Accueil  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez|

Opération Séduction. [with ZOOEY]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 507
♠ multinicks : /.
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Livreur de Pizzas.
♠ mood :: Faussement Heureux.
♠ address book ::

MessageSujet: Opération Séduction. [with ZOOEY] Mar 3 Mai 2011 - 7:32


« OPERATION SEDUCTION. »



Région du Kansas ; 17H30 P.M ., heure locale.
Cela ressemblait fort à procédure militaire, mais ce n’était que l’imagination d’Ethan, qui, se souvenant de séries télévisées, retraduisait des images vues en pensées abstraites. L’après-midi touchait à sa fin en ce mois d’Avril, bien qu’il restât sûrement encore quelques heures de soleil aux habitants du coin. Le soleil dispersait encore quelques uns de ces rayons chaleureux, berçant d’une température moyenne mais printanière l’Etat entier, ce qui donnait une image bien différente de l’empreinte laissée par la chute de météores encore récente, une empreinte qui ne s’effacerait sans doute jamais, et qui avait changée à jamais le visage de la contrée. Si chacun ne parlait que de ça, et des conséquences, le jeune Ethan était bien loin du thème récurrent des derniers jours. Il ne pensait qu’à lui, à son apogée prochaine, à sa gloire venante, à cette lumière au bout du tunnel de sa popularité. Il exaltait, jubilait presque déjà ; dans la dernière ligne droite, il s’accordait quelques instants pour se féliciter, et sa suffisance était poussée aux extrêmes dans des moments de bonheur fictif, fictif car c’était un autre Ethan qui bénéficierait de ce pouvoir, et non le Ethan qu’on avait connu plus jeune. Il chassa ces souvenirs remontants, cette détresse qui accompagnait son passé, sa chute vertigineuse. Désormais, il avançait, et il laissait derrière lui ses erreurs, ses échecs, et n’emportait que ce qu’il y avait de nécessaire pour son nouveau départ.

Bref. Il se focalisa sur elle, dessinant mentalement ses traits, lentement, se remémorant ses yeux félins d’une clarté à couper le souffle. Oui, elle était belle, mais peu importait. Son ascension n’était pas terminée, il manquait encore des conquêtes à son tableau, des âmes indécises à convertir à son charme, car sa notoriété ne pouvait qu’exploser grâce au peuple, à ceux qu’on appelait communément les Autres, ceux qui ne nous marquent pas mais qui taillent notre image à coups de paroles. Et elle, elle était sur son chemin vers le pouvoir, il devait la ranger à ses côtés, s’assurer que son opinion lui serait favorable. Seul souci, il n’y arrivait pas ; elle le rejetait sans remords à chaque nouvelle occasion. Et il ne savait plus comment s’y prendre… déstabilisé dans sa quête, et dans son assurance. Bref, il savait qu’elle passerait par ici, aujourd’hui, dans quelques minutes. Enfin… il l’espérait. Il l’attendait de pied ferme…

Et il jubila presque quand il la vit approcher, là, au loin, sur le trottoir d’en face. Il croisa les doigts, comme une forme de prière, et se rapprocha d’elle, discrètement, pour pas qu’elle ne le repère et parte en fuyant. Puis, lorsqu’il se fut habilement glissé derrière elle, il la rattrapa d’une course légère, et posa sa main sur son épaule :

« Zooey ! »

Elle ne serait sûrement pas des plus réjouies…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▬ Roses are red, violets are blue. FUCK YOU WHORE ▬

♠ courrier posté : 2807
♠ multinicks : ND/AE.
♠ crédits : @White Rabbit.
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Genetic's Studies.
♠ mood :: Neutral.
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Opération Séduction. [with ZOOEY] Mer 4 Mai 2011 - 9:39

Dix-sept heures trente. Heure fatidique. Heure où je me promenais sans but réel, sur Harvey avenue. Le soleil flottait au dessus de Wellington, jetant quelques derniers rayons de soleil sur ses habitants. C'était calme pour une après-midi d'avril. Je marchais, observant les alentours. Je n'avais pas hâte de rentrer. Voir la tête de déterré de mon oncle : non merci. Mais je n'avais rien à faire, et que pouvais-je faire à part me diriger vers High street ? Ce que je pouvais faire, à la limite, c'était me poser quelque part. Après tout, la dernière fois que je m'étais posée tranquillement dans un endroit calme, j'avais fait la rencontre de Jeremiah, une agréable rencontre. Je sentis mon cellulaire vibrer dans mon sac, alors je l'en sortis afin de savoir qui troublait le cours de mes pensées. C'était une fille de la fac qui me demandait si je pouvais lui arranger un coup avec Sam. Elle disait que 'ce professeur de littérature' m'aimait bien, et que je pourrais peut-être l'aider dans sa quête de l'amour. Évidement qu'il m'aimait bien, c'était mon meilleur ami ! Ce message m'énervai et je supprimai directement le numéro de la fille. Je rangeai alors mon téléphone dans mon sac, et me remis en route.

Soudain, je sentis une présence non loin de moi. Puis sans que je m'y attende réellement, une main se posa sur mon épaule - « Zooey ! » - hurla une voix criarde qui m'était familière. Je me retournai lentement, priant pour que ce ne soit que mon imagination. Je dévisageai la personne qui m'avait interpellé. Blond, grand, des petits yeux de merle, cette expression débile et cette assurance au combien agaçante - « Ethan. » - Qu'avais-je fais pour mériter ça ? Ethan était un pauvre type qui s'évertuait à chaque fois qu'il en avait l'occasion à tenter sa chance, et tenace comme la vermine, il me collait sans cesse. J'avais beau l'envoyer balader, rien n'y faisait. Il avait l'air de penser que toutes les femmes étaient à ses pieds, mais je ne l'entendais pas de la même oreille. Je voulais simplement qu'il aille voir ailleurs, alors pourquoi s'accrochait-il ? - « Qu'est-ce que tu fais là ? Tu me suis où quoi ? » - Je le dévisageai, puis soufflai. C'était bien son genre ça, me suivre - « Écoutes, j'ai pas que ça à faire. Qu'est-ce que tu veux ? »

_________________

Did we create a modern myth. Did we imagine half of it. Would happen in a thought from now. Save yourself, the secret is out. To buy the truth. And sell a lie. The last mistake before you die. So don't forget to breathe tonight. Tonight's the last so say good-bye. THE SECRET IS OUT. MODERN MYTH BY 30STM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 507
♠ multinicks : /.
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Livreur de Pizzas.
♠ mood :: Faussement Heureux.
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Opération Séduction. [with ZOOEY] Ven 17 Juin 2011 - 1:49

Comme il s’y attendait, l’accueil fut glacial. Tu parles d’une joie, elle devait être au comble du bonheur… Peu importe, il le savait d’avance ; c’est pas comme s’il venait pour s’attirer ses faveurs, nan ? En fait si, et c’était bien ça le problème. Comment pouvait-il bien attirer Zooey dans ses griffes ? Il devait tisser sa toile, lentement, méticuleusement, de manière invisible pour elle, et puis, enfin, piéger la proie qu’elle était dessus, pour la manger toute crue, et s’offrir l’image de sa réputation en grand vainqueur. Imagé de la sorte, cela paraissait plutôt simple, mais ça ne l’était vraiment pas. Pourquoi Ethan s’accrochait-il autant à cet espoir infime qu’il avait de conquérir Zooey, alors qu’il y avait tant d’autres proies dans le monde ? Question d’amour-propre j’imagine. Il n’était pas né la personne qui verrait Ethan abandonner un quelconque défi, qu’il soit stupide ou sensé, intellectuel ou sportif. Et le duel entre Zooey et lui promettait d’être long… bien qu’il espère le gagner au plus vite.
Bref, elle était là, devant lui, et la lutte repartait de plus belle.

« Qu'est-ce que tu fais là ? Tu me suis où quoi ? »

C’était un peu ça, effectivement, comme elle s’en doutait. L’instinct féminin ; Ethan aurait du le prévoir. De toute façon elle n’aurait jamais cru à une rencontre due au hasard ; avec Ethan, le hasard n’existait pas, tout était toujours calculé de manière à rendre une image le plus proche possible de la réalité, mais quoi qu’il advienne, dans 95% des cas, il jouait sa vie plutôt que de la vivre. Rares étaient les personnes avec qui il avait su garder son naturel.

« Écoutes, j'ai pas que ça à faire. Qu'est-ce que tu veux ? »
« T’as pas le temps pour un café ? Où tout ce que tu voudras d’autre… »

Il l’implorait presque du regard, et il n’avait aucune idée de ce qui pourrait la faire changer d’avis. D’un sourire qui se voulait amical, il se rendait compte qu’il y était allé plutôt à l’improviste, et que ses chances étaient minimes. Mais, quelque chose lui disait que, dans la façon de marcher et d’agir de Zooey, rien ne la pressait. Son excuse n’était qu’un vulgaire mensonge pour l’esquiver, il le lisait dans son regard.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▬ Roses are red, violets are blue. FUCK YOU WHORE ▬

♠ courrier posté : 2807
♠ multinicks : ND/AE.
♠ crédits : @White Rabbit.
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Genetic's Studies.
♠ mood :: Neutral.
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Opération Séduction. [with ZOOEY] Jeu 23 Juin 2011 - 4:38

Benêt, Ethan était planté là, devant moi. Je m’impatientais quelque peu, me demandant ce qu’il allait encore inventer. Ethan, c’était un phénomène auquel on se s’attendait jamais. Il débarquait n’importe quand, n’importe ou. C’était à se demander s’il n’avait que ça à faire, emmerder les gens je veux dire. A sa dégaine atroce, ses cheveux pouilleux et son allure repoussante s’ajouta un - « T’as pas le temps pour un café ? Où tout ce que tu voudras d’autre… » - Non mais sérieusement, qu’est-ce qu’il croyait ? Je savais très bien ce qu’il avait derrière la tête. Comme si son ’tout ce que tu voudras d’autre’ n’était pas assez explicatif. Mais il ne me connaissait pas. Je ne me laissais pas piéger de la sorte, c’était moi qui chassait mes proies, moi qui dévorait les hommes sur mon passage … dans un plaisir exquis. I was the hunter. Et Ethan n’était pas vraiment ce que je recherchais. Il n’était qu’un gringalet qui me barrait le passage, et cela avait le don de m’énerver - « T’es sérieux ? » - Je le dévisageai un instant, tambourinant du pied, impatiente. En fait le hic c’est que je n’avais aucune envie de rentrer chez moi, et là j’avais l’occasion de me faire servir un bon café, gratuit. Autant en profiter - « Un café tu dis … puisque c’est toi qui payes, allons-y. » - Je vis alors un large sourire se dessiner sur le visage du jeune homme, arquant un sourcil je dis aussitôt - « Va pas falloir t‘y habituer, c‘est exceptionnel. Ne t‘attends pas à autre chose de ma part. » - Même pas un regard. Non, après ce café il n’avait pas intérêt à espérer quoi que ce soit. D’ailleurs, s’il pouvait ne plus m’adresser la parole après ça, ce serait simplement merveilleux - « Après ce café, tu me lâches, je te préviens. » - Non parce que je connaissais l’engin, Ethan était du genre à vouloir toujours plus, après le beurre, il voudrait l’argent du beurre. Et ce type ne lâchais pas facilement l’affaire. Après tout, c’était un gamin. Mais j’avais autre chose à faire qu’à m’occuper de ses lubies de dragueur à deux balles. Je lui accordais un café, donc pas plus d’une demie heure, pas non plus de confessions, juste un café.

Ces derniers temps, ma vie n’allait pas dans un sens positif. Même si les frasques d’Ethan pouvaient me faire rire - parfois - aujourd’hui je n’était pas forcement d’humeur. Il y a peu, une personne qui m’était - trop - chère m’avait dit d’avancer, de faire face à mes fantômes, de donner à mes parents de quoi être fiers, là-haut. Mais je n’y parvenais pas, à chaque fois que je mettais un pied devant l’autre je trébuchais, et je n’avais pas la force de me relever, c’était trop douloureux. Là seule chose qui marchait dans ma vie, c’était mon boulot, de quoi forger mon caractère, de quoi me montrer forte. Je détestais mes moments de faiblesses, je détestais que l’on s’apitoie sur mon sort. Voilà pourquoi, au regard des autres, j’étais la fille trop caractérielle, la salope, la sans pitié. Mais c’était ma façon à moi d’être au monde. Car je savais que si je me montrais trop gentille, je m’effondrerais, et personne ne prêterais attention à ma dépouille.

_________________

Did we create a modern myth. Did we imagine half of it. Would happen in a thought from now. Save yourself, the secret is out. To buy the truth. And sell a lie. The last mistake before you die. So don't forget to breathe tonight. Tonight's the last so say good-bye. THE SECRET IS OUT. MODERN MYTH BY 30STM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 507
♠ multinicks : /.
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Livreur de Pizzas.
♠ mood :: Faussement Heureux.
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Opération Séduction. [with ZOOEY] Ven 1 Juil 2011 - 8:30

Difficile de prévoir quelle serait la réponse de Zooey, mais il y avait de fortes chances pour qu’elle le remballe, encore une fois. Elle le dévisageait avec cet air de dédain et de très nette supériorité qu’elle avait habituellement avec lui, et il détestait ça, de se sentir inférieur à elle. Il n’était pas ce moins que rien qu’elle voyait en lui, non, il était bien plus que ça, et il lui prouverait. Il fallait toujours qu’il prouve tout à tout le monde. Mais pour l’instant, ce qu’il recherchait, c’était juste s’accaparer le temps de Zooey, un peu de temps pour essayer de la convaincre, de la séduire. Même si cela semblait dérisoire… « T’es sérieux ? » Il l’observait taper du pied, visiblement irritée par sa présence, tandis que lui gardait ses mains enfoncées dans ses poches, comme souvent, dans une attitude qui se voulait détendue. Même si là, pour le coup, ce n’était pas forcément réussi, puisqu’il se mordait la lèvre, brulant d’impatience d’entendre la réponse de Zooey. Car il était tout ce qu’il y a de plus sérieux, malheureusement pour elle. « Un café tu dis … puisque c’est toi qui payes, allons-y. » Oh, quelle chance, sa sérénissime altesse daignait lui accorder peut-être une heure, même s’il semblait qu’elle ne désirait que profiter de ce cadeau. Apparemment, un café était déjà trop cher pour elle. La dame était elle près de ses sous ? Peu importait, Ethan ne s’intéressait pas à son caractère, juste à son corps, et à sa notoriété. C’était l’essentiel, pour lui. « Super ! » Et il souriait, heureux qu’elle accepte. Il avait enfin sa chance ; depuis le temps qu’il patientait. « Va pas falloir t‘y habituer, c‘est exceptionnel. Ne t‘attends pas à autre chose de ma part. » De quoi gâcher directement sa bonne humeur, à en croire l’injonction de Zooey. Et il la croyait sur parole ; c’était bien pour ça qu’il tenterait le tout pour le tout dans ce laps de temps qui lui avait été accordé. « Après ce café, tu me lâches, je te préviens. » « Heu… ok. » C’était un mensonge éhonté de sa part, mais que pouvait-il lui dire d’autre ? Elle n’était sûrement pas dupe, et savait tout aussi bien que lui qu’il ne s’arrêterait jamais. Ce pourquoi elle était autant exaspérée. Il est vrai qu’à sa place, il aurait réagi de la même manière, sauf que ce n’était pas son problème. Cette exaspération était pour lui ce qu’est une goutte d’eau dans l’océan, soit rien. Ou presque rien.

Ils entrèrent donc dans le café le plus proche, Zooey le suivant, ce qui n’était pas coutume. D’habitude, c’était lui qui trainait à ses basques. Mais bon, Ethan n’allait pas s’en plaindre. Ils s’installèrent à une table pour deux en attendant un serveur ; lui souriait, et elle semblait regarder autre part. Il était clair qu’elle n’avait aucune envie de discuter avec lui, mais il tâchait tout de même de faire la conversation. « Alors… J’ai le droit d’en savoir un peu plus sur toi ? Ce que tu fais dans la vie, ce que tu aimes… ce genre de trucs toi. » Au risque de paraître lourd, c’était trop tard. De toute façon, c’est pas comme si il ne l’avait pas été jusqu’à présent.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▬ Roses are red, violets are blue. FUCK YOU WHORE ▬

♠ courrier posté : 2807
♠ multinicks : ND/AE.
♠ crédits : @White Rabbit.
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Genetic's Studies.
♠ mood :: Neutral.
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Opération Séduction. [with ZOOEY] Lun 4 Juil 2011 - 9:33

Ethan avait cette attitude assez agaçante : les mains dans les poches et ce sourire persistant, il restait serein peu importe ce que je lui disais. Et cela m'irritait au plus haut point. Il sembla surpris mais content que j'accepte de prendre un café en sa compagnie mais je m'étais moi-même surprise à vrai dire - « Super ! » - je lui jetai un regard exaspéré. S'il trouvait ça super, pas moi, pas vraiment non. Je soufflai, une fois de plus. Il était tout sourire, ses affreuses dents de requin exposées à ma vue, et l'image était plutôt bien adaptée. Sauf que quand je lui assurai que c'était bel et bien une exception, son sourire perdit de son éclat. Mais connaissant Ethan, je savais qu'il n'abandonnerait pas si facilement - « Heu… ok. » - fit-il quand je lui donnai l'avertissement qu'après ça, il devrait me lâcher. Cette réponse ne sembla pas sincère mais j'aurais dû m'y attendre. Il faisait toujours tout pour arranger les autres, enfin leur faire croire qu'il était à leurs bottes, et puis ensuite il arrangeait la situation à son avantage, sans que ses victimes n'aient le temps de s'en rendre compte. Mais je n'étais pas quelqu'un d'ordinaire, je n'étais pas une victime, je ne me laisserais pas avoir, et je suppose que c'est ce qui énervait le jeune homme. Mais s'il avait crû que j'étais une proie facile, il s'était infiniment trompé. Jamais je ne tomberais dans ses filets.

Je suivis donc le blondinet dans le premier café, chose que je détestais. Je n'avais pas pour habitude de 'suivre' car d'ordinaire c'est moi qui menais la barque. Nous nous installâmes à une table, attendant impatiemment un serveur. Je regardais alentours, n'ayant aucunement envie de parler à ce type, n'importe quoi serait plus divertissant que sa personne - « Alors… J’ai le droit d’en savoir un peu plus sur toi ? Ce que tu fais dans la vie, ce que tu aimes… ce genre de trucs quoi. » - Je posai finalement mon regard sur lui. Sincèrement, il voulait vraiment discuter ? Ou bien en savoir plus, afin de trouver une faille ? La deuxième solution me paraissait plus plausible. J'esquissai un sourire nerveux - « Tu veux vraiment parler Ethan ? Sérieusement. » - Alors que j'arquai un sourcil, la bouche entrouverte, m'apprêtant à poursuivre, un serveur m'interrompit - « Bonjour messieurs, dames, vous désirez quelque chose ? » - je me tournai brièvement vers celui-ci - « Un capuccino s'il-vous-plaît. » - Quand il eu prit nos deux commandes, il repartit. Je reportai mon regard sur un point dans le fond de la pièce, sentant le regard inquisiteur d'Ethan toujours rivé sur moi - « Okay. Tu sais quoi j'ai pas l'intention de te parler comme ça ... On a qu'a le faire à travers un action/vérité ... enfin si t'as pas trop peur je veux dire. » - dis-je en lui lançant un regard défiant. Non mais, qu'est-ce qui me prenait moi ? Étais-je vraiment en train de lui proposer de jouer avec moi ? C'était à mes risques et périls, me disait ma conscience. Sauf que j'étais du genre à chercher les défis, c'était plus fort que moi. Et je comptais bien lui prouver qui j'étais, lui montrer à qui il avait à faire.

_________________

Did we create a modern myth. Did we imagine half of it. Would happen in a thought from now. Save yourself, the secret is out. To buy the truth. And sell a lie. The last mistake before you die. So don't forget to breathe tonight. Tonight's the last so say good-bye. THE SECRET IS OUT. MODERN MYTH BY 30STM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 507
♠ multinicks : /.
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Livreur de Pizzas.
♠ mood :: Faussement Heureux.
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Opération Séduction. [with ZOOEY] Lun 18 Juil 2011 - 1:50

A son sourire arrogant et sa pose qui exprimait flegmatisme et assurance, on pouvait voir qu’il était satisfait. Lorsqu’il avait abordé Zooey quelques minutes plus tôt, il ne pariait pas sur sa réussite. C’était à peine s’il avait espéré obtenir sa chance. Leurs humeurs respectives avaient quelque chose de contradictoire qui rendait la scène amusante. De temps à autres, la jeune femme le fusillait du regard, comme pour lui signifier d’effacer ce sourire débile de son visage, car il n’aurait jamais rien d’elle. Si elle avait pu, elle l’aurait fait disparaître de la surface de la planète pour être enfin tranquille, sachant pertinemment qu’il n’abandonnerait jamais la partie. Elle était exaspérée. Quant à lui, il était tout sourire, comme un gamin à qui on promet une sortie à DisneyLand. Gamin, il l’était encore, et pas qu’un peu. Ethan avait tenté d’engager la conversation, d’en apprendre un peu plus sur celle qui le repoussait sans cesse. Au fond, même si ce n’était pas vraiment dans son style, il était un minimum curieux. Elle le regardait bizarrement, comme s’il avait dit une insanité malgré lui. Un peu stressé par son regard et son sourire forcé, il se demandait s’il n’avait pas fait une gaffe. Mais… non. « Tu veux vraiment parler Ethan ? Sérieusement. » Il cligna des yeux, intrigué par cette question. Etait-il si fiché que ça dans la catégorie Don Juan qui saute sur tout ce qui bouge ? Apparemment oui, ou du moins dans l’esprit de Zooey. Elle semblait le considérer plus comme un animal qu’un humain. Bien qu’il n’ait pour but que de la séduire, il n’en restait pas moins une personne vivant dans la société comme n’importe qui. Pensait-elle qu’il n’occupait ses journées que de sexe ? Non, il travaillait, lui aussi, voyait des amis, menait une vie ni plus ni moins différente des autres. Heureusement que le serveur vint prendre la commande, car Ethan n’aurait pas su lui répondre. Tandis qu’elle prit un cappuccino, lui demanda un simple verre d’eau. Il n’était pas venu pour boire quelque chose en particulier, juste pour discuter avec elle, un peu. Lorsque le serveur repartir, elle détournait son regard de lui, comme s’il n’existait pas. Invisible. Pourtant, il était bien là, face à elle, aussi dérangeant cela pouvait-il être pour elle. Soudain, elle se retourna vers lui, et plongeant son regard sévère dans le sien, elle annonça : « Okay. Tu sais quoi j'ai pas l'intention de te parler comme ça ... On a qu'a le faire à travers un action/vérité ... enfin si t'as pas trop peur je veux dire. » Ethan ouvrit grand les yeux, surpris, et se reprit bien vite d’un sourire charmeur. « Ok, ça marche. Je commence alors… Action, ou vérité ? » Si elle voulait jouer avec lui, il jouerait. Rien de plus aisé pour lui, c’était son monde, il nageait dans les jeux comme un poisson dans l’eau. Toute la vie était amusement pour lui, d’où son manque certain de maturité. Changerait-il un jour ? Peu de gens parieraient dessus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▬ Roses are red, violets are blue. FUCK YOU WHORE ▬

♠ courrier posté : 2807
♠ multinicks : ND/AE.
♠ crédits : @White Rabbit.
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Genetic's Studies.
♠ mood :: Neutral.
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Opération Séduction. [with ZOOEY] Mar 2 Aoû 2011 - 22:42

Le blondinet en face de moi était un rigolo, et il fallait dire que - surtout depuis quelques années, approximativement depuis 2007 - ce genre de type me répugnait. Il était jeune, avait l'avenir devant lui, et pourtant il avait l'air de s'en foutre royalement. J'étais comme ça avant, insouciante. Sauf que les évènements m'avaient changé, un désir de réussir s'était emparé de moi, j'étais plus forte, plus triste aussi, mais malheureusement je n'avais pas eu le choix. Et ce qui me dégoutait le plus, c'est que lui, il l'avait le choix. Quand avec sarcasme j'avais évité sa question - me confier à lui était à exclure - il avait cligné des yeux, comme si cela lui paraissait anormal, comme si j'avais envie de lui parler, à lui, ce pot de colle. Le serveur coupa court à ce semblant de gène qui s'était instauré, et tandis que j'avais fait ma commande, j'observai Ethan en faire de même. Il prit un simple verre d'eau, ce qui était donc gratuit, l'avais-je ruiné en commandant un cappuccino ? A cette pensée j'haussai brièvement un sourcil. Quand le serveur repartit, je négligeai la personne d'Ethan, l'ignorant au plus au point, alors qu'il était en face de moi. Je ne savais pas ce qui m'avait pris, mais je lui avais proposé un jeu, celui d'un action/vérité. Normal qu'il ait alors écarquillé les yeux de la sorte. Quand un sourire charmeur envahit son visage et que je repris mes esprits, je regrettai déjà - « Ok, ça marche. Je commence alors… Action, ou vérité ? » - Non, je ne voulais plus jouer. Je n'allais pas rentrer dans son jeu, c'est ce qu'il voulait après tout - « Laisses tomber, j'ai plus envie. » - Je soufflai, et détournai encore mon regard d'Ethan pour le diriger cette fois-ci vers la porte des toilettes - « Je reviens, je vais au toilettes. »

***

Cinq minutes plus tard, quand je revînt après m'être rafraîchis le visage, je repris place sur ma chaise. Les boissons étaient servies - « Écoutes ... Ethan. La vérité c'est que je sais pas pourquoi j'ai accepté, ça rime à rien tout ça. Je ... je veux pas te connaître, tu m’intéresses pas. Je vais pas te dire que je suis désolée car c'est pas le cas. Mais je suis pas le genre de fille que t'as envie de connaître. On sait tous les deux ce que tu veux, et ça n'arrivera pas. Bordel je suis pas un morceau de viande ! » - j'avais levé le ton un peu fort et je senti les regards tournés vers moi. Ravalant ma salive, je repris une voix calme - « Si t'as besoin de te faire une fille, cherches ailleurs, t'es pas au bon endroit. A bon entendeur, salut. » - La journée avait été assez éprouvante comme ça, je voulais rentrer, j'en avais marre et la seule chose que je désirais à ce moment là c'était m'allonger, dans mon lit, et reposer mon crâne qui commençait à être lourd et fatigué. Je jetai un regard furtif au café posé devant moi, je n'y avais pas touché. Qu'est-ce qui m'assurait qu'il n'avait pas mit de drogue dedans, la drogue du violeur qui sait ? Il voulait tellement tirer son coup que ... était-il prêt à faire ça ? Je veux dire, si c'était le cas, il allait trop loin, beaucoup trop loin. J'avais l'impression de devenir parano. J'avais chaud, ma main effleura la tasse bouillante et la chaleur monta. Mon crâne me tapait fort et je sentais la transpiration perler sur mon front. Qu'est-ce qui m'arrivait ? Je voulu me lever, quitter cet endroit, mais quand je posai mes pieds sur le sol je tombai à la renverse. Mes jambes engourdies, je m'évanouis. L'espace me semblait lointain, les images floues et les sons ralentis. Un instant le trou noir, puis je revînt à moi, sonnée. Je n'en pouvais plus, que m'arrivait-il ? Ma famille était morte, ma sœur aussi, je vivais avec mon oncle qui était comme un étranger pour moi, les cours m'ennuyaient, je ne sortais plus, plus comme avant du moins, j'avais vécu un carambolage, mon meilleur ami était parti, j'étais tombée amoureuse d'un pauvre type qui ne ressentait rien pour moi, je tentais de l'oublier, mais je constatais alors une chose : j'étais seule. Enfin, je n'avais rien à quoi me raccrocher, rien qui puisse valoir le coup de remonter la pente. Et à ma grande liste de désastres voilà qu'Ethan s'y ajoutait, comme une cerise sur un gâteau. La seule et unique chose qui me tenait encore en vie c'était mon boulot, mon stage à Livingscorp, ma réussite et Cassidy Weasthon. C'était mon unique espoir, ou du moins le seul que je pouvais actuellement percevoir.

_________________

Did we create a modern myth. Did we imagine half of it. Would happen in a thought from now. Save yourself, the secret is out. To buy the truth. And sell a lie. The last mistake before you die. So don't forget to breathe tonight. Tonight's the last so say good-bye. THE SECRET IS OUT. MODERN MYTH BY 30STM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

It's Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Opération Séduction. [with ZOOEY]

Revenir en haut Aller en bas

Opération Séduction. [with ZOOEY]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COLLATERAL DAMAGE :: « wellington city » :: ◮ harvey avenue-
Sauter vers: