Accueil  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez|

Johéline/Jaymee ▬ Stuck in the basement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

maybe tomorrow I'll find my way home

♠ courrier posté : 5934
♠ multinicks : I.W
♠ crédits : © hope&fear avatar - tumblr gif
♠ wellington suburbs : high street with McKinley family


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Etudiante en littérature & Employée (temps partiel) dans une librairie
♠ mood :: rebirth
♠ address book ::

MessageSujet: Johéline/Jaymee ▬ Stuck in the basement Lun 25 Avr 2011 - 2:18

Johéline McBride & Jaymee McKinley
Depuis combien de temps étais-je descendu ici ? Alors que j'étais concentrée sur mes recherches, je semblait avoir perdue la notion du temps. J'avais eu la chance de pouvoir accéder aux archives de la ville. Je suppose qu'ils ne laissaient pas entré n'importe qui. Les informations que je pouvais trouver ici pourraient mettre d'une grande utilité pour un de mes travaux de la fac. Cette pièce renfermait tellement de données que j'avais eu du mal à savoir par où commencer et où me diriger. Il s'agissait d'une pièce en sous sol du bâtiment administratif. Celle-ci était de taille moyenne avec de nombreuses étagères remplies du sol au plafond de boites dans lesquels se trouvaient des tas de dossiers. Des moniteurs étaient aussi disponible, mais l'informatique ne rassemblait pas la totalité des archives. Heureusement qu'un homme du personnel était venu me guider avant de me laisser travailler. Je mis ma main devant ma bouche pour étouffer un bâillement. Mes yeux me faisaient légèrement mal tant j'étais restée concentrée. Je jetais un coup d'oeil à l'heure sur mon portable : dix huit heures quatorze. J'étais donc là depuis environs deux heures. J'avais il me semble trouvé tout ce dont j'avais besoin, noté pas mal d'informations. Je décidais donc qu'il était temps pour moi de rentrer à la maison. J'étais venue ici immédiatement après mes cours, je n'avais donc pas eu un moment de répit de la journée. Je portais un leggins noir, un haut bleu à manches courtes, une grosse ceinture noire au niveau de la taille ainsi des chaussures avec peu de talons. Mes cheveux étaient naturellement ondulés et attachés en demi queue de cheval. Je remettais en place les quelques dossiers que j'avais sortis avant de rassembler mes affaires. Je passais devant les allées formées par les grandes étagères, remarquant la présence d'une jeune femme que je saluais par politesse, puis regagnais la porte de sortie. C'est ici que les choses se compliquèrent. Je posais ma main sur la poignée pour ramener la porte vers moi, seulement, celle-ci ne s'ouvrait pas. Je tirais la porte une seconde fois, une troisième fois, commençant à secouer celle-ci. La porte était bloquée ou nous étions enfermées - « Allez ouvre toi saleté ! » - Je lançais un long soupir tâchant de garder mon calme. Il ne servirait à rien de s'agiter ou de paniquer. Bien que le fait de rester coincé ne me plaisait pas. Une chance que je ne sois pas claustrophobe ou quelque chose du genre - « Elle est bloquée. » - dis-je sans me retournée, persuadée que quelqu'un se trouvait derrière moi, la femme de tout à l'heure. J'avais cru entendre des pas, mais peut-être que je me trompais. Je me tournais alors.

_________________

« How much pain has cracked your soul. How much love would make you whole. You're my guiding lightning strike. I belong to you alone. »


Dernière édition par Jaymee Mckinley le Jeu 28 Avr 2011 - 12:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

    Jo' ♣ Yeah! I'm a firework!

♠ courrier posté : 1719
♠ multinicks : Jeremiah A. Mason
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Libraire & Ecrivain
♠ mood :: HAPPY!
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Johéline/Jaymee ▬ Stuck in the basement Mar 26 Avr 2011 - 7:31

    Ce soir là, après son service, Johéline avait décidé de passer aux archives de la ville. Depuis quelques jours, il y avait une série de vol dans Wellington et en examinant les preuves à conviction, et les lieux, elle s'était rendue compte qu'il y avait une similitude avec une série de vols qui s'était produite il y a un ou deux ans. Elle en avait entendu parlé par son père. Parce que le voleur déposait toujours une carte, un valet de pique. Et c'est pour en avoir le cœur net qu'elle s'était dirigée vers ce grand bâtiment administratif. Elle avait laissé son uniforme dans les vestiaires. Là, elle était en tenue de civile. Elle portait un slim noir, des converse, un t-shirt gris et un gilet de la même couleur. Ses cheveux étaient attachés en une queue de cheval. Elle entra dans le hall climatisé et demanda la salle où étaient entreposées les affaires criminelles des cinq dernières années. La femme d'une quarantaine d'année lui indiqua les sous sol, avant de lui dire qu'il y avait une partie ici. Jo décida donc de poser ses affaires sur l'une des tables. Elle se dirigea ensuite vers les rangées. Elle travailla ainsi une bonne heure avant de descendre ensuite au sous sol. Elle y était déjà venu donc elle n'avait pas besoin qu'on lui montre le chemin. Elle entra dans la salle qu'on lui avait indiqué à l'accueil. Elle chercha rapidement l'étagère qu'elle avait noté sur un petit morceau de feuille. En passant dans l'un des couloirs, elle aperçu une brunette dans un coin, en pleine concentration sur son travail. Johéline reprit ses recherches. Quelques minutes plus tard, elle trouvait ce qu'elle cherchait. Elle prit le dossier et se laissa glisser contre le mur, pour atterrir sur le sol. Elle prit place en tailleur, puis elle ouvrit ensuite le dossier et se mit à lire le contenu. Elle savait bien que ces vols récents avaient une similitude. Elle ne s'était pas trompée, ce qui fait qu'elle esquissa un sourire satisfait. Elle tourna l'une des pages. Elle observa les photographies qui étaient accrochées au dossier. Elle se demandait si elle pouvait emprunter ce dossier. Elle aurait bien prit des photos mais son téléphone était à l'étage. Zut. « Allez ouvre toi saleté ! » Elle releva le visage en entendant ces mots suivant d'un bruit sec. La policière se redressa. Elle se leva ensuite puis elle contourna la rangée de casier. Elle découvrit la brunette qui était devant la porte. « Elle est bloquée. » Johéline sentit son estomac se tordre. Ah non ce n'était pas possible. Elles ne pouvaient pas être bloquées ici! Elle avança alors vers la porte et elle tenta à son tour d'ouvrir la porte. Mais sans résultat. « Ah nooon... » Elle soupira, sentant un manque d'air arriver. « Je peux pas rester enfermé. » Elle lâcha la poignet. C'était une porte sécurisée et elle avait du se verrouiller. Le responsable avait du passer dans la salle et ne voyant pas les miss, dissimulées par les étagères, il avait probablement refermé derrière lui. Johéline soupira. Elle marcha un peu pour se calmer. Il n'y avait aucune issue, à part cette porte. Et ...elle jeta un œil à sa montre, les archives allaient fermé dans une demi heure. « On est mal barré...les archives vont fermer et on a aucun moyen de sortir... » Elle jeta un œil à la brunette puis elle fronça les sourcils, oubliant l'espace de quelques secondes l'étroitesse du lieu. « On se connait? »

_________________


♣️ Inside every woman's heart, is a girl who dreams of a prince charming. ♣️
♣️ Maybe not the perfect one she imagined when she was a kid, ♣️
♣️ But someone who can appreciate and love her for who she truly is ... ♣️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

maybe tomorrow I'll find my way home

♠ courrier posté : 5934
♠ multinicks : I.W
♠ crédits : © hope&fear avatar - tumblr gif
♠ wellington suburbs : high street with McKinley family


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Etudiante en littérature & Employée (temps partiel) dans une librairie
♠ mood :: rebirth
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Johéline/Jaymee ▬ Stuck in the basement Mar 26 Avr 2011 - 9:49

Je ne m'étais pas trompée, la jeune femme avait bel et bien laissé ce qu'elle était en train de faire - sûrement alertée par le bruit que j'avais fais - pour venir me rejoindre. Son visage me paraissait familier, j'étais persuadée que je l'avais déjà rencontré quelque part. Celle-ci s'avança vers la porte pour essayer à son tour de l'ouvrir, mais elle n'eut pas plus de chance que moi. Comment pouvions nous nous êtres retrouvées enfermés ici ? Est-ce que le responsable avait oublié que nous étions là, nous croyant déjà parties ? - « Ah nooon... Je peux pas rester enfermé. » - dit t-elle en lâchant la poignée de la porte. Je l'observais. Celle-ci soupira avant de commencer à faire les cents pas. Que voulait t-elle dire par « je ne peux pas rester enfermé » ? Quelque chose me disait que ce n'était pas parce qu'elle avait un rendez-vous à l'extérieur, mais plutôt parce que le fait même de se savoir enfermée la dérangeait, l'effrayait - « Vous êtes claustrophobe ? » - lui demandais-je. Ma question peut paraître idiote, mais il fallait que je sache. Bien que si elle se mettait à faire une crise de panique, j'en aurais le coeur net - « On est mal barré...les archives vont fermer et on a aucun moyen de sortir... » - Les archives allaient fermer sous peu et si nous ne trouvions pas un moyen de sortir de là, nous passerions certainement la nuit dans les sous-sols. Une perspective qui ne me plaisait pas vraiment. J'inspirais et respirais doucement, gardant mon calme. Si cette femme était claustrophobe, ce n'était pas le moment que je me mette moi aussi à paniquer. Bien qu'elle me semble plutôt tranquille pour le moment - « On se connait? » - Je n'étais donc pas la seule à l'avoir reconnu. Ce n'est que lorsqu'elle me le demanda que je me rappelais du lieu de notre rencontre - « Oui, c'est bien ce que je me disais. Ont s'est rencontrées le soir de l'anniversaire de... » - Le nom m'échappais - « ...Enfin vous étiez avec l'amie de Wyatt, Zooey. » - J'esquissais un léger sourire avant de me re-concentrer sur la situation dans laquelle nous étions - « Bon, j'ai mon portable. Je n'ai qu'à appeler le standard avec mon téléphone portable et ils nous sortirons d'ici en moins de deux. » - dis-je avec un léger sourire. Nous n'allions pas restés coincées là. J'attrapais alors mon mobile dans mon sac - « ... Sauf que j'ai pas le numéro. » - me rappelais-je alors en regardant l'écran de mon portable, espérant que la jeune femme puisse m'aider sur cela - « ... et pas de réseau. » - ajoutais-je en constatant que mon portable ne captais absolument rien dans les sous-sols. Je lui lançais un regard, attendant qu'elle me dise qu'elle avait un portable et qu'elle pouvait passer un coup de fil pour qu'on nous sorte de là.

_________________

« How much pain has cracked your soul. How much love would make you whole. You're my guiding lightning strike. I belong to you alone. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

    Jo' ♣ Yeah! I'm a firework!

♠ courrier posté : 1719
♠ multinicks : Jeremiah A. Mason
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Libraire & Ecrivain
♠ mood :: HAPPY!
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Johéline/Jaymee ▬ Stuck in the basement Mar 26 Avr 2011 - 11:59

    « Vous êtes claustrophobe ? » Johéline posa ses yeux bleus sur la jeune brune qui était à ses côtés. Est-ce qu'elle était si démonstrative? Jo n'avait jamais aimé les espaces confinés. Elle n'arrivait pas à s'y sentir à l'aise, pire elle se sentait étouffée. C'était plus fort qu'elle, même si elle savait qu'elle ne risquait rien physiquement, elle était terriblement mal à l'aise. Elle ne savait pas comment c'était venu. Peut-être un souvenir désagréable de son enfance, quelque chose qui l'avait heurté au point d'en faire à présent une vive appréhension et presque une crise d'angoisse. Heureusement, avec son métier, elle avait apprit à gérer le stresse. Elle savait qu'elle ne devait pas paniquer. En tout cas, elle faisait tout pour ne pas penser à l'endroit où elle se trouvait. C'est pour cette raison qu'elle porta son attention sur la brunette qui avait posé les yeux sur elle. « Oui, c'est bien ce que je me disais. Ont s'est rencontrées le soir de l'anniversaire de... » « ...Enfin vous étiez avec l'amie de Wyatt, Zooey. » Elle acquiesça de la tête. «En effet, je m'en souviens à présent. D'ailleurs...désolée pour Zooey, je ne sais pas ce qui lui a prit de vous parler comme ça... » Oui Zooey avait poussé le bouchon et Johéline n'avait pas hésité à le lui dire. Elle n'avait pas apprécié son attitude de petite fille trop gâtée et surtout très grossière. « Jcrois qu'elle a pas apprécié de vous voir avec Matthews. » Malgré la tension, elle esquissa un faible sourire, se souvenant de cette scène. « Bon, j'ai mon portable. Je n'ai qu'à appeler le standard avec mon téléphone portable et ils nous sortirons d'ici en moins de deux. » La policière l'observa faire, la voyant plonger sa main dans son sac. « ... Sauf que j'ai pas le numéro. » « ... et pas de réseau. » Johéline se mit à sourire, surement de nervosité. Elle soupira ensuite avant de dire. « La porte est sécurisée. On est au sous sol, aucune onde ne peut passer les murs. » Elle finit par soupirer. C'était quand même stressant. Elle recula un peu et observa les lieux. « Pas de fenêtre, pas de porte de secours... ». Elle regarda à nouveau la brunette. « Je suis claustro oui...mais ça va aller...enfin si vous me parlez... ». Elle ne voulait pas rester assise à ne rien faire, à cogiter, ce n'était pas bon ni pour elle, ni pour son amie de séquestration. « Je m'appelle Johéline, et vous, enfin tu es? » La jeune femme avait oublié son prénom et puis comme elles avaient le même âge, autant se tutoyer non?

_________________


♣️ Inside every woman's heart, is a girl who dreams of a prince charming. ♣️
♣️ Maybe not the perfect one she imagined when she was a kid, ♣️
♣️ But someone who can appreciate and love her for who she truly is ... ♣️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

maybe tomorrow I'll find my way home

♠ courrier posté : 5934
♠ multinicks : I.W
♠ crédits : © hope&fear avatar - tumblr gif
♠ wellington suburbs : high street with McKinley family


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Etudiante en littérature & Employée (temps partiel) dans une librairie
♠ mood :: rebirth
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Johéline/Jaymee ▬ Stuck in the basement Mar 26 Avr 2011 - 12:54

« En effet, je m'en souviens à présent. D'ailleurs...désolée pour Zooey, je ne sais pas ce qui lui a prit de vous parler comme ça... jcrois qu'elle a pas apprécié de vous voir avec Matthews. » - Je me souvenais parfaitement de cette soirée. Je me rappelais qu'en effet, Zooey ne s'était pas montré très aimable avec moi, tout comme j'étais restée assez froide. Je m'étais demandée quelles étaient ses liens avec Wyatt et avait fait en sorte de la rayé de mon chemin, supposant que j'étais peut-être la petite amie de Wyatt. A ce moment-là, je ne l'étais pas encore, mais c'était ce même soir que nous nous étions mis ensemble. Je crois que je ne pouvais oublier cette soirée. Il s'y était passé tant de choses. Je n'avais jamais vécu autant d'émotions le même soir. Bref. Depuis, j'avais de nouveau rencontré Zooey, lors du carambolage, une femme différente de la fille désagréable que j'imaginais. Elle m'avait même aidé. La phrase de Johéline me rappelait néanmoins que Zooey n'était pas contente de me voir avec Wyatt. Est-ce qu'elle ressentait quelque chose pour lui ? Peut importe. Wyatt m'avait choisi moi. C'était moi sa petite copine et j'avais confiance en lui. Je ne me sentais plus vraiment menacée par elle, du moins, pour l'instant. Je n'étais pas forcément jalouse, mais si je la voyais rôder trop près de Wyatt vous imaginez bien que cela ne me plairait pas. La situation m'appelait à penser à autre chose qu'à cette histoire - « La porte est sécurisée. On est au sous sol, aucune onde ne peut passer les murs. » - « C'est évident, je suis stupide. » - répondis-je. Pourquoi n'avais-je pas réfléchis à cela avant ? Qu'allions nous faire maintenant ? Hurler et frapper contre la porte ne serait d'aucune utilité, si ce n'est gaspiller notre énergie. Nous étions dans les sous-sols personne ne nous entendrait - « Pas de fenêtre, pas de porte de secours... » - Autrement dit, nous étions très mal barrées. J'essayais de réfléchir, de trouver une solution. Une nouvelle fois je pris une profonde inspiration et relâchais ma respiration - « Il y'a vraiment rien qu'on puisse faire ? » - « Je suis claustro oui...mais ça va aller...enfin si vous me parlez... » - D'accord. Je pouvais faire cela et lui faire oublié le fait que nous étions enfermées - « Je m'appelle Johéline, et vous, enfin tu es? » - engageait t-elle - « Je suis Jaymee. Tu as raison, tutoyons nous. » - répliquais-je avec un sourire timide - « Et tu n'as pas à t'excuser pour Zooey. » - ajoutais-je, repensant que j'avais même pas répondu à ce qu'elle m'avait dit quelques minutes plus tôt - « Elle avait l'air moins terrible la deuxième fois que je l'ai rencontrée. » - Inutile de m'étaler et de raconter que c'était lors d'un terrible carambolage, que nous nous étions retrouvées près de la mort. Engager la conversation avec une presque inconnue était une chose difficile pour moi, puisque j'étais assez réservée. Je devrais essayer de mettre cela de côté, pour lui parler et lui éviter la crise de panique - « Euhm... alors tu connais aussi Wyatt Matthews ? » - demandais-je avec curiosité et pour engager la conversation. Si elle le connaissait pas personnellement, elle connaissait au moins son nom.

_________________

« How much pain has cracked your soul. How much love would make you whole. You're my guiding lightning strike. I belong to you alone. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

    Jo' ♣ Yeah! I'm a firework!

♠ courrier posté : 1719
♠ multinicks : Jeremiah A. Mason
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Libraire & Ecrivain
♠ mood :: HAPPY!
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Johéline/Jaymee ▬ Stuck in the basement Mer 27 Avr 2011 - 6:16

    « C'est évident, je suis stupide. » Non ce n'était pas stupide. C'étaient juste de fichus réflexes qu'on avait en temps de crise; quelque chose sur quoi on se raccrochait pour ne pas paniquer. Et d'ailleurs, peut-être que Johéline l'aurait fait elle aussi si la miss à ses côtés ne l'avait pas précédé. « Il y'a vraiment rien qu'on puisse faire ? » Et bien en tout cas, sur le moment présent, la jeune policière ne voyait aucune issue possible. Allaient-elles être obligées de rester ici toute une nuit, jusqu'au lendemain. A moins que quelqu'un ne découvre son sac qu'elle avait laissé là haut, sur une chaise, près d'une table recouverte de livres. Et en plus, elle n'avait rien sur elle, pas de téléphone, rien...même pas de flingue pour faire un trou dans la serrure. Quoique ce ne serait pas une bonne idée. Elle imaginait sans mal les réflexions foireuses qu'on lui ferait au commissariat. Non, elles allaient trouver une solution. Sauf que là, son esprit embrumé n'en trouvait aucune. Elle sentait son cœur battre la chamade. Elle devait se calmer, penser à autre chose si elle ne voulait pas faire une crise d'angoisse. Et elle ne voulait pas offrir ce spectacle à cette fille qui semblait trop gentille pour qu'on lui impose ce genre de chose. « Je suis Jaymee. Tu as raison, tutoyons nous. » « Et tu n'as pas à t'excuser pour Zooey. » « Elle avait l'air moins terrible la deuxième fois que je l'ai rencontrée. » Johéline leva ses yeux bleus sur la miss. Elle était rassurée de ne pas être tombée sur une petite snob prétentieuse qui ne lui aurait adressé aucun mot. Elle détestait ce genre de personne mais à son plus grand mécontentement, ces filles se faisaient de plus en plus nombreuses. Elle semblait sympa cette Jaymee même si elle avait l'air un peu timide. Ou alors c'était Jo qui était un peu trop rentre-dedans. Niveau délicatesse, on pouvait largement trouvé mieux. Peut-être était-ce dû au fait qu'elle avait été élevé un peu comme un garçon par son père. Peut-être. La policière leva les yeux sur Jaymee quand elle parla d'une deuxième rencontre. Oui elle s'en souvenait à présent. Zooey lui avait dit pour le carambolage. Et pour Jay, qu'elle avait un peu trop vite jugé. Elle sentait un poids sur sa poitrine. La policière tenta une nouvelle fois de se calmer en marchant un peu, faisant des pas réguliers pour ne pas accroitre davantage son malaise. « Euhm... alors tu connais aussi Wyatt Matthews ? » Johéline regarda Jaymee. Elle acquiesça de la tête et répondit: « Non pas vraiment, il est juste le meilleur ami de mon...ancien coéquipier. » Elle avait failli faire une bêtise. Elle esquissa un sourire, un peu gênée et elle finit par tira sur le nœud qui attachait ses cheveux. Ces derniers tombèrent ensuite en cascade sur ses épaules. Elle passa une main dans sa chevelure avant de jeter un œil à la pièce. Elle essaya une seconde fois d'ouvrir la porte mais sans résultat. « Qui ne tente rien n'a rien... » Elle soupira, son cœur avait toujours des battements précipités. La policière reporta ensuite son regard bleuté sur la miss et demanda, curieuse. « Tu es la petite amie de Wyatt? »

_________________


♣️ Inside every woman's heart, is a girl who dreams of a prince charming. ♣️
♣️ Maybe not the perfect one she imagined when she was a kid, ♣️
♣️ But someone who can appreciate and love her for who she truly is ... ♣️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

maybe tomorrow I'll find my way home

♠ courrier posté : 5934
♠ multinicks : I.W
♠ crédits : © hope&fear avatar - tumblr gif
♠ wellington suburbs : high street with McKinley family


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Etudiante en littérature & Employée (temps partiel) dans une librairie
♠ mood :: rebirth
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Johéline/Jaymee ▬ Stuck in the basement Mer 27 Avr 2011 - 12:35

« Non pas vraiment, il est juste le meilleur ami de mon...ancien coéquipier. » -« Le monde est petit apparemment. » - Je me demandais de qui elle parlait lorsqu'elle faisait référence au meilleur ami de Wyatt. Le mot coéquipier ne me faisait pas penser qu'elle puisse travailler dans le journalisme aux côtés de Jeremiah. Je supposais qu'elle parlait du second meilleur ami de Wyatt. Je n'avais rencontré qu'une fois cet homme, Dirk si je me souviens bien. Nous ne nous étions vus que lors du trajet qui menait jusqu'à manoir Weasthon. J'avais ensuite disparu avec Wyatt. Je ne le connaissais donc pas, ni sa profession. Je lançais un regard à la jeune femme. Celle-ci ne semblait pas beaucoup plus veille que moi, certainement dans la même tranche d'âge. Je l'avais imaginé étudiante - « Et qu'est-ce que tu fais dans la vie ? » - Demandais-je par curiosité et afin d'engager la conversation. Une seconde fois, Johéline s'essayait à ouvrir la porte, mais c'était sans résultat. Est-ce que quelqu'un descendrait ici avant que les archives ne ferme ? Je savais que si ce n'était pas le cas, nous devrions passer la nuit enfermées dans ces sous-sols. Je soupirais à mon tour, agacée. La compagnie de la jeune femme n'était pas désagréable, seulement, je ne m'étais pas imaginé passer la nuit ici. Je m'approchais à mon tour de la porte et tapais dedans. Tu parles ! Avec ma force de chaton on n'entendrait pas grand-chose. Je hurlais un hé oh y'a quelqu'un avant d'arrêter de m'agiter sur la porte. Je savais bien que ce que je venais de faire était complètement débile, car inutile. Je toussotais légèrement - « Qui ne tente rien n'a rien. » - répétais-je avec un léger sourire. Je laissais mon sac tombé le long de mon bras, me décalant de la porte et le posant au sol. Je m'asseyais parterre, le dos contre le mur en soupirant - « Tu es la petite amie de Wyatt? » - « Oui, je suis sa petite amie. » - répondis-je, un grand sourire aux lèvres, heureuse et fière de pouvoir l'affirmer. Je fis disparaître ce grand sourire, lorsque je pris conscience que j'avais peut-être l'air niaise. Je fouillais dans mon sac. Un grand sac noir dans lesquels était rangé mes affaires. On pouvait y trouver un dossier où étaient rassemblés mes notes de cours, ma pochette à dessin, mon portable, mes clefs et quelques autres trucs sans grande importance - « Au moins, j'ai des barres au chocolat et une bouteille d'eau, au cas où. » - lui annonçais-je. Nous ne devrions pas mourir cette nuit.

_________________

« How much pain has cracked your soul. How much love would make you whole. You're my guiding lightning strike. I belong to you alone. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

    Jo' ♣ Yeah! I'm a firework!

♠ courrier posté : 1719
♠ multinicks : Jeremiah A. Mason
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Libraire & Ecrivain
♠ mood :: HAPPY!
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Johéline/Jaymee ▬ Stuck in the basement Jeu 28 Avr 2011 - 6:31

    « Le monde est petit apparemment. » Oui, un peu trop au goût de la jeune femme. En même temps, c'était assez amusant de se dire qu'elle parlait à la probable petite-amie du meilleur ami de Dirk. L'espace d'un instant, elle s'était demandée ce qu'il se serait passé s'ils avaient eu un double rendez-vous. Mais elle chassa bien vite cette pensée de sa tête. Le couple qu'elle formait avec Grant était clandestin. Ils se cachaient de tous, surtout des gars du commissariat. C'est peut-être la seule chose, ou presque, qui la contrariait dans cette nouvelle histoire. Elle aurait voulu vivre une histoire normale, comme tout couple mais la vérité c'est qu'ils n'avaient pas le droit d'être un couple. Cette pensée lui fit perdre le leger sourire qui avait fleuri sur ses lèvres. « Et qu'est-ce que tu fais dans la vie ? » Johéline releva ses yeux bleus sur Jaymee quand cette dernière lui posa la question. Elle passa une main dans la poche arrière de son jean et en sortit un étui, semblable à un porte-feuille. Elle l'ouvrit. On pouvait y voir sa carte signalétique des forces de l'ordre d'un côté et sa plaque en métal doré de l'autre. « Je suis flic. » Elle le rangea ensuite avant de dire: « Je sais, je n'ai pas la tête de l'emploi. Mais c'est un avantage pour moi. » Elle esquissa un sourire amusé. Oui, elle avait une tête d'ange alors les gens ne se méfiaient jamais d'elle. Elle pouvait faire son boulot sans qu'on vienne lui poser des questions. Et quand elle bossait, son minois arrivait toujours à détendre l'atmosphère. Les gens parlaient plus facilement avec elle. C'était un avantage. Même si au commissariat, beaucoup encore la prenait pour une gamine. Mais certains changeaient d'avis, dont son propre petit-ami. L'attention de la policière fut attirée par l'étudiante, qui une nouvelle fois tentait d'ouvrir la porte. « Qui ne tente rien n'a rien. » Cela lui décocha un nouveau sourire. Jo l'observa s'asseoir sur le sol. Et bien vite, elle l'imita. « Oui, je suis sa petite amie. » Jaymee avait l'air d'être une fille bien alors pourquoi elle sortait avec Wyatt, qui avait pas mal d'antécédents sur le dos...Encore une personne qui l'approchait sans se poser de question, après Dirk, Jeremiah, Zooey et maintenant Jaymee. Décidément, le cas de ce Wyatt Matthews était intéressant. Jo regarda ensuite le sourire de la miss. Elle était amoureuse, il n'y avait pas de doute. La policière mit ses jambes en tailleur, observant Jay qui fouillait dans ses affaires. « Au moins, j'ai des barres au chocolat et une bouteille d'eau, au cas où. » Cette phrase lui fit penser qu'elle n'avait encore rien mangé ce soir là. Elle jeta un oeil à sa montre puis elle demanda, pleine d'espoir. « Est-ce que quelqu'un t'attends ce soir? Quelqu'un susceptible de s'inquiéter de ton absence? » Peut-être alors que cette personne allait s'inquiéter et prévenir les flics. Quoique non...c'était une mauvaise idée...Faire venir la maison, c'est la dernière chose qu'elle souhaitait. « En même temps si les flics débarquaient ici, je crois que j'aurais le droit à un florilège de remarques pendant des semaines... » Elle soupira, elle sentait cette oppression de plus en plus latente et c'était très désagréable...Jo finit par se relever, observant la pièce. Elle posa ensuite ses mains sur les genoux, c'est elle où les murs de la pièce se rapprochaient?!

_________________


♣️ Inside every woman's heart, is a girl who dreams of a prince charming. ♣️
♣️ Maybe not the perfect one she imagined when she was a kid, ♣️
♣️ But someone who can appreciate and love her for who she truly is ... ♣️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

maybe tomorrow I'll find my way home

♠ courrier posté : 5934
♠ multinicks : I.W
♠ crédits : © hope&fear avatar - tumblr gif
♠ wellington suburbs : high street with McKinley family


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Etudiante en littérature & Employée (temps partiel) dans une librairie
♠ mood :: rebirth
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Johéline/Jaymee ▬ Stuck in the basement Jeu 28 Avr 2011 - 8:02

La jeune femme sortie de la poche arrière de son jean un étui et l'ouvrit pour me montrer. Celui-ci renfermait une carte des forces de l'ordre ainsi que la fameuse plaque en métal doré. Johéline était donc dans la police - « Je suis flic. Je sais, je n'ai pas la tête de l'emploi. Mais c'est un avantage pour moi. » - En effet, jamais je n'aurais imaginé qu'elle puisse être dans la police. A première vue, j'avais même pensé qu'elle pouvait être étudiante à l'université de Victoria, comme moi. Les apparences sont bien trompeuses, il faut croire - « C'est certain, j'aurais jamais deviné. » - dis-je avec un sourire. C'était donc Dirk qu'elle devait connaître et non Jeremiah - « Au moins, je suis rassurée, je suis pas restée coincée ici avec un psychopathe. » - ajoutais-je avant de rire nerveusement. J'étais réservée et quand je parlais, il m'arrivait vraiment de dire n'importe quoi. Enfin, c'était vrai. J'étais heureuse de me retrouver avec elle, plutôt que de m'être retrouvée avec n'importe quel malade. Johéline m'imita et s'essaya à son tour sur le sol, après tout, nous n'allions pas rester plantés debout. Je la surveillais du coin de l'oeil. Pour l'instant, ça avait l'air d'aller, la jeune femme ne montrait pas les signes d'une crise de panique imminente - « Est-ce que quelqu'un t'attends ce soir? Quelqu'un susceptible de s'inquiéter de ton absence? » - Hélas, personne ne m'attendait ce soir. Wyatt et moi n'avions pas prévu de nous voir. Il n'y avait donc aucune chance qu'il s'inquiète pour moi. Je n'avais pas annoncé à mes parents que je sortais, peut-être finiraient t-ils par s'inquiéter en ne me voyant pas rentrer ? Je n'étais pas du genre à ne rien dire quand je sortais. J'habitais sous leur toit et la moindre des choses étaient de prévenir de mes absences. Et puis, il y'a tellement de malades sur terre, qu'il faut mieux prévenir quelqu'un quand on sort. Cela dit, étant majeur, ils n'allaient pas s'inquiéter avant de bonnes heures - « Mes parents vont peut-être s'inquiéter si ils me voient pas rentrer cette nuit. J'habite toujours chez eux. Enfin ça m'étonnerait qu'ils préviennent les flics. » - Etant majeur, les flics n'iraient pas à ma recherche pour quelques heures sans avoir laissé de nouvelles - « En même temps si les flics débarquaient ici, je crois que j'aurais le droit à un florilège de remarques pendant des semaines... » - Je souriais. Je me demandais comment cela devait être, bien consciente que ses collègues devaient être en grande majorité des hommes. Johéline lança un soupire et se releva, posant ses mains sur ses genoux. Quelque chose n'allait pas ? Commençait t-elle à angoissé ? A mon tour, je me relevais et m'approchait en gardant toutefois de la distance. Je ne voulais pas amplifier la sensation d'étouffement que l'on peut ressentir lorsqu'on est claustrophobe et enfermé. Il fallait que je fasse diversion, que je parle de n'importe quoi qui pourrait lui changer les idées - « Est-ce que tu as un lieu préféré ? Un endroit où dès que tu t'y trouves, tu te sens apaisé, en sécurité, libre... juste bien. » - commençais-je sur un ton doux et régulier - « J'ai une idée. Si je te décris mon endroit à moi, tu me décris le tien. Essaie simplement de le visualiser dans ton esprit. » - Je n'étais franchement pas habituée à gérer ce genre de situations. Je ne savais pas vraiment comment il fallait s'y prendre, mais on ne pourrait pas me reprocher d'essayer de trouver une solution - « Un des endroits que je préfère, c'est le parc de Wellington le matin, alors que la ville est encore endormie ou ce réveil à peine. Parce que tout est encore calme, silencieux avant la folie de la journée. On entend simplement le bruit du vent dans les feuilles ou le craquement des arbres. Je profite souvent d'un temps mort avant d'aller à l'université pour me retrouver là-bas, afin de prendre l'air avant d'aller de commencer la journée. Je m'installe dans un coin éloigné pour être tranquille et je me mets à dessiner, écrire ou lire. Je sais que pour certains, ça peut paraître ennuyeux, mais j'aime bien me retrouver seule là-bas. »

_________________

« How much pain has cracked your soul. How much love would make you whole. You're my guiding lightning strike. I belong to you alone. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

    Jo' ♣ Yeah! I'm a firework!

♠ courrier posté : 1719
♠ multinicks : Jeremiah A. Mason
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Libraire & Ecrivain
♠ mood :: HAPPY!
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Johéline/Jaymee ▬ Stuck in the basement Jeu 28 Avr 2011 - 10:05

    « C'est certain, j'aurais jamais deviné. » « Au moins, je suis rassurée, je suis pas restée coincée ici avec un psychopathe. » Cela fit sourire la jeune femme. Elle répondit alors, amusée: « Ben je peux être flic et psychopathe, l'un n'empêche pas l'autre. » Elle lui lança un regard qui se voulait celui d'un psychopathe. Puis elle ajouta: « Mais non, tu as de la chance, je suis juste une fille banale, mais flic. » Le fait d'être flic lui avait apporté beaucoup de chose. Elle avait gagné en assurance. Alors que lorsqu'elle était gosse, elle avait plutôt tendance à suivre les autres, surtout Ryan et Josh qui partaient à l'aventure. Elle obéissait à ce qu'ils lui disaient de faire. Heureusement, ils étaient tous les deux protecteurs. Elle avait pris exemple sur les garçons à l'époque. Elle jouait les intrépides. Elle n'avait d'ailleurs jamais eu froid aux yeux. Elle était même du genre à foncer dans le tas mais l'Académie de police avait encore plus souligné ce trait de sa personnalité. Elle s'était endurcie. Non seulement parce que l'Académie ne faisait pas de cadeaux et encore moins les mecs, mais aussi parce qu'elle voulait démontrer qu'elle était autant capable que n'importe quel autre flic en devenir. Il ne fallait donc pas se fier aux apparences. Johéline savait très bien se défendre. « Mes parents vont peut-être s'inquiéter si ils me voient pas rentrer cette nuit. J'habite toujours chez eux. Enfin ça m'étonnerait qu'ils préviennent les flics. » La policière fit une légère grimace. Oui c'est sur que ce n'était pas la première chose à laquelle on pensait quand il y avait une « disparition » d'adultes. « Oui...et perso je vis seule donc la seule personne qui pourrait s'inquiéter, ne s'inquiétera pas... » Elle jeta un œil à la pièce. Elle ne vivait plus chez ses parents depuis qu'elle avait dix sept ans. Et la seule personne qui venait chez elle c'était Dirk, or il ne venait jamais la nuit. Cette pensée la fit rougir. Donc personne n'allait s'inquiéter pour elles. Elles étaient mal barrées toutes les deux. Jo soupira. Elle n'allait pas pouvoir supporter de rester enfermé tout ce temps, c'était impossible. Et plus elle essayait de penser à autre chose, plus elle tentait de calmer sa respiration précipitée et moins cela marchait. Elle s'était donc levée, cherchant un peu d'air. Elle posa ses mains sur ses genoux, baissant la tête, fermant les yeux. Il y a un bail qu'elle n'avait pas eu de « crise » de ce genre. La dernière fois cela remontait à un an, quand elle s'était retrouvé enfermée dans un entrepôt. « Est-ce que tu as un lieu préféré ? Un endroit où dès que tu t'y trouves, tu te sens apaisé, en sécurité, libre... juste bien. » « J'ai une idée. Si je te décris mon endroit à moi, tu me décris le tien. Essaie simplement de le visualiser dans ton esprit. » Hein? Johéline rouvrit les yeux, observant la moquette sous ses pieds. Elle sentait son cœur battre la chamade, il cognait contre ses tempes. Elle referma les yeux. Oui il faut qu'elle parle, cela lui évitera de trop penser à ce malaise qui s'insinuait en elle. « Un des endroits que je préfère, c'est le parc de Wellington le matin, alors que la ville est encore endormie ou ce réveil à peine. Parce que tout est encore calme, silencieux avant la folie de la journée. On entend simplement le bruit du vent dans les feuilles ou le craquement des arbres. Je profite souvent d'un temps mort avant d'aller à l'université pour me retrouver là-bas, afin de prendre l'air avant d'aller de commencer la journée. Je m'installe dans un coin éloigné pour être tranquille et je me mets à dessiner, écrire ou lire. Je sais que pour certains, ça peut paraître ennuyeux, mais j'aime bien me retrouver seule là-bas. » Elle écouta les paroles de Jaymee. Son endroit préféré? Elle n'avait pas besoin de réfléchir longtemps. Toujours dans la même position, elle répondit: « Quand j'ai envie d'être au calme, je vais dans un endroit près de chez moi, enfin de chez mes parents. La maison est une petite ferme et il y a plein de champs autour, et un peu plus loin quelques petites collines. J'aime bien m'y retrouver. Parce que j'aime l'odeur des champs cultivés et parce que c'est un endroit idéal pour voir le couché ou le levé de soleil. J'y allais souvent avec mon frère. On passait parfois des nuits à observer les étoiles, ou à donner des forces au nuages qui passaient... » Elle sentait sa respiration plus calme. Elle finit donc par se redresser. « J'aime ce genre d'endroit, j'aimerai le faire partager à mon copain mais...Il trouve sa « geek » de s'intéresser à l'astronomie... » Jo lui lança un regard. Pourquoi venait-elle de dire ça? Elle baissa la tête.

_________________


♣️ Inside every woman's heart, is a girl who dreams of a prince charming. ♣️
♣️ Maybe not the perfect one she imagined when she was a kid, ♣️
♣️ But someone who can appreciate and love her for who she truly is ... ♣️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

maybe tomorrow I'll find my way home

♠ courrier posté : 5934
♠ multinicks : I.W
♠ crédits : © hope&fear avatar - tumblr gif
♠ wellington suburbs : high street with McKinley family


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Etudiante en littérature & Employée (temps partiel) dans une librairie
♠ mood :: rebirth
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Johéline/Jaymee ▬ Stuck in the basement Jeu 28 Avr 2011 - 12:52

« Ben je peux être flic et psychopathe, l'un n'empêche pas l'autre. » - me dit t-elle en me lançant un regard froid et sadique, me faisant pour le coup pensé à une psychopathe. Je ne dis rien pendant un moment, l'air sur mes gardes. Je vous assure, son imitation était très crédible - « Mais non, tu as de la chance, je suis juste une fille banale, mais flic. » - « Ouf, je peux respirer... pendant un instant tu m'a presque convaincue que tu étais une psychopathe. Quoi que c'est ce que dirait un psychopathe. » - dis-je avant de rire. Aux premiers abords, cette jeune femme avait l'air plutôt sympathique. Elle était loin des stéréotypes des pinbêches superficielles. Elle me semblait naturelle et simple, une qualité que j'appréciais. Je ne me sentais pas vraiment dans mon élément avec les gens qui ne l'étaient pas - « Oui...et perso je vis seule donc la seule personne qui pourrait s'inquiéter, ne s'inquiétera pas... » - « Autrement dit, personne ne va s'inquiéter pour nous et venir nous chercher... » - De toute façon, comment savoir que nous étions ici ? Il ne me semblait pas avoir dit à mes parents que j'irais aux archives aujourd'hui. Personne ne savait où j'étais, où nous étions... sauf le personnel des lieux, mais ils n'avaient apparemment pas conscience de nous avoir enfermées dans les sous-sols. Je soupirais à mon tour, confronté à la réalité. Il y avait très peu de chance que quelqu'un vienne nous sortir de là et donc l'idée que nous passions la nuit ici était de plus en plus plausible - « Quand j'ai envie d'être au calme, je vais dans un endroit près de chez moi, enfin de chez mes parents. La maison est une petite ferme et il y a plein de champs autour, et un peu plus loin quelques petites collines. J'aime bien m'y retrouver. Parce que j'aime l'odeur des champs cultivés et parce que c'est un endroit idéal pour voir le couché ou le levé de soleil. J'y allais souvent avec mon frère. On passait parfois des nuits à observer les étoiles, ou à donner des forces aux nuages qui passaient... » - La jeune femme se redressa. C'était t-elle un peu calmée ? J'esquissais un sourire suite à ce qu'elle m'avait dit. Elle évoquait son frère... en y pensant j'aurais vraiment aimé vivre des choses avec un frère ou une soeur. Je n'avais pas de souvenirs aussi agréables quand je pensais à ma soeur, Robin. Nous ne partagions pas de moments ensemble. Elle décrivait ses instants avec son frère au passé, ce qui voulait certainement dire qu'ils ne le faisaient plus maintenant. Je m'abstenais de pauser des questions indiscrètes - « J'aime ce genre d'endroit, j'aimerai le faire partager à mon copain mais...Il trouve sa « geek » de s'intéresser à l'astronomie... » - « Pourtant, cet endroit m'a l'air agréable... Je m'y serais presque cru. » - avouais-je avec un sourire - « Donc, tu t'intéresses à l'astronomie ? T'inquiètes pas, je te prendrais pas pour une geek. » - Pour ma part je n'y connaissais absolument rien du tout. Je me contentais de regarder les étoiles de temps en temps, sans même savoir le nom, mais je trouvais les ciels étoilés beau à regarder - « Si tu veux boire ou un truc à manger n'hésites pas à me demander, hein. » - précisais-je, lui montrant ainsi que je partageais volontiers ce que j'avais dans mon sac. Je n'allais tout de même pas me nourrir ou boire devant elle, la laissant me regarder et mourir de faim ou de soif. Je n'ai jamais été égoïste et cela n'allait pas commencer aujourd'hui. Je sortais la bouteille de mon sac, la laissant à disposition pour qu'elle se serve si elle en avait envie. Je regardais rapidement autour de moi, heureuse de ne pas être seule dans cette galère. J'aurais très certainement paniquée si j'avais été enfermée seule. Je me demandais si je n'attirais pas les ennuis. La conférence de presse qui avait mal tourné, le carambolage et maintenant resté coincé. Je me trouvais souvent dans des situations particulières ces derniers temps. Enfin être enfermée ici n'avait rien de comparable à ce qui s'était passé le soir de la coupure de courant. A priori, nous ne risquons rien ici, a moins que toutes les étagères s'écroulent sur nous, mais c'était très peu probable. J'ai de ces idées parfois !

_________________

« How much pain has cracked your soul. How much love would make you whole. You're my guiding lightning strike. I belong to you alone. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

    Jo' ♣ Yeah! I'm a firework!

♠ courrier posté : 1719
♠ multinicks : Jeremiah A. Mason
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Libraire & Ecrivain
♠ mood :: HAPPY!
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Johéline/Jaymee ▬ Stuck in the basement Ven 29 Avr 2011 - 23:09

    « Ouf, je peux respirer... pendant un instant tu m'a presque convaincue que tu étais une psychopathe. Quoi que c'est ce que dirait un psychopathe. » Johéline ne pouvait s'empêcher de sourire aux paroles de l'étudiante. Elle n'était pourtant pas du tout sérieuse. Puis elle finit par dire: « Les apparences peuvent être trompeuses. Si tu veux un conseil, ne te fis jamais aux apparences ». Elle savait de quoi elle parlait. Elle était flic et pourtant la plupart des personnes qu'elle croisait et qui ne la connaissait pas, pensaient d'elle, qu'elle était simplement une étudiante. Ce qui l'arrangeait parfois, il faut le dire. Et puis, c'était pour les autres, d'ailleurs, Zooey avait eu un mauvais jugement sur Jaymee et Johéline elle même avait mal jugé son coéquipier et présent petit-ami. La policière préférait se faire sa propre opinion avant de décider si telle ou telle personne était « mauvaise » ou non. « Autrement dit, personne ne va s'inquiéter pour nous et venir nous chercher... » Et oui, elle en avait bien peur. Et puis qui pourrait croire que les deux filles étaient coincées dans les archives? Personne. Jo n'avait dit à personne qu'elle y allait et cela devait être la même chose pour l'étudiante. Elles devaient faire en sorte de ne pas paniquer, ce qui était plutôt mauvais, surtout pour elle qui était claustrophobe. D'ailleurs, elle ne se souvenait pas exactement comment cette phobie était venue. Elle ne se souvenait pas avoir eu une « crise » de ce genre quand elle était petite. Quand elle paniquait, elle avait du mal à se calmer. Mais là, elle devait dire que la méthode de Jaymee, marchait bien, pendant quelques minutes elle avait carrément oublier son stresse et l'oppression qu'elle ressentait. Elle se sentait un peu moins nerveuse même si elle sentait ses mains trembler. « Pourtant, cet endroit m'a l'air agréable... Je m'y serais presque cru. » « Donc, tu t'intéresses à l'astronomie ? T'inquiètes pas, je te prendrais pas pour une geek. » Si c'était agréable, oh que oui. Elle ne se sentait jamais mieux que là bas. Elle y était chez elle. Et elle n'avait trouvé aucun autre lieu qui lui donnait ce sentiment d'être seule au monde, mais dans le bon sens du terme, en communion avec elle même, avec les éléments et la nature alentours. Elle y avait passé des tas de nuits là bas. Mais cela avait changé à la mort de Ryan. Elle n'y était plus allée. En tout cas pas la nuit. Elle savait que cela aurait été trop dur pour elle. Malgré tout, elle voulait partager cela avec Dirk. Johéline leva ses yeux bleus sur la jeune étudiante. « Depuis que je suis gosse. Je connais le nom de toutes les constellations, de toutes les planètes...Mais ça fait un bail que je n'ai pas observé les étoiles. » Elle fit à nouveau quelques pas dans la pièce. Elle jeta un œil à sa montre. Et voilà, les archives étaient fermées....Génial. Elle soupira tout en reprenant place contre le mur. Elle commençait à avoir chaud ici. Elle retira son gilet, restant en tee-shirt. « Si tu veux boire ou un truc à manger n'hésites pas à me demander, hein. » Elle leva ses yeux bleus sur la demoiselle qui s'était réinstallée face à elle. « Non merci...c'est gentil mais je ne pourrais rien avaler... » Vu l'état dans lequel elle était, mieux valait s'abstenir de manger quoique ce soit. Peut-être plus tard. Johéline soupira légèrement, reposa la tête sur le mur derrière elle. Elle ferma les yeux, reprenant une respiration régulière. Elle reposa ensuite son attention sur Jaymee. « Parle-moi de toi, tu es originaire de Wellington? Tu as des frères et sœurs? » Elle se demandait si elle n'était pas trop curieuse. Mais en même temps, il fallait qu'elle dirige son attention sur un point précis et éviter de cette façon, de penser à l'endroit dans lequel elles étaient enfermées toutes les deux.

_________________


♣️ Inside every woman's heart, is a girl who dreams of a prince charming. ♣️
♣️ Maybe not the perfect one she imagined when she was a kid, ♣️
♣️ But someone who can appreciate and love her for who she truly is ... ♣️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

maybe tomorrow I'll find my way home

♠ courrier posté : 5934
♠ multinicks : I.W
♠ crédits : © hope&fear avatar - tumblr gif
♠ wellington suburbs : high street with McKinley family


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Etudiante en littérature & Employée (temps partiel) dans une librairie
♠ mood :: rebirth
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Johéline/Jaymee ▬ Stuck in the basement Dim 1 Mai 2011 - 0:54

Ne jamais se fier aux apparences. Je le sais. Je suis loin d'être naïve. Ma mère dit de moi que je suis parfois trop méfiante. Mieux vaut trop l'être que pas assez, n'est-ce pas ? Avec tout ce qu'on entend, tout ce qu'on voit comment ne pas se méfier de tout et de tout le monde ? Je mets du temps à accorder ma confiance où à laisser quelqu'un entrer dans mon univers. Phila était la seule qui s'était rapidement fait une place, car je me sentais étrangement reliée à elle. Lorsque je donne ma confiance à quelqu'un, je la lui donne vraiment. Wyatt était de ceux-là. C'est pour ça que je ne pouvais croire qu'il était le meurtrier que Sara soupçonnait. Impossible que ce soit lui et je ne dis pas ça parce que je suis amoureuse... Je le crois simplement incapable de tuer quelqu'un. Je veux dire, je le connais. Certes, j'ignore des choses à son sujet, mais a-t-on besoin de savoir toute la vie d'une personne pour savoir ce qu'il est réellement ? Donc, je fais confiance à Wyatt. A lui et à mes amis proches. J'arrive à leur faire plus confiance qu'a ma propre soeur. Il est certain que ce n'est pas à elle que j'irais parler, me confier... à qui j'avouerais mon secret. Jack était pour l'instant le seul à savoir. Quant à mon copain, il l'apprendrait un jour, je le lui dirait - « Depuis que je suis gosse. Je connais le nom de toutes les constellations, de toutes les planètes...Mais ça fait un bail que je n'ai pas observé les étoiles. » - répondit t-elle à ma question - « Et pourquoi est-ce que tu ne le fais plus ? » - Demandais-je, curieuse et peut-être trop indiscrète. La jeune femme semblait tellement aimé l'endroit et observé les étoiles, que je me demandais pourquoi elle ne l'avait pas fait depuis un moment. Enfin, on ne peut pas toujours faire ce qu'on veut - « Enfin, je suppose que ton travail te prends beaucoup de temps » - ajoutais-je avant de lui demander si elle voulait boire ou manger - « Non merci...c'est gentil mais je ne pourrais rien avaler... » - Oui, je me doutais bien qu'elle serait incapable d'avaler quoi que ce soit, mais ont ne sais jamais. Peut-être que boire un coup d'eau lui aurait fait du bien. Je me contentais d'un « d'accord » accompagné d'un sourire. Et puis, elle reprit la parole - « Parle-moi de toi, tu es originaire de Wellington? Tu as des frères et soeurs? » - Des questions simples qui pour la première était toujours un peu compliqué. La vérité c'est que je ne savais même pas d'où j'étais originaire - « Wellington, c'est tout ce que je connais. » - Voilà une chose qui était juste. Je marquais un silence, perdue dans mes pensées. Après tout, chez moi c'était Wellington maintenant. Peut importe d'où je venais, mais je me posais souvent des questions. C'est légitime de vouloir savoir, non ? Je ne pouvais pas ignorer le fait que les onze premières années de ma vie étaient effacées de ma mémoire - « ... En fait, j'ai été adoptée donc je ne connais pas vraiment mes origines. » - Pourquoi est-ce que je lui disais cela ? Qu'est-ce qui m'avait prit ? Je suis en général, plutôt taciturne et je ne raconte pas ma vie comme ça, pas à des personnes que je connais à peine. Déjà que je n'en parlais pas trop avec mes amis, même avec Wyatt. A quoi bon en parler de toute façon ? Je savais que les gens ne sauraient pas quoi dire. Qu'est qu'il y'avait t-il à répondre de toute façon ? Avec ma malédiction, c'était le sujet que je n'évoquais jamais. Je lançais un regard à la jeune femme, espérant qu'elle ne me regarde pas avec pitié. Le fait d'être adopté n'était pas un drame. Je voulais en savoir plus à mon sujet, c'est sûr, mais j'aimais ma famille adoptive. Mes parents étaient géniaux. Ils m'avaient apporté tout l'amour, l'affection et l'équilibre dont j'avais besoin. Et après tout, si je n'avais pas été abandonnée, je ne les aurais jamais connus des gens aussi exceptionnels qu'eux. Je n'aurais peut-être jamais été à Wellington, jamais rencontré mes amis... ni Wyatt - « Et oui, j'ai une soeur. Et toi ? Tu as d'autres frères ou soeurs ? Et tu vis à Wellington depuis longtemps ? » - Je lui retournais la question, après tout cette conversation lui changerait peut-être les idées. Je me trouvais bavarde aujourd'hui. Je n'avais pas l'habitude de parler beaucoup avec les étrangers.

_________________

« How much pain has cracked your soul. How much love would make you whole. You're my guiding lightning strike. I belong to you alone. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

    Jo' ♣ Yeah! I'm a firework!

♠ courrier posté : 1719
♠ multinicks : Jeremiah A. Mason
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Libraire & Ecrivain
♠ mood :: HAPPY!
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Johéline/Jaymee ▬ Stuck in the basement Lun 2 Mai 2011 - 6:08

    « Et pourquoi est-ce que tu ne le fais plus ? » « Enfin, je suppose que ton travail te prends beaucoup de temps » Johéline jeta un œil à Jaymee qui venait de lui poser ces questions. Pourquoi? Pour un tas de raisons. Pourtant ce temps là lui manquait. Quand elle posait se poser là bas, quelques heures et juste profiter du temps, se vider la tête, oublier tout ce qui pouvait se passer aux alentours, juste faire une pause. « Oui j'ai un boulot qui me prends pas mal de temps. Et puis ce n'est plus vraiment pareil à présent...Je n'ai plus ces rêves d'enfant dans la tête... » Elle avait perdu l'innocence de ces années, quand elle pensait que le seul souci dans sa vie, serait de rentrer à la maison, les genoux saignants sans se faire pincer par son père. A présent, elle connaissait un peu trop ce que l'homme était capable, à quel point la vie pouvait être cruelle. Et surtout, elle avait perdu Ryan. « Et j'ai perdu mon frère. Je suis incapable d'y aller la nuit, ce serait trop dur... » Le jour, c'était encore faisable, parce que l'ambiance était différente. Mais se retrouver là bas, la nuit, dans l'obscurité et le calme, c'était juste impossible. Mais pourtant cela lui manquait. Et elle aurait voulu partager cela avec Dirk mais il n'était pas fan de ce genre de chose. « Wellington, c'est tout ce que je connais. » « ... En fait, j'ai été adoptée donc je ne connais pas vraiment mes origines. » La policière reporta son regard bleu sur l'étudiante assise face à elle. Jo aurait bien posé quelques questions mais elle ne savait pas si l'adoption de la jeune femme était un sujet tabou ou non. Elle, elle adorait les enfants et elle savait qu'elle en aurait. Elle en voulait. Et si cela ne marchait pas, elle ne serait pas contre l'adoption. Après tout, un enfant devenait le nôtre avec de l'amour, de l'attention, pas grâce à un sang identique. « Je n'ai pas beaucoup bougé moi non plus...à part les voyages scolaires. » Elle haussa doucement les épaules. On lui avait pas mal reproché le fait qu'elle ne soit pas partie à l'aventure. Jo, elle, aimait sa ville. Elle s'y sentait bien. Elle ne ressentait pas spécialement le besoin de bouger même si elle aimait parfois voyager. Mais elle avait besoin de revenir chez elle pour se sentir bien. La policière jeta ensuite un œil à Jaymee puis après un moment quand celle ci lui adressa à nouveau la parole: « Et oui, j'ai une sœur. Et toi ? Tu as d'autres frères ou sœurs ? Et tu vis à Wellington depuis longtemps ? » Jo acquiesça de la tête et ne pu s'empêcher de sourire à ces questions. « Oui, j'ai cinq sœurs, toutes plus jeunes. La dernière, Sarah, a eu cinq ans en début d'années. » Elle adorait ses sœurs, bien que parfois ce n'était pas simple avec les plus grandes. Elles étaient toutes unies. La policière aimait s'occuper d'elles quand ces parents étaient retenus hors de la maison. Elle aimait passer des après midi avec elles, faire des cupcakes, s'amuser au ballon, faire du vélo, les accompagner en promenade au parc, les rechercher à l'école. C'est peut-être à cause de cette grande famille, qu'elle ne se voyait pas vivre sans enfant. « C'est probablement pour cette raison que j'aimerai avoir des enfants, fonder une famille, les avoir naturellement ou les adopter, cela m'importe peu. » Elle avait encore le temps. Elle n'avait que vingt et un an, mais elle savait que plus tard, elle voulait être maman. Encore faut-il que le second concerné, soit lui aussi d'accord. Et cela, c'était une autre histoire. « Quant à Wellington oui, j'y suis née et sincèrement, je ne me vois pas vivre ailleurs. » Elle fit une petite moue amusée. Non Wellington était sa ville. Elle s'y sentait bien, elle avait tous ses souvenirs ici, même de mauvais, mais elle aimait cette terre, ces gens. Et c'est peut-être aussi pour cette raison qu'elle était devenue flic. Pour être au service des autres. Elle ferma ensuite les yeux, posant sa tête contre le mur derrière elle. Elle commençait à avoir un coup de barre. La fatigue de la journée s'était accumulée. Puis elle reposa son regard sur Jay et elle demanda, après l'avoir observé quelques minutes. « Et...avec Wyatt, cela fait longtemps que vous êtes ensemble? » Elle était curieuse mais Jo savait que si Jaymee ne voulait pas lui répondre, elle le lui dirait. Et puis c'était Johéline. Elle était loin d'avoir sa langue dans la poche, et elle était flic, poser des questions, c'était son truc.

_________________


♣️ Inside every woman's heart, is a girl who dreams of a prince charming. ♣️
♣️ Maybe not the perfect one she imagined when she was a kid, ♣️
♣️ But someone who can appreciate and love her for who she truly is ... ♣️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

maybe tomorrow I'll find my way home

♠ courrier posté : 5934
♠ multinicks : I.W
♠ crédits : © hope&fear avatar - tumblr gif
♠ wellington suburbs : high street with McKinley family


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Etudiante en littérature & Employée (temps partiel) dans une librairie
♠ mood :: rebirth
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Johéline/Jaymee ▬ Stuck in the basement Mar 3 Mai 2011 - 4:44

« Oui j'ai un boulot qui me prends pas mal de temps. Et puis ce n'est plus vraiment pareil à présent...Je n'ai plus ces rêves d'enfant dans la tête... Et j'ai perdu mon frère. Je suis incapable d'y aller la nuit, ce serait trop dur... » - Dit t-elle, me révélant ainsi quelque chose de personnel et de difficile. Le frère dont elle m'avait parlé était donc décédé. Que répondre à une telle chose ? Je suppose qu'elle n'avait pas besoin d'entendre un « Je suis désolée » ou de voir dans mes yeux la moindre pitié. Ce n'était certainement pas ce qu'elle y verrait. J'étais touchée par cette révélation, comprenant ce qu'était la perte d'un être cher. Je n'avais pas encore perdu de proches, mais je savais très bien imaginer la douleur d'une perte. Quand les Mckinley m'ont adopté, quand je me suis vraiment attachée à eux, j'ai eu cette peur atroce qu'ils m'abandonne ou qu'is ne meurt. Je me souviens que cela me faisait faire des cauchemars terribles. Oui, j'ai très peur de perdre ceux à qui je tiens, mais je le sais, c'est inévitable. Je laissais passé un court silence, pensant qu'il était déplacé de parler de son frère si elle ne le voulait pas. Johéline et moi ne nous connaissions qu'à peine. Cependant, je n'étais pas insensible et je n'en avais pas rien à faire non plus. Mon visage exprimait tout sauf ça et la pitié. Je ne savais pas si sa perte remontait à longtemps où était récente, mais quand quelqu'un est mort, les mots n'y peuvent pas grand-chose. Elle m'avouait ensuite ne pas avoir beaucoup bougé de Wellington. Cela nous faisait donc un point commun. Peut-être qu'un jour je serais amené à faire des voyages, à partir en week-end avec mon petit copain. Nous n'avions pour l'instant pas vraiment les moyens, surtout moi enfaîte. J'avais des priorités, comme me trouver une voiture d'occasion et un mini studio. A vingt-et-un ans, j'avais envie de quitter enfin le cocoon familial - « Oui, j'ai cinq sœurs, toutes plus jeunes. La dernière, Sarah, a eu cinq ans en début d'années. C'est probablement pour cette raison que j'aimerai avoir des enfants, fonder une famille, les avoir naturellement ou les adopter, cela m'importe peu. Quant à Wellington oui, j'y suis née et sincèrement, je ne me vois pas vivre ailleurs. » - continuait t-elle, répondant à mes questions avec facilité. Johéline n'était pas aussi réservée et taciturne que moi. Ce qui était une bonne chose, une conversation entre deux timides aurait été assez compliquée. En fait, j'aimais bien les gens comme Johéline, simple, parlant avec aisance. Cela avait tendance à me mettre à l'aise plus facilement. J'esquissais un sourire à ses paroles. Elle avait l'air d'adorer ses soeurs et les enfants - « Cinq soeurs... c'est une grande famille dis donc. Ce n'est pas trop difficile d'être l'aînée ? Ma soeur a le même âge que moi et... ce n'est pas qu'on s'apprécie pas, mais on est pas très proches. On est le jour et la nuit. » - Je décidais de me rasseoir parterre et poursuivait - « Ouais... j'aime Wellington aussi, en même temps je connais que ça, peut-être qu'il y'a d'autres endroits très bien, mais c'est ici chez moi. » - J'avais eu beaucoup de mal à m'adapter à toute cette vie au début. J'étais une enfant qui traînait dans la rue sans souvenir, effrayée par la moindre chose. Heureusement que j'étais tombée entre de bonnes mains - « Et...avec Wyatt, cela fait longtemps que vous êtes ensemble? » - Johéline me semblait bien curieuse, mais cette information là n'était pas un secret - « Non. Deux mois... un peu plus. On est donc loin des projets d'avenir ou d'enfants... » - La relation était trop récente, notre situation particulière. Et puis, Wyatt n'était pas vraiment le genre à faire des déclarations et à s'étendre sur l'avenir. Un avenir auquel je ne voulais pas penser, trop effrayée par l'idée qu'il n'y en avait peut-être pas - « Quand je pense qu'on était amis... j'aurais jamais imaginé qu'on puisse être autre chose. » - ajoutais-je sortant de mes pensées, d'un moment où j'avais dû avoir l'air d'être « ailleurs ». Je souriais en repensant à quelque chose - « Enfaîte... ont étaient pas encore ensemble, au moment où tu nous as croisé avec Zooey... » - dis-je avec un léger sourire - « Et donc toi, tu as un petit ami qui déteste l'astronomie. » - Ce n'était pas une question, mais une affirmation puisqu'elle avait mentionné son copain un peu plus tôt - « Ce dommage qu'il y en ait même pas un qui sait qu'on est ici... Wyatt ne s'inquiétera certainement pas, on ne devait pas se voir ce soir. » - Je soupirais et repris - « Tu es avec depuis combien de temps ? Et tu l'as rencontré comment ? » - demandais-je pour éviter de nous faire repenser à l'enfermement. J'avais l'air plus curieuse que timide pour le coup... peut-être trop curieuse. Il m'arrive d'être bavarde quand je m'y mets - « Un flic ? Non je plaisante. » - ajoutais-je, lançant la première supposition qui me passait par la tête. D'ailleurs, avait t-elle vraiment le "droit" de sortir avec un de ses collègues ? Ne serait-ce pas mal vu par les autres, par le patron.

_________________

« How much pain has cracked your soul. How much love would make you whole. You're my guiding lightning strike. I belong to you alone. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

    Jo' ♣ Yeah! I'm a firework!

♠ courrier posté : 1719
♠ multinicks : Jeremiah A. Mason
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Libraire & Ecrivain
♠ mood :: HAPPY!
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Johéline/Jaymee ▬ Stuck in the basement Mer 4 Mai 2011 - 2:46

    Le temps était passé depuis la mort de Ryan. Cette année cela allait faire quinze ans que son frère était mort. Elle avait réussi à faire son deuil même si il lui manquait chaque jour. Elle avait été de l'avant mais elle savait que Ryan allait toujours lui manquer, peu importe le temps qu'il pouvait passer. Johéline allait toujours ressentir cette absence. Elle le savait bien. Elle vivait avec. Mais les années avaient passé et elle n'était plus en colère contre cette perte. Elle avait connu d'autres décès et malgré tout, la vie avait continué. Alors chaque jour, elle avançait. Elle passait aussi régulièrement au cimetière. Elle aimait y passer pour parler un peu avec Ryan, lui raconter sa journée. Elle parlait des filles, de ce qu'elles avaient pu faire, des bêtises. Certaines pourraient trouver cette habitude, morbide, elle, elle en avait besoin. Elle se fichait de ce que les autres pouvaient dire. Elle ne s'y était jamais attardée et elle n'allait pas commencer. Elle avait besoin de cela pour se sentir bien. Elle y allait donc régulièrement. Elle aurait pu se sentir seule mais elle avait la chance d'être issue d'une famille nombreuse. Elle avait cinq sœurs et avec elles, elle ne s'ennuyait jamais. Elle avait toujours une présence à ses côtés, bien que cela avait changé avec son départ pour l'académie puis quand elle avait prit une location en ville. Elle avait prit son indépendance mais sa famille lui manquait souvent, alors elle y passait au moins trois ou quatre fois par semaine. Elle allait aussi parfois chercher les dernières à l'école, surtout Sarah. Elle lui prenait un gouter et elle allait la prendre à la sortie de l'école, avant d'aller au parc avec elle. C'était un peu un rituel. Et Johéline ne voulait pas que cela change si vite. « Cinq soeurs... c'est une grande famille dis donc. Ce n'est pas trop difficile d'être l'aînée ? Ma soeur a le même âge que moi et... ce n'est pas qu'on s'apprécie pas, mais on est pas très proches. On est le jour et la nuit. » « Ouais... j'aime Wellington aussi, en même temps je connais que ça, peut-être qu'il y'a d'autres endroits très bien, mais c'est ici chez moi. » Johéline esquissa un sourire aux paroles de Jaymee. C'est souvent ce qu'on lui demandait. Elle secoua doucement la tête et elle avoua: « Oui une grande famille et non ce n'est pas difficile. J'aime bien ce rôle d'aîné. Je ne pourrais pas me passer d'elles. » C'était impossible. Elle avait besoin de sa famille. Bon comme n'importe quelle famille, il y avait des disputes, surtout quand Meredith, Hanna ou Loraine essayaient de passer outre le couvre-feu, ou que Sarah ou Emily faisait un caprice. Mais la plupart du temps, c'étaient des conflits qui se résolvaient facilement. Et puis Johéline savait trouvé les bons mots pour calmer ses sœurs. C'est peut-être pour cette raison que sa mère faisait davantage appel à elle, qu'à la baby sitter des filles. « Je ne me vois pas vivre ailleurs non plus. J'aime cette ville. » Elle n'était pas du genre à aimer les grandes villes polluées. Elle aimait ce coin du Texas. « Non. Deux mois... un peu plus. On est donc loin des projets d'avenir ou d'enfants... » La policière releva ses yeux sur l'étudiante. Elle pensait que c'était moins récent. « Quand je pense qu'on était amis... j'aurais jamais imaginé qu'on puisse être autre chose. » « Enfaîte... ont étaient pas encore ensemble, au moment où tu nous as croisé avec Zooey... » Acquiesçant de la tête, elle esquissa un léger sourire aux paroles de la jeune femme. Elle avait un peu l'impression de se retrouver dans la même situation. « Ce dommage qu'il y en ait même pas un qui sait qu'on est ici... Wyatt ne s'inquiétera certainement pas, on ne devait pas se voir ce soir. » Oui c'était dommage. Elle n'avait pas prévu de voir Dirk avant le lendemain. Et il n'était pas du genre à lui passer des coups de fil pour savoir si elle était bien rentrée ou juste savoir ce qu'elle faisait. « C'est pareil pour moi.... » Elle jeta un œil à ma montre. Cela faisait une bonne heure que les archives étaient fermées. Elle espérait ne pas avoir une nouvelle crise. Elle venait juste d'en éviter une de justesse. Il fallait qu'elle évite de penser à des choses négatives. « Tu es avec depuis combien de temps ? Et tu l'as rencontré comment ? » Johéline sortit de ses pensées. Elle jeta un œil à Jay qui l'observait. Elle replia ensuite ses jambes , pas très à l'aise de parler de ce sujet. « Un flic ? Non je plaisante. » La policière sentit ses joues s'empourprer comme si elle avait avalé toute une bouteille de tabasco. « Nonnnn jamais! » Elle esquissa un sourire nerveux. Malheureusement ses traits la trahissaient. Et après quelques secondes, elle soupira doucement. « Si...il est flic lui aussi... » Elle n'avait encore parlé de cette relation à personne. Elle ne voulait pas qu'on la juge, elle ou même Dirk...Et puis vu leurs boulots...c'était une relation difficile. « Ça fait un peu plus d'un mois... » Plus elle parlait, et plus elle sentait son cœur battre la chamade. « Il était mon coéquipier...On ne s'y attendait pas nous non plus... » Non c'était surprenant mais Jo était heureuse dans cette relation. Dirk n'était pas comme on le percevait aux premiers abords. Non il était doux, gentil même s'il ne pouvait s'empêcher de faire des remarques acerbes. C'était un gentil bougre.

_________________


♣️ Inside every woman's heart, is a girl who dreams of a prince charming. ♣️
♣️ Maybe not the perfect one she imagined when she was a kid, ♣️
♣️ But someone who can appreciate and love her for who she truly is ... ♣️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

maybe tomorrow I'll find my way home

♠ courrier posté : 5934
♠ multinicks : I.W
♠ crédits : © hope&fear avatar - tumblr gif
♠ wellington suburbs : high street with McKinley family


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Etudiante en littérature & Employée (temps partiel) dans une librairie
♠ mood :: rebirth
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Johéline/Jaymee ▬ Stuck in the basement Mer 4 Mai 2011 - 4:00

Johéline semblait être très proche de sa famille, de ses soeurs. Ce qui me décrochait un nouveau sourire. J'avais en tête l'image d'une famille très unie. La conversation dévia ensuite sur nos petits amis, lorsque Johéline commença à me questionner sur Wyatt. Je le cachais bien, mais cette relation n'était pas au beau fixe. Cela ne s'était pas très bien passé la dernière fois que j'étais allée chez lui. Les dessins qui avaient fait d'une jeune femme me revenaient en mémoire. Enfaîte, cela n'avait pas quitté mon esprit. Vous pensez que je m'inquiète de trop ? Qu'il est stupide de me sentir menacée par une fille dessinée sur des bouts de papiers ? Il fallait voir la tête de Wyatt quand il les a regardés. Cette histoire me travaillait tellement, je me faisais tant de film que j'en avais même fait un cauchemar. La nuit suivant la fameuse après midi mal terminé, mon esprit avait créé des images de lui et d'une femme couchant ensemble, moi débarquant juste à ce moment-là. Je me souviens mettre réveillée d'un coup et que des larmes avaient coulés sur ma joue. Ce cauchemar m'avait paru si réel - « Nonnnn jamais! » - dit Johéline. Je sortais une nouvelle fois de mes pensées, repoussant les images que j'avais inventées en songe. Elles étaient trop horribles pour que je veuille les revoirs. Je me concentrais donc sur la jeune femme qui était avec moi. Celle-ci était soudainement devenue nerveuse, ses joues avaient viré au rouge. Qu'est-ce qui la mettait si mal à l'aise ? J'avais vu juste en plaisantant sur le fait que son copain puisse être un flic ? Hé bien oui ! - « Si...il est flic lui aussi... Ça fait un peu plus d'un mois... Il était mon coéquipier...On ne s'y attendait pas nous non plus... » - me répondit t-elle nerveusement. On aurait dit moi. Il m'arrivait très souvent d'être nerveuse, les joues rouges en moins, j'avais cette chance de ne pas rougir ou vraiment très très peu - « Tu sors avec Dirk ? L'un des meilleurs amis de Wyatt... » - Je me souvenais de ce qu'elle m'avait dit plus tôt. Elle connaissait Wyatt grâce à son ex coéquipier et elle venait tout juste de m'avouer que son actuel copain avait été son coéquipier. Je fis donc le lien assez facilement. Je ne pus m'empêcher de rire nerveusement. La situation était comique tout de même et cela ne pouvait que nous rappeler que le monde est vraiment, vraiment petit - « Désolée, c'est juste que c'est drôle comme hasard, qu'on se retrouve toutes les deux ici et d'apprendre que ton copain est le meilleur ami du mien. C'est quand même fou quand on y pense. » - Vu comme elle était mal à l'aise, je ne voulais pas qu'elle pense que je me moque d'elle. Ce n'était absolument le cas. D'ailleurs, ce n'était pas drôle. A la réaction de la jeune femme, je me demandais si sa relation avec Dirk n'était pas secrète. Pourquoi réagir aussi nerveusement autrement ? Cela devait forcément être un sujet sensible - « J'imagine que ça ne doit pas être simple avec votre travail. Personne ne le sait, n'est-ce pas ? » - Demandais-je, peut-être que je me trompais. Johéline pouvait être nerveuse parce qu'elle n'aimait pas aborder ce genre de sujet - « Promis, si c'est le cas, je dirais rien... je vois pas à qui j'irais le dire de toute façon. »

_________________

« How much pain has cracked your soul. How much love would make you whole. You're my guiding lightning strike. I belong to you alone. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

    Jo' ♣ Yeah! I'm a firework!

♠ courrier posté : 1719
♠ multinicks : Jeremiah A. Mason
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Libraire & Ecrivain
♠ mood :: HAPPY!
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Johéline/Jaymee ▬ Stuck in the basement Jeu 5 Mai 2011 - 7:13

    Il était rare que Johéline parle de sa vie privée, et encore plus rare, qu'elle le fasse avec une inconnue. Elle ne parlait jamais d'elle, jamais. Même Zooey qui était un peu comme sa meilleure amie, ne connaissait pas un tiers de qui était Johéline McBride. La jeune femme ne se livrait pas. Elle avait eu trop l'habitude de faire la forte, et de se comporter toujours avec détermination, de ne jamais flancher qu'elle en gardait des automatismes. Et dans un sens, se livrer ainsi, à une inconnue lui faisait du bien. C'était un peu comme une psychanalyse? En tout cas, cela lui faisait du bien. Elle s'ouvrait alors qu'elle ne le faisait jamais. Et ce n'était pas désagréable, quoiqu'un peu déstabilisant. Elle en perdait son calme, devenant stressée et nerveuse. En plus, cette conversation la mettait vraiment mal à l'aise. Elle pouvait parler de tout sans se démonter mais de ses histoires d'amour, enfin de SON histoire, c'était plus qu'un sujet difficile. Johéline venait donc de dévoiler à Jaymee, à sa propre surprise qu'elle sortait avec un flic. Elle ne s'était pas attendue à dire quoi que ce soit sur son histoire. Ce qui fit qu'elle se mit à rougir. « Tu sors avec Dirk ? L'un des meilleurs amis de Wyatt... » Là, elle sentit son coeur s'emballer. Elle ne se souvenait plus du tout d'avoir parlé de Dirk, comme de son ancien coéquipier et pote de Matthews. Elle sentit ses joues s'empourprer encore plus. Elle avait complètement oublié ses paroles précédentes. Elle s'était trahie elle même. Elle observa Jaymee, ne sachant plus où se mettre tellement elle était gênée. « Désolée, c'est juste que c'est drôle comme hasard, qu'on se retrouve toutes les deux ici et d'apprendre que ton copain est le meilleur ami du mien. C'est quand même fou quand on y pense. » Jaymee s'était mise à rire. C'est sûr que la situation avait tout du burlesque. Si Jo n'était pas aussi gênée, elle en aurait sûrement ri avec l'étudiante. Mais cette révélation si elle tombait dans des oreilles peu scrupuleuses, elle risquait un blâme sur son casier ou même pire, tout comme Dirk. « J'imagine que ça ne doit pas être simple avec votre travail. Personne ne le sait, n'est-ce pas ? » « Promis, si c'est le cas, je dirais rien... je vois pas à qui j'irais le dire de toute façon. » Non en effet, ce n'était pas simple. Ils devaient sans cesse se cacher tous les deux, éviter de se faire surprendre lors d'un regard ou d'un baiser furtif échangé. Johéline resta silencieuse un instant, elle finit par soupirer légèrement. « Tu es la première personne à qui j'en parle... » Elle se redressa, se mettant en tailleur. « On le cache à tout le monde. Wyatt ne le sait pas non plus. » Cette situation était difficile. Elle ne pouvait pas sortir avec Dirk comme elle le voulait, aller au restaurant, se faire un ciné. Ils devaient toujours partir hors de Wellington pour profiter de ces moments à deux. Et donc c'était encore moins possible de le présenter à ses amis et encore moins à ses parents. « D'ailleurs mon père me tuerai s'il le savait... » Le capitaine McBride voulait autre chose pour sa fille et surement pas un gars de la maison. Elle soupira légèrement puis avoua, un léger sourire aux lèvres. « Mais je m'en fiche, je me sens bien avec Dirk c'est tout ce qui compte. » Puis elle sourit un peu plus en regardant Jaymee. « Mais dommage, j'aurais bien aimé un dîné à quatre, Wyatt et toi, et Dirk et moi. Quoi que je sais que ce n'est pas du tout le genre de Dirk. » Elle fit une petite grimace amusée. Elle remonta la manche de son long tee-shirt qui avait glissé de son épaule. Pour Johéline, c'était tout nouveau. Et elle ne voulait renoncer à rien.

_________________


♣️ Inside every woman's heart, is a girl who dreams of a prince charming. ♣️
♣️ Maybe not the perfect one she imagined when she was a kid, ♣️
♣️ But someone who can appreciate and love her for who she truly is ... ♣️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

maybe tomorrow I'll find my way home

♠ courrier posté : 5934
♠ multinicks : I.W
♠ crédits : © hope&fear avatar - tumblr gif
♠ wellington suburbs : high street with McKinley family


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Etudiante en littérature & Employée (temps partiel) dans une librairie
♠ mood :: rebirth
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Johéline/Jaymee ▬ Stuck in the basement Jeu 5 Mai 2011 - 10:54

Comme je l'avais deviné, la relation de Johéline avec Dirk était secrète. Elle avouait que j'étais la première personne à qui elle le disait. Leur situation ne devait pas être plus simple que celle de Wyatt et moi. Eux devaient se voir en cachette, quant à nous, nous ne pouvions pas nous toucher. Au moins, Johéline n'avait pas à craindre de créer un malaise à son copain lorsqu'elle le touchait. Toutes les autres femmes avaient tellement de chance de ne pas être victimes de ma malédiction. Enfin... je suppose que des tas de gens vivent des choses toutes aussi horribles. La vie ne nous fait pas de cadeau. J'effaçais toutes ses pensées de mon esprit. J'avais décidé de ne plus m'apitoyer sur mon sort, d'être une victime. Je devais être forte, je devais arrêter d'être faible. Wyatt n'était donc pas au courant pour la relation de son meilleur ami avec Jo. Ce n'est pas moi qui irais lui dire. J'observais Johéline qui me semblait toujours aussi nerveuse. Ce que je pouvais comprendre tout à fait vu sa situation - « Wyatt ne sauras rien tant que Dirk ne lui dira pas. Je n'en parlerais pas, ce n'est pas à moi de lui dire. » - dis-je pour essayer de la rassurer à nouveau. Pour une fois que je n'étais pas celle qui était nerveuse, cela me changeait - « D'ailleurs mon père me tuerai s'il le savait... » - La situation était déjà compliquée, il fallait en plus qu'il y est le père de Johéline ? Je ne comprenais pas. Ce n'est pas comme si son père était de l'équipe de police... ou pire encore le grand patron - « Pourquoi est-ce que ton père te tuerai ? Il est contre l'idée que tu sortes avec un autre flic ? » - demandais-je, m'interrogeant réellement sur son histoire - « Mais je m'en fiche, je me sens bien avec Dirk c'est tout ce qui compte. » - dit t-elle, le sourire aux lèvres. A son expression, je voyais bien qu'elle semblait heureuse d'être avec lui. Je ne le connais pas vraiment et ne peut me faire une idée de qui il est. Le soir de la fête, lors du trajet en voiture, j'avais été beaucoup trop préoccupée par Wyatt... et beaucoup trop nerveuse aussi. Je crois que j'avais rarement été aussi nerveuse. Une vraie lycéenne à son premier rendez-vous - « Tu as raison, c'est tout ce qui compte. C'est difficile de tomber sur une personne avec qui on se sent vraiment bien... » - Oui, tellement difficile. En ce qui me concerne en tout cas - « Mais dommage, j'aurais bien aimé un dîné à quatre, Wyatt et toi, et Dirk et moi. Quoi que je sais que ce n'est pas du tout le genre de Dirk. » - J'esquissais un sourire. C'était une idée... après tout cela pouvait être sympa, du moment que c'était pas dans un endroit trop peuplé. Je détestais la foule, le monde, le bruit... préférant les endroits plus intimistes et calmes. Comme Wyatt ! On se ressemble sur ça - « ça aurait pu être sympa... mais entre nous, je crois que c'est pas le genre de Wyatt non plus. » - dis-je à moitié amusée. J'attrapais la bouteille d'eau qui était posée près de moi et en bu quelques gorgées avant de viser le bouchon et de la reposer - « Enfin, ne jamais dire jamais. » - ajoutais-je avec un grand sourire. Qui sait ? Peut-être que ça arrivera un jour ? Si ils pouvaient dévoiler leur relation, du moins à Wyatt. On peut toujours sortir à l'extérieur ou rester chez l'un de nous. Dirk et Wyatt ne finiraient peut-être par accepter ce type de soirée.

_________________

« How much pain has cracked your soul. How much love would make you whole. You're my guiding lightning strike. I belong to you alone. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

    Jo' ♣ Yeah! I'm a firework!

♠ courrier posté : 1719
♠ multinicks : Jeremiah A. Mason
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Libraire & Ecrivain
♠ mood :: HAPPY!
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Johéline/Jaymee ▬ Stuck in the basement Jeu 12 Mai 2011 - 10:36

    Johéline n'avait encore parlé de cette histoire à personne. Pas même à Zooey. En même temps, elle était la dernière personne à qui elle aimerait en parler...Elle avait gardé le secret jusqu'à ce soir là. Peut-être parce qu'elle avait eu envie d'en parler, peut-être parce qu'elle sentait qu'elle pouvait se confier à Jaymee, alors qu'elle le faisait rarement, avec qui que ce soit. La policière était assez secrète en fait. Elle préférait garder tout à l'intérieur au lieu de s'épancher sur ce qu'elle pouvait ressentir. Et puis c'était dans sa nature. Elle ne parlait que très légèrement d'elle. Elle était contente, et heureuse dans cette relation mais en même temps, elle ne pouvait pas en profiter pleinement, comme tout couple profiterai d'une relation à deux. Elle était encore bloquée avec Dirk. Elle savait que ce n'était ni agréable pour lui, ni pour elle d'ailleurs et parfois, elle se sentait coupable, de ne pas être pleinement sa petite-amie mais elle avait besoin de temps. C'est peut-être pour cela qu'elle en voulant à Zooey, parce qu'elle avait fait ce qu'elle n'arrivait pas à faire, alors que contrairement à elle, elle aimait Dirk... Pourquoi est-ce que ton père te tuerai ? Il est contre l'idée que tu sortes avec un autre flic ?" Johéline sortit de ses pensées aux paroles de l'étudiante. Elles étaient toujours toutes les deux coincés dans ce local en sous sol des archives. Et le temps commençait à être long. Elle sentait surtout ce poids sur sa poitrine. Elle leva ensuite son regard sur Jaymee. Elle commençait vraiment à l'apprécier. Elle était gentille, douce et elle n'était pas ce genre de filles qui parlaient sans réfléchir. La policière soupira un peu puis elle expliqua: « Je ne crois pas qu'il soit vraiment contre...vu qu'il est lui même flic. » Elle fit une petite moue dépité par sa situation. Il semblait que Jo' aimait les difficultés. Le pire c'est qu'elle n'avait pas choisi. Elle était tombée amoureuse malgré elle. Mais elle acceptait ce que son cœur avait choisi. « Mon père est le big boss de Wellington. Le capitaine John McBride, ça ne te dit rien? » Son père était pourtant une figure emblématique de la communauté. C'est lui qui avait la main mise sur la police locale. Il était très apprécié et respecté mais aussi connu pour être un homme dur.« Tu as raison, c'est tout ce qui compte. C'est difficile de tomber sur une personne avec qui on se sent vraiment bien... » Johéline regarda à nouveau l'étudiante. Oui c'est sûr, c'était une chance...Seulement parfois elle se sentait réellement dépassé. D'ailleurs elle le dit ouvertement à l'étudiante. «  Oui...mais tellement de choses vont de travers...Mon père le déteste cordialement, Dirk..., Dirk ne se rend pas compte qu'il me déstabilise...J'ai constamment peur de faire un faux pas... » Se rendant compte qu'elle était un peu trop loin, elle se mit à rougir et baissa les yeux. Qu'est-ce qu'il lui arrivait de parler ainsi? Ce n'était pas dans ses habitudes. Elle finit par se lever. Décidément, être enfermé ne lui était vraiment pas bénéfique. Quand Jaymee parla du rendez vous à quatre, un mince sourire effleura ses lèvres. Oui on ne sait jamais, peut-être dans un avenir pas si lointain que ça, elle pourra profiter pleinement de sa relation avec le policier. En tout cas, elle l'espérait vraiment. Elle voulait vraiment oublier son passé et réussir à vivre une histoire d'amour, de façon entière.

_________________


♣️ Inside every woman's heart, is a girl who dreams of a prince charming. ♣️
♣️ Maybe not the perfect one she imagined when she was a kid, ♣️
♣️ But someone who can appreciate and love her for who she truly is ... ♣️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

maybe tomorrow I'll find my way home

♠ courrier posté : 5934
♠ multinicks : I.W
♠ crédits : © hope&fear avatar - tumblr gif
♠ wellington suburbs : high street with McKinley family


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Etudiante en littérature & Employée (temps partiel) dans une librairie
♠ mood :: rebirth
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Johéline/Jaymee ▬ Stuck in the basement Ven 13 Mai 2011 - 3:18

« Je ne crois pas qu'il soit vraiment contre...vu qu'il est lui même flic. Mon père est le big boss de Wellington. Le capitaine John McBride, ça ne te dit rien? » - Donc si je comprenais bien, Johéline travaillait à la fois avec son père et son petit ami - « Oui...mais tellement de choses vont de travers...Mon père le déteste cordialement, Dirk..., Dirk ne se rend pas compte qu'il me déstabilise...J'ai constamment peur de faire un faux pas... » - La situation de la jeune femme était plus compliquée que je me l'imaginais. Est-ce qu'elle « aimait » aussi les difficultés ?Elle sortait avec son ex coéquipier que son père détestait et quant à moi, je sortais avec l'ex de ma soeur. Robin avait quitté la maison, elle était partie, mais je n'osais pas imaginer ce qu'elle dirait si elle savait pour moi et Wyatt. Est-ce que cela fait de moi une personne horrible ? On ne sort pas avec l'ex d'une amie, encore moins avec l'ex de sa soeur. Robin et moi n'étions pas vraiment amies, mais tout de même. J'avais laissé mon coeur choisir, prendre le pas sur cette maudite raison. Parfois, notre coeur nous fait faire des choses qu'on n'aurait jamais soupçonné. Mon coeur avait choisi Wyatt. Il n'y à pas d'explication à cela, c'est juste ainsi. Je ne pouvais pas m'empêcher d'avoir des sentiments pour lui. J'essayais de me trouver des excuses pour moins me culpabilisé, Robin était partie et puis, c'était pas si sérieux que ça entre elle et Wyatt ? Je sortais de mes pensées pour me re-concentrer sur ce que m'avait dit Johéline. Elle m'avouait être déstabilisé par Dirk, ayant la peur constante de faire un faux pas. Je comprenais ce que cela pouvait être. J'avais tout le temps peur de ne pas être assez bien pour Wyatt, de ne pas être comme il faut, de ne pas lui apporter ce qu'il voulait. Enfin, je savais très bien que je ne comblais pas toutes ses attentes. Nous ne pouvions même pas nous toucher, encore moins avoir de relations intimes. Ce n'était pas le désir qui me manquait... mais je ne pouvais pas. Je me demandais encore une fois pourquoi nous ne pouvions pas être comme les autres couples. C'était trop demandé d'être juste normale ? Il faut croire que oui dans mon cas. J'étais étonnée par les révélations de la jeune femme. Celles-ci étaient plutôt personnelles. D'ailleurs, Jo avait encore rougit, baissant la tête, se relevant - « Crois-moi, je comprends ce que tu peux te ressentir. J'ai l'impression qu'on peut jamais être pleinement heureux, du moins, j'y crois pas... il y'aura toujours quelque chose qui ira de travers et qui viendra obscurcir le tableau. » - répliquais-je, l'air triste, baissant la tête. Pourquoi est-ce que je disais cela moi ? Je ne disais jamais ce que je ressentais et avec mon discours, elle allait me prendre pour quelqu'un de déprimé et très pessimiste. Remarque, c'est un peu le cas. J'étais censé la reconforté, non pas la conforter dans son sentiment. - « Désolée. Enfaîte, les choses sont un peu compliquées aussi avec Wyatt. C'est différent, mais ça n'en reste pas moins compliqué. Et j'avoue que j'ai aussi cette peur constante de faire un faux pas. J'ai peur de ne pas être assez bien ou assez comme il faut... » - Je marquais une courte pause - « Je crois que j'ai peur de pas mal de choses. » - ajoutais-je. Mon regard était toujours rivé sur le sol. Etais-je réellement en train de me confier à une inconnue ? Le fait de se retrouver enfermé ici toute les deux devaient nous rapprocher d'une certaine façon.

Spoiler:
 

_________________

« How much pain has cracked your soul. How much love would make you whole. You're my guiding lightning strike. I belong to you alone. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

    Jo' ♣ Yeah! I'm a firework!

♠ courrier posté : 1719
♠ multinicks : Jeremiah A. Mason
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Libraire & Ecrivain
♠ mood :: HAPPY!
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Johéline/Jaymee ▬ Stuck in the basement Lun 16 Mai 2011 - 5:21

    Il est vrai que la jeune femme ne faisait rien à moitié. Elle bossait pour son père, chef de la police de Wellington, et elle était tombée amoureuse de son coéquipier. En même, pour ce deuxième « détail », elle n'avait rien calculé. Au contraire, elle avait été prise au dépourvu. D'ailleurs, si elle avait pu choisir, elle aurait préféré ne rien éprouver pour son coéquipier. Elle aurait préféré garder la routine qui était la sienne. Être amoureuse, signifiait devenir vulnérable et elle ne le voulait pas. Elle l'avait été une fois et ne voulait plus ressentir cette souffrance en elle. Mais elle se rendait compte, au fur et à mesure des jours, qu'elle ne pouvait pas non plus rester loin de Dirk. C'était impossible. Elle avait besoin de lui, de le voir, d'entendre sa voix. Oui elle était mordu. Et même si parfois cela lui faisait peur. Elle ne regrettait pas de s'être ouverte à lui. Mais il n'empêche qu'elle ne voulait rien précipiter et qu'elle examinait tout et tout le temps. Peut-être qu'elle se posait trop de questions. Mais elle était ainsi, elle ne savait pas comment agir différemment. Et pour l'instant, cela ne semblait pas gêner Dirk, qui ne lui avait fait aucune remarque. En même temps, cela ne faisait qu'un petit mois qu'ils étaient ensemble. Elle soupira doucement. Sa vie s'était bien compliquée ces derniers temps et elle essayait de s'y adapter comme elle le pouvait. Même si parfois elle mettait carrément les pieds dans le plat. « Crois-moi, je comprends ce que tu peux te ressentir. J'ai l'impression qu'on peut jamais être pleinement heureux, du moins, j'y crois pas... il y'aura toujours quelque chose qui ira de travers et qui viendra obscurcir le tableau. » Johéline releva ses yeux bleus sur Jaymee qui venait de prononcer ces paroles. Elle avait raison. Elle savait que jamais elle ne pourra être réellement heureuse, pleinement, en tout cas, en ce moment. Il y avait son père, avec qui elle ne cessait de se disputer. Dirk, qui lui faisait tourner la tête, dans tous les sens du terme, Craig qu'elle haïssait plus que tout et qu'elle devait voir chaque jour qu'elle passait au commissariat, et il y avait aussi cette infiltration chez les Cavaliers Noirs. Non, sa vie n'avait rien de tranquille. Et elle en était un peu dépitée par moment. Quand elle était gosse, elle s'imaginait une vie différente. Elle regrettait parfois cette enfance, quand elle pensait que le monde était blanc, qu'elle avait encore de l'innocence dans ces yeux. En grandissant, elle avait récupéré des responsabilités, qui faisait qu'elle n'était plus aussi sereine qu'autrefois. « Désolée. Enfaîte, les choses sont un peu compliquées aussi avec Wyatt. C'est différent, mais ça n'en reste pas moins compliqué. Et j'avoue que j'ai aussi cette peur constante de faire un faux pas. J'ai peur de ne pas être assez bien ou assez comme il faut... » « Je crois que j'ai peur de pas mal de choses. » La policière porta son regard sur l'étudiante. Elle posa sa tête sur le mur derrière elle, écoutant les paroles de cette dernière. « Bienvenue au club. » Elle esquissa un léger sourire. Elles semblaient se ressembler ces deux là. Elle était un peu rassurée, de savoir que Jaymee pouvait connaître les mêmes choses qu'elle. Ce qui voulait dire qu'elle n'était pas bizarre, ou alors elles l'étaient toutes les deux. « Je crois qu'on devrait juste écouter notre instinct et ne pas se poser plus de question, parce que plus je m'en pose et moins j'ai envie d'avancer... »

_________________


♣️ Inside every woman's heart, is a girl who dreams of a prince charming. ♣️
♣️ Maybe not the perfect one she imagined when she was a kid, ♣️
♣️ But someone who can appreciate and love her for who she truly is ... ♣️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

maybe tomorrow I'll find my way home

♠ courrier posté : 5934
♠ multinicks : I.W
♠ crédits : © hope&fear avatar - tumblr gif
♠ wellington suburbs : high street with McKinley family


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Etudiante en littérature & Employée (temps partiel) dans une librairie
♠ mood :: rebirth
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Johéline/Jaymee ▬ Stuck in the basement Mar 17 Mai 2011 - 0:40

Oui, apparemment nous nous ressemblions. Je rendis son sourire à la jeune femme qui me souhaitait la bienvenue au club. Nous traversions des choses similaires et j'avais donc l'impression qu'elle pouvait me comprendre. Je me sentais moins gênée à l'idée de lui avoir révélé certaines choses - « Je crois qu'on devrait juste écouter notre instinct et ne pas se poser plus de question, parce que plus je m'en pose et moins j'ai envie d'avancer... » - Elle n'avait peut-être pas tort. Je me posais beaucoup trop de questions à propos de tout et tout le temps. Peut-être étais-ce qui m'empêchait de vivre vraiment ma vie ? Se poser trop de questions n'est-ce pas finalement une perte de temps ? D'un autre côté, n'est t-il pas risqué de ne pas s'interroger assez. Peut-on vraiment faire confiance à son instinct ou est-ce que cela nous mènera tout droit dans un mur ? Vous voyez, je suis encore en train de me poser des questions, rien qu'avec la phrase prononcée par Johéline - « Ouais, tu as sûrement raison. » - me contentais-je d'abord de répondre - « Les femmes sont t'elles les seuls à se prendre la tête avec tout ça ? Je suis sûr que Wyatt et Dirk ne s'interrogent pas autant que nous. De toute façon, c'est connu les femmes se posent toujours plus de questions. » - ajoutais-je, relevant mon regard vers la jeune femme. Je me demandais depuis combien de temps nous étions enfermées ici. J'hésitais à sortir mon portable pour regarder. Finalement, je renonçais à regarder l'heure. Plus on la regarde et plus on à l'impression que le temps est long. Mieux valait donc ne pas y penser. Je me mis à réfléchir alors sur notre conversation. Je manquais tellement de confiance en moi, ce qui expliquait toutes les interrogations dans ma tête, cette peur de ne pas être comme il faut. Je voulais simplement lui plaire, ça peut paraître désespéré, mais je suis amoureuse de cet homme. Seulement, je devais rester moi-même. C'était cette Jaymee là à qui Wyatt tenait. Cela dit, je ne comprends toujours pas ce qu'il me trouve de particulier. Encore ce manque de confiance, cette sous estimation de ma propre personne. Je soupirais avant d'ajouter en riant légèrement : « Ils ont la belle vie ! »

_________________

« How much pain has cracked your soul. How much love would make you whole. You're my guiding lightning strike. I belong to you alone. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

    Jo' ♣ Yeah! I'm a firework!

♠ courrier posté : 1719
♠ multinicks : Jeremiah A. Mason
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : High Street


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Libraire & Ecrivain
♠ mood :: HAPPY!
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Johéline/Jaymee ▬ Stuck in the basement Ven 20 Mai 2011 - 6:24

    Même si Johéline ne connaissait pas Jaymee depuis longtemps, elle l'appréciait déjà beaucoup. Peut-être à cause du fait, qu'elles se ressemblaient. Elles avaient des tas de points communs, et leurs petits-copains étaient des meilleurs amis. C'était étrange en y repensant mais apaisant. La policière savait à présent, qu'elle n'était pas la seule à se poser des questions, ni à savoir si ce qu'elle faisait, était bien ou non. A force d'agir un peu comme une aveugle, Johéline s'était demandée si elle ne devenait pas folle ou si quelque chose ne clochait pas chez elle. Mais finalement, elle se rendait compte qu'elle se posait trop de questions et qu'elle devait un peu se « laisser aller », vivre simplement le moment présent. La vie était trop courte pour se mettre des barrières inutiles. La policière posa son regard bleuté sur l'étudiante qui lui faisait face. « Ouais, tu as sûrement raison. » « Les femmes sont-elles les seules à se prendre la tête avec tout ça ? Je suis sûre que Wyatt et Dirk ne s'interrogent pas autant que nous. De toute façon, c'est connu les femmes se posent toujours plus de questions. » Cette remarque soutira un sourire à la policière. Elle était bien d'accord avec Jaymee. Cela ne lui ressemblait pas de se poser autant de questions. D'ordinaire elle fonçait toujours, quitte à mettre les pieds dans le plat. Là, elle avançait constamment avec appréhension. Mais peut-être que ce n'était pas vraiment cette relation qui lui faisait peur mais tout ce qui pouvait se passer aux alentours. Johéline n'avait pas non plus envie de changer. Elle voulait rester celle qui avait attiré son ancien coéquipier...« Ils ont la belle vie ! » La policière esquissa un sourire. « Oui, je suis bien d'accord avec toi. Ils en ont de la chance. » A cet instant un bruit se fit entendre. Un bruit de porte. Johéline se redressa vivement, comprenant que quelqu'un se trouvait dans le sous sol. Elle lança un regard à l'étudiante. « C'est peut-être une femme de ménage. » Elle alla contre la porte et donna quelques coups à l'aide de la paume de ses mains afin d'alerter la personne dans les lieux. Cela marcha. Quelques secondes plus tard, la porte s'ouvrait face à une employée de ménage incrédule. Johéline lui expliqua. Puis les deux jeunes femmes quittèrent enfin les lieux. La policière avait emporté le dossier qu'elle était venue consulter avec elle. Elle récupéra aussi son sac à l'étage, avec son téléphone. Une fois dehors, elle regarda Jaymee. « Ça te dirait qu'on se revoit? Demain j'ai mon après midi de libre. » Elle observa la jeune femme. Finalement cette soirée n'avait pas été une catastrophe. Non seulement elle n'avait pas eu de crise d'angoisse à cause de sa claustrophobie, mais en plus, elle venait de se faire une nouvelle amie et confidente.

_________________


♣️ Inside every woman's heart, is a girl who dreams of a prince charming. ♣️
♣️ Maybe not the perfect one she imagined when she was a kid, ♣️
♣️ But someone who can appreciate and love her for who she truly is ... ♣️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

maybe tomorrow I'll find my way home

♠ courrier posté : 5934
♠ multinicks : I.W
♠ crédits : © hope&fear avatar - tumblr gif
♠ wellington suburbs : high street with McKinley family


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Etudiante en littérature & Employée (temps partiel) dans une librairie
♠ mood :: rebirth
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Johéline/Jaymee ▬ Stuck in the basement Ven 20 Mai 2011 - 11:04

« Oui, je suis bien d'accord avec toi. Ils en ont de la chance. » - Je lui adressais un sourire à mon tour lorsque qu'un bruit se fit entendre derrière la porte. J'avais l'ouie fine, je ne pouvais pas le manquer. Johéline émit alors l'hypothèse qu'il puisse s'agir d'une femme de ménage. J'acquiesçais. Les archives étaient fermées depuis un bon moment maintenant. Je me relevais aussitôt. C'était l'espoir pour nous de sortir d'ici, de ne pas passer la nuit enfermés. La policière se dirigea vers la porte avant que je puisse réagir. Elle frappait plusieurs coups pour avertir que nous étions enfermées, pour que l'on vienne ouvrir la porte. Il ne fallut que quelques secondes pour que la porte s'ouvre, laissant apparaître la femme de ménage. Je remerciais cette femme tandis-ce que Johéline lui expliquais en gros ce que nous faisions ici. J'attrapais mes affaires avant de quitter les lieux et de regagner les extérieurs. Je soufflais un bon coup une fois dehors et me tournais vers Johéline, toujours à mes côtés - « Ça te dirait qu'on se revoit? Demain j'ai mon après midi de libre. » - Je ne connaissais pas cette jeune femme, mais elle était plutôt sympathique. En quelques heures, je m'étais rendu compte que nous nous ressemblions... et dire qu'elle était la copine du meilleur ami de Wyatt. Je l'appréciais. Je n'étais pas du genre à sympathiser facilement, mais elle je l'appréciais. Nous nous étions retrouvés dans la même galère. On pouvait être sûr de se souvenir de cette rencontre atypique - « Oui. J'aimerais bien, mais demain j'ai des cours...je te laisse mon numéro. » - dis-je en griffonnant des chiffres sur un morceau de papier. J'indiquais mon nom en dessous et lui donnait le papier. Une nouvelle fois, je lui souris, un dernier sourire avant de se dire au revoir et de rentrer chacune de notre côté. Avais-je envie de la revoir ? De faire davantage sa connaissance ? Oui. Je le ressentais, nous pourrions très bien nous entendre.

_________________

« How much pain has cracked your soul. How much love would make you whole. You're my guiding lightning strike. I belong to you alone. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

It's Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Johéline/Jaymee ▬ Stuck in the basement

Revenir en haut Aller en bas

Johéline/Jaymee ▬ Stuck in the basement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COLLATERAL DAMAGE :: « wellington city » :: ◮ harvey avenue-
Sauter vers: