Accueil  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez|

Téo Sinclair - For your eyes only

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

It's Invité
Invité



MessageSujet: Téo Sinclair - For your eyes only Lun 25 Avr 2011 - 6:01



IDENTITY CARD


PRÉNOMS & NOMS ♣ Téo Sinclair
DATE/LIEU DE NAISSANCE & ORIGINES ♣ 7 mars 1990, Wellington au Kansas
STATUT CIVIL ♣ Célibataire
PROFESSION/ÉTUDES ♣ Vendeuse dans un vidéo club
TRAITS DE CARACTÈRE ♣
- Déterminée : Je pense que c'est le point fort de ma personnalité et celui qui me définit clairement dans la vie de tous les jours. Je suis quelqu'un qui sait ce qu'il veut et où il va. De ce fait, je n'aurai de relâche de tenir mes promesses et d'accomplir mes objectifs comme il se doit, jusqu'à ce que la tâche que je me suis incombé soit pleinement menée.

- Sociable : Nous avons tous un comportement de base que nous adaptons en fonction de nos rencontres. Pour ma part, je suis quelqu'un qui aime découvrir de nouvelles personnes et qui aime partager la fraicheur et la légèreté de conversation avec une telle ou une telle personne, tant soit-elle un simple inconnu ou bien un ami proche. La vie est trop précieuse que de pour la gâcher à ne pas se parler inutilement.

- Observatrice : La vie est un mystère, au même titre que le comportement humain. Deux mystères sur lesquels on ne peut réellement mettre des mots afin d'en assurer leur compréhension. De ce fait, à défaut de certaines paroles, je préfère avoir un regard appuyé et attentif sur ce qui peut m'entourer et les divers actions se déroulant tout autour de moi.

- Sombre : Tout être humain possède en lui une part plus obscure. Pour ma part, je la laisse exprimer sur ma seconde identité, celle de Vixen. Je suis sombre dans mon action de Justice et de par la violence dont je dois en faire preuve afin de la mener à bien. Je suis sombre parce que je suis loin d'être parfaite et je suis sombre parce que la vie n'inspire pas une bonté planéentière, bien malheureusement...

- Téméraire : Je n'ai pas appris à voir peur de quelque chose ou de quelqu'un en particulier. De ce fait, je n'hésita pas à faire face au danger ou aux différentes situations complexes que je peux rencontrer. Je pars du principe qu'il faut que j'y fasse face, que je ne baisse pas les bras et que je n'ai qu'à improviser pour m'en tirer comme il se doit. Un comportement qui peut vous semblez très bizarre mais que j'assume parfaitement !




MY DIARY

Les rues de Wellington…
Tel est l’endroit où commence mon histoire… Et tel est l’endroit où tout finira certainement un jour…

Je suis née de parents inconnus, abandonnée dés la naissance comme un être se voulant déjà de trop sur cette terre. Si cette remarque introductive vous parait relativement négative, sachez avant toute chose que j’accepte cette naissance, au même titre que je ne me considère pas comme une personne indigne de vivre. Autrement dit, inutile d’alarmer les psys et tout ce qui s’en suit en pensant que je risque de plonger dans une quelconque dépression, merci ! Mes premiers souvenirs ? Cela doit remonter aux alentours de mes quatre ou cinq ans, tout au plus. Aussi loin que remonte ma mémoire, je n’ai jamais connu une autre image que celle du foyer au sein duquel je grandissais. Orpheline, on peut dire que je vivais dans un milieu entouré d’enfants qui étaient pareils que moi. Délaissés à la naissance, retrouvés sans parents à la suite d’un accident, victimes de mauvais traitements ou que sais-je encore ? Qu’importe la raison pour laquelle nous étions là, nous n’étions que des enfants égarés, des êtres perdus…
Toute petite déjà, j’aimais passer mon temps à jouer avec les autres et à me sentir entourer de plusieurs personnes. Il faut dire que, si cela ne se faisait pas naturellement, je m’arrangeais toujours pour attirer l’attention sur moi. Sauter dans tous les sens pour faire la clown, faire je ne sais combien de bêtises pour faire rire mes petits camarades avec pas mal de réprimandes à la clé de la part de nos surveillants et de nos responsables. Je m’en moquais en fait ! Tant que je faisais rire et que je recevais autant d’attention qu’un tant soit peu d’affection, moi je ne demandais rien d’autre. Et quoi de plus légitime après tout ? Ne sont-ce pas tous les enfants qui ressentent ce besoin de voir les regards se braquer sur eux et s’intéresser à chacun d’entre eux ?
Mon séjour dans ce foyer dura jusqu’à mon huitième anniversaire. On pourrait penser que la vie dans un orphelinat était un calvaire mais, au final, j’y avais tous mes amis, un semblant de famille et, aussi étrange que cela puisse paraître, je ne voulais pas partir car je ne voulais pas que cela change. Pourtant, tel fut le cas lorsque je rencontrai la famille Sinclair ! Un couple au rythme de vie tout simplement normal qui, étonnement, avait déjà une fille âgée de onze ans. J’avais du mal à considérer que l’on puisse vouloir adopter un enfant lorsque l’on en avait déjà un. Une considération n’étant qu’une forme de séquelle face au fait que mes parents biologiques, eux, n’avaient même pas eu l’envie, le courage ou encore la force d’assumer un seul et unique enfant. Alors vous imaginez bien qu’il y a de quoi se poser des questions lorsque vous voyez une famille déjà constituée venir à la rencontre d’un hypothétique nouveau membre, prêt à être recueilli ! Cela dit, derrière toutes mes interrogations, je me sentis toute contente et toute heureuse de faire leur connaissance car il y eut comme une espèce de coup de foudre entre les parents et moi, comme une espèce d’évidence.

Téo Sinclair ! Voilà comment je fus baptisée lorsque j’entrai officiellement dans la famille de ces personnes que j’avais rencontrées quelques semaines auparavant. A l’instar de la misère et de la froideur que représentait le ‘foyer’, je me retrouvai propulsée dans un univers doux, chaleureux, heureux et chatoyant. La vie au sein de ma famille adoptive s’annonçait comme un mélange d’amour et d’émerveillement que je n’aurais pu un jour espérer. Et pourtant, la part du rêve à sa grande importante dans l’existence de tout un chacun ! Je le prône haut et fort car, mon rêve à moi de trouver une telle famille qui m’accepterait telle que j’étais, et bien ce rêve là c’était produit ! Et il ne me paraissait alors rien de plus beau à cette période là de ma vie !
Toutefois, même un rêve n’est jamais parfait en tout point. Je rencontrai une certaine forme de désaccord et de résistance dans ma période d’acceptation : ma sœur adoptive ! Cette dernière semblait supporter très mal mon arrivée. A ses yeux, je ne devais certainement être qu’une pimbêche, une pauvre miséreuse qui venait prendre sa place avec un arrogant plaisir sadique. Il n’en n’était pourtant rien mais, essayer de faire comprendre cela à une personne plus âgée que vous, incapable de vous faire confiance et frémissante déjà de la fougue et de la rébellion propre à tous les jeunes adolescents ! Oui, cela mit du temps, beaucoup de temps pour qu’elle commence à me parler et à partager des instants avec moi sans que cela ne soit violent ou encore mesquin. Des semaines, voir des mois avant que je ne puisse profiter d’un véritable lien d’amies et de confidentes avec ma sœur adoptive… Mais une fois que cette étape fut surmontée, croyez bien que nous fûmes plus soudées et plus proches que jamais !
Ma nouvelle grande sœur me fascinait ! Belle, toujours souriante, espiègle et maligne en même temps, elle devint rapidement l’image, le modèle auquel je me rattachai pour grandir. Là où des enfants présentent leurs parents comme leurs seuls et uniques héros, c’était elle que, personnellement, j’avais envie de mettre en avant comme mon héroïne. Elle me fit partager tous ses moments de rires, tous ses moments de bonheur… Au même titre que les épreuves les plus houleuses et les instants les plus douloureux que l’on peut traverser durant notre jeunesse. Les joies d’un premier baiser, les larmes d’une première rupture, l’excitation de la première ‘party’ et j’en passe ! Oui, nous partagions tout… Et rien ni personne ne pouvait nous séparer…

Ma vie a littéralement basculée en une nuit… J’avais alors quinze ans à cette période là. Avec ma sœur, nous avions pris l’habitude de sortir régulièrement le soir. Les week-ends, nous partions dans des fêtes avec des amis… En semaine, nous vagabondèrent rien que toutes les deux en s’offrant le plaisir d’un verre en tête à tête ou bien d’une séance de cinéma vu que j’étais une véritable accroc du septième art. Et, en l’occurrence, c’est bel et bien d’une de ces grandes salles obscures dont nous sortîmes aux alentours de vingt deux heures avant de reprendre innocemment le chemin qui devait nous ramener chez nous.
Ils étaient trois… Trois à surgir de nulle part au creux de leur camionnette. Déboulant du coin de la rue, leur véhicule ne s’arrêta que l’espace de cinq secondes, le temps de nous saisir toutes les deux et de nous emporter dans leur temple de sadisme et de perversion. Alors que je tentai de protester, je sentis rapidement une main lourde et sévère s’abattre sur le coin de mon visage. Un traitement similaire fut rageusement offert à ma sœur alors qu’ils se chargèrent de veiller à ce que nous restions parfaitement calmes. Afin de garantir ma protection, ma sœur vint me serrer contre elle en me murmurant que tout allait bien se passer et que je devais lui faire confiance.
La camionnette s’arrêta environ un quart d’heure plus tard, là où ils nous firent descendre près d’une cascade dont je n’avais jamais eu connaissance jusqu’ici personnellement. Ma sœur m’expliqua alors qu’elle allait se charger de détourner leur attention et que, aussitôt, je devrais me mettre à courir de toutes mes forces, sans m’arrêter, jusqu’à ce que j’arrive à la maison et qu’elle me rejoindrait. J’hochai de la tête alors qu’elle alla d’elle-même vers nos trois ravisseurs. Elle commença à leur faire un numéro de charme. Il ne me fallut pas plus de deux secondes pour savoir qu’il ne s’agissait autre que de la diversion dont elle m’avait parlé. Discrètement, je commençai alors à marcher dans une direction opposée à la leur et tentai de ne pas faire attention au détestable spectacle que représentait celui de ma sœur à la merci de ces trois salopards.
Une brindille, un craquement… J’entendis le cri d’un homme qui remarqua ma présence… Je tournai ma tête en arrière pour voir que l’un d’eux tenta de courir vers moi avant de subir les assauts violents de ma sœur qui m’ordonna de fuir… Je ne regardais plus en arrière… Je courrais à toute jambe… Il ne fallait pas que je m’arrête, je devais continuer jusqu’à la maison… Un bruit sourd retentit à trois reprises… Tout devint sombre et les heures s’enchaînèrent… La lumière revint, sous formes rouge et bleu… Des hommes en uniformes, mes parents en pleurs… Ma sœur avait été retrouvée morte, trois traces de balles dans le corps…

Les semaines qui suivirent, je ne bougeai plus de la maison. Je restais assise, dans le canapé, sans un mot, à fixer le poste de télévision de manière vide et totalement absente. Quelle que soit la chaîne qui était branchée, je ne voyais que des films policiers avec les sempiternels criminels qui se plaisaient à assouvir leurs envies et leurs besoins salaces les plus honteux et les plus inavouables. Lorsque qu’il ne s’agissait pas de fiction, c’était tout simplement les informations au travers desquelles je ne voyais toujours que la même chose : vols, agressions, meurtres… A croire que ce genre de vices se répandait comme de la petite monnaie bien trop éparse pour que la police n’arrive à l’enrayer complètement. Un spectacle désolant, un constat dés plus navrant… Une vision qui, finalement, ne cessait de me rappeler le spectre de cette nuit où tout bascula et où ma sœur disparu à jamais…
Puis, un jour, guidée par l’exaspération, je quittai finalement ce divan. J’allai dans notre chambre pour retrouver l’image de ma sœur dans ses vêtements, dans ses bijoux, dans ses objets et tous ses autres souvenirs. Incapable de verser une larme, c’était d’un sourire mélancolique que je contemplai tout ce qui avait pu lui appartenir durant toutes ces années et tout ce que je garderais personnellement en souvenir d’elle, afin d’honorer sa mémoire comme je le pourrais. C’est un peu la seule chose que je me sentais capable de faire pour elle du haut de mes quinze ans en réalité.
C’est en fouillant dans ses affaires que je tombai sur deux accessoires différents qui m’offrirent une forme d’illumination. Premièrement, je retombai sur les gants de combat de son tout premier petit ami. Un souvenir qu’il lui avait laissé et, ce, même après leur rupture. Ce genre de cadeau au sens profond et que l’on ne souhaite jamais récupéré, quelles que soient les circonstances. Sans réfléchir, je les regardais et les mit à part du reste. Puis, quelques minutes plus tard, ce fut autour d’un ancien bandeau qu’elle avait trafiqué pour halloween dernier et ce se donner un petit air de femme masquée à la Zorro. Au même titre que les gants de boxes, je laissai ce ruban glisser à part du reste des affaires pour finalement me sentir animer d’une décision, d’une foi nouvelle et d’une détermination à laquelle je tenais plus que tout !
Voilà comment Vixen prit naissance. Durant cinq années entières, je m’entraînai toute seule dans le garage de notre maison et suivit des cours de self-défense. A défaut de mes cours et de ma fréquentation scolaire qui s’avérait au plus bas, je ne cessais de me renforcer et de m’entraîner pour me préparer à prendre ma revanche, à me faire Justice et à rendre Justice à tout ceux qui devaient subir les mauvaises intentions de bien de délinquants et autres criminels. Vixen, femme au visage recouvert d’un masque, laissant simplement sa chevelure dorée se perdre au milieu de la nuit… Ce corps de charme et de danger entièrement vêtu de noir tout en arborant les rues et les toits de Wellington… Cette forme de désir teinté de menace punissait ceux qui se moquaient de la loi et des conséquences de leurs actes. Vixen était un esprit vengeur que j’assumai de plus en plus… La mystérieuse et ténébreuse Vixen n’était autre que moi…

Voilà comment, ce soir, dans les rues de Wellington, je m'apprête à nouveau à remplir ce devoir que je me suis incombée il y a quelques mois de cela. Je ne suis pas parfaite, je ne suis pas la meilleure et je suis loin d'être la plus à même d'être considérée comme une héroïne. Je ne suis qu'une simple femme qui a besoin de Justice, qui a besoin de soulager des maux et d'entraver comme je le peux le mal qui ronge toute ville de notre pays.
Ce n'est pas une histoire qui fait sourire, ce n'est pas une histoire qui fait pleurer... Ce n'est pas la plus ennuyante comme ce n'en n'est pas une digne d'un best-seller... Ce n'est simplement que mon histoire... Celle que je ne confierai jamais à qui que ce soit...




I WANT TO KNOW MORE

CROYEZ-VOUS AU MONDE SURNATUREL ? ♣
Je crois surtout à l'existence de dons et de talents paranormaux. Une croyance on ne peut plus normale et légitime lorsque vous vous êtes déjà retrouvée face à une personne soulevant une voiture comme si c'était une simple feuille de papier pour vous la lancer en plein visage. Ou encore, lorsque vous êtes en compagnie d'une personne qui arrive à geler n'importe quelle surface d'un simple contact de la main. Donc, oui, le surnaturel, je n'en suis pas mais j'y crois ! Aucune manigance ou contre théorie ne pourront me faire changer d'avis sur ce point !

COMMENT AVEZ-VOUS VÉCU LA PLUIE DE MÉTÉORITES ? ♣
J'étais au lycée ce jour là, en cours de math si je me souviens bien. Le professeur avait décidé de calmer notre classe on ne peut plus dissipée par l'intermédiaire d'une interro surprise lorsque le ciel commença à gronder. Intrigué, notre professeur nous demanda de rester calme tout en se dirigeant vers les baies vitrées du local pour voir ce qu'il pouvait se tramer. C'est à ce moment là que la façade du mur vola littéralement en éclat, au même titre que notre professeur, sous l'assaut d'une météorite surgit de nulle part. Blessée sans être dans un état alarmant, je suis sortie de la classe avec mes camarades et, au lieu de rejoindre un quelconque mouvement de foule hystérique, j'ai passé le reste de ma journée enfermée dans les toilettes en espérant qu'aucune météorite ne s'écrase sur ma trogne. Pour être franche avec vous, c'est le jour que j'ai toujours le plus redouté dans toute ma petite vie...



HORS JEU

AVATAR / CODE DU FORUM ♣ Amber Heard / OK BY A
PSEUDO / AGE ♣ Anar / 24 ans
GROUPE ♣ Workers
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? COMMENTAIRES ? ♣ Via PRD
SOUSCRIPTION A UNE SOCIÉTÉ SECRÈTE ? SI OUI, LAQUELLE ? ♣ Aucune



© mise en page by collateral damage

Revenir en haut Aller en bas
avatar

KATE AMBRE LAURENS ◊ Girl, you're amazing, just the way you are.

♠ courrier posté : 2243
♠ multinicks : WM . CW
♠ crédits : © ANNE+NANA avatar ; LJ blend
♠ wellington suburbs : ■ clinton avenue


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: ■ interne en chirurgie
♠ mood :: ■ fatiguée
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Téo Sinclair - For your eyes only Lun 25 Avr 2011 - 6:09

Elle m'a expliqué ce qui est arrivé ! Je te revalides derechef beauté ! Bon Jeu sur CD !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

It's Invité
Invité



MessageSujet: Re: Téo Sinclair - For your eyes only Lun 25 Avr 2011 - 6:11

Merci beaucoup Ambre <3333

J'espère pouvoir retrouver un lien avec toi
Cause I want you Sweetie
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Jer' ♣ "Nothing can ever be perfect"

♠ courrier posté : 2815
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Journaliste & Photographe
♠ mood :: SICK
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Téo Sinclair - For your eyes only Lun 25 Avr 2011 - 6:13

Re-Bienvenue Miss^^
Bon jeu parmi nous^^

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

KATE AMBRE LAURENS ◊ Girl, you're amazing, just the way you are.

♠ courrier posté : 2243
♠ multinicks : WM . CW
♠ crédits : © ANNE+NANA avatar ; LJ blend
♠ wellington suburbs : ■ clinton avenue


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: ■ interne en chirurgie
♠ mood :: ■ fatiguée
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Téo Sinclair - For your eyes only Lun 25 Avr 2011 - 6:13

Ouais de même ! Ah pour ça, ça va etre dur xD

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

maybe tomorrow I'll find my way home

♠ courrier posté : 5934
♠ multinicks : I.W
♠ crédits : © hope&fear avatar - tumblr gif
♠ wellington suburbs : high street with McKinley family


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Etudiante en littérature & Employée (temps partiel) dans une librairie
♠ mood :: rebirth
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Téo Sinclair - For your eyes only Lun 25 Avr 2011 - 6:15

*Mode Evy on*
Téo tu touche Ambre je te défonce xD

*Mode Jay*
Faut qu'elle se calme cette folle. Re bienvenue. Contente que tu sois de retour parmi nous blondie Smile

_________________

« How much pain has cracked your soul. How much love would make you whole. You're my guiding lightning strike. I belong to you alone. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

It's Invité
Invité



MessageSujet: Re: Téo Sinclair - For your eyes only Lun 25 Avr 2011 - 6:16

Merci Jeremy ^^
Et merci à toi Jay <333

Ah bon ? Ambre est casée maintenant ?
Bordel de connection pourrie xD
Revenir en haut Aller en bas
avatar

KATE AMBRE LAURENS ◊ Girl, you're amazing, just the way you are.

♠ courrier posté : 2243
♠ multinicks : WM . CW
♠ crédits : © ANNE+NANA avatar ; LJ blend
♠ wellington suburbs : ■ clinton avenue


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: ■ interne en chirurgie
♠ mood :: ■ fatiguée
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Téo Sinclair - For your eyes only Lun 25 Avr 2011 - 6:18

Ambre est célibataire ma belle Very Happy
Evy t'es violente!

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

It's Invité
Invité



MessageSujet: Re: Téo Sinclair - For your eyes only Lun 25 Avr 2011 - 6:20

Ah, je me disais aussi :P
Plus pour longtemps alors
Revenir en haut Aller en bas
avatar

maybe tomorrow I'll find my way home

♠ courrier posté : 5934
♠ multinicks : I.W
♠ crédits : © hope&fear avatar - tumblr gif
♠ wellington suburbs : high street with McKinley family


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Etudiante en littérature & Employée (temps partiel) dans une librairie
♠ mood :: rebirth
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Téo Sinclair - For your eyes only Lun 25 Avr 2011 - 6:21

Ambre c'est chasse gardé, personne ne la touche sauf Evy ! Ambre je croyais que tu voulais d'Evy ? Téo revient et tu m'oublies ? Pf. Je vois "lot de consolation" c'est moi.

_________________

« How much pain has cracked your soul. How much love would make you whole. You're my guiding lightning strike. I belong to you alone. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▬ Roses are red, violets are blue. FUCK YOU WHORE ▬

♠ courrier posté : 2807
♠ multinicks : ND/AE.
♠ crédits : @White Rabbit.
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Genetic's Studies.
♠ mood :: Neutral.
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Téo Sinclair - For your eyes only Lun 25 Avr 2011 - 6:23

Re-bienvenue Very Happy

_________________

Did we create a modern myth. Did we imagine half of it. Would happen in a thought from now. Save yourself, the secret is out. To buy the truth. And sell a lie. The last mistake before you die. So don't forget to breathe tonight. Tonight's the last so say good-bye. THE SECRET IS OUT. MODERN MYTH BY 30STM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

It's Invité
Invité



MessageSujet: Re: Téo Sinclair - For your eyes only Lun 25 Avr 2011 - 6:25

Merci Zooey

Voyons Jay, ce n'est pas de ma faute si Téo est tellement... Téo quoi (a) xD
Revenir en haut Aller en bas
avatar

maybe tomorrow I'll find my way home

♠ courrier posté : 5934
♠ multinicks : I.W
♠ crédits : © hope&fear avatar - tumblr gif
♠ wellington suburbs : high street with McKinley family


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Etudiante en littérature & Employée (temps partiel) dans une librairie
♠ mood :: rebirth
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Téo Sinclair - For your eyes only Lun 25 Avr 2011 - 6:27

Puisque plus personne veut d'Evy, elle prend ses clics et ses clacs et retourne en Alaska xD

_________________

« How much pain has cracked your soul. How much love would make you whole. You're my guiding lightning strike. I belong to you alone. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

It's Invité
Invité



MessageSujet: Re: Téo Sinclair - For your eyes only Lun 25 Avr 2011 - 6:28

Qu'elle est susceptible xD
Revenir en haut Aller en bas
avatar

KATE AMBRE LAURENS ◊ Girl, you're amazing, just the way you are.

♠ courrier posté : 2243
♠ multinicks : WM . CW
♠ crédits : © ANNE+NANA avatar ; LJ blend
♠ wellington suburbs : ■ clinton avenue


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: ■ interne en chirurgie
♠ mood :: ■ fatiguée
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Téo Sinclair - For your eyes only Lun 25 Avr 2011 - 6:29

Dit-elle alors que Jeremiah est amoureux d'elle! Bref stoppons le flood il y a un sujet tout ouvert qui vous attend !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to Wellington City

♠ courrier posté : 274
♠ multinicks : KL/WM
♠ crédits : reminiscences avatar ; gif drey'


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: ■ Scientifique 33.1 ■
♠ mood :: ■ Débordée ■
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Téo Sinclair - For your eyes only Lun 25 Avr 2011 - 6:55

Bienvenue, ou re-bienvenue, miss^^

_________________
CASSIDY Every villain is only as great as his hero.
In life, the road to darkness is a journey, not a light switch.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

It's Invité
Invité



MessageSujet: Re: Téo Sinclair - For your eyes only Lun 25 Avr 2011 - 7:12

Merci Cassi' <333
Revenir en haut Aller en bas

It's Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Téo Sinclair - For your eyes only

Revenir en haut Aller en bas

Téo Sinclair - For your eyes only

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COLLATERAL DAMAGE :: « more seriously » :: ◮ formalités :: à bientôt-
Sauter vers: