j’aimais et que lui aussi aimait, nous aimions tous deux la musique alors c’est certain que cet endroit allait nous plaire. Le temps de marche ne fut pas très long et nous arrivions enfin dans le restaurant et je me posais tout juste en avant de lui. J’aimais vraiment passer autant de temps avec lui quoique ça ne faisait que confirmer les sentiments que j’éprouvais pour lui. Je décidais de changer ma routine et de le faire commander à ma place parce que je savais que je prendrais surement quelque chose de trop léger, j’étais comme ça. Un sourire se plaçait sur mon minois alors que je passais une main distraire dans mes cheveux blonds.

    « -Ça me va très bien.»


Ce n’est pas le genre de chose que j’aurais pris, mais j’étais certaine que ça allait être bon, ça me faisait du bien de ne pas prendre de décisions sur ce que j’allais manger. J’aimais ne pas avoir à me casser la tête et j’aimais être avec lui. Tout était parfait pour le moment, quoique j’avais envie de le prendre dans mes bras depuis que nous nous étions quittés la nuit dernière. Je le laissais commander pour nous deux alors que quand la serveuse nous quittait il me disait quelque chose qui me faisait sourire. C’est vrai que je lui avais dit cela et c’est vrai que de le voir jouer me manquait. J’aimais le voir jouer, il avait un charme et une façon de jouer qui me faisait frissonner. Je souriais une fois de plus alors que je le regardais se lever pour se diriger vers la scène et prendre une guitare, j’étais simplement incapable de détacher mon regard de lui. J’étais plus qu’attirée par lui, mon regard restait posé sur lui et je pouvais sentir mon cœur se serrer dans ma poitrine alors qu’il disait que la prochaine chanson était pour moi. En fait, je me demandais ce qu’il allait chanter et je me sentais fébrile, nerveuse et je me sentais comme une enfant. Je posais mon coude contre la table pour appuyer mon menton dans le creux de ma main en ne détachant pas mon regard de lui. La musique se mit à jouer et je sentais mon cœur tressaillir une fois de plus. Je connaissais cette chanson et les paroles. Je ne savais pas exactement à quel degré je devais prendre cette chanson, mais je sentais que je n’allais surement pas pouvoir me retenir éternellement de lui dire ce que je ressentais pour lui. Je sentais mon cœur battre à la chamade alors qu’il chantait en me regardant dans les yeux. En ce moment, je pouvais me rendre, à quel point j’étais amoureuse de lui. J’avais envie de me lever et de l’embrasser une fois que la musique se taisait, mais je le laissais revenir vers moi pour que nous finissions le repas. Ce n’était pas explicite alors je ne savais pas comment prendre ce qui venait de se passer.

Je lui souriais et nous enchainions avec notre repas. Cela ne dura pas très longtemps et après une petite heure nous nous retrouvions dehors. Je tentais de calmer la nervosité qui m’envahissait alors que nous nous retrouvions tout seul. La porte de ferme derrière nous et le soleil était en train de se coucher, ce qui laissait un ciel orangé et plein de couleur flamboyante. Il ne faisait plus réellement clair et le noir était en train de prendre place dans le ciel. Je me tournais vers Jeremiah et je décidais d’aborder le sujet de la chanson, je ne l’avais pas réellement fait toute à l’heure, mais je voulais lui dire ce que j’en avais pensé. Enfin. Pas clairement, mais j’allais lui dire quelque chose. Je glissais ma main dans mes cheveux alors que je me tournais pour lui faire face. Mon regard se posait dans le sien alors que je souriais doucement. Un murmure, comme si je lui faisais une confidence, en même temps, c’est un peu ce que je faisais en lui disant cela.

    « -Merci pour la chanson. Ça m’a vraiment touchée et c’était vraiment beau.»


J’avais envie de lui dire que je l’aimais, que j’aimais passer du temps avec lui, mais je me contentais de lui faire face en soutenant simplement son regard. Je ne sais pas ce qu’il voulait réellement faire en me chantant cela, mais je me disais que ce n’était surement pas pour me dire qu’il voulait que nous sommes de simple amis parce que sinon, il jouait parfaitement avec mes sentiments et ce n’était pas du tout le genre de Jeremiah.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jer' ♣ "Nothing can ever be perfect"

♠ courrier posté : 2815
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Journaliste & Photographe
♠ mood :: SICK
♠ address book ::

MessageSujet: Re: A long moment with you [Jordan & Jeremiah] Ven 8 Juil 2011 - 7:21

S'il était journaliste, c'est qu'il aimait aller vers les autres. Il aimait poser des questions et qu'il aimait écrire. Il n'avait jamais eu de problème pour trouver ses mots. Cela venait naturellement chez lui. Seulement, ce n'était pas parce qu'il était journaliste qu'il était à l'aise avec tous les sujets qu'il pouvait aborder. Chaque sujet amenait sa façon d'écrire. Et il y avait toujours des sujets plus difficiles que d'autres. Jeremiah était doué pour manipuler les mots, les tournures mais là, c'était différent. Cela le concernait lui exactement et personne d'autre. Il n'était pas spécialement à l'aise pour parler de lui, à part avec Wyatt ou Dirk parce que ces deux derniers le connaissaient depuis qu'ils étaient gosses, c'est à dire une dizaine d'année maintenant. En dehors de cela, Jer' a toujours été discret sur lui. C'était peut-être un comble pour un journaliste mais il n'aimait pas qu'on s'attarde sur lui. Il n'aimait tout simplement pas qu'on parle de lui. Il avait toujours eu cette retenue qui faisait qu'il ne parlait pas de lui, ni des sentiments qu'il pouvait avoir. C'est pour cette raison que sa relation avec Everleigh s'était terminée. Il n'avait pas réussi à lui dire qu'elle comptait pour lui. En même temps, il avait toujours pensé qu'il le montrait assez pour ne pas avoir à lui dire. Mais parfois ces choses là devaient être dites. Jeremiah ne les avait encore jamais dit jusqu'à aujourd'hui. Non pas par fierté mais parce que ces mots, ces trois petits mots avaient du mal à être prononcés. A vrai dire il ne les avait jamais dit jusqu'à maintenant. Et même aujourd'hui, alors qu'il avait vieilli, que cela faisait un bail qu'il n'était plus un gosse et qu'il y connaissait quand même quelque chose aux femmes, il trouvait toujours ce genre de choses difficiles. Même s'il les pensait. Alors finalement, il avait trouvé un moyen de mettre la jeune femme sur la voie et de lui faire comprendre ce qu'il ressentait, sur elle, sur eux, sur leur histoire. S'il avait choisit cette chanson, c'est parce qu'elle disait un peu ce qui se passait pour lui. Jeremiah n'a jamais cherché à jouer avec elle. Il a certes, été maladroit mais jamais il n'a voulu sciemment blessé Jordan.

Il s'était donc installé sur la scène, prenant place sur un tabouret, une guitare contre lui. Il aimait jouer, il aimait la musique. Il préférait aussi la faire que l'écouter. D'ailleurs il était rare qu'il mette la radio. Dans sa voiture, c'était sporadique, il préférait écouter son lecteur mp3. Quoiqu'il en soit, il se trouvait là entrain de chanter et de jouer cette chanson. Une chanson qu'il avait dédié à Jordan, pas seulement parce qu'elle était son invité pour ce week-end, mais parce qu'elle comptait beaucoup pour lui et que, comme il le disait, ces trois mots, il voulait les lui dire. C'était peut-être une façon détournée, mais c'était sa façon à lui de dire ce qu'il avait sur le cœur. La vie était décidément trop courte pour qu'il se pose encore des questions. Mais il ne voulait pas pousser Jordan a faire quoi que ce soit. C'était juste lui qui avait voulu s'exprimer. Elle n'était pas obligée de faire la même chose, surtout si elle n'était pas prête ou si elle n'était pas certaine de savoir ce qu'il ressentait pour lui. Il ne voulait pas qu'elle se précipite. Jeremiah avait eu juste envie de parler. Quoi de mieux qu'une chanson? Il ne ressentait aucune appréhension en jouant. Et il avait aperçu à plusieurs reprises le regard de Jordan portait sur lui, quand parfois il relevait le visage sur elle. Il ne voulait surtout pas la mettre mal à l'aise. Et puis, il pouvait tout aussi bien chanter cette chanson sans avoir quelque chose derrière la tête. D'ailleurs il l'avait juste choisi d'abord parce qu'il l'appréciait. Il aurait pu en choisir des centaines d'autres mais son choix c'était arrêté sur celle-ci. Il l'appréciait, il l'avait joué. Et puis si Jordan comprenait les sous entendus, c'était tant mieux. Sinon ce n'était pas grave. Il avait passé un bon moment à chanter et à jouer avec cette guitare qu'on lui avait donné. A la fin de la chanson, il se releva et remercia les clients qui l'avaient applaudis. Il redonna la guitare et retrouva Jordan à table. Pendant ce court trajet, il s'était demandé s'il y allait avoir un léger malaise entre eux mais pas du tout. Ils passèrent le reste du repas, à parler de tout et de rien. En plus, la nourriture était très bonne, ce qui ne gâchait vraiment rien. A la fin du repas, ils quittèrent le piano-bar. Le soir était tombé et le vent aussi. Il n'avait qu'une chemise sur lui. Il baissa les manches et les referma correctement à ses poignets alors qu'il suivait la jeune femme. Ils avaient décidé d'aller au cinéma. Il jeta un œil à sa montre. Ils étaient dans les temps s'ils voulaient assister à la prochaine séance. Ils marchèrent un instant, et Jeremiah trouva Jordan bien silencieuse tout à coup. Peut-être qu'elle n'avait pas apprécié son initiative. La jeune femme finit par s'arrêter. Elle se tourna vers lui. A son sourire, il comprit que ce n'était pas le cas. A ses paroles, il se passa une main dans les cheveux, un peu gêné. Il finit par esquisser un sourire. Il s'approcha d'elle et l'embrassa sur le front, la prenant ensuite dans ses bras. Il resta ainsi quelques secondes avant de passer son bras sur ses épaules.

« Allez vient, on a un film à voir. »

Il l'entraina ensuite vers le cinéma qui était à deux pas de là. Oui ce n'était peut-être pas la réaction que la jeune photographe attendait mais pour l'instant, il n'était capable que de ça. Peut-être plus tard. Mais pas ce soir. Il y a certaine chose qui devait attendre, et ce soir là, Jeremiah n'était pas prêt à entendre quoique ce soit. Ce n'était pas de la lâcheté, peut-être un peu. Mais il avait juste peur de ne pas faire les choses correctement. Il avait besoin de réfléchir mais cela ne changeait rien à ce qu'il éprouvait pour elle.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jord' ¤Like a thousand burned out yesterdays

♠ courrier posté : 775
♠ multinicks : Hannah Williams
♠ crédits : Meery & Tumblr
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Photographe
♠ mood :: Perplexe
♠ address book ::

MessageSujet: Re: A long moment with you [Jordan & Jeremiah] Ven 8 Juil 2011 - 8:37


Je ne savais pas si je devais prendre au sérieux les paroles de ce qu’il venait de chanter pour moi. Est-ce que je devais prendre cela pour un signe ou pour un message? C’est ce qui était difficile à savoir, je ne savais pas exactement ce que je devais penser de ce qui venait de se passer. J’avais tellement peur qu’il ne ressente pas la même chose pour moi que ce que je ressentais à son égard que j’ignorais les signes qu’il me lançait. Pour moi ce n’était pas clair et j’avais beaucoup trop peur pour tenter quoi que ce soit. J’étais contente de cette chanson, mais je ne voulais pas trop me réjouir. Le souper se déroulait très bien et après un petit moment nous nous retrouvions en marche vers le cinéma. J’aurais tellement voulu qu’il m’avoue ce qu’il ressentait pour moi, mais ce qui se passait n’était pas exactement ce à quoi je m’attendais. Je pouvais voir la gêne prend place sur son visage et c’était une des premières fois que je le voyais de la sorte avec moi. Je me lovais dans ses bras, fermant les yeux le temps de cette étreinte que j’aurais voulu qui perdure bien plus longtemps. Je finis par quitter ses bras pour me remettre en marche vers le cinéma, mais j’avais de la difficulté à me concentrer sur le film qui jouait devant mes yeux, je n’arrêtais pas de penser à lui et à ce qui venait de passer ce soir. J’avais envie de glisser ma main sur la sienne, de la prendre entre mes doigts et finalement je laissais mes doigts se perdre sur son bras. J’avais envie de créer un contact entre nous pendant que mes yeux étaient occupés à regarder ce film. Je laissais ma main simplement posée contre son avant-bras.

À la fin du film, nous retournions à l’hôtel et j’avais envie de dormir dans le creux de ses bras, mais je me contentais de déposer un baiser sur le coin de ses lèvres avant de filer dans ma chambre et de me laisser tomber dans mon lit. Je laissais mon regard se perdre sur le plafond alors que je me perdais dans mes songes. Peut-être que je devrais lui dire ce que je ressentais pour lui? Comment et quand? Je ne savais pas du tout comment m’y prendre, mais au moins, s’il ne m’aimait pas en retour, je serais fixée. J’avais peur, de ce qui allait se passait, mais je me disais qu’il ne pouvait pas ne rien ressentir pour moi après cette chanson. Reste qu’au fond de moi, subsistait toujours ce petit doute que j’étais incapable d’effacer. Cela prit un bon moment avant que je ne m’endorme parce que j’étais incapable de penser à d’autre chose qu’à lui. Je le voyais encore, guitare entre les mains, en train de chanter cette chanson. S’il voulait me faire tomber follement amoureuse de lui, il était sur la bonne voie.

C’est tôt le matin que j’ouvrais les yeux et je filais une fois de plus vers la douche. J’enfilais une petite robe soleil sans manche blanche qui m’arrivait un peu plus haut que la mi-cuisse. Je sortais donc de ma chambre pour allez manger quelque chose parce que je mourrais de faim, je savais que Jeremiah avait quelques trucs à régler encore et nous nous étions donné rendez-vous aux archives vers 15h. Je voulais voir la ville et j’avais besoin d’un petit moment pour penser, je ne voulais pas qu’il pense que je le fuyais, mais j’étais partie un bon moment pour prendre des photos et j’avais découvert de vraiment paysage une fois de plus. La journée était bonne même un peu trop chaude et c’est pour ça que je me reposais un bon moment à l’ombre avant de me rendre aux archives pour rejoindre Jeremiah. Je pensais que nous avions besoin d’un moment pour penser tous les deux et c’est pour cela que j’avais décidé de partir de mon côté. Je poussais donc la porte de la bâtisse pour entrer à l’intérieur. J’avais pris du teint, j’avais bronzé à cause du temps que je passais dehors et l’air frais me percutait le visage à mon entrée. Je cherchais du regard pendant un moment et je finis par apercevoir Jeremiah et dans un sourire je me dirigeais vers lui et je glissais une main distraite dans son dos pour poser mon regard dans le sien ensuite.

    « -Alors ! Qu’est-ce qu’on cherche? »


Je parlais sur un ton enjoué parce que je l’étais. J’aimais mon week-end et j’avais fait le point sur mes sentiments pendant la matinée. Je m’étais dit que d’ici la fin de notre périple j’allais lui avouer ce que je ressentais pour lui. Peu importe ce qui allait se passer, j’avais décidé que j’allais lui dire parce que j’en avais assez de me poser des questions sans arrêt. Au moins, si je savais ce qu’il ressentait pour moi, même si ce n’était pas ce que je voulais, j’allais savoir à quoi m’en tenir. Je retirais ma main qui se perdait dans son dos alors que je me reculais de quelques pas pour observer ce qui se trouvait autour de nous. Ca faisait du bien de ne pas être exposé au soleil et d’avoir un peu d’air frais. Je me demandais ce qu’il allait vouloir faire ce soir et l’idée d’allez de soir à la plage me passait par la tête. Je ne savais pas s’il aurait envie, mais j’allais lui proposer après que nous ayons trouvé ce don il avait besoin.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jer' ♣ "Nothing can ever be perfect"

♠ courrier posté : 2815
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Journaliste & Photographe
♠ mood :: SICK
♠ address book ::

MessageSujet: Re: A long moment with you [Jordan & Jeremiah] Ven 8 Juil 2011 - 12:34

Ce soir là quand il s'était allongé dans le lit de sa chambre d'hôtel, il s'était mis à repenser à la soirée, à ce moment où il s'était retrouvé devant Jordan. Bon d'accord, Jeremiah n'a pas agi comme il le fallait. Mais sur le moment, il s'était sentit très gêné de voir le regard que la photographe porté sur lui. A ce moment, il s'était un peu recroquevillé sur lui même. Lui parler de ses sentiments? Comme dirait Dirk, no way. Il n'y arrivait pas. Ce n'était pas une question de fierté, il n'était juste pas habitué. Il n'avait encore jamais parlé de sentiment, de ses sentiments. Et cela semblait plus difficile qu'il ne le pensait. Il soupira. Il se redressa et prit place sur le bord du lit. Il jeta un oeil au réveil qui indiquait presque deux heures du matin. Il tendit sa main sur le paquet de cigarettes qui s'y trouvait et en sortit une. Il l'alluma avec son briquet et tira une première bouffée. C'était la première fois depuis des semaines qu'il reprenait une cigarette. Et en fait, cela lui faisait bizarre. Sa gorge était sèche. Il coinça sa clope entre ses lèvres et retira ses chaussures. Il se leva ensuite et se dirigea vers une table plus loin que le journaliste avait changé en bureau. Il y avait des tas de papiers dessus ainsi que son ordinateur portable. Il y prit place et décida de travailler un peu. Il avait tout mit en désordre mais c'était son désordre. Il s'y retrouvait. Il travailla donc une bonne heure, prenant des notes, écoutant l'interview qu'il avait enregistré avec son dictaphone. Il se disait qu'il allait faire un bon article. Puis il prit son appareil photo en main et y regarda les clichés qu'il avait prit. Certains pourraient illustrer son article mais il comptait bien demander quelques photographies à Jordan, l'un de ses clichés en particulier l'avait touché.

Après avoir travaillé, il referma son ordinateur. Il alla prendre un douche. En caleçon, il se coucha après avoir réglé sa montre. Il avait quelqu'un à voir au matin et c'est pour cette raison qu'il avait proposé à la photographe de se retrouver vers quinze heures. Ainsi il aurait le temps de faire ce qu'il voulait et Jordan pourrait à nouveau prendre quelques clichés et visiter un peu plus amplement la ville. Mais le réveil fut difficile, encore une fois. Il avala ses cachets, remplit son sac de ses documents et sortit de sa chambre sans faire trop de bruit. Il était tôt et il se doutait que Jordan devait être encore entrain de dormir. Il quitta l'hôtel et se dirigea vers le premier café qu'il aperçu. Il commanda un noir sans sucre puis l'emportant, il se dirigea vers la mairie. Il gravit rapidement les marches. Il était encore tôt, moins de neuf heures et pourtant il faisait déjà chaud. Il ne devait pas être loin des 28 ou 30°C. Il l'avait déjà senti la nuit, qu'il faisait très chaud et pourtant, il n'avait dormi qu'avec un simple caleçon. Il s'était vêtu d'un bermuda noir et d'un t-shirt blanc en coton. Il avait une nouvelle fois mit des lunettes de soleil sur le nez, afin de ne pas aggraver le mal de tête qui l'accompagnait depuis des mois. A l'accueil, il demanda à pouvoir jeter un oeil au registre du cadastre. Il montra sa carte de presse et après une vérification, la secrétaire, lui décochant un sourire ravi avant de lui accorder un pass. Jeremiah la remercia et il suivit les instructions de la demoiselle pour se retrouver au sous sol. Il y fit des recherches pendant quelques heures. Il trouva ce qu'il cherchait et une fois quelques clichés pris, il quitta l'immeuble fédéral. Il était presque 13h. Il avait un nouveau rendez-vous avant d'aller aux archives et de retrouver la jeune femme. Il avala rapidement un hot dog avant d'aller à son rendez-vous. Jeremiah voulait avoir un entretien avec une boite qui avait été vendu par son fameux homme d'affaires. Il voulait savoir comment la transaction s'était faite et comment le vendeur leur était apparu. C'est fou ce qu'on pouvait apprendre des autres. Bien plus que par cette propre personne. Une fois l'interview enregistré avec toutes les questions, qu'il avait eu en tête, il quitta la boite et se dirigea vers les archives. Il était presque quinze heures. Il jeta un œil aux registres en entrant, histoire de savoir où il devait se dirigea puis il commença à fouiller. A peine avait-il prit un dossier qu'il sentit une présence familière à ses côtés. Il esquissa un sourire en voyant le visage de Jordan.

« Salut toi. Ta matinée s'est bien passée? Et bien, on cherche tout ce qui parle d'un certain Tom Hauxman. Portefeuille d'actions, faits divers, généalogie, rachats, immobiliers, patrimoine, bref tout ce qui touche à la mention T.H.x »

Jeremiah se doutait bien qu'il allait probablement trouver peu de choses mais il préférait quand même vérifier par lui même. Il savait qu'un homme d'affaires comme Hauxman ne laissait aucune trace derrière lui quand il l'avait décidé. Puis après quelques heures de fouilles, le journaliste décida qu'il était temps d'en rester là. Il avait trouvé certaines informations, qu'il pourrait toujours utiliser mais comme il l'avait prévu, le nom de l'homme d'affaire était rarement cité. Alors qu'il rangeait les photocopies de certains documents qu'il avait fait, il jeta un œil à sa montre. Il était presque 18h.

« Il était encore tôt. Si tu veux, on prends nos valises et on part sur la côte. On devrait y arriver dans une heure si ça roule bien. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jord' ¤Like a thousand burned out yesterdays

♠ courrier posté : 775
♠ multinicks : Hannah Williams
♠ crédits : Meery & Tumblr
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Photographe
♠ mood :: Perplexe
♠ address book ::

MessageSujet: Re: A long moment with you [Jordan & Jeremiah] Ven 8 Juil 2011 - 17:02


Je ne me doutais pas que Jeremiah passait d’aussi mauvaises nuits, si je le savais, je serais surement déjà là en train de tenter de trouver un moyen pour l’aider à dormir. Si seulement il pouvait me parler de tous ses problèmes pour que je l’aide, mais ce n’était pas le cas. Il se contentait de ne rien me dire pour ne pas m’inquiéter, en même temps, c’était peut-être normal. Dans tous les cas, avant de se coucher leurs pensées étaient toutes deux dirigées vers l’autre. Il pensait à ce qu’il avait fait, ou ce qu’il aurait dû faire et je pensais à ce que je devrais faire. J’aurais aimé qu’il se passe beaucoup plus pendant la soirée, mais en même temps je ne voulais rien pousser, je voulais que tout se fasse lentement et que ce soit naturel. Pourtant, après cette chanson, je m’attendais à ce qui se passe quelque chose, mais ce n’était pas le cas. Je ne savais pas exactement ce qui se passait dans la tête de Jeremiah. J’étais simplement incapable de penser à autre chose, mais heureusement le sommeil venait prendre le dessus sur moi.

J’avais passé une matinée à explorer, le genre de moment que j’aimais et le genre de moment que je ne prenais pas assez souvent. Découvrir des endroits que je ne connaissais pas et capter des endroits que je voyais pour la première fois. C’est ce que j’avais fait presque toute la journée et mon appareil photo commençait à être plein à craquer, j’allais devoir la vider ou changer de carte mémoire avant la fin du voyage. Pendant ma séance, j’avais pris quelques pauses pour manger parce que je savais que j’étais du genre à oublier de me nourrir quand je faisais quelque chose qui captait tout mon intérêt, mais je devais faire de plus en plus attention parce que ce n’était plus seulement ma santé que je mettais en jeu. Je voulais faire ce qui était de mieux pour mon futur bébé et c’est ce que je tentais de faire au mieux de mes connaissances.

Environ une demi-heure avant notre rendez-vous, j’appelais un taxi pour demander de me mener aux archives de la ville puisque je ne savais pas réellement où elles se trouvaient. J’étais loin de connaître la ville d’Austin. Je venais donc le retrouver pour l’aider dans ses recherches même si je ne savais pas réellement si j’allais lui être utile, mais une tête vaut toujours mieux qu’une seule. Je tentais de trouver ce que je pouvais sur les informations qu’il m’avait données, mais je ne trouvais rien ou très peu de choses et ça semblaient la même chose pour lui. J’étais arrivée ici vers quinze heures et quand je jetais un coup d’œil à ma montre, je pouvais me rendre compte qu’il était seize heures. Mon estomac commençait à crier famine et j’en avais assez de regarder des archives. Jeremiah venait me voir tout juste au bon moment pour me dire que nous allions faire autre chose et c’était quelque chose qui me faisait envie depuis un bon moment. J’affichais un sourire en haussant doucement les épaules.

    « -Oui ! C’est ce qui me fait envie depuis le début, de plus, on sera surement tranquille étant donné qu’il va commencer à faire noire. Je pense que c’est une très bonne idée mais juste si tu te baigne avec moi.»


Nous prenions le temps de manger rapidement avant de nous rendre à l’hôtel pour prendre nos choses. J’enfilais mon maillot de bain sous ma robe question de ne pas devoir me changer une fois arrivée là-bas. Je prenais quand même ma valise parce que je ne savais pas s’il allait vouloir coucher là-bas ou revenir, alors c’était mieux de ne pas prendre de chance. Une fois mes choses prises je me rendais une fois de plus dans la voiture pour mettre mes choses dans le coffre. Le chemin ne fut pas très long parce que la route était belle et le temps était clément. Pendant la route, je laissais mon regard se poser sur lui de temps en temps, je me demandais encore comment j’allais pouvoir lui dire ce que je pensais à propos de nous. Après une bonne heure de route, nous arrivions enfin à destination et je sortais de la voiture pour sentir l’air marin se percuter sur mon visage. L’endroit était totalement vide, les gens devaient profiter du soleil pendant la journée, mais surement pas pendant la soirée. Il était environ vingt heures quand je posais mes pieds nus dans le sable fin de la plage. Je glissais une main distraire dans mes cheveux alors que je laissais mon regard se poser sur la mer calme. Un sourire se plaquait sur mes lèvres alors que je jetais un regard rapide à Jeremiah pour ensuite me diriger un peu plus près de la mer. Je finissais par me tourner vers lui alors qu’il s’approchait de moi.

    « -C’est vraiment beau. Tu penses qu’elle n’est pas trop froide?»


J’étais du genre frileuse alors j’avais un peu peur que l’eau soit complètement gelée, mais en même temps j’avais envie de m’y jeter. Je finis par faire quelque pas vers l’eau, laissant dans le sable mes chaussures pour glisser mes pieds dans l’eau. Elle était quelque peu froide, mais sans plus, je me tournais donc pour poser mon regard sur lui et afficher un sourire. Là, sur cette plage, avec le léger vent qui venait jouer dans ses cheveux, je le trouvais tellement beau, je sentais même mon cœur s’accélérer pendant un court moment en le regardant. Je n’avais aucun doute sur mes sentiments pour lui.

    « -Au moins, on ne peut pas dire que c’est achalandé à cette heure.»


En effet, la plage était complètement vide et nous étions simplement tous les deux sur cette grande étendue déserte. J’étais contente de me retrouver toute seule avec lui, mais en même temps, je me demandais ce qui allait se passer entre nous et je me disais que c’était peut-être le bon moment pour lui parler. Pourtant, je ne me sentais pas prête et je pense que je ne me sentirais jamais prête à lui avouer mes sentiments.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jer' ♣ "Nothing can ever be perfect"

♠ courrier posté : 2815
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Journaliste & Photographe
♠ mood :: SICK
♠ address book ::

MessageSujet: Re: A long moment with you [Jordan & Jeremiah] Dim 10 Juil 2011 - 1:13

Cela faisait longtemps que Jeremiah ne dormait plus toute une nuit complète. Cela remontait à déjà plus d'un an et il avait apprit à vivre avec. Il avait adopté un autre rythme de vie, différent de ce qu'il avait autrefois. Il s'arrangeait des heures pour se reposer et il gardait ainsi, un minimum de sommeil réparateur. Le reste du temps, quand il n'arrivait pas à dormir, il bossait ou il jouait un peu quand il était chez lui et qu'il savait qu'il n'allait pas gêner les voisins qu'ils n'avaient pas. Mais il est vrai que cela l'épuisait parfois. Il se fatiguait en plus, beaucoup plus vite, ce qui le limitait dans ce qu'il faisait. Il sentait souvent le poids de la fatigue sur ses épaules mais là encore, il avait apprit à faire avec. Cela n'allait tout de même pas l'empêcher de vivre ce qui lui restait à vivre. Et en plus, il savait que cela l'aidait dans son métier de journaliste. Comme cette nuit là où il avait quasiment écrit la moitié de son futur article. D'ailleurs, ce petit week-end était assez studieux pour lui. Il était ici pour trouver des informations sur un certain Hauxman. Et il avait embrigadé la jeune photographe dans ce périple.

Le métier de journaliste, c'était cela aussi, fouiller, éplucher tout document qui serait intéressant en le lisant bien. Jer' avait donc l'habitude de fouiller ainsi, de passer des heures à décortiquer le moindre papier. Cela lui plaisait, enfin ce n'était pas ce qui lui plaisait le plus dans le métier mais il ne rebutait jamais à la tâche. Il savait toutefois que cela pourrait être barbant pour les autres. C'est pourquoi il avait proposé à la jeune femme de faire autre chose et de venir le retrouver une fois qu'il aurait fini. Mais elle avait voulu l'accompagner et l'aider. Il lui avait donc donner quelques documents pour qu'elle y jette un œil. Il avait au préalable dégager un gros carton pour qu'elle puisse s'y asseoir afin qu'elle ne se fatigue pas. Une fois les recherches finies, ils quittèrent l'immeuble fédéral et regagnèrent leur hôtel. Jeremiah rangea son sac. Ils quittaient Austin alors autant prendre une chambre sur la côte plutôt que de rester ici. Une fois son sac fini, il quitta la chambre et regagna la Mustang avec Jordan. Il prit les bagages de la miss et les posa dans le coffre. Une fois dans la voiture, il quitta la ville Austin, direction plus au sud. Parce qu'il était ici aussi, c'était pour profiter de la présence de la jeune femme.

Ils se retrouvèrent une bonne heure plus tard, près de la plage. Ils avaient mangé quelque chose avant de prendre la route. Jeremiah se gara sur le côté. Il était plus de vingt heures et la plage était quasiment déserte. Tant mieux pour eux, au moins ils pourront en profiter sans être dérangé. Jeremiah descendit de la voiture. Il s'étira un peu, courbaturé par le trajet et jeta un œil à Jordan qui marchait déjà sur le sable. Il faisait encore très bon et il y avait quelques nageurs dans l'eau. Jer' retira ses lunettes et ses baskets et les glissa dans la voiture. Il alla prendre une couverture dans le coffre puis il verrouilla la Mustang avant de rejoindre la jeune femme qui s'était approchée du bord. Il sourit à sa question. Non elle ne devait pas être froide. Il faisait encore chaud. Ce qu'elle sentait sur ses chevilles c'était surtout la différence de température entre l'eau et le sable chaud. Le journaliste était toujours en bermuda et t-shirt. Il posa la couverture à plat sur le sable afin qu'ils puissent s'y installer plus tard. Puis il s'approcha de la photographe qui contemplait la mer.

« Oui, on est arrivé au bon moment. » Il sourit en s'approchant encore un peu plus d'elle. Il finit par la prendre dans ses bras pour ensuite marcher vers l'eau. « Tu veux voir si elle est bonne? » Il l'observa en souriant. Il rentra ensuite dans l'eau, gardant la demoiselle dans ses bras. La mer lui arrivait jusqu'à la taille. Jer' était capable de la lâcher là dans l'eau mais elle portait encore sa robe. Ce n'était peut-être pas une bonne idée. Il sourit alors tout en reculant vers le sable. Il la reposa puis il retira son t-shirt en disant: « C'est pas toi qui voulait te baigner? Qu'est-ce que tu attends? » Il était amusé. Il s'avança dans l'eau, il se mit à nager un peu. L'eau était bonne et c'était rafraichissant avec le soleil qu'il y avait eu toute la journée. Une bonne baignade était la bienvenue. Cela faisait un bail qu'il n'avait pas mit les pieds sur une plage. En plus, ici, ils n'allaient pas être dérangé. Jeremiah se retourna ensuite pour voir Jordan entrer dans l'eau. Il se passa une main dans ses cheveux afin de retirer le surplus d'eau. Puis il regarda à nouveau la photographe. Il ne savait pas si elle savait nager ou non. Il préféra donc rester près d'elle et il ne pu s'empêcher de l'admirer dans on bikini. « Tu sais nager au moins? »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jord' ¤Like a thousand burned out yesterdays

♠ courrier posté : 775
♠ multinicks : Hannah Williams
♠ crédits : Meery & Tumblr
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Photographe
♠ mood :: Perplexe
♠ address book ::

MessageSujet: Re: A long moment with you [Jordan & Jeremiah] Dim 10 Juil 2011 - 2:49


Je ne sais pas pourquoi je ne voulais pas travailler dans un journal ou dans une entreprise comme beaucoup de gens font. J’avais toujours aimé la liberté et me faire imposer des choses ne donnait qu’un frein à mon imagination. J’avais besoin de faire les choses qui m’inspiraient et si c’était une obligation, mes photos semblaient moins bonnes, à mes yeux. Même si ont me donnait souvent des sujets plus qu’intéressants, ce n’était pas la même chose. Pour moi, la photographie était comme une illumination. Si au moment où on me demandait des photos pour un sujet précis j’avais des idées plein la tête, c’était un très bon signe. Jeremiah m’avait demandé plus d’une fois de lui donner des photos ou de lui en prendre, à chaque fois il tombait dans quelque chose que j’aimais et qui m’inspirait, mais je ne pense pas que je serais capable de travailler à temps plein dans un journal. J’aimais beaucoup être à mon compte et de voir lentement mon nom de photographe se faire connaître. C’était un peu plus difficile, mais je savais que j’allais y arriver et Jeremiah m’avait donné un bon coup de main pour cela. Je l’avais remercié plus d’une fois. En fait, il avait toujours été là pour moi, peu importe ce qui se passait dans ma vie et je lui étais tellement reconnaissante.

Depuis que nous étions arrivés à Austin, j’avais hâte de me rendre à la plage et de me baigner. Je n’avais pas fait cela depuis un bon moment et j’avais toujours adoré ce genre d’endroit, surtout quand il était presque désert. Une fois arrivée, je laissais mon regard se porter sur l’énorme plage. À l’autre bout, je pouvais voir des ombres qui semblaient se baigner, mais ils étaient tellement loin que je ne pouvais presque rien distinguer de leur personne. Ça nous mettait dans une grande tranquillité et intimité. L’air était encore chaud et le vent venait se jouer de mes cheveux qui couraient le long de mes épaules nues. Je gardais ma robe pour le moment et je venais plonger mes deux pieds dans l’eau. J’entendais Jermiah qui s’approchait de moi et je me retrouvais les deux pieds dans les airs, dans le temps de le dire. Je me mettais à rire alors qu’il avançait dans l’eau tout en me tenant dans ses bras. Je me débattais un peu pour qu’il me relâche, mais une fois arrivé plus loin je me calmais pour ne pas me retrouver dans l’eau. En même temps, je n’avais pas trop envie de partir de là, j’avais glissé un bras instinctivement autour de son cou.

    « -Ah non ! Tu ne vas pas me faire ça quand même! Tu ne sais même pas si je sais nager.»


Je riais toujours et je disais n’importe quoi parce que je ne voulais pas qu’il me lance dans l’eau. Je savais très bien nager, mais je me doutais qu’il allait me relâcher si je lui disais un truc de la sorte, puis ma robe, ça n’aurait pas été très grave qu’elle soit mouillée puisque nous avions nos valises dans la voiture. Il fini par me reposer sur le bord de l’eau et je m’approchais de la couverture qu’il avait posée contre le sol pour retire ma robe et me retrouver en bikini. C’était un deux pièces rouges. Le haut n’avait qu’une simple attache dans le dos et n’avait pas de petites bretelles et le bas était simple avec deux attaches de chaque côté de mes hanches. Je ne me doutais pas qu’il était en train de m’observer alors que je m’approchais de l’eau. Je n’avais pas encore de ventre et ont pouvait voir encore les quelques lignes abdominales de mon ventre.

    « -Mais si ! Laisse-moi le temps, tu es pressé ou quoi !» Je lui disais cela d’une voix moqueuse alors que je m’enfonçais dans l’eau. Elle était moins froide que je ne le pensais et j’avançais rapidement jusqu’à lui, l’eau m’arrivait donc un peu plus haut que le ventre. Je posais mon regard dans le sien et je lançais d’une voix amusée. « -Bien sûr que je sais nager, pour qui tu me prends!»


Après ses quelques mots, je plongeais littéralement sous l’eau pour, la sensation me faisait un grand bien et j’aimais l’eau. Je pourrais y passer des heures sans me lasser. Je contournais donc Jeremiah pour me retrouver tout juste derrière lui en ressortant. Mes cheveux me collaient au minois alors que l’eau ruisselait le long de mon visage. Je m’approchais un peu pour lui parler près de l’oreille avec une voix amusée et provocante.

    « -Avoue que tu avais trop peur de me jeter dans l’eau. Je ne te croyais pas autant poule mouillée.»


Je riais doucement alors que je me reculais de quelques pas pour lui balancer de l’eau dans le dos. Je n’étais pas provocante dans le sens séducteur, mais dans le sens que je voulais un peu me moquer de lui. Je ne lui en aurais pas voulu s’il m’avait laissé tomber même si je portais encore ma robe et maintenant, je voulais voir ce qu’il allait faire alors qu’il recevait des secousses d’eau derrière la tête.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

It's Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: A long moment with you [Jordan & Jeremiah]

Revenir en haut Aller en bas

A long moment with you [Jordan & Jeremiah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COLLATERAL DAMAGE :: « near of wellington » :: ◮ others places-
Sauter vers: