Accueil  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez|

The night is coming [Pv Aedan & Hannah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 511
♠ multinicks : Jordan E. Blackwell
♠ crédits : HerSunshine
♠ wellington suburbs : Store Lane


MessageSujet: The night is coming [Pv Aedan & Hannah] Ven 10 Juin 2011 - 14:03


Aedan & Hannah




Ce soir, j’avais particulièrement besoin de me changer les idées. Disons que j’étais de retour depuis quelques mois et que je n’arrêtais pas de courir d’un côté où de l’autre. Entre mes sœurs et quelques films, je n’avais pas réellement le temps de souffler. C’est ce soir que j’avais décidé de faire autre chose, j’avais besoin de prendre un verre et de penser à d’autre chose que mon tournage et mon ex. Disons que ce que j’avais vécu avant de revenir ici n’était pas rose et c’était mieux de penser à autre chose. C’est pour cela que j’étais en train d’enfiler une simple robe de satin blanche qui tombait parfaitement contre mes courbes. Mes cheveux plats étaient carrés et glissaient contre mes épaules nues. Il faisait beau dehors et c’est pour cela que je me décidais à me rendre à pied. Je mettais un peu de maquillages, j’enfilais des souliers noirs et le tour était joué. Je poussais donc la porte de ma demeure pour me rendre dans un bar, j’allais marcher parce qu’il n’était pas question que je prenne ma voiture, surtout que je savais que j’allais prendre un verre, ou deux.

Je marchais dans la rue, la température était chaude et le vent léger venait se fracasser contre mon visage, se jouant doucement de mes cheveux. J’allais me rendre au Starlight Nightclub et la marche n’allait pas être très longue. Pas plus de dix minutes à peine. Les dix minutes de marche me faisaient le plus grand bien et après ce petit temps de marche je poussais enfin la porte du club. L’ambiance était toujours bonne ainsi que la musique qui ne jouait pas trop forte. Le genre d’endroit que j’aimais, qui me permettait de danser, de boire un verre ou simplement de faire la discussion. La première chose que je faisais c’était de me rendre au bar. Je me frayais un chemin à travers la foule de gens qu’il y avait pour me prendre un verre au bar. L’endroit était beaucoup plus bondé que je ne le pensais et c’est pour cela que je m’y rendais de peine et de misère.

Je m’appuyais un peu par-dessus le bar pour me pencher par-dessus celui-ci afin de passer commande. Mes lèvres venaient s’approcher de son oreille pour que je vienne lui murmurer ma commande. Un bon verre de sangria. C’est ce que j’aimais. Une fois la note payer je me frayais un chemin pour me rendre dehors, j’allais attendre que ça se vide un peu avant de danser ou avant de faire quoi que ce soit. Je poussais la porte mon verre à la main pour me trouver une table libre, il n’en restait qu’une seule et c’est vers celle-là que je me dirigeais. Je me posais donc à cette table, sans personne, mais pour le moment je me contentais de prendre mon verre entre mes doigts pour le poser contre mes lèvres. Je laissais le liquide alcoolisé couler le long de ma gorge alors que je me contentais d’observer les gens qui traînaient ici. Quelques femmes qui étaient en train de faire la cour à d'autres, des hommes un peu trop ivres et des gens de toutes sortes.

Encore une fois je me perdais dans mes pensées et c’est justement pour cela que je venais ici. J’étais incapable de me changer les idées, surtout quand j’étais seule, je me perdais dans mon passé et dans ma vie. Deux choses me changeaient parfaitement les idées, mes sœurs et jouer. Que ce soit dans un film ou dans une pièce. Surement une mauvaise chose de partir ainsi dans mes pensées et c’est pour cela que je prenais une longue gorgée de mon verre. Je devais faire quelque chose.

_________________


Gif By TUMBLR. Merci <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Zephran ✖ Nobody can hurt me without my permission

♠ courrier posté : 305
♠ crédits : ©purple


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work ::
♠ mood ::
♠ address book ::

MessageSujet: Re: The night is coming [Pv Aedan & Hannah] Lun 13 Juin 2011 - 2:16

Les portes qui claquent, les éclats de verres et de voix qui s'entremêlent. Mon père et moi. Lui, bourré et moi encore ajeun. Entrain de se prendre la tête sur un truc vraiment bête mais le ton est vite monté, oh tellement vite monté. Depuis que je suis revenu, plus les jours passent et plus la cohabitation devient difficile et tendue. Je pense même à me tirer et à me prendre un appartement, même un vulgaire studio, un taudis, du moment que je suis loin d'ici. Mon père a définitivement changé depuis que ma mère l'a quitté, c'est devenu un pauvre gars paumé, aigri et con. Avant il était pas comme ça, l'homme de mon enfance était différent, il aimait la vie, il vivait, il souriait, aujourd'hui, c'est qu'une loque de peau qui fait peur à voir, c'est mon père dans la peau d'un sale con alcoolique. Mon futur moi sûrement au train où vont les choses. Mon vieux m'attrape par le col et me secoue comme un prunier, je me libère et le pousse avant de me tirer de la maison sans prendre la peine de refermer la porte, il faut que je m'en aille sinon, on va se taper dessus et vu son âge, j'aurais largement le dessus. J'ai pas envie de le mettre à sang moi. Il sort sur le seuil de la porte et me hurle de me tirer et qu'il changera la serrure de la porte, j'ai qu'à rentrer vivre avec ma pute de mère. Je relève même pas, je me retourne pour lui faire un magnifique doigt d'honneur et déjà je disparais dans la rue. Plutôt crever que de retourner à L.A chez ma mère, je veux plus jamais la voir, elle et son porc de mec. Je veux plus voir L.A tout court de toute façon.

Mes pas me dirigent vers le Starlight, comme d'habitude, ça devient mon QG de mes nuits en dehors de la maison. J'ai besoin d'un bon verre pour calmer mes nerfs ou d'une bonne nana voir les deux serait great. Je pénètre la boîte et salue le videur qui me connait et m'ouvre la porte. Direction le bar. Un whisky sur glace et je ressors illico après avoir jeter un regard autour de moi. Rien de bien intéressant alors en attendant que la viande arrive, je vais dehors me fumer clopes sur clopes et descendre mon verre. Je me pose sur une table libre et déjà une clope allumée orne mes lèvres. Je regarde les gens entrer et sortir, je laisse mon regard vagabonder. Puis, elle passe, cette brune. Mon regard s'accroche à elle et ne s'en défait pas. Son visage semble me dire quelque chose mais impossible de mettre le doigt dessus. Je l'observe s'attabler à la seule table libre qui reste. Elle porte le verre de cocktail à ses lèvres tout en jetant un regard autour d'elle comme pour appréhender son environnement, en prendre conscience. A ce moment précis, j'aurais bien aime me réincarner en verre de Sangria. Je reste un moment à la regarder à hésiter. J'y vais ou j'y vais pas. Et puis cette impression de déjà-vu, ça m'agace, surtout que son visage me dit quelque chose et que le seul flot de souvenir qui me reste c'est qu'elle n'était pas beaucoup habillé. Ce qui expliquerait le faite que cette femme m'aie marqué. Il faut savoir que moi, les visages, les gens, je m’en fous comme de la dernière pluie, même les belles femmes que je vois, que j'allonge pour la nuit, le lendemain, je ne m'en souviens plus. Il n'y que certaines personnes qui restent capter dans ma mémoire, alors autant vous dire que si je vous retiens dans ma petite tête, prenez-le pour un compliment. Finalement, je quitte mon siège avec mon verre, n'arrivant décidément pas à me souvenir d'où je l'ai vu et me dirige vers la jeune femme d'un pas nonchalant et je me penche vers elle, interrompant ses pensées sûrement, qu'importe je m'en fiche.

« Bonsoir. On s'est pas déjà vu quelque part ? Je sais que tout le monde fait ce genre d'approche mais votre visage me dit vraiment quelque chose et j'arrive pas à m'en rappeler » Et puis sans demander son avis, je m'installer sur la chaise libre et j'attends qu'elle réponde en buvant une gorgée de mon verre.

_________________


Tu ignores le vide devant toi
Les vertiges et la peur, tu connais pas
Perdu dans les soirées, seule au milieu des loups,tu t'enfonces
Au bord des précipices, tu cherches les réponses aux abîmes de feu
De la cime tes yeux, à mon âme s'unissent
Tu ressembles au naufrage que j'ai fait autrefois,
Que j'ai fait trop de fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 511
♠ multinicks : Jordan E. Blackwell
♠ crédits : HerSunshine
♠ wellington suburbs : Store Lane


MessageSujet: Re: The night is coming [Pv Aedan & Hannah] Lun 13 Juin 2011 - 5:28

Je restais à ma table, en parfaite solitaire, quelques personnes avaient tenté de m’aborder, mais je les avais retournés. Je n’avais pas envie de faire la conversation avec le premier venu qui me sortait quelques phrases clichées totalement incohérentes. La nuit était paisible, mais l’endroit était quand même assez bondé, je ne pensais pas qu’il y allait avoir autant de gens ce soir. Je me contentais de rester à ma table et de boire tranquillement ma Sangria. Demain, je recommençais le tournage de mon film assez tard, alors je pourrais me reposer si j’en avais besoin, mais je ne comptais pas prendre trop de verre. Je ne pouvais pas me permettre d’avoir l’air d’une morte-vivante sur le plateau. Je venais d’arriver, ça ne faisait, qu’une petite demi-heure environ, et j’avais eu la chance de me trouver une table libre sur la terrasse. Je n’avais pas envie de voir toutes ces femmes en chaleur se dandiner sur la piste de danse. Pour moi, ce genre de femme n’avait pas d’estime pour elle-même, à s’habiller et se dandiner de la sorte. C’et pour ça que j’étais venue sur la terrasse, pour ne plus les voir.

Je reposais mes lèvres contre le bord de mon verre, laissant une légère trace rouge sous leur passage. Quelqu’un venait me sortir de mes pensées un peu trop sombres à mon goût. D’une certaine façon, j’étais contente que cette personne vienne vers moi parce que j’avais besoin de penser à autre chose. Je finis par lever mon regard noisette pour le poser sur l’homme qui se penchait vers moi, avec tout ce bruit en trame de fond, je n’eus d’autre choix que de me pencher légèrement vers lui pour entendre ce qu’il me disait. Cela eut le don de me faire sourire et quand il prenait place à ma table, je ne bronchais pas. Je l’observais pendant un moment, pour peut-être me souvenir de lui, mais son visage ne me disait rien. Il avait pourtant un style qui pouvait marquer, nombreux tatouages et autres. Des tatouages, j’en avais simplement un sur le flanc droit, mais la magie du cinéma le faisait disparaître, pour les perçages, je n’en avais pas. Je tentais de me remémorer un souvenir de lui, mais il n’y avait rien à faire, c’était le calme plat. Je venais reprendre une gorgée de mon verre avant de le reposer sur la table, mon index venait tracer le contour vitré de mon verre.

    « -J’aimerais bien vous dire que je vous ai déjà vu, mais pour ma part votre visage ne m’évoque pas le moindre souvenir.»


Je plissais les yeux un moment, en ne le quittant pas du regard. Je ne trouvais rien, qu’est-ce que je pouvais bien y faire? Peut-être m’avait-il vue dans une de mes pièces, mais, il n’avait pas l’air d’un homme à allez voir des pièces de théâtre. J’avais fait pas mal de films en second rôle et d’autre en premier rôle alors c’était tout aussi possible qu’il m’aie vue dans un de ses films. C’est ce que j’allais lui dire, il y avait de fortes chances que ce soit le cas.

    « -Peut-être m’avez-vous vue dans un film. Je ne sais pas, j’en ai fait plusieurs alors cela pourrait être possible.»


Ce genre de situation m’arrivait souvent. Mon image commençait à apparaître dans des revues, dans plusieurs films et les gens m’abordaient souvent de cette façon et c’est souvent ce que je leur répondais quand je ne me souvenais pas d’eux. Pour ma part, j’avais une assez bonne mémoire et j’oubliais rarement les gens à qui j’avais parlé ou avec qui j’avais passé du temps.

_________________


Gif By TUMBLR. Merci <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Zephran ✖ Nobody can hurt me without my permission

♠ courrier posté : 305
♠ crédits : ©purple


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work ::
♠ mood ::
♠ address book ::

MessageSujet: Re: The night is coming [Pv Aedan & Hannah] Dim 19 Juin 2011 - 18:38

J'ai toujours du mal à me concentrer, toujours. Pire depuis que je prend cette merde, cette merde dont je ne peux m'en passer. Mais ce soir, c'est plus facile. Pourquoi ? Comment ? Je sais pas. Son visage me dit quelque chose et impossible de me remémorer mais si j'ai retenu son visage ou son corps c'est qu'il y a une bonne raison. Elle m'a tapé dans l'oeil, rare sont les gens qui arrivent à se faire une place dans mon esprit. Et pourtant, elle, elle s'est faufilé dans mon esprit et m'a marqué, seulement j'ai beau remué méninges et neurones, rien ne me vient. Y'a juste un souvenir d'un profond désir qui me dit quelque chose ce qui fait que je n'ai aucune idée. Une fille d'un soir ? Possible. Ou presque. Une fille croisé à L.A ? Possible, j'ai bridé tout mes souvenirs de cette ville. Rien ne me vient. Je laisse mon regard flâner sur elle sans honte, sans me cacher, je vois pas pourquoi je le ferais. Je vous rassure, parfois je suis plus subtile, plus discret, galant si je puis dire enfin plus soft déjà mais ce soir j'en ai aucune envie. J'ai envie de m'amuser et pas dans le sens me ramener la nana dans mon pieu, enfin quoique ça serait une idée. Non être tout à fait lourd parfois ça m'éclate tellement, sûrement mon côté chieur qui ressort ou je ne sais, une envie de provoquer et de faire chier, aussi simple que ça. On fait passer le temps comme on peut. Mon regard observe son doigt redessiner le pourtour de son verre d'un geste lent. Elle me plaît bien et je sens que pour l'agacer, va falloir y aller fort, surtout quand elle sourit alors que je m'impose à sa table. Chouette, on va pas pouvoir s'amuser.

« J’aimerais bien vous dire que je vous ai déjà vu, mais pour ma part votre visage ne m’évoque pas le moindre souvenir.» Je l'observe amusé en buvant une gorgée de ma boisson. Il est rare qu'on me donne du "vous" surtout avec ma dégaine. Je déteste surtout qu'on m'appelle Mr Wooley, Mr Wooley c'est mon père. « Pour ma part, c'est plus votre corps que votre visage » Je dis avec aplomb jouant avec mon verre. La limite du jeu ? J'en ai pas. Peut-être qu'elle me jettera, appellera le vigile pour l'aider à se débarrasser de moi, peu importe, ça me ferait bien rire. Les gens savent parfois tellement réagir impulsivement et voir leurs têtes me provoque des éclats de rire. « Peut-être m’avez-vous vue dans un film. Je ne sais pas, j’en ai fait plusieurs alors cela pourrait être possible.» Tiens, une piste... Un film. Mais oui un film ! Forcément ! Voilà où je l'ai vu. Je m'allume une cigarette comme pour me récompenser d'avoir trouver, enfin je me souviens pas du titre du film et légèrement de quoi ça parlait. Je me souviens juste de cette scène un peu dénuée qui avait alors capter mon attention. Je lui souris à pleine dents « Mais oui ! C'est cela ! Un film. Aucune idée du titre, mais vous n'étiez certainement pas très vêtue, ce qui a capté mon attention direct. C'était un passage très intéressant. Vous voulez pas me rejouer la scène en privé ? » Je lance sur un ton de provocation. Juste pour emmerder mon monde mais au fond, moi, je serais pas contre. Qui serait assez con pour refuser d'avoir une telle femme dans son plumard ? En tout cas pas moi. Je tire sur ma clope tranquillement et j'attends réaction de sa part, que le show commence et c'est parti.

_________________


Tu ignores le vide devant toi
Les vertiges et la peur, tu connais pas
Perdu dans les soirées, seule au milieu des loups,tu t'enfonces
Au bord des précipices, tu cherches les réponses aux abîmes de feu
De la cime tes yeux, à mon âme s'unissent
Tu ressembles au naufrage que j'ai fait autrefois,
Que j'ai fait trop de fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 511
♠ multinicks : Jordan E. Blackwell
♠ crédits : HerSunshine
♠ wellington suburbs : Store Lane


MessageSujet: Re: The night is coming [Pv Aedan & Hannah] Mar 21 Juin 2011 - 3:32


Je restais assise à ma place alors qu’il venait s’immiscer à ma table, je n’étais pas le genre de femme à perdre son sang froid sans aucune raison. Disons qu’avec mon ex j’en avais enduré pas mal avant de faire quoi que ce soit, mais ce, c’était une tout autre histoire. Je le laisse prendre place à ma table, après tout, qu’est-ce que je pouvais faire. Je n’allais surement pas le pousser en bas de sa chaise et ça ne me dérangeait pas vraiment qu’il vienne. Je prenais mon verre entre mes doigts pour venir en prendre une autre gorgée alors que je laissais mon regard se poser dans le sien. Je reposais mon verre contre la table, le laissant pour le moment de côté. Je croisais les jambes et venait prendre appuie contre la table, croisant ainsi les bras et les posant contre le bois. Je l’observais, mais il ne me disait vraiment rien, de plus avec son style, je me serais surement souvenue de lui. Peut-être qu’il était tombé sur la mauvaise personne avec qui jouer. Peut-être allait-il partir bientôt parce qu’il allait se rendre compte que je n’allais pas lui donner ce qu’il voulait, enfin, je ne savais pas exactement ce qu’il voulait et je ne me doutais pas non plus qu’il voulait simplement m’ennuyer. Je me disais que si peut-être il m’avait vue, c’était dans un film. Enfin, c’était pour moi la seule option parce qu’il ne me disait rien du tout.

J’avais toujours fait signe de politesse avec les gens parce que j’étais comme ça, j’allais le vouvoyer jusqu’à se que je me sente un peu plus à l'aise, mais vu la façon dont il me parlait, cela n’allait surement pas tarder. Je l’observais, sa façon de se tenir de me parler. C’est vrai qu’il avait tout pour faire chier les gens, mais moi ça ne faisait que m’amuser, pour le moment. Ça faisait différent des lèche-bottes que j’avais l’habitude de côtoyer ou les acteurs qui se prenaient la grosse tête. Je l’écoutais alors qu’il me disait ce que je pensais, mais la suite me fit sourire, qu’est-ce que je pouvais bien faire face à ce genre de réplique. Ça ne m’étonnait pas des hommes, c’est toujours ce genre de moment qui les marquait et ça ne m’étonnait pas. Je ne savais pas dans quel film il avait pu me voir de la sorte, parce que dans plusieurs films j’avais dû jouer des scènes « ’érotiques »’, je ne les nommerais pas de la sorte, mais disons des scènes de rapprochement.

    « -Oui. Je ne sais plus trop c’est dans quel film, mais disons qu’on à pas toujours le choix de jouer ce genre de scène. »


Je marquais une pause pour écouter la suite de ce qu’il allait me dire. Je n’allais pas perdre mon calme pour ce genre de choses, mais peut-être entrer dans son jeu pour voir quel genre de réaction il allait avoir. Je me penchais un peu par-dessus la table pour m’approcher de lui.

    « -Je ne joue pas ce genre de scène gratuitement.»


Je voulais dire que quand je tournais des films j’étais amplement payée pour paraître demi-nue à l’écran. De toute façon, je n’avais las la moindre intention de coucher avec lui. Une fois la réplique lancée, je me reposais correctement dans mon siège pour prendre une nouvelle gorgée de mon verre.


_________________


Gif By TUMBLR. Merci <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Zephran ✖ Nobody can hurt me without my permission

♠ courrier posté : 305
♠ crédits : ©purple


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work ::
♠ mood ::
♠ address book ::

MessageSujet: Re: The night is coming [Pv Aedan & Hannah] Lun 4 Juil 2011 - 17:09

Ma mère, plus jeune, m'a inculqué une éducation stricte et polie. Pas de coude sur la table, on ne coupe pas la parole à un adulte, on ne participe pas aux conversations de grand, on vouvoie et tant d'autres règles que je devais respecter. Ca m'a assez suivit un bon moment, je dois dire. Comme quoi l'éducation peut vraiment être comparée à un formatage. J'ai commencé à sortir des sentiers que ma mère m'avait bâti à Los Angeles. Survolté, rebelle, j'écoutais rien. Je faisais tout le contraire de ce qu'on m'avait appris et c'était pour ainsi dire délicieux ainsi. J'aime faire ce que je veux, quand je veux, où je veux, comme je veux, sans barrière sans rien. Et si cela gêne, tant pis pour l'autre, le plus important c'est que moi je suis bien. Ce genre d'attitude n'aide pas forcément en société mais je m'enfous royalement d'être accepté ou pas donc la question est vite réglée. Ce qui compte c'est moi et tant que je suis satisfait, le reste n'est qu'un détail. Mon regard continue de se promener sur mon interlocutrice pendant que ma clope continue de se consumer au bout de mes doigts. Aucun moyen de remettre le doigt sur le titre du film vu en question, il faut dire que je n'ai retenu que la dite scène et qu'après j'ai zappé. On dit que les mecs en général ont la mémoire court et bien moi, je l'ai encore plus court que les mecs normaux, je parle bien de la mémoire, pour le reste, ne vous inquiétez pas, j'ai tout ce qu'il faut.

« Oui. Je ne sais plus trop c’est dans quel film, mais disons qu’on à pas toujours le choix de jouer ce genre de scène. » Là pour le coup, je hausse les épaules et tire sur ma clope avant de rejeter un épais nuage de fumée. Je scrute un instant son visage avant de pencher la tête. Je pense que quelque part, on a toujours le choix, même lorsque l'on subit notre propre vie. Après tout, elle peut très bien faire le choix de ne tourner aucune scène dénuée même si cela veut dire perdre des contrats. On a toujours le choix seulement les conséquences varient de nos choix et là ça se corse. « En même temps, heureusement qu'il y a ce genre de scène pour capter notre attention … Puis tu as toujours le choix, comme le choix de te dévêtir encore plus dans ce genre de scène » Je dis un sourire amusé sur les lèvres. Je sais pas trop à quoi je joue mais ça m'amuse bien. « Je ne joue pas ce genre de scène gratuitement.» Je l'observe se rapprocher de moi, se hissant légèrement au-dessus de la table en bois. Déjà, je lâche un rire amusé. A mon tour, je pose un coude sur la table et pose mon menton au creux de ma main.

« Payer à être dénuée ? … Y'a un autre mot qu'actrice pour qualifier ce métier. » Je lance, le regard pétillant de malice et un sourire aux lèvres. Ma clope, je la coince entre celles-ci et extirpe une grande bouffée avant de la libérer dans les airs dans une grande volute de fumée. J'aime bien m'aventurer en terrain inconnu. Y'a des nanas quand tu les rencontres, tu sais direct si elles t'enverront chier ou si tu peux jouer avec elles un peu et à la limite te les foutre au pieu aussi. Mais elle, en face de moi, je ne sais pas trop à qui j'ai à faire, elle joue bien le jeu, elle rentre bien dans le jeu c'est bien. Je n'ai aucune idée du pion qu'elle va déplacer sur notre échiquier mais ça promet. J'aime bien. Ca m'amuse. C'est pas chose courante depuis que je suis revenue dans cette ville paumée et ennuyante à souhait. Un peu de divertissement ne me fera pas de mal. Et puis là, je me demande bien ce qu'une actrice fait dans un bled aussi paumé. Une actrice, surtout si elle veut faire carrière, elle devrait être dans une ville comme Los Angeles ou Miami truc du genre non ? Et elle, elle est à Wellington. Va chercher une logique à cela. M'enfin bon, je ne me casse pas non plus la tête, c'est pas vraiment mon problème. Même carrément pas mon problème.

_________________


Tu ignores le vide devant toi
Les vertiges et la peur, tu connais pas
Perdu dans les soirées, seule au milieu des loups,tu t'enfonces
Au bord des précipices, tu cherches les réponses aux abîmes de feu
De la cime tes yeux, à mon âme s'unissent
Tu ressembles au naufrage que j'ai fait autrefois,
Que j'ai fait trop de fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 511
♠ multinicks : Jordan E. Blackwell
♠ crédits : HerSunshine
♠ wellington suburbs : Store Lane


MessageSujet: Re: The night is coming [Pv Aedan & Hannah] Dim 10 Juil 2011 - 2:12


Je restais assise à ma place mon regard se portant sur lui et de temps en temps ailleurs. Je me doutais, à ses propos que ses intentions n’étaient pas les plus nobles, mais j’avais tellement l’habitude de ce genre de comportement. Je buvais simplement mon verre, les regards des hommes ne m’avaient jamais dérangée. Avec le temps, on se fait à la façon dont il vous regarde, mais on cherche aussi la personne qui ne vous regardera pas de la sorte. Pour moi, ce n’était pas encore réellement arrivé. Je laissais mes lèvres se poser une fois de plus sur le rebord de mon verre alors que je reposais son regard sur lui. Il m’amusait, il devait être bien plus jeune que moi et je me doutais qu’il ne voulait surement pas me faire simplement la conversation. Enfin, il n’avait pas du tout l’air de cela. Il me parlait d’une scène qu’il avait vue dans un film où j’avais dû retirer quelques vêtements, mais en fait, c’était dans mes débuts, avant que je sois un peu plus connu. Ce que je disais était vrai, mais il ne semblait pas le croire, je n’avais pas été complètement nue dans cette scène et je n’avais pas eu trop le choix. Maintenant, je peux mettre un peu plus mes limites et mon agent peut dire que je ne veux pas faire ce genre de chose. Quand ont début, il faut accepter plus de choses et c’est ce qui est dérangeant, mais ça, il ne devait surement pas le comprendre. Un léger sourire passait sur mes lèvres alors que je prenais une nouvelle gorgée de mon verre.

    « -J’ai pas toujours le choix non, surtout dans mes débuts. Quand ton nom n’est pas connu, ce n’est pas le moment de contredire tes employeurs. »


Je laissais mon regard se porter dans celui du jeune homme, dont je ne connaissais pas le nom. Après m’être penché un peu par-dessus la table je reprenais correctement place dans mon siège, il m’amusait, mais comment de temps cela allait durer. Sa réponse me fit rire, il marquait un point de toute façon, je ne disais pas cela pour qu’il se passe quoi que ce soit entre nous. Ce n’était pas du tout dans mes intentions, de coucher avec lui.

    « -Oui effectivement. C’est peut-être elles que tu devrais allez voir dans ce cas, pas moi.»


Un sourire se posait sur mon minois alors que je lui disais cela, pure provocation. Je ne le poussais pas à partir, sa présence ne me dérangeait pas le moins du monde. Je préférais ça que des vieux pervers qui venaient me voir un peu trop souvent. Je le quittais du regard pour observer le décor. Beaucoup de raison me poussait à revenir ici et peu de gens les connaissait, en fait, personne ne les connaissait réellement, mais il y avait mes sœurs.

    « -Est-ce que c’est possible de savoir ton nom, étant donné que tu n’as pas l’air de vouloir partir, autant faire connaissance. Moi c’est Hannah.»



_________________


Gif By TUMBLR. Merci <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Zephran ✖ Nobody can hurt me without my permission

♠ courrier posté : 305
♠ crédits : ©purple


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work ::
♠ mood ::
♠ address book ::

MessageSujet: Re: The night is coming [Pv Aedan & Hannah] Ven 15 Juil 2011 - 23:33

De mes doigts, je pianote sur le rebord de la table, mon oeil se balade d'elle aux gens qui entrent dans la boîte. Je les regarde pas vraiment avec intérêt, je repère juste les ploucs qui se rassemblent autour de moi. Je prend conscience de mon environnement si on veut, ouais dans ce sens là. J'observe les nouveaux jouets qui gravitent autour de moi car oui, le monde qui m'entoure n'est que source de distraction, un moyen de me divertir, rien de plus, rien de moins, ça fait un moment que je n'attends rien de ces gens, de ces inconnus. J'ai bien compris avec le temps qu'on ne peut compter que sur soi-même, que si y'a une couille, ton meilleur amis reste sa propre personne même si parfois, on est notre propre ennemi. Finalement, je me détourne des gens qui arrivent par masse et me retourne vers l'objet de ma venue à cette table. « J’ai pas toujours le choix non, surtout dans mes débuts. Quand ton nom n’est pas connu, ce n’est pas le moment de contredire tes employeurs. » Je lâche un rire avant de m'enfoncer dans mon siège. A mon sens, on a toujours le choix que ce soit pour n'importe quelle chose et quand on pense ne pas avoir le choix, il y a la mort qui reste une option tentante ... On a toujours le choix. Pour elle, elle a le choix de garder une certain dignité plutôt que d’apparaître demi-nue dans un film. Après tout, moi je m'enfiche royalement, faut bien des nanas ainsi pour attirer l'attention pour ce genre de film sinon il reste dans un coin et ne sont même pas remarqué du publique à chacun son utilité. C'est pas dur de se désaper et de jouer la "comédie".

« Si tu le dis » je répond avec un sourire au coin. Puis je laisse mon regard se promener sur son buste pendant qu'elle se soulève légèrement pour se replacer tranquillement sur son siège. J'éclate de rire à gorge déployée à sa phrase et finalement me penche en avant, un coude sur la table, mon menton ancré dans ma main. « Hmm ... Non. Vu que je t'ai sous la main, autant en profiter ... C'est pas tous les jours qu'on rencontre une star qui s'est un jour désapée car elle n'avait pas le choix » Je dis taquin. Un sourire se colle à mes lèvres répondant à son sourire provocateur. Décidément, je ne regrette pas d'être sorti, j'ai bien fait. Elle m'a l'air d'avoir du répondant, la plupart des actrices ne sont que des écervelées tout juste capable d'être belle et sourire faussement. C'est plutôt intéressant. J'aime bien son répondant, ça m'amuse et loin d'être vexant, peut-être que je le devrais mais non. A l'annonce de son prénom, je lui adresse un sourire et lui fait un signe de la tête, seul geste courtois que j'ai depuis mon entrée fracassante, je peux bien lui faire cela. Prenant une gorgée dans mon verre, je la regarde et puis finalement lâche enfin « Je pourrais effectivement te donner mon nom. Tu le sauras bien en temps et en heure ... Quand tu devras le chanter au creux de mon oreille » Je réprime un rire avant de pencher la tête de côté. La foutre dans mon lit n'était pas mon but premier, mon objectif c'était de me foutre un peu d'elle, me poiler un peu, dire des conneries et puis je sais pas provoquer un peu. Mais je ne rejette pas l'idée bien qu'alléchante. Ouais, bien alléchante mais je vais pas crever si ça n'arrive pas, y'en a eu bien d'autres avant elle, y'en aura d'autres après. La soirée ne fait que commencer après tout.

_________________


Tu ignores le vide devant toi
Les vertiges et la peur, tu connais pas
Perdu dans les soirées, seule au milieu des loups,tu t'enfonces
Au bord des précipices, tu cherches les réponses aux abîmes de feu
De la cime tes yeux, à mon âme s'unissent
Tu ressembles au naufrage que j'ai fait autrefois,
Que j'ai fait trop de fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 511
♠ multinicks : Jordan E. Blackwell
♠ crédits : HerSunshine
♠ wellington suburbs : Store Lane


MessageSujet: Re: The night is coming [Pv Aedan & Hannah] Lun 25 Juil 2011 - 12:59


C’est difficile de comprendre ce qu’étais ma vie, c’est aussi de difficile de ne pas abandonner dans ce métier. Combien de fois j’avais remis ma vie en question? Combien de fois j’avais attendu un appel pour me dire que j’allais être prise dans tel film ou dans un autre. Ce n’était pas toujours facile et c’est pour ça que je devais faire des films beaucoup plus médiocres de temps en temps. Qu’est-ce que je pouvais y faire? Surement que je pouvais dire non, mais le manque d’argent me poussait à le faire. Je n’avais jamais réellement fait de scène de nu, ni des scènes beaucoup trop, mais j’avais fait quelques scènes sexy. Sans plus. Je n’allais pas me justifier sur ce que j’avais choix. Maintenant que mon nom commençait à être connu, j’avais le choix de faire ce qui me faisait envie ou ce qui ne le faisait pas. C’est ce que j’aimais et j’étais ravie d’être où j’en étais et j’avais travaillé pour en être là. Peu importe ce qu’il pensait de ce que j’avais pu faire ou ce que les autres pouvaient en penser, cela ne m’importait pas, j’avais fait ce que j’avais fait pour en être là dans ma carrière.

Je ne bougeais toujours pas de ma place, je laissais mon regard quitter le jeune homme devant moi pour observer à mon tour ce qui se trouvait autour de moi. Le bar commençait à être encore plus bondé, il y avait de plus en plus de gens qui nous entouraient et qui prenaient des tables sur la terrasse. Je poussais un léger soupir pour poser mon regard dans le sien, je glissais une main rapide dans mes cheveux en haussant simplement les épaules. Je n’avais rien à répondre à cela, je n’allais surement pas me justifier et je n’avais rien à ajouter. Je reprenais mon verre entre mes doigts pour le terminer et le poser devant moi. Un rire de ma part. Il était comme plusieurs. Il tentait de me provoquer pour aucune raison précise et je me demandais ce qu’il pouvait bien en tirer, mais je le laissais faire. Je n’étais pas le genre de femme à perdre patience et surement pas pour des petits commentaires de la sorte. Je reposais mon regard dans le sien en arquant un sourcil. « -Je ne dois pas être la seule qui à faire ce genre de chose et je ne vois pas ce que tu va tirer de notre rencontre.»Je ne couchais pas avec le premier venu, je n’étais pas du tout le genre de femme à accumuler les conquêtes. Je ne savais pas son nom, je ne savais pas grand-chose de lui, ni même quoi que ce soit. Son autre réponse m’arrachait un léger sourire et je secouais la tête en guise de négation. « -Comme si cela arriver de toute façon.» Je marquais une pause avant de continuer. « -Je vais donc continuer la soirée en ne sachant pas ton nom.»


_________________


Gif By TUMBLR. Merci <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Zephran ✖ Nobody can hurt me without my permission

♠ courrier posté : 305
♠ crédits : ©purple


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work ::
♠ mood ::
♠ address book ::

MessageSujet: Re: The night is coming [Pv Aedan & Hannah] Mar 9 Aoû 2011 - 1:48

Il fallait remarquer l'étonnante patience de la jeune femme qui se trouvait devant moi. Combien m'aurait déjà balancé leurs verres à la figure ou bien une paire de claques ou encore virer de leurs tables en appelant le vigile. Elle, elle restait calmement face à moi à répondre à mes conneries en riant en plus de cela. Ca m'amusait et me donnait encore plus envie de rester et de voir jusqu'où tiendrait sa patience, j'étais quasi certain qu'elle serait dure à ébranler ce qui rendait le jeu encore plus intéressant. Finalement ma soirée allait être bien remplie ce soir. L'envie de tester ses limites était même devenu encore plus amusant que l'idée même de la foutre dans mon pieu. Il faut dire que les femmes que je fous dans mon pieu sont pas souvent aussi intéressantes que la femme en face de moi, les femmes de ce genre je préfère en faire des partenaires de jeu que des femmes-jouets que je jetterai de toute façon comme un déchet le lendemain. Non. Ce genre de femme, de cette trempe là, pour ce genre d'utilisation, c'était juste du gaspillage. C'est pas souvent que je trouve quelqu'un qui peut me contrer ainsi, c'est assez drôle et sympa. Dans ce petit village paumé où certes j'ai grandis, les femmes sont si simple et facile à manipuler. Rencontrer un peu de difficulté, c'est encore mieux.

« Rien à tirer, justement, c'est ça qui est bien. T'y gagnes rien et moi non plus si ce n'est de voir la soirée s'écouler plus rapidement … ou pas » Je dis taquin en sachant pertinemment que l'un pour l'autre, nous ne sommes qu'un moyen de distraction, qu'importe, faut bien se servir des autres même si j'aime moyen, moi-même, servir de distraction à quelqu'un. J'éclate de rire face à sa réplique rejetant ma proposition cachée de la mettre dans mon pieu. Sa réaction me confirme que je suis bien tombé sur une partenaire de jeu bien intéressant, je compte bien m'y agrippé comme un parasite, je suis doué à ce jeu là. « Qui sait ce qui peut arriver » Je lance en arquant un sourcil mais je sais presque qu'il se passera rien si ce n'est un petit flirt sans plus, cette femme a du caractère et je sens bien qu'elle n'est pas du genre à ouvrir les cuisses facilement, tout à son honneur d'ailleurs. Le contraire aurait été étonnant et un franc gâchis. J'aime bien sa façon de me relancer mes répliques, comme un match de tennis, pas de pause, pas d'hésitation, juste se renvoyer la balle. Intéressant. « Aha … je vais au final peut-être te le réveler. Je suis de bonne humeur ce soir » Un serveur passe, je le hèle en sifflant. Alors qu'il se dirige vers nous « Je t'offre un verre ? Le tien est quasi-vide. Demande ce que tu veux, la tournée est pour moi cette fois-ci » Je dis avec un sourire enjôleur. Le serveur arrive à notre table, je demande une autre bière et laisse Hannah passer sa commande. Quand il s'éloigne, je me penche vers elle, la tête perché dans le creux de ma main accoudé à la table « Aedan. » Je dis dans un souffle en lui adressant un clin d'oeil.

_________________


Tu ignores le vide devant toi
Les vertiges et la peur, tu connais pas
Perdu dans les soirées, seule au milieu des loups,tu t'enfonces
Au bord des précipices, tu cherches les réponses aux abîmes de feu
De la cime tes yeux, à mon âme s'unissent
Tu ressembles au naufrage que j'ai fait autrefois,
Que j'ai fait trop de fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

It's Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: The night is coming [Pv Aedan & Hannah]

Revenir en haut Aller en bas

The night is coming [Pv Aedan & Hannah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COLLATERAL DAMAGE :: « near of wellington » :: ◮ the starlight nightclub-
Sauter vers: