Accueil  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez|

The Never-Ending Why (Pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Jer' ♣ "Nothing can ever be perfect"

♠ courrier posté : 2815
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Journaliste & Photographe
♠ mood :: SICK
♠ address book ::

MessageSujet: The Never-Ending Why (Pv) Ven 25 Mar 2011 - 7:44

    Il avait fait une promesse il y a quelques jours lorsqu'il était allé à l'anniversaire d'Ambre Weasthon. Il avait promis qu'il passera au bar afin d'assister à un des concerts de soirée, et aussi accessoirement, pour récupérer la veste qu'il avait laissé sur les épaules de son ex compagne. Et Jeremiah était un type qui respectait les promesses qu'il faisait. C'est pourquoi ce soir là, il avait laissé son boulot de côté pour passer un peu de bon temps en ville. Il n'avait pas envie de passer une nouvelle soirée à écrire, ni même à trier les photographies pour son prochain article. Il avait envie de s'aérer la tête. Il savait que la vie était trop courte pour ne pas en profiter un minimum. C'est ce qu'il se disait en observant son reflet dans le miroir de la salle de bain, juste au dessus du lavabo. Il se passa une main sous l'eau et s'aspergea le visage. Il était presque 22h, et il venait juste de rentrer du journal. Depuis le matin il avait une nouvelle migraine. Heureusement, il n'avait brisé aucun objet autour de lui. ll prit une serviette éponge et s'essuya le visage. Il ouvrit l'armoire à pharmacie et prit quelques cachets avant de la refermer. Il se fit un brin de toilette avant de se passer un coup de peigne avant de quitter la salle de bain. Il prit ses clefs, sa veste qu'il garda en main puis il sortit de son appartement. Il ferma derrière lui puis il prit les escaliers. Ce soir là, il était vêtu de façon classique, un jean noir, et un tee-shirt gris avec trois boutons sur le haut.

    Au volant de sa Mustang, il roula plutôt doucement. La vitre baissée, il profitait du beau temps encore présent, malgré que le jour se soit couché depuis un moment. A un feu rouge, il sorti son paquet de clopes et s'alluma un tube. Il tira une bouffée et grimaça un instant, sentant une douleur l'assaillir quelques secondes. Il ferma les yeux avant d'entendre des coups de klaxon. Il rouvrit les yeux et aperçu une camionnette qui s'impatientait derrière sa Mustang. Il fit un signe au chauffeur puis il reprit la route, le feu étant passé au vert. Il ne mit pas longtemps à arriver en ville. Il gara sa voiture sur le bas côté, à quelques pas du Starlight. Il coupa le contact, termina sa cigarette et sortit du véhicule. Il jeta un œil alentour puis il entra dans le club. Il se faufila jusqu'au bar où il aperçu rapidement Everleigh derrière son comptoir. Il esquissa un sourire en venant vers elle. « Salut ma belle. » Il prit ensuite place sur l'un des tabourets du comptoir. Le club n'était pas trop bondé ce soir là, peut-être parce que c'était un jour de semaine. En tout cas, c'était tant mieux. Le bruit avait tendance à augmenté son mal de crane.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

IZZIE ◊ I want to satisfy the undisclosed desires in your heart.

♠ courrier posté : 2700
♠ multinicks : JM.
♠ crédits : © hope&fear avatar - tumblr sign
♠ wellington suburbs : clinton avenue with Kate Laurens


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Danseuse
♠ mood ::
♠ address book ::

MessageSujet: Re: The Never-Ending Why (Pv) Ven 25 Mar 2011 - 11:30

Oui, il m'avait fait une promesse quelques jours plutôt. Je me plaçais derrière le comptoir et balayais la salle du regard d'un rapide coup d'œil. Cherchant quelqu'un des yeux. Le club était peu rempli... enfin disons qu'il l'était moins qu'un vendredi ou un samedi soir. Aujourd'hui nous étions en pleine semaine, mais pour un soir de semaine c'était assez bien fréquenté. Était-ce les affiches du concert qui se jouerait ce soir qui avaient attiré ? Un groupe de rock peu connu avait la scène ce soir. Grâce à Internet, je connaissais et puis, j'avais eu la chance d'entendre les répétitions et les balances avant que l'ouverture du club. Bref. Servant quelques clients, je me demandais si Jeremiah allait tenir sa parole. Nous en avions parlé lors de l'anniversaire de Ambre et celui-ci m'avait promis de venir faire un tour au club. J'espérais qu'il viendrait. Je me remémorais l'anniversaire d'Ambre, elle était si triste. Je ne l'avais pas revu elle non plus depuis ce jour. Pourtant, il fallait que je m'assure que les choses se soient bien arrangées, que tous c'était passé comme prévu.

Je croisais le regard de Damon qui à l'autre bout de la pièce m'observait avant de tourner les talons et de prendre la porte de service et de disparaître. Ce que personne ne savait c'est qu'il y avait une activité en dessous même du club, tout comme le niveau 33.1 de chez Livingscorp était un mystère. Tous les citoyens qui venaient s'amuser au starlight ignoraient à qui ils avaient vraiment à faire. Les cavaliers noirs étaient véritablement redoutables et si je vous dis cela, c'est parce que je le vis de l'intérieur. Je sais de quoi ils sont capables. Je ne suis pas toujours d'accord avec leurs actes, mais enfin, être de leur côté à aussi ses avantages. Et puis, il y avait Kyle. Le groupe avait pris place sur scène ce qui accaparait l'attention de la plupart des clients. Au moins, j'avais un peu de calme derrière le comptoir. C'est alors que j'aperçus Jeremiah marcher dans ma direction, son charmant sourire dessiner sur les lèvres. Je ne pouvais pas m'empêcher de sourire à mon tour - « Salut ma belle. » - dit t-il tout en prenant place sur l'un des tabourets en face de moi - « Bonsoir. » - répliquais-je d'une voix douce et chaleureuse - « Voilà un homme qui tient ses promesses... » - ajoutais-je, souriante, ne cachant pas ma joie de le voir ici. Je me penchais légèrement sur le comptoir, lui permettant ainsi de me faire entendre avec moins de difficultés - « Je t'offre quelque chose à boire ? Oui, tu as le droit à un traitement de faveur, mais ne le dit pas. Certains pourraient être jaloux. »

_________________
« I'm not heterosexual, homosexual or even bisexual ... I'm just in love with Katharina. » - Isobel Williams
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jer' ♣ "Nothing can ever be perfect"

♠ courrier posté : 2815
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Journaliste & Photographe
♠ mood :: SICK
♠ address book ::

MessageSujet: Re: The Never-Ending Why (Pv) Sam 26 Mar 2011 - 0:53

    Jeremiah avait toujours respecté ses engagements, quel qu'ils soient. Il tenait ses promesses quand il en faisait. Il était un homme d'honneur et cela ne concernait pas seulement ses rendez-vous. Non il tenait, quoiqu'il se passe, d'ailleurs c'est pour cette raison qu'il faisait ses recherches pour Wyatt. Il n'arrêtera que lorsqu'il aura découvert le véritable assassin d'Isabel. Non seulement pour son meilleur ami mais aussi pour la défunte fiancée de celui-ci. Sara avait beau dire qu'il était un pourri parce qu'il tentait de blanchir Wyatt mais il pensait aussi à Isabel, certain que son meurtrier était toujours dans la nature. Donc oui, quand il faisait des promesses, Jer' les respectait. C'est ainsi qu'il se retrouva au Starlight. Cela faisait quelque semaines qu'il n'y avait pas mis les pieds. Il avait été très occupé et quand il sortait, il préférait des pubs beaucoup moins bondés. Mais il avait retrouvé Everleigh à l'anniversaire d'Ambre Weasthon et il s'était rendu compte que la miss lui avait manqué. Alors finalement, venir au club ne représentait pas du tout une corvée pour le journaliste.

    « Bonsoir. » Assis sur un tabouret, il avait posé sa veste sur son siège. « Voilà un homme qui tient ses promesses... » Il posa son regard noisette sur la jeune femme qui lui faisait face. « Je tiens toujours mes promesses. » Il avait aperçu Damon dans la salle, mais ce dernier avait déjà disparu. Est-ce qu'il surveillait toujours son employée? Le patron du Starlight restait un mystère pour lui. A vrai dire il n'avait pas eu l'occasion de lui parler, ou alors pour de simples politesses. Damon dégageait quelque chose que le journaliste n'appréciait pas. Jeremiah jeta un œil alentour, observant le groupe qui jouait sur scène. Ça va, leur musique était plutôt bonne. Il avait vu les affiches du concert en entrant dans le club. Cela lui donnait l'envie de reprendre sa guitare. Ça faisait un bail qu'il ne l'avait pas prise en mains... Il reposa son regard sur la barmaid qui s'était penchée vers lui. « Je t'offre quelque chose à boire ? Oui, tu as le droit à un traitement de faveur, mais ne le dit pas. Certains pourraient être jaloux. » Cela le fit sourire. « Whaa j'en ai de la chance. Mais je ne vais pas abuser, jvais prendre juste une bière s'il te plait. » Il n'avait pas envie de gouter à un cocktail même s'il savait que son ex petite-amie était douée. Il allait se contenter d'une bonne bière. Puis alors que la jeune femme s'affairait derrière le comptoir, il demanda: « Comment s'est terminée la fête chez Weasthon? Tu es restée longtemps? » Il sortit son paquet de clopes pour le poser devant lui avant d'ajouter: « Ta copine n'avait pas l'air dans son assiette. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

IZZIE ◊ I want to satisfy the undisclosed desires in your heart.

♠ courrier posté : 2700
♠ multinicks : JM.
♠ crédits : © hope&fear avatar - tumblr sign
♠ wellington suburbs : clinton avenue with Kate Laurens


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Danseuse
♠ mood ::
♠ address book ::

MessageSujet: Re: The Never-Ending Why (Pv) Sam 26 Mar 2011 - 1:49

« Je tiens toujours mes promesses. » - répliqua t-il. C'était une bonne chose pour moi. J'esquissais donc un nouveau sourire avant de lui proposer de quoi boire - « Whaa j'en ai de la chance. Mais je ne vais pas abuser, jvais prendre juste une bière s'il te plait. » - Il n'avait pas envie de goûter à l'un de mes fabuleux cocktail ? car oui, sans me vanter, je les réussissais plutôt bien. Si je vous dis cela, c'est parce que ceux qui y ont goûté sont plus tôt contents - « Oui beaucoup de chance. Tu aurais pu en profiter un peu plus. » - dis-je avec un sourire. Je m'affairais à lui servir un verre de bière - « Comment s'est terminée la fête chez Weasthon? Tu es restée longtemps? Ta copine n'avait pas l'air dans son assiette. » - Je déposais le verre de bière sur le comptoir en face de Jeremiah - « Attends deux secondes. » - dis-je avant d'aller servir un client qui attendait. Je revins face à lui un instant plus tard - « Non, je ne suis pas restée beaucoup plus longtemps que toi. » - Ambre m'avait demandé de partir et je ne lui avais pas imposé ma présence plus longtemps. Enfin, il était inutile d'évoquer les détails. J'avais quitté le manoir quelques minutes après Jeremiah et était partie contacter Damon. Je n'aimais pas faire cela, mais je n'avais pas d'autre alternative - « Ouais, elle... avait pris des trucs. » - Ce n'était pas un secret. Il fallait être idiot pour ne pas l'avoir remarqué qu'elle avait consommé de la drogue. Je repensais alors à la rencontre de Jeremiah et Ambre qui s'était plutôt mal passé. Enfin, disons qu'elle n'avait pas été très agréable avec lui. Mon ex ne disait rien, mais je me doutais bien qu'il devait se demander comment je pouvais être amie avec elle - « Tu sais, elle est pas toujours comme ça. Tu n'as pas eu l'occasion de le voir, mais sous cette apparence, c'est quelqu'un d'adorable. » - Certains semblaient ne voir en elle que la fille riche et superficielle. Jeremiah l'avait vu droguée et plutôt froide. En fait, j'avais rarement vu Ambre se comporter comme ça. Elle avait un tout autre visage avec moi, du moins, jusqu'à ce que je lui brise le cœur - « Au fait, j'ai toujours ta veste, mais elle est chez moi... » - Non, ce n'était pas une manière de l'invité chez moi après la soirée. Quoi que. Seulement, je n'avais pas pensé à amener la veste au club. Je marquais un court silence, croisant ses yeux noisette un instant - « Alors, comment tu vas depuis la dernière fois ? »

_________________
« I'm not heterosexual, homosexual or even bisexual ... I'm just in love with Katharina. » - Isobel Williams
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jer' ♣ "Nothing can ever be perfect"

♠ courrier posté : 2815
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Journaliste & Photographe
♠ mood :: SICK
♠ address book ::

MessageSujet: Re: The Never-Ending Why (Pv) Sam 26 Mar 2011 - 7:28

    Non ce soir là, il allait jouer la simplicité, rien de mieux qu'une bonne Budweiser. Un classique dont il ne se lassait jamais. Il avait beau aimer les cocktails de la miss, ce soir il allait s'en tenir à la bière.« Oui beaucoup de chance. Tu aurais pu en profiter un peu plus. » Le journaliste esquissa un sourire amusé. Il la regarda préparer sa boisson puis il répondit tout en tirant un cendrier près de lui. « J'en profiterai peut-être plus tard... » Il sortit une clope de son paquet et l'alluma rapidement après l'avoir placé entre ses lèvres. La barmaid posa sa chope sur le comptoir et il la remercia avant de la laisser servir un autre client. Oui il ne pouvait pas l'accaparer ce soir là puisqu'elle était de service. Everleigh revint ensuite vers lui et lui parla de la fameuse soirée d'anniversaire où il avait rencontré la non moins fameuse nièce de Cassidy Weasthon. « Non, je ne suis pas restée beaucoup plus longtemps que toi. » Ah? Il était étonné. Il pensait vraiment que son amie serait restée avec la petite héritière. Elle semblait d'ailleurs en avoir besoin. S'il avait su, il l'aurait attendu pour la raccompagner. « Vraiment? J'aurais du t'attendre dans ce cas. Mais je pensais que tu voulais rester un peu avec elle. » Vu que cette dernière ne semblait pas dans un état normal à cette fête, il s'était attendu à ce qu'Evy reste avec son amie. « Ouais, elle... avait pris des trucs. » Des trucs? Effectivement ses pupilles étaient dilatées et il n'avait pas fallu longtemps au journaliste pour comprendre qu'elle avait consommé de la ou des drogues pendant la soirée. Mais il n'était pas flic et surtout pas son père, alors elle était assez grande pour savoir ce qu'elle faisait. « Tu sais, elle est pas toujours comme ça. Tu n'as pas eu l'occasion de le voir, mais sous cette apparence, c'est quelqu'un d'adorable. » Jeremiah tira une nouvelle fois sur sa cigarette. Il la posa ensuite sur le cendrier aux mots de son ex-compagne. Il leva ses yeux sur elle. Il se souvenait bien du ton condescendant qu'elle avait utilisé avec lui. Lui, il s'en fichait, c'est elle qui se rabaissé avec cette attitude de petite-fille pourrie gâtée. Ambre Weasthon lui avait fait mauvaise impression mais dans le fond ce n'est pas comme s'il avait réellement envie de faire sa connaissance. Ils n'étaient pas du même monde et Jeremiah doutait même qu'il n'allait pas la recroiser d'ici pas mal de temps. « Jte fais confiance. Tu la connais mieux que moi. Disons que nous n'avons pas fait connaissance au bon moment. » Le journalsite jeta un œil au groupe qui venait de commencer une autre chanson. C'était un bon groupe finalement. Il appréciait ces morceaux. « Au fait, j'ai toujours ta veste, mais elle est chez moi... » Reposant son regard sur Everleigh, il esquissa un nouveau sourire. « Est-ce que c'est une façon déguisée de m'inviter chez toi ou juste pour me rappeler que tu es étourdie? » L'invitation ne le dérangeait pas, bien au contraire. Mais il doutait sérieusement que c'était le fond de la pensée de son ex-petite-amie. « Alors, comment tu vas depuis la dernière fois ? » A cette question, il posa ses yeux sur sa bière avant de reprendre une gorgée. Depuis la dernière fois? Il avait été rendre visite à la Fondation Isis...Les nouvelles n'étaient pas bonnes, enfin bonnes étaient un euphémisme là. Mais il n'avait pas envie d'y penser ce soir là. Alors il finit par esquissa un sourire et répondit: « Ça va, j'ai tellement de boulot au journal que je n'ai pas eu le temps de planifier cette virée à Vegas. Toujours partante pour m'accompagner? »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

IZZIE ◊ I want to satisfy the undisclosed desires in your heart.

♠ courrier posté : 2700
♠ multinicks : JM.
♠ crédits : © hope&fear avatar - tumblr sign
♠ wellington suburbs : clinton avenue with Kate Laurens


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Danseuse
♠ mood ::
♠ address book ::

MessageSujet: Re: The Never-Ending Why (Pv) Sam 26 Mar 2011 - 11:50

« J'en profiterai peut-être plus tard... » - me dit t-il avant de sortir une cigarette de son paquet et de la porter à ses lèvres. Le jeune homme avait pris une sale habitude. Je le connaissais assez bien pour savoir à quelle fréquence il consommait la cigarette. J'avais quelque fois fait des commentaires, mais aujourd'hui, je m'en passais. J'étais bien heureuse de ne pas avoir cette mauvaise addiction. J'avais essayé quelques fois, mais je n'étais absolument pas une fumeuse. Enfin bref - « Vraiment? J'aurais du t'attendre dans ce cas. Mais je pensais que tu voulais rester un peu avec elle. » - J'avais moi aussi pensé rester avec Ambre plus longtemps ce soir-là. Seulement - et vu la situation - il aurait été malvenu de rester alors qu'elle ne le voulait même pas. Je savais m'imposer quand il le fallait et partir quand il le fallait aussi. Je me rappelais soudainement un truc : Matt. Ambre l'avait invité pour moi et les messages du jeune homme m'indiquaient qu'il voulait me voir. J'étais partie sans même aller le saluer et je n'avais pas passer beaucoup de temps avec lui lors de cette soirée. Une question traversa mon esprit : Est-ce que Matt m'appréciait plus que d'amitié ? Sans vouloir une véritable relation, attendait t-il quelque chose de moi ? Je refoulais immédiatement cette pensée débile. Souhaitant que ce ne soit pas le cas. Matt était ni plus ni moins qu'un ami à mes yeux. Malgré les deux baisés que nous avions échangés. Ce n'était rien de plus qu'un défi et ... et a vrai dire j'ignore pourquoi Matt m'avait embrassé la deuxième fois - « Ouais. » - me contentais-je de répondre. Je ne voulais pas vraiment m'entendre sur le sujet. Non pas que je n'aimais pas parler à Jeremiah, mais je me voyais mal donner des détails, ce qui me pousserait à un moment ou un autre à raconter l'histoire. Même Kyle n'était pas au courant. Mon frère était aussi l'ex d'Ambre. Je n'avais pas forcément envie de lui raconter que j'avais couché avec elle et qu'elle était tombée amoureuse de moi, que je lui avais brisé le cœur - « Jte fais confiance. Tu la connais mieux que moi. Disons que nous n'avons pas fait connaissance au bon moment. » - « Oui, c'est sûr que c'était pas vraiment le meilleur moment. » - répondis-je simplement avant de me tourner moi aussi vers le groupe - « Ils sont bons hein ? » - dis-je à mon ex en désignant les hommes sur scène. Je me rappelais ensuite avoir toujours sa veste chez moi. Je l'aimais bien, mais bon, il fallait peut-être que je pense à lui rendre - « Est-ce que c'est une façon déguisée de m'inviter chez toi ou juste pour me rappeler que tu es étourdie? » - « Je n'ai jamais été étourdie, Jeremiah... » - Ce qui sous entendait qu'il s'agissait plutôt de l'invité chez moi. J'esquissais alors un nouveau sourire. Je n'avais ni oublié la veste, ni fait exprès de la laisser chez moi. Je n'étais pas certaine que Jeremiah se souviendrait de cette soirée et puis, je n'allais pas laisser sa veste traîner dans les vestiaires du club. Ouais, je sais ce que vous pensez, que j'essaie de me justifier - « Donc, si tu veux venir avec moi tout à l'heure, comme ça je te la rendrais... » - Jeremiah n'était pas venu à la maison depuis des lustres. Il serait sûrement assez tard, mais tant pis. Quant à Kyle il serait soit pas encore rentré, soit déjà couché. La présence de mon frère ne m'empêche de toute façon pas d'inviter quelqu'un. Ce n'est pas comme si nous allions retourner la baraque - « Ça va, j'ai tellement de boulot au journal que je n'ai pas eu le temps de planifier cette virée à Vegas. Toujours partante pour m'accompagner? » - « Et comment ! Toujours partante pour une virée. En plus, j'y ai jamais été. » - Jeremiah et moi n'avions plus fait de virée ensemble depuis... bien depuis que nous nous étions séparés. Etait-ce étrange d'envisager de partir avec son ex ? Après tout, nous étions restés très bons amis - « ... Donc si toi, tu veux toujours de moi, je viens. » - ajoutais-je dans un nouveau sourire. Jer ne pouvait pas partir comme ça, n'importe quand sur un coup de tête avec son boulot... remarque, en principe, moi non plus - « ... mais je ne voudrais pas m'imposer. » - Je marquais une courte pause de quelques minutes, puis reprit la parole : « Dis-moi, quand est-ce que tu voudrais... ou pourrait partir ? Parce que, je suis sérieuse, je ne plaisante pas quand je dis que je veux venir. »

_________________
« I'm not heterosexual, homosexual or even bisexual ... I'm just in love with Katharina. » - Isobel Williams
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jer' ♣ "Nothing can ever be perfect"

♠ courrier posté : 2815
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Journaliste & Photographe
♠ mood :: SICK
♠ address book ::

MessageSujet: Re: The Never-Ending Why (Pv) Dim 27 Mar 2011 - 1:07

    Oui c'était une mauvaise habitude. Jeremiah était bien d'accord avec son ex-petite-amie. Mais c'était une habitude, pire une addiction qu'il avait, depuis ces dernières années. Une addiction toutefois, qui devenait beaucoup moins présente ces dernières semaines. Il voulait arrêter mais bon, il fumait depuis qu'il avait dix sept ans, il ne pouvait pas arrêter si facilement. Il aimerait mais cela ne marchait pas ainsi. Il avait déjà diminué sa consommation, c'était déjà bien. Il fumait 5/6 clopes par jour, avouez que c'était un exploit non? Et puis ce n'est pas comme si cela gênait la jeune. Le club n'était pas non fumeur et à l'époque où ils étaient ensemble, le journaliste fumait déjà. « Ils sont bons hein ? » Il regarda la barmaid, un sourire aux lèvres. « Oui ils sont vraiment pas mal. Et cela me donne envie de reprendre ma guitare. Cela fait un bail que je n'ai pas jouer... » Cela faisait un bail oui, cela faisait aussi un bail qu'il n'avait pas joué au base ball alors que c'était son sport préféré, un bail aussi qu'il n'avait pas été au cinéma, qu'il n'avait pas assister à un (vrai) concert. Il avait un peu trop laissé le boulot submerger sa vie. En même temps, Wellington était loin d'être calme. Entre la conférence de Livingscorp qui avait viré à la catastrophe, les accidents avec les mutants, les recherches pour Wyatt...on ne pouvait pas dire que c'était une petite ville tranquille. Quand Everleigh parla de sa veste, il esquissa un sourire amusé. « Je n'ai jamais été étourdie, Jeremiah... » Ooooh est-ce que c'était une invitation? Il se demandait si cette dernière vivait encore avec son frangin. Le courant n'était jamais bien passé avec Kyle. Et ce n'était pas faute d'avoir essayer. Kyle était un peu trop présent auprès d'Evy au goût du journaliste. Et puis, il restait suspicieux à son égard. « Donc, si tu veux venir avec moi tout à l'heure, comme ça je te la rendrais... » « Une invitation comme ça, ne se refuse pas. » En même temps, il en avait d'autres des vestes, mais celle-ci était sa veste fétiche. D'ailleurs elle en avait fait du chemin la pauvre. Jer but une nouvelle gorgée de sa bière. Il la reposa ensuite sur le comptoir. Il garda ses doigts autour du verre, restant pensif un instant avant que la belle ne parle du voyages à Las Vegas. « Et comment ! Toujours partante pour une virée. En plus, j'y ai jamais été. » Evy était comme lui sur ce point, elle adorait bouger, partir pour quelques jours, loin de tout, loin du boulot, se laisser porter, sans vraiment savoir où aller, juste profiter du temps, du paysage, des rencontres. Jeremiah ne planifiait jamais ses virées. Il se donnait un point d'arrivée et entre le départ et l'arrivée, c'était une totale improvisation. Il ressemblait son père sur ce point. D'après sa mère, son père a toujours été un baroudeur. Il a été un peu partout. Il a piloté son hélicoptère en Amérique, en Europe...Jeremiah avait hérité de cette « bougeotte ». « ... Donc si toi, tu veux toujours de moi, je viens. » « ... mais je ne voudrais pas m'imposer. » Là, il sourit vraiment. Il la regarda et répondit: « Qu'est-ce que tu racontes, c'est moi qui t'es proposé de venir alors tu ne t'imposes pas. Et puis on a déjà été sur les routes ensemble, et c'était pas mal non? » Cette virée, Jeremiah en avait de plus en plus envie. Il avait besoin d'avoir une coupure avec son boulot, avec tout ce qui se passait ici, de prendre un peu de recul. « Dis-moi, quand est-ce que tu voudrais... ou pourrait partir ? Parce que, je suis sérieuse, je ne plaisante pas quand je dis que je veux venir. » C'était tentant, de tout laisser en plan, de partir sans se préoccuper de quoi que ce soit. Juste de vivre autrement pour quelques jours. « Que penses-tu de ce week-end? Je peux quitter le journal, en début d'aprem. On pourrait prendre la route après, enfin si tu n'as rien de prévu. » Peut-être allait-elle reculer ou peut-être avait-elle du boulot ce week-end là. Jer' ne connaissait pas son emploi du temps par coeur. Mais apparemment, Evy aussi, avait besoin d'un peu de repos.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

IZZIE ◊ I want to satisfy the undisclosed desires in your heart.

♠ courrier posté : 2700
♠ multinicks : JM.
♠ crédits : © hope&fear avatar - tumblr sign
♠ wellington suburbs : clinton avenue with Kate Laurens


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Danseuse
♠ mood ::
♠ address book ::

MessageSujet: Re: The Never-Ending Why (Pv) Dim 27 Mar 2011 - 4:09

« Oui ils sont vraiment pas mal. Et cela me donne envie de reprendre ma guitare. Cela fait un bail que je n'ai pas jouer... » - Jeremiah était un homme très occupé. Je savais qu'il travaillait énormément, ce qui expliquait qu'il n'ait plus touché à sa guitare où qu'il ne traîne plus au club. Il venait plus souvent avant. Oui, Jer était un vrai bosseur et c'était tout à son honneur. C'est certain qu'il avait beaucoup à faire et surtout avec tout ce qu'il se passait à Wellington. Nous étions en effet loin de vivre dans un endroit paisible. Il se passait toujours quelque chose... il y à toujours quelque chose pour venir bouleverser notre quotidien. Il ne faut pas se leurré, le calme ne reste jamais longtemps, il y'a toujours une tempête qui se prépare - « Tu devrais le faire... » - répondis-je. Prendre un peu de temps pour sois avait du bon aussi. Le travail, c'est bien, mais il y'a aussi d'autres choses dans la vie - « ... Et en plus, tu m'as dit que tu me donnerais des cours, donc tu as tout intérêt à le faire. » - ajoutais-je en souriant. Le jeune homme excepta mon invitation après la soirée, ce qui me décrochait un autre sourire et il me rappelait son idée d'aventure à Vegas, chose qui ne m'avait pas échappé - « Qu'est-ce que tu racontes, c'est moi qui t'es proposé de venir alors tu ne t'imposes pas. Et puis on a déjà été sur les routes ensemble, et c'était pas mal non? » - Pas mal ? Mieux que cela. J'avais apprécié chacune de nos virées. Ce qui était bien, c'est qu'il aimait bouger comme moi. J'étais une aventurière et imprévisible. Je me souvenais de lui avoir déjà fait des surprises et de l'entraîner en week-end imprévu avec moi. Évidemment, ce n'est pas des choses que l'on pouvait se permettre de faire tout le temps. Nous avons quand même des responsabilités à Wellington. J'aimais donc que Jeremiah soit ainsi, d'ailleurs, je ne supportais pas d'être avec quelqu'un de trop mou ou trop casanier. J'appréciais passé du temps à la maison, mais avec modération. Je suis quelqu'un qui a besoin de bouger et de voir autre chose que ce que je vois tous les jours. J'aime casser la routine - « Mieux que pas mal... A ton avis, pourquoi j'ai envie de reprendre les routes avec toi ? » - Partir oui, mais quand ? Moi je pouvais toujours m'arranger, mais c'était sûrement plus compliqué pour Jeremiah - « Que penses-tu de ce week-end? Je peux quitter le journal, en début d'aprem. On pourrait prendre la route après, enfin si tu n'as rien de prévu. » - « Ce Week-end ? Ça me va parfaitement ! J'ai déjà hâte d'y être... » - dis-je tout sourire et enthousiaste. Je m'éloignais un instant pour aller servir mes clients. La présence de Jeremiah avait tendance à m'accaparer, mais il ne fallait pas que j'oublie que j'étais de service ce soir et que les clients avaient besoin de moi. Une nouvelle fois, je revins vers Jeremiah et répliquait : « Au fait... J'aurais un jour le droit de conduire ta magnifique mustang ? » - Route, voiture, mustang. C'est ce qui m'y avait fait penser. Encore un point commun que nous avions. Il était impossible de toucher à sa mustang chérie tout comme on ne pouvait toucher à la mienne. N'empêche que c'était pas la première fois que je lui faisais cette demande. La mienne était plus récente que la sienne, lui possédait la mythique mustang de 67... j'avais tellement envie de la conduire. Je croisais son regard et ajoutais : « Quoi ? Je suis déterminée quand j'ai une idée en tête. Un jour tu me laisseras y toucher. » - dis-je avec un sourire, sûre de moi.

_________________
« I'm not heterosexual, homosexual or even bisexual ... I'm just in love with Katharina. » - Isobel Williams
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jer' ♣ "Nothing can ever be perfect"

♠ courrier posté : 2815
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Journaliste & Photographe
♠ mood :: SICK
♠ address book ::

MessageSujet: Re: The Never-Ending Why (Pv) Dim 27 Mar 2011 - 9:07

    « Tu devrais le faire... » « ... Et en plus, tu m'as dit que tu me donnerais des cours, donc tu as tout intérêt à le faire. » Oui il le lui avait dit. Jer avait une bonne mémoire et s'il avait dit ces paroles c'est qu'il avait envie à nouveau de partager l'une de ses passions avec son ex compagne. Et puis ce n'est pas comme si cette dernière n'était pas douée pour la musique. Elle s'en sortait bien. Plutôt très bien même, vu qu'elle faisait rarement de fausse note. Elle avait une bonne oreille, ce qui était plaisant. Il n'était pas obligé de répéter ces instructions. Et souvent quand ils étaient ensemble, ils avaient joué tous les deux certains soirs. « Je n'oublie pas. Et je te donnerai ces leçons, compte sur moi. » Jeremiah a toujours apprécié la musique. Il a eu sa première guitare, il devait avoir une dizaine d'année. C'est Adam qui le lui avait offert à son anniversaire. Et il avait adoré ce cadeau. Il en avait joué pendant des jours et des jours. Et au fur et à mesure il s'était amélioré. C'était un musicien. Il jouait aussi du piano. De façon plus rare oui parce qu'il n'en avait pas dans son appartement, mais sa mère en avait un et il en jouait quand il allait la voir. Peut-être qu'il tenait cette passion de sa mère. Il ne se souvenait pas que son père aimait la musique...Non il n'en avait pas le souvenir. Le journaliste sortit de ses pensées aux paroles d'Everleigh. « Mieux que pas mal... A ton avis, pourquoi j'ai envie de reprendre les routes avec toi ? » « Pour échapper au stress de Wellington ou à ton prétendant...c'est qui ce Matt dont Ambre parlait? » Oui cette phrase de l'héritière n'était pas tombée dans les oreilles d'un sourd. Jer' avait une bonne mémoire surtout quand cela concernait ses amis ou là, son ex-compagne. Il se souvenait des paroles de la blonde. Elle avait même insinué un truc à trois. Et même si Jer n'avait pas relevé ces paroles, il ne les avait pas oublié pour autant. Et à vrai dire, il était curieux de savoir qui était Matt. Il n'en connaissait qu'un, Matt Eversman. Le garde du corps de Cassidy Weasthon. Ouais en même temps, s'il y réfléchit sous cet angle, cela pouvait être ce Matt. « Matt Eversman? » « Ce Week-end ? Ça me va parfaitement ! J'ai déjà hâte d'y être... » Il leva ses yeux noisette sur la barmaid avant qu'elle n'aille servir d'autres clients. L'espace d'un instant il avait oublié qu'elle bossait et qu'elle n'était pas son invité de la soirée. Cool sinon. Evy semblait partante pour une virée ce week-end. Il profita de la courte absence de la jeune femme pour reprendre sa cigarette. Il la porta à ses lèvres, tirant une bouffée. « Au fait... J'aurais un jour le droit de conduire ta magnifique mustang ? » Il retira la clope de ses lèvres pour l'écraser dans le cendrier. « Un jour oui... » Everleigh savait très bien que Jeremiah ne laissait personne conduire sa voiture. Il ne savait pas vraiment pourquoi, juste que cette voiture avait de l'importance pour lui, c'était un peu le seul lien qu'il restait entre son père et lui. « Quoi ? Je suis déterminée quand j'ai une idée en tête. Un jour tu me laisseras y toucher. » Il sourit à cette réplique. Il observa la jeune femme. Il resta silencieux un instant, ne la quittant pas du regard. « Je te la laisserai conduire après ma mort. Je mettrai un mot dans mon testament si tu veux. Elle sera à toi. » Cela pouvait ressembler à une boutade, surtout venant de Jeremiah, mais cela ne l'était pas. Le journaliste était sérieux même s'il ne le faisait pas paraître. Les récents évènements lui avait fait comprendre certaines choses et lui avait donné une vision différente de sa vie. Il finit par sourire et ajouta: « Je savais bien que t'étais sortie avec moi par intérêt. Depuis le début tu voulais ma Mustang. » Il fit semblant d'être déçu puis il avala une nouvelle gorgée de sa bière.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

IZZIE ◊ I want to satisfy the undisclosed desires in your heart.

♠ courrier posté : 2700
♠ multinicks : JM.
♠ crédits : © hope&fear avatar - tumblr sign
♠ wellington suburbs : clinton avenue with Kate Laurens


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Danseuse
♠ mood ::
♠ address book ::

MessageSujet: Re: The Never-Ending Why (Pv) Lun 28 Mar 2011 - 3:50

« Je n'oublie pas. Et je te donnerai ces leçons, compte sur moi. » - J'esquissais un sourire. J'aimais beaucoup la musique, à en voir le nombre incroyable de disques que j'avais, on ne pouvait pas en douter. Je n'avais pas eu l'occasion de prendre moi-même des cours pour jouer d'un instrument, cela dit, ça me tentait. Jeremiah m'avait appris quelques techniques lorsque nous étions ensemble, donc je ne pouvais qu'être ravie à l'idée d'avoir d'autres leçons. Je ne pensais pas être une trop mauvaise élève, enfaîte, il m'avait dit que je ne m'en sortais pas si mal que ça - « Pour échapper au stress de Wellington ou à ton prétendant...c'est qui ce Matt dont Ambre parlait? » - me dit t-il. Ce n'était pas les raisons qui me poussaient à vouloir vraiment faire cette virée, mais je m'étonnais que Jeremiah évoque Matt. Quoi que le jeune homme avait toujours eu bonne mémoire et avec ce qu'avait dit Ambre l'autre soir, il pouvait se poser des questions. Il me demanda même si il s'agissait de Matt Eversman. Pourquoi ? Parce que Jeremiah le connaissait ? Wellington n'était pas une petite ville, pourtant, tout le monde avait l'air de se connaître - « Toujours aussi curieux, on ne te changera pas... à moins que ce soit de la jalousie... » - Je souris. Ce n'était pas sérieux. Jeremiah n'avait aucune raison d'être jaloux. Je repris : « Matt n'est pas mon prétendant. On est amis, mais Ambre croyait qu'on était ensemble... enfin c'est une longue histoire, mais comment connais Matt Eversman ? » - demandais-je à mon tour. Oui, j'étais aussi curieuse - « Je te la laisserai conduire après ma mort. Je mettrai un mot dans mon testament si tu veux. Elle sera à toi. » - Ce qui voulait certainement dire, jamais, sauf après ma mort. Mon ex souriait. Ce n'était pas demain à la veille que j'arriverais à le convaincre de me laisser derrière le volant de son véhicule. Cela dit, je ne laissais moi-même personne toucher à ma voiture. Encore un point en commun. Je ne comptais pas me décourager aussi vite. Il me laisserait conduire sa voiture et de son vivant ! J'espérais tout de même que cela arriver avant que je sois vielle et ridée... ou morte moi-même - « Hé oh, j'espère bien la conduire avant ! Faut bien que tu sois-là pour y assister. Et je te parie que j'arriverais à te faire changer d'avis... Je sais y faire. » - Je souriais à mon tour lorsqu'il ajouta : « Je savais bien que t'étais sortie avec moi par intérêt. Depuis le début tu voulais ma Mustang. » - Il prit un faux air déçu. Jeremiah savait très bien qu'il ne s'agissait pas de cela. Je n'étais pas du tout une femme intéressée. Le matériel et la richesse n'étaient pas ce qui m'attirait. Surtout pas si c'est pour se mettre avec un type avec lequel je m'ennuierais à mourir. Sérieusement, il y à des choses bien plus importante que cela. C'était Jeremiah qui m'avait intéressée avant même que je sache qu'il possède cette mustang. Bien sûr, la conduire me plairait, mais j'aimais davantage la compagnie du jeune homme - « Toi aussi tu es sortie avec moi par intérêt : pour le sexe. » - dis-je faisant mine d'être sérieuse avant de pouffer - « Ils sont nombreux à rêver de ça. » - ajoutais-je toujours sur le ton de la plaisanterie en désignant mon corps. Je pouvais toujours plaisanter avec Jer et ce malgré notre rupture. C'était le seul ex avec qui j'étais restée en si bons termes. Enfin, il y avait aussi Jessica, d'ailleurs nous avions été bien plus amies que compagnes. L'histoire était incomparable avec ce que j'avais vécu avec Jeremiah. En parlant de Jess, je n'avais plus eu de nouvelles d'elle depuis des lustres - « Plus sérieusement, j'ai un deal à te proposer : Tu pourras conduire la mienne si tu me laisse conduire la tienne ? » - C'était un bon compromis, non ? Je plongeais mon regard bleu dans celui de Jeremiah.

_________________
« I'm not heterosexual, homosexual or even bisexual ... I'm just in love with Katharina. » - Isobel Williams
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jer' ♣ "Nothing can ever be perfect"

♠ courrier posté : 2815
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Journaliste & Photographe
♠ mood :: SICK
♠ address book ::

MessageSujet: Re: The Never-Ending Why (Pv) Lun 28 Mar 2011 - 10:37

    Jeremiah était journaliste. Il avait une bonne, non, une excellente mémoire. Il n'oubliait quasiment jamais rien...à part récemment où sa mémoire lui faisait parfois défaut. Mais jusque là, il n'avait eu aucun souci à retenir la moindre parole, la moindre histoire, tout était fixé là dans sa mémoire. Et donc il n'avait pas oublié cette histoire, ces paroles qu'Ambre Weasthon avait proféré en sa présence. Ce n'étaient pas des mots qu'il pouvait oublié. Cela l'avait intrigué même sur le coup il n'avait rien dit. A présent que le sujet refaisait surface par ses soins, il n'allait pas lâcher le morceau, surtout que cela semblait concerné Everleigh, ces paroles éveillaient donc encore plus sa curiosité déjà bien présente. « Toujours aussi curieux, on ne te changera pas... à moins que ce soit de la jalousie... » Curieux, assurément. Jaloux, possible. Quoiqu'il en soit, il voulait qu'elle lui parle davantage de ce type. Il n'était pas sur que ce soit le même type auquel il pensait. Après tout, Wellington n'était pas une petite ville et il devait y avoir des tas de Matt, Matthew, Matthias etc.« Matt n'est pas mon prétendant. On est amis, mais Ambre croyait qu'on était ensemble... enfin c'est une longue histoire, mais comment connais Matt Eversman ? » Et bien non apparemment Wellington était une très petite ville. Il avait vu juste. Il s'agissait bien de Matt Eversman. Ils se connaissaient donc Matt et elle. Il n'en était surpris, enfin si un peu. Peut-être avait-elle fait sa connaissance par le biais des filles Weasthon. « Amis et Ambre pensent que vous êtes ensemble? Elle a dû voir des choses qu'elle ne devait pas? » Ouais elle ne pouvais pas faire cette supposition si elle n'avait pas de doute ou tout au moins de raison. « Je l'ai rencontré dans le cadre de mon boulot. Je suis allée à Livingscorp et je me suis heurté à son moloss. » En effet, il avait rencontré Matt au cours d'une enquête, bien avant que le fameux dossier ne soit volé. Matt l'avait repoussé quand il avait voulu interviewé Cassidy Weasthon. Mais il avait finalement réussi à avoir ce qu'il voulait. On ne pouvait pas dire qu'ils se connaissaient bien tous les deux. Il était juste une connaissance, sans plus. « Hé oh, j'espère bien la conduire avant ! Faut bien que tu sois-là pour y assister. Et je te parie que j'arriverais à te faire changer d'avis... Je sais y faire. » Le journaliste releva ses yeux marrons sur la barmaid. Un sourire s'échappa de ses lèvres. Elle n'allait pas abandonné de si tôt. Elle était têtue la miss et c'était peut-être ce qu'il aimait chez elle après tout. Il savait qu'elle n'allait pas le lâcher jusqu'à ce qu'il lui laisse le volant de sa Mustang. « Je ne parierai pas trop vite à ta place...Tu as déjà ta voiture, tu n'en as pas assez? » Est-ce vraiment la voiture qu'elle voulait, ou était-ce seulement un défi pour elle? A cet instant précis, le journaliste n'aurait pu le dire. Il savait qu'Everleigh était une joueuse, tout comme il l'était. Les paris, c'était un peu leur dada. Un genre de cap ou pas cap améliorée. « Toi aussi tu es sortie avec moi par intérêt : pour le sexe. » Là, un plus large sourire s'afficha sur ses lèvres. Heureusement que Dirk et/ou Wyatt n'étaient pas là à cet instant, ils l'auraient pris pour un pervers avec de telles paroles. « Hey! Pas du tout. C'est parce que tu es une excellente cuisinière. » Il plaisantait bien sûr. La jeune femme n'était pas la plus excellente cuisinière, même loin de là. Mais il était aussi faux de dire qu'il était sorti avec elle pour le sexe, enfin pas totalement. Il y avait certaines filles, avec qui il savait que cela n'irait pas plus loin qu'une nuit, mais avec Evy c'était différent et elle le savait. « Ils sont nombreux à rêver de ça. ». Il l'observa faire, amusée. Il savait que cette dernière faisait tourner des têtes. Normal c'était une belle femme, il ne pouvait pas le nier. Même si elle plaisantait, il n'empêche qu'elle disait vrai. Jeremiah prit à nouveau son verre en main et but une nouvelle et dernière gorgée, reposant son verre vide sur le comptoir. Il sentait à nouveau une douleur sourde se diffusait dans son crâne. Il pinça l'arrête de son nez avant que la jeune femme reprenne la parole. « Plus sérieusement, j'ai un deal à te proposer : Tu pourras conduire la mienne si tu me laisse conduire la tienne ? » Il leva son visage sur elle alors que le groupe terminait une de leur chanson. Elle n'abandonnait jamais. « Et si j'ai pas envie de conduire ta Mustang, j'ai droit à autre chose? » Il plongea ses yeux dans ceux de la demoiselle. Ben quoi, lui aussi il était joueur. Elle ne pouvait pas être la seule à prendre son pied.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

IZZIE ◊ I want to satisfy the undisclosed desires in your heart.

♠ courrier posté : 2700
♠ multinicks : JM.
♠ crédits : © hope&fear avatar - tumblr sign
♠ wellington suburbs : clinton avenue with Kate Laurens


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Danseuse
♠ mood ::
♠ address book ::

MessageSujet: Re: The Never-Ending Why (Pv) Mar 29 Mar 2011 - 3:02

Oui, il avait l'air d'être bien curieux sur cette histoire avec Matt. Histoire qui n'en était pas une. Ce baisé de Matt m'avait poussé à certaines réflexions, mais désormais tout était clair pour moi. J'osais espérer que pour lui aussi, cela ne signifiait absolument rien. Nous avions bus et nous plaisantions, voilà tout. Plaisanterie que aujourd'hui je regrettais, car la soirée c'était très mal fini et nous avions blessé Ambre. Comment aurais-je pu deviner qu'à cette époque, elle m'aimait déjà ? Elle avait passé la soirée à essayer de séduire Matt. Ce qui, il faut l'avouer m'avait agacé et j'en avais fait de même, non pas parce que j'étais jalouse à cause de Matt... plus à cause d'Ambre pour tout vous dire. Je ne vais pas nier que j'avais une certaine attirance pour elle... seulement, j'avais décidé de mettre fin à tout ça. Jamais je n'aurais dû « flirter » avec Ambre et encore moins coucher avec elle. J'avais semé une belle pagaille, un coeur brisé. Je soupirais intérieurement en repensant à tout cela. Ayant toujours du mal à réaliser qu'elle était vraiment tombée amoureuse de moi, Everleigh Brooke Sullivan. Étonnée du fait qu'elle puisse m'aimer à ce point et terrifiée par cette idée. Je n'avais jamais cherché à ce que cela arrive. Je m'inquiétais de lui avoir donné de faux espoirs, car cela n'était vraiment pas mon attention. Jeremiah avait raison, Ambre avait vu des choses qu'elle ne devrait pas. Matt n'aurait pas dû m'embrasser et nous n'aurions pas dû jouer ainsi. Dès fois, je me demande pourquoi je fais certaines choses - « Pour faire court, disons que Matt et moi sommes assez complices. Et on as passés une soirée tous les trois. Ambre et moi arrêtions pas d'essayer de le charmer... tu sais, je suis joueuse. Enfin bref. Il m'a embrassé... et je suppose que c'est pour ça qu'elle a crus qu'il y avait quelque chose entre lui et moi. » - expliquais-je avec un faible sourire, mais pas vraiment fière de moi. J'avais nourri la curiosité de Jeremiah et le fixait afin de voir sa réaction, m'attendant très certainement à un commentaire de sa part. Je n'étais pas entrée dans les détails du pourquoi Ambre et moi nous étions mis à le charmer. Le pauvre Matt, il était mon ami et cela ne se faisait pas de jouer ainsi, afin après tout il était rentré dans mon jeu très facilement. Les hommes sont des êtres faibles et manipulables, il faut croire. C'est plus compliqué avec une femme, les femmes sont des êtres plus complexes. J'écoutais Jeremiah me raconter comment il connaissait Matt Eversman. J'essayais de ne pas faire une grimace lorsqu'il me rappelait que Matt était le garde du corps de la femme vampire - « Ah d'accord. Tu m'étonnes avec les ennuies que Cassidy Weasthon doit avoir en ce moment, elle à plutôt intérêt d'avoir un garde du corps à ses côtés. » - Et encore, ce n'est pas Matt, ni personne qui empêcherait mes alliés d'agir. Ce qui me dérangeait un peu. Matt était tout de même mon ami et les cavaliers noirs n'hésiteraient pas à le pousser de leur passage. Pourquoi avait t-il fallut qu'il se fasse engager par cette femme ? - « Je ne parierai pas trop vite à ta place...Tu as déjà ta voiture, tu n'en as pas assez? » - Bien sûr que j'avais assez de ma belle mustang, mais plus Jeremiah me refusait le privilège de conduire sa voiture, plus j'en avais envie. Oui, on peut dire que c'était devenue plus une sorte de défi maintenant. Je voulais le faire céder - « Hey! Pas du tout. C'est parce que tu es une excellente cuisinière. » - Alors là, je me mis à rire. Jeremiah pouvait être sorti avec moi pour des tas de raisons, mais certainement pas pour mes talents culinaires. En fait, ils étaient pratiquement inexistants. Je savais me faire à manger, mais passer des heures à faire la cuisine ? Non merci. Cela devait faire de moi une très mauvaise épouse - si toutefois je décidais de me marier un jour - et une mauvaise femme de maison. Que voulez-vous, c'est pas de ma faute si je préfère prendre ma voiture et aller sur les circuits, gagner des courses et par la même occasion, mettre la pâtée à des bonhommes trop prétentieux. Ouais, il faut le dire, il y a plus d'hommes qui participent aux courses, les femmes se contentent en général de jouer les supporters, sauf exceptions. Il est clair que je préférais être derrière le volant, plutôt que d'agiter des pom poms. Jeremiah reposa son verre vide sur le comptoir, avant de se pincer l'arrête du nez - « Ça ne va pas ? » - Il m'avait semblé étrange pendant une seconde, mais il reprit la parole : « Et si j'ai pas envie de conduire ta Mustang, j'ai droit à autre chose? » - Oh, mais c'est qu'il était joueur aussi mon ex. J'esquissais un sourire en coin suite à cette réplique et soutenait son regard. Je me penchais légèrement sur le comptoir avant de répondre : « Tout dépend de ce que tu as en tête... » - Je marquais une courte pause, ne le lâchant pas du regard, lui offrant un de mes sourires charmeurs. En général, j'arrivais à troubler les gens avec ce regard insistant, mais Jer me connaissait plutôt bien - « Parce que si ton idée est de me mettre dans ton lit... » - Je ne finissais pas ma phrase exprès. Je n'avais pas l'esprit mal placé - pas du tout - mais Jeremiah m'avait tendue une perche - « De toute façon, je sais que tu a toujours envie de moi. » - Faux ! Je plaisantais, mais gardait cet air charmeur. J'en savais rien et je ne m'imaginais pas des choses - « Admets-le. Il n'y en a pas la moitié qui sont capables de te faire ce que je te faisais... » - ajoutais-je. J'étais joueuse, oui, peut-être trop.

_________________
« I'm not heterosexual, homosexual or even bisexual ... I'm just in love with Katharina. » - Isobel Williams
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jer' ♣ "Nothing can ever be perfect"

♠ courrier posté : 2815
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Journaliste & Photographe
♠ mood :: SICK
♠ address book ::

MessageSujet: Re: The Never-Ending Why (Pv) Mar 29 Mar 2011 - 6:32

    « Pour faire court, disons que Matt et moi sommes assez complices. Et on as passés une soirée tous les trois. Ambre et moi arrêtions pas d'essayer de le charmer... tu sais, je suis joueuse. Enfin bref. Il m'a embrassé... et je suppose que c'est pour ça qu'elle a crus qu'il y avait quelque chose entre lui et moi. » Drôle de petit jeu en effet. C'est ce qui traversa l'esprit du journaliste. A vrai dire il s'était attendu à des choses mais pas à ça. Oui elle était joueuse, mais de là à s'amuser avec Matt, c'était étonnant. Enfin, après tout cela faisait un an qu'ils s'étaient quittés, les choses avaient dû changer apparemment. Il se demandait si Matt s'était fait avoir ou s'il avait lui aussi été aussi joueur que la barmaid. Ambre avait eu donc raison de sous entendre certaines choses. Mais contrairement à ce qu'on pouvait croire, les hommes n'étaient pas tous aussi manipulables. Jeremiah avait d'ailleurs horreur de faire parti de ce genre de jeu. Il avait déjà repoussé les avances de filles qui étaient venues le draguer chacune son tour afin de voir laquelle aurait ses faveurs. Malheureusement pour ces dernières, le journaliste avait repéré leur petit jeu et n'était pas rentré dedans. Il les avait repoussé toutes les deux ce soir là. « Je vois... » Il n'ajouta rien d'autre, n'ayant rien d'autre à dire. Il jeta un œil au groupe qui laissait place à un duo de chanteuses. Il observa les deux miss avant qu'Everleigh reprenne la parole. « Ah d'accord. Tu m'étonnes avec les ennuies que Cassidy Weasthon doit avoir en ce moment, elle à plutôt intérêt d'avoir un garde du corps à ses côtés. » En même temps, les ennuis, elle les cherchait. C'était une chose d'avouer certaines failles, s'en était une autre de traiter les autres avec condescendance, et ignorer la peine de déséquilibrés qui n'attendaient qu'une occasion pour avoir leur revanche. « Oui encore faut-il que le garde du corps en question fasse son boulot. » Matt n'avait pas réagi rapidement à ce qui s'était passé à la conférence. Il était dans la salle et il avait bien vu que le garde du corps avait été un peu dépassé par les évènements. Lui même avait dû agir alors que cela était quand même le boulot des agents de sécurité de la société de Weasthon. Il savait depuis ce fiasco que l'équipe de sécurité avait été renforcée. C'est qu'il y avait vraiment une faille et pas seulement à ce niveau. Cela faisait rappeler au journaliste qu'il aimerai bien aller faire un tour à Livingscorp, histoire de faire quelques petites recherches. « Ça ne va pas ? » Une douleur s'est diffusée dans son crâne comme cela arrivait souvent ces derniers temps. Jer' reporta son attention sur Everleigh, reprenant la conversation. « Tout dépend de ce que tu as en tête... » « Parce que si ton idée est de me mettre dans ton lit... » « De toute façon, je sais que tu a toujours envie de moi. » « Admets-le. Il n'y en a pas la moitié qui sont capables de te faire ce que je te faisais... » Ces mots le fit sourire. Oui Jeremiah la connaissait très bien, trop bien pour rentrer dans son cinéma, même s'il ne pouvait pas nier qu'il était toujours charmé par sa présence. Mais même s'il était un homme, il savait avoir de la retenue. Il pouvait passer une bonne soirée avec une femme sans pour autant la mettre dans son lit. Et à vrai dire à cet instant précis, il ne savait pas si l'idée de passer la nuit avec Everleigh lui plaisait réellement. Il ne pouvait pas nier que c'était une très belle femme. Mais elle était aussi son ex et ils avaient rompu. S'ils avaient rompu, c'est qu'il y avait une bonne raison. « Jte signale que pour l'instant, c'est toi qui me fait des avances. Quant aux autres filles, peut-être, peut-être pas. » Il esquissa un sourire, amusé finalement par cette conversation. « Cela fait tellement longtemps pour nous deux que je serais incapable de comparer. » Il plaisantait. Parce qu'il se rappelait très bien de cette alchimie parfaite entre eux, tant mentalement que physiquement. Mais il ne pouvait pas non plus dire que ces autres « histoires » n'avaient pas été sans saveurs. Il avait passé du bon temps, du très bon temps. Mais chaque histoire était différente. Leur histoire avait été différente. Jeremiah finit par se lever de son tabouret. Il fit glisser le verre sur le comptoir. « Tu m'en remets une stp, j'reviens rapidement. » Il lui sourit rapidement puis il se fraya un chemin jusqu'au fond du club où se trouvait les toilettes. Il disparu à l'intérieur quelques minutes avant de revenir. Il reprit place au comptoir puis il demanda à la barmaid. « Tu finis à quelle heure? »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

IZZIE ◊ I want to satisfy the undisclosed desires in your heart.

♠ courrier posté : 2700
♠ multinicks : JM.
♠ crédits : © hope&fear avatar - tumblr sign
♠ wellington suburbs : clinton avenue with Kate Laurens


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Danseuse
♠ mood ::
♠ address book ::

MessageSujet: Re: The Never-Ending Why (Pv) Mer 30 Mar 2011 - 4:23

Jeremiah se passa finalement de commentaires suite à ce que je lui avais raconté de la soirée avec Matt et Ambre. Au moins, je n'aurais pas à donner plus de détails sur cette soirée désastreuse. J'observais à mon tour l'arrivée des deux chanteuses qui succédaient au groupe précédent. Elles saluaient le public avant de commencer leur premier morceau, nous proposant un univers plus folk rock - « Oui encore faut-il que le garde du corps en question fasse son boulot. » - Je devais avouer que Matt n'avait pas agi très rapidement à la conférence de presse, c'était d'ailleurs moi et cette Sara Hawkins qui avions emmené Cassidy en sécurité. Ce souvenir me faisait rire intérieurement, cette image de moi en train d'aider cette bonne femme détestable. Qu'est-ce que je ne ferais pas juste pour me faire bien voir et tromper l'ennemie ! Je dois avouer que cela avait été particulièrement de rester correct et combien j'aurais aimé prendre le parti de Hawkins qui avec qui j'étais d'accord. Cassidy et Livingscorp m'avaient déçus le jour de la conférence, moi qui les pensais malins. Pourquoi n'avait t-il pas prévu une sécurité renforcée ? - « Jte signale que pour l'instant, c'est toi qui me fait des avances. Quant aux autres filles, peut-être, peut-être pas. » - dit t-il avec un sourire amusé avant d'ajouter : « Cela fait tellement longtemps pour nous deux que je serais incapable de comparer. » - Si longtemps qu'il ne s'en souvenait même pas ? Jeremiah s'était tapé tant de filles que ça en une année ? Est-ce qu'il plaisantait ou était-ce la réalité ? J'avais vraiment du mal à le savoir à cet instant. Il était difficile de l'embarquer dans mon jeu et il avait l'air et la manière de tout casser. Peut-être étais-ce un signe qui devait me faire comprendre que je devais arrêter de faire ça ? J'esquissais finalement un sourire - « C'était pas des avances, je faisais juste des suppositions. » - dis-je avant de ricaner légèrement - « Tu m'en remets une stp, j'reviens rapidement. » - J'acquiesçais et le regardait disparaître à travers la foule avant de lui servir un second verre - « Je veux bien répondre à vos avances, moi. » - déclarais un homme accoudé au bar. Est-ce qu'il avait vraiment suivi toute la conversation ? Il s'ennuyait à ce point ? Il afficha un sourire qui se voulait charmeur, mais a vrai dire il avait plus l'air d'un pervers qu'autre chose - « Vous avez écouté ma conversation ? » - demandais-je avec le sourire - « Vous ne devriez pas prendre vos rêves pour des réalités. » - ajoutais-je pour bien le recaler, mais avec un grand sourire qui ne ferait que l'énervé davantage. Je vous assures, certains soirs je tombais vraiment sur des cas et encore là ça allait. Jeremiah refit son apparition et je lui adressais un sourire, me détournant du client qui m'avait adressé la parole - « Tu finis à quelle heure? » - me demanda mon ex compagnon - « Tu es pressé de partir, tu en as déjà marre ? » - Je sortais mon portable de la poche de mon jean et jetais un coup d'œil à l'heure - « Dans une heure. » - Heureusement que je ne faisais pas la fermeture du club ce soir. Un collègue ne tarderait pas à prendre mon relais à la mi soirée - « Donc... si tu n'as pas envie de conduire ma mustang, qu'est-ce que tu veux ? » - demandais-je, puisque je ne savais toujours pas ce qu'il avait en tête quand il parlait de « autre chose ».

_________________
« I'm not heterosexual, homosexual or even bisexual ... I'm just in love with Katharina. » - Isobel Williams
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jer' ♣ "Nothing can ever be perfect"

♠ courrier posté : 2815
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Journaliste & Photographe
♠ mood :: SICK
♠ address book ::

MessageSujet: Re: The Never-Ending Why (Pv) Jeu 31 Mar 2011 - 8:56

    Il voyait mal ce qu'il aurait pû ajouter à ce que son ex-compagne avait dit. Il n'avait pas envie de s'attarder sur ce qui s'était passé entre eux. Après tout cela ne le concernait plus. Cela faisait un an qu'Everleigh avait mit un terme à leur relation. Et il ne se voyait pas lui demander des comptes. Et d'ailleurs il n'en avait pas envie. C'était sa vie privée. Lui non plus, il n'aimerait pas qu'elle lui pose ce genre de question. Il avait juste voulu s'informer un minimum, maintenant le sujet était clôt. Il n'avait pas revu Matt depuis un bail. La dernière fois il l'avait entre aperçu quand il avait été à Livingscorp pour aller voir un de ses amis qui y travaillait. Il ne pouvait pas dire qu'ils étaient amis, connaissances tout au plus. Malgré tout, c'était un gars bien, enfin c'était son impression. Il avait aussi que Livingscorp cachait beaucoup de choses, et ses employés probablement. D'ailleurs, la preuve était que Wyatt avait été embauché par le groupe et qu'il ne lui en avait touché aucun mot. Il l'avait sû par un employé. C'est pas chouette ça? Ironie quand tu nous tiens. En vérité, Jeremiah était curieux de savoir pourquoi son meilleur ami s'était présenté à un emploi pour Livingscorp. Combien de fois lui avait-il dit qu'il pourrait lui trouver quelque chose s'il le souhaitait? Non Wyatt avait toujours refusé. Il avait préféré entrer chez Livingscorp. Jer n'avait pas confiance en ce groupe. Il était certain que la société, derrière les sourires de circonstances, cachait bien des choses. Des choses qu'en tant que journaliste, il aimerait mettre à jour. Et savoir que Matthews faisait parti de tous ces hypocrites, était vraiment une mauvaise nouvelles. Il aurait pu trouver un emploi ailleurs. Et puis avouez, c'est quand même louche, qu'avec le casier du gars, il trouve un job dans une boite aussi intéressée aux apparences? Non vraiment, il y avait quelque chose de très bizarre dans cette histoire. Et il comptait bien faire des recherches pour en savoir plus. Il avait apprit il y a quelques jours que deux gosses, des mutants, avaient failli se faire enlever. L'un d'eux avait donné des détails qui lui avait fait penser à Livingscorp. Mais pourquoi? Il se posait la question quand Everleigh répondit à ses propos. Il leva les yeux sur elle. « C'était pas des avances, je faisais juste des suppositions. » Elle était toujours aussi douée pour détourner le fil de sa conversation. Cela le fit sourire. Puis il lui demanda une bière avant d'aller aux toilettes. Il avait mal au crane et avait besoin de prendre un petit extra. Ce n'était pas vraiment légale dans cet état, ni dans aucun autre mais cela soulageait ses migraines qui l'assaillaient de plus en plus souvent. Il revint quelques minutes plus tard. Il reprit place au comptoir et aperçu le regard du type sur son ex compagne. Il savait qu'elle devait se faire draguer, quasiment tous les soirs. Mais le fait que cela se passe devant ses yeux, il n'appréciait pas vraiment. Dommage qu'il ne puisse pas faire comme Dirk et montrait subtilement son arme accroché à sa ceinture. Il était certain que cela aurait calmé ce gars qui devait avoir plus de la trentaine. « Tu es pressé de partir, tu en as déjà marre ? » « Non pas du tout. Je suis juste pressé de t'avoir pour moi tout seul. » Il posa ses yeux marrons sur elle. Et ce n'était pas faux. Il avait à peine parlé lors de l'anniversaire d'Ambre Weasthon et il voulait rattraper les choses. A moins qu'il avait juste envie d'être avec elle. Il remercia la barmaid pour la nouvelle bière et il but une gorgée tandis que la jeune femme vérifiait l'horaire sur l'écran de son portable. « Dans une heure. ». Ok. Donc elle ne faisait pas le dernier service. Tant mieux. « Donc... si tu n'as pas envie de conduire ma mustang, qu'est-ce que tu veux ? » Encore ce jeu. Jeremiah en sourit. Son verre sur le comptoir, il haussa doucement les épaules. « Je ne sais pas, qu'as-tu à me proposer pour me convaincre? »

_________________



Dernière édition par Jeremiah A. Mason le Sam 2 Avr 2011 - 12:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

IZZIE ◊ I want to satisfy the undisclosed desires in your heart.

♠ courrier posté : 2700
♠ multinicks : JM.
♠ crédits : © hope&fear avatar - tumblr sign
♠ wellington suburbs : clinton avenue with Kate Laurens


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Danseuse
♠ mood ::
♠ address book ::

MessageSujet: Re: The Never-Ending Why (Pv) Ven 1 Avr 2011 - 3:23

« Non pas du tout. Je suis juste pressé de t'avoir pour moi tout seul. » - me dit t-il en me regardant de ses prunelles noisette. Un sourire se dessina sur mon visage suite à cette réplique. Il faut l'avouer, j'avais tout aussi hâte de finir mon service pour me retrouver un peu plus au calme. Nous pourrions discuter plus tranquillement lorsque nous aurions quitté le club. Cela faisait un moment que nous nous étions pas vus tous les deux. Nous avions à peine eu le temps de parler lors de la fête d'Ambre. Une chose à laquelle je comptais remédier ce soir en l'invitant chez moi - « Patience, encore une petite heure et je suis toute à toi. » - N'allez pas imaginer des choses. L'expression était mal choisie, je vous l'accorde, mais je n'avais pas d'idées derrière la tête, malgré mon petit manège, mon jeu depuis le début de la soirée. Je voulais juste profiter d'un moment avec mon ex sans aucune arrière pensée. Du moins, consciemment. - « Je ne sais pas, qu'as-tu à me proposer pour me convaincre? » - Ce que j'avais à lui proposer ? Il fallait encore que j'y réfléchisse, que je pense à ce qui pourrait le convaincre. Je devais déjà oublier l'idée de lui laisser conduire ma voiture, puisque ce n'est pas ce qui l'intéressait. Je réalisais qu'il serait alors difficile de relevé le défi que je m'étais lancée : le faire changer d'avis. Enfin, je ne désespérais pas, persuadée de trouver une façon de le convaincre - « Sans doute des tas de choses. » - Des tas de choses, mais pas n'importe quoi. J'avais malgré tout mes limites. J'esquissais un sourire, ne lui en dévoilant pas davantage pour le moment, mais j'y reviendrais très certainement.

Je n'avais pas vu le temps passé en compagnie de Jeremiah et cette dernière heure de travail ce passa plutôt rapidement. Je saluais mon collègue qui était arrivé pour prendre mon relais. Il en aurait jusqu'à la fermeture du club, mais moi je pouvais rentrer à la maison. J'adressais un sourire à mon ex - « Bonne nouvelle, on va pouvoir y aller. Il faut juste que j'aille prendre mes affaires au vestiaire. » - dis-je avant de sortir de derrière le comptoir, incitant Jeremiah à me suivre. Les clients n'avaient pas l'accès aux vestiaires du personnel, mais le jeune homme aurait la chance de les visiter. Enfin, il n'y avait rien d'extraordinaire, c'était juste des vestiaires avec des casiers pour poser nos affaires. Je me dirigeais d'abord vers le lavabo pour me laver les mains. J'avais manipulé toute la soirée des bouteilles d'alcool. J'ouvrais ensuite mon casier afin de récupérer ma veste en cuir que j'enfilais, puis j'attrapais mon sac. Je ressortais alors du vestiaire en compagnie du jeune homme et nous nous dirigions vers la sortie du club. Je frissonnais légèrement lorsque la fraîcheur d'un vent léger vint me saisir. Je me tournais vers Jeremiah avant de dire : « Comme il est évident que tu ne laisseras pas ta voiture ici et que je ne le ferais pas non plus, tu me suis jusqu'à chez moi ? Enfin... tu connais très bien le chemin, donc tu ne risques pas de te perdre, heureusement, je roule trop vite pour toi. » - Je lui souriais. Il savait très bien que j'étais une folle du volant et que les limitations de vitesses n'étaient pas pour moi. Enfin, j'étais bien obligée de les respecter lorsque je roulais en ville. Je tâchais tout de même de faire plus attention, je m'étais déjà fait arrêter plusieurs fois pour excès de vitesse et je ne voulais pas risquer de perdre mon permis. Quoi que ça ne m'empêcherait certainement pas de conduire et d'aller participer à mes courses clandestines - « ... Donc on se retrouve là-bas ? » - Le starlight se trouvait à la sortie de la ville, mais le chemin n'était pas très long.

_________________
« I'm not heterosexual, homosexual or even bisexual ... I'm just in love with Katharina. » - Isobel Williams
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jer' ♣ "Nothing can ever be perfect"

♠ courrier posté : 2815
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Journaliste & Photographe
♠ mood :: SICK
♠ address book ::

MessageSujet: Re: The Never-Ending Why (Pv) Ven 1 Avr 2011 - 9:12

    La journée avait été longue. Trop longue à vrai dire pour le journaliste qui n'avait pas eu une minute à lui. Ces derniers temps il avait beaucoup de mal à suivre le rythme. Ses médecins lui avaient dit que c'était normal, qu'il allait ressentir une fatigue chronique et qu'il devait juste adopter un rythme de vie plus lent. Mais impossible pour Jeremiah. Il n'avait pas l'habitude de vivre autrement. Alors il faisait comme avant. Seulement il devait bien se rendre à l'évidence qu'il n'arrivait pas toujours à suivre. Toutefois il avait besoin de temps pour s'y faire, sauf qu'il ne savait pas justement s'il lui restait assez de temps...Il voulait donc profiter des moments qu'il passait avec des personnes qu'il appréciait. Il se disait que c'était maintenant ou jamais. Il avait encore des tas de projets en tête. Et il voulait les réaliser. Il ne partait pas défaitiste, loin de là. Il ne rendait juste compte que s'il voulait faire des choses, c'était maintenant. Qu'il devait encore plus faire ce qu'il aimait ET ce qu'il voulait. Et à cet instant précis, il n'avait pas envie d'être ailleurs qu'ici. Il était dans un pub qu'il aimait. Il y avait de la bonne musique, il avait une bière en main et surtout il était en compagnie de son ex-compagne. Une femme dont il appréciait toujours la compagnie et avec qui, il se sentait bien, lui même, oubliant les problèmes autour de lui, le boulot, tout. Il savait qu'avec elle, il n'avait pas à faire d'effort pour parler, tout venait naturellement. Et c'est ce qu'il appréciait chez Everleigh. Même après leur rupture, ils ont gardé contact. La barmaid a toujours eu ce petit plus qui a attiré son attention. Cette façon de voir le monde, de réagir. Ils avaient de nombreux points communs. Ils aimaient les mêmes choses et se complétaient à merveille. Vous vous direz alors, mais pourquoi se sont-ils séparés alors? Et bien en fait, Jeremiah n'était pas prêt pour vivre ce genre de relation. Il s'attachait trop. Il était trop bien avec elle. Il se disait que cette relation ne pourrait pas durer. Et surtout il se rendait compte que cette relation devenait un réel besoin, une addiction pour lui. Et Jeremiah n'était pas du genre à s'attacher ainsi, ni à avoir la moindre dépendance. Peut-être était-ce son côté baroudeur ou peut-être parce qu'il avait déjà perdu une personne importante à ses yeux. Il n'avait pas envie de connaître à nouveau ce genre de douleur. Alors finalement, il a prit ses distances. Et Everleigh s'est senti négligée et elle a mit fin à leur relation. C'est con non? Pourtant, même ce soir là, Jer' ne regrettait pas cette rupture. Non parce que finalement, ils étaient restés en contact et que cette relation lui convenait. Il n'avait pas envie de gâcher autre chose. « Bonne nouvelle, on va pouvoir y aller. Il faut juste que j'aille prendre mes affaires au vestiaire. » Le journaliste sortit de ses pensées pour regarder la jeune brune face à lui. Il remarqua alors qu'un autre employé avait rejoint le comptoir. Un barman qui se mit rapidement au boulot. Jer' prit alors sa veste. Il l'accompagna jusqu'aux vestiaires puisqu'elle le lui avait demandé. C'était la première fois qu'il l'accompagner dans ces vestiaires. Il l'aurait bien attendu dehors mais elle semblait ne pas vouloir le quitter d'une semelle ce qui fit sourire le jeune homme. Il l'observa se changer, ne disant pas un mot. Ils ne tardèrent pas à quitter le Starlight Club. « Comme il est évident que tu ne laisseras pas ta voiture ici et que je ne le ferais pas non plus, tu me suis jusqu'à chez moi ? Enfin... tu connais très bien le chemin, donc tu ne risques pas de te perdre, heureusement, je roule trop vite pour toi. » C'était une évidence oui. Jeremiah n'était pas prêt à laisser sa Mustang ici, en plein centre ville au risque de la retrouver tagué, les pneus crevés ou autre. Il ne la rentrait pas toujours dans un garage, parce qu'il n'en avait pas là où il vivait, mais il savait que là, où il la laissait, il ne risquait pas de ne plus la retrouver un beau matin. Les paroles de la jeune femme le fit sourire. « Je vais te suivre, jconnais encore le chemin. Mais jte laisse aller devant, galanterie avant tout. » Ouep, le journaliste n'était pas partisan de la vitesse pure et dure. Non, avec sa Mustang il avait apprit à apprécier la conduite pour ce qu'elle était, découvrir des paysages, apprécier les routes qu'il empruntait. La vitesse, il la réservait à des circuits. D'ailleurs il avait déjà assisté plusieurs fois avec Adam, aux cinq cent miles d'Indianapolis. « ... Donc on se retrouve là-bas ? » Il sourit à nouveau. Décidément, Everleigh ne le lachait pas. Il acquiesa de la tête, en s'avançant vers sa voiture. « Oui, j'attends que tu démarres pour faire la même chose. » Il finit par entrer dans sa voiture. Il reclaqua sa portière alors que la barmaid regagnait sa voiture. Jer' mit le contact puis il démarra quand Evy fit la même chose. Quelques minutes plus tard, ils étaient chez la demoiselle.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

IZZIE ◊ I want to satisfy the undisclosed desires in your heart.

♠ courrier posté : 2700
♠ multinicks : JM.
♠ crédits : © hope&fear avatar - tumblr sign
♠ wellington suburbs : clinton avenue with Kate Laurens


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Danseuse
♠ mood ::
♠ address book ::

MessageSujet: Re: The Never-Ending Why (Pv) Sam 2 Avr 2011 - 5:14

Je m'installais alors derrière le volant de ma mustang et démarrais la première. Je n'hésitais pas à appuyer sur l'accélérateur. Le moteur de ma voiture avait été modifié par potes mécanos, ce qui me permettait de disposer d'une certaine puissance. C'était surtout utile lors de mes courses sur les circuits. Je ne roulais pas aussi vite sur les routes. Heureusement ! Je ne tenais pas à être à l'origine d'un accident. Je n'étais pas inconsciente à ce point. Je roulais vite, mais pas extrêmement vite hors piste. Bref. J'arrivais à la maison quelques minutes plus tard et garais ma voiture devant chez moi. J'éteignis le contact quand je remarquais la mustang de Jeremiah se garer près de la mienne. Je descendais de mon véhicule et rejoignit le hall d'entrée de l'immeuble avec mon ex compagnon. Nous montions les marches pour regarder mon appartement, appartement dans lequel je vivais avec mon frère, Kyle. Je mis la clef dans la serrure et ouvrit la porte. C'était fermé à clef, preuve que mon grand frère n'était pas encore rentré. Je ne me questionnais pas trop sur l'endroit où il devait être, tel que je le connaissais, il passait sans doute sa soirée avec une conquête. Je lui en voulais parfois de passer ses soirées avec ces filles plutôt qu'avec moi. Et oui, je suis une sœur jalouse et possessive. C'est le mien ! Je laissais entrer mon ex dans l'appart, endroit qu'il connaissait très ben pour y être venu souvent. Nous avions cependant revu la disposition de l'espace depuis la dernière fois. J'allumais la lumière et me retournais vers Jer - « Fais comme chez toi. Tu veux boire quelque chose ? » - - Bien qu'il est déjà bu deux verres au club, je proposais. Après tout je ne parlais pas forcément parler d'alcool et détrompez vous, je ne comptais pas le saouler pour profiter de lui. J'accrochais mon blouson en cuir sur le porte manteau, blouson auquel je tenais particulièrement. Ma mère me l'avait donné. C'était le sien. Elle le mettait quand elle avait mon âge. Autant dire que ce blouson en très bon état en avait fait du chemin. Je retirais mes chaussures à talons, perdant ainsi quelques centimètres, mais j'étais naturellement grande. Je n'avais pas besoin de me percher sur des échasses. C'est alors que je m'avançais vers Jeremiah, m'approchant à quelques centimètres de lui. Je le dévisageais de mes prunelles d'un bleu profond. Je remarquais alors quelque chose que je n'avais pas vu plus tôt. Ses yeux... Etais-ce moi qui divaguais où avait t-il bien les pupilles dilatés ? Je ne cessais de l'observer, le regardant dans les yeux, ne réalisant pas vraiment qu'un regard aussi insistant pouvait paraître bizarre ou le mettre mal à l'aise. Je ne pouvais pas croire que Jeremiah est consommé de la drogue ce soir. Je décidais de ne finalement pas faire de réflexion pour le moment. Je craignais qu'il le prenne mal et j'avais envie que la soirée entre nous ce passe bien. Depuis combien de temps ne nous étions nous pas retrouvé ainsi ? Je veux dire tous les deux seul à seul - « Tu m'as enfin pour toi tout seul... » - dis-je à doucement avant d'esquisser un sourire. Encore une fois cette phrase pouvait laisser supposer bien des choses, mais ce n'était pas mon attention. Jeremiah et moi étions sortis ensemble. Nous avions un passé que je ne pouvais pas oublié, mais aujourd'hui, nous devions nous en tenir à de l'amitié. C'était bien que nous soyons restés amis. Mieux que de ne pas être dans la vie de l'autre. Il faut dire ce qui est je tenais à Jeremiah, mais j'avais désormais tourné la page sur notre relation. Il n'y avait plus que cette forte amitié et cette complicité... même si je ne pouvais nier le fait que je le trouve toujours très attirant. J'avais décidé de ne plus me pauser de questions. Nous étions sortis ensemble et maintenant on était amis. Point barre. Jeremiah n'était pas fait pour moi et je n'étais pas faite pour lui en dépit de nos points communs. C'est pour ça que j'avais rompu. Je reculais, m'éloignant de lui et me dirigeais vers le salon. Je m'installais sur le canapé, lançant un regard à Jer. Une question me brûlait soudainement les lèvres. Je n'hésitais pas à mettre les pieds dans le plat, simple curiosité évidemment - « Alors, mise à part le boulot, tu as du temps pour les femmes ? » - En fait, il n'avait certainement pas de petite copine, du moins rien d'important... sinon il ne me proposerait pas d'aller à Las Vegas. Enfin nous y allions entre amis, mais imaginez la tête d'une petite amie qui apprendrait qu'il allait en virée avec son ex. Dans cette situation, j'aurais été morte de jalousie. Oui, j'étais jalouse, défaut de bien des femmes.

_________________
« I'm not heterosexual, homosexual or even bisexual ... I'm just in love with Katharina. » - Isobel Williams
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jer' ♣ "Nothing can ever be perfect"

♠ courrier posté : 2815
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Journaliste & Photographe
♠ mood :: SICK
♠ address book ::

MessageSujet: Re: The Never-Ending Why (Pv) Sam 2 Avr 2011 - 12:20

    Jeremiah ne tarda pas à suivre la jeune femme. Il n'allait cependant pas rouler à la même vitesse. Il roulait lentement, enfin à la vitesse adéquate. Il avait prit quelque chose et ne voulait surtout pas se faire arrêter, ni même contrôler. Il suivait la route qu'il avait emprunté des tas de fois quand Everleigh et lui étaient ensemble. Il connaissait bien le chemin. Il voyait distinctement les phares arrière de la mustang de la jeune femme. Il se souvenait de la première fois où il avait fait sa connaissance. Elle était devant l'épicerie. Elle avait fait quelques courses. Lui, il sortait du journal et avait remarqué la Mustang. Il s'était dit que son propriétaire avait bon goût et il a été surprit en voyant Evy mettre ses paquets à l'arrière. Cela l'avait même fait sourire. Et il avait traversé la rue pour aller lui parler. Et depuis ils ne s'étaient pratiquement pas quittés. Enfin les choses étaient différentes à présent. Quelques minutes plus tard, il garait sa Mustang sur le bas côté. Il coupa le contact alors qu'Everleigh se dirigea vers l'entrée de son appart. Il prit un petit sachet de poudre d'une poche cachée de sa sacoche et la glissa dans la poche arrière de son jean. Il sortit ensuite de sa voiture, la verrouilla et alla rejoindre son ex-compagne. Cela lui faisait un peu bizarre de revenir ici. Il n'était pas venu chez les Sullivan depuis un bail. Il laissa la barmaid ouvrir la porte. Le journaliste ne savait pas vraiment s'il allait rester longtemps. Il avait un peu les idées embrouillées. Ils entrèrent dans l'appartement. Jer' laissa Evy y pénétrer en premier, même si elle l'avait laisser passer devant elle. Non non, il tenait encore aux bonnes manières. Une fois entrer dans l'appartement, il jeta un oeil à l'intérieur. La décoration avait changé, ainsi que la disposition de certains meubles. « Fais comme chez toi. Tu veux boire quelque chose ? » Il reporta son attention sur la jeune femme. « Non merci. Quoi que, si tu as un coca, je veux bien. » Il ne pouvait pas reprendre de l'alcool. Il voulait pouvoir repartir sur les deux pieds. Et puis il devait éviter les alcools avec ce qu'il avait prit. Quoiqu'il ne s'était pas gêné pour boire la bière à son retour au comptoir du Starlight. Comme Everleigh, il se mit à l'aise, retirant sa veste pour la mettre sur le porte-manteaux. Finalement, il retrouvait ses automatismes, il ne savait plus si cela était une bonne idée de venir ici...Cela ne lui ressemblait pas de replonger dans le passé. Et bien qu'il l'aurait nié haut et fort que ce n'était pas cela, c'était bel et bien un retour en arrière qu'il effectuait. Et depuis quand vivait-il dans le passé? Franchement il y avait vraiment quelque chose qui clochait chez lui. Il ne devait pas regarder en arrière mais vers le présent, vu que son avenir était incertain. Cela ne servait à rien de vivre avec des chimères. Il n'avait pas besoin de cela. Pas besoin de se retrouver chez son ex-petite-amie. * Putain Jer' qu'est-ce que tu fous ici? * Il avait suivit son envie du moment, retrouver Evy le temps d'une soirée...mais était-ce raisonnable. Il était clair qu'ils ne pouvaient plus être ensemble. Peut-être voulait-il oublier cela le temps d'une soirée? Le regard perdu sur son ex-compagne, il sortit de ses pensées aux paroles de cette dernière. « Tu m'as enfin pour toi tout seul... » Il se reprit, fermant les yeux le temps de quelques secondes. Un sourire naquit sur ses lèvres. Allez il pouvait bien rester un peu. Ce n'était pas la fin du monde. C'était juste encore plus la fin de sa vie. Et il se rappelait à nouveau cette éternelle question: Pourquoi? Pourquoi avait-il été aussi con avec elle? Pourquoi s'était-il sauvé, alors qu'à cette époque tout allait bien entre eux. Jeremiah savait qu'il ne pouvait pas revenir en arrière. D'ailleurs, il ne cherchait pas à recommencer une nouvelle histoire, avec qui que ce soit. Il n'était pas fait pour la vie à deux. C'est ce que lui avait enseigné cet échec. Jer' reporta son attention sur Evy qui alla s'asseoir sur le canapé. Le journaliste lui, observa un peu les lieux. Observant les cadres et les photographies qui étaient accrochées sur les murs. « Alors, mise à part le boulot, tu as du temps pour les femmes ? » Haha Evy ne changera donc jamais. Il la savait jalouse et curieuse à la fois. Pourtant tous les deux c'était fini alors pourquoi poser cette question? Un sourire sur les lèvres, il tourna la tête vers elle. « J'ai toujours du temps pour les femmes. Tu me connais... » Il se passa une main sur la nuque. Les femmes venaient, repartaient. Il ne pouvait pas dire qu'il avait joué les reclus non, loin de là. Il avait parfois abusé. Mais il ne regrettait pas. Il était bien trop jeune pour se fixer. Et maintenant les femmes devenaient vraiment dérisoires. Il ne cherchait plus rien à ce niveau, juste du plaisir de temps en temps entre adultes consentants. Il arrêta son tour de la pièce puis il revint vers la jeune femme. Il prit place près d'elle sur le canapé puis il demanda: « Et toi dis-moi. T'as ramené combien de clients ici? Ou peut-être que je suis le seul privilégié? » Il plongea ses yeux marrons sur elle. Il posa une de ses jambes sur l'autre, se mettant à l'aise. Ouais finalement les habitudes revenaient trop vite ici..
.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

IZZIE ◊ I want to satisfy the undisclosed desires in your heart.

♠ courrier posté : 2700
♠ multinicks : JM.
♠ crédits : © hope&fear avatar - tumblr sign
♠ wellington suburbs : clinton avenue with Kate Laurens


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Danseuse
♠ mood ::
♠ address book ::

MessageSujet: Re: The Never-Ending Why (Pv) Dim 3 Avr 2011 - 4:18

Le laissant s'installer dans le salon, je disparaissais quelques instants pour rejoindre la cuisine. J'attrapais deux verres et la bouteille de coca-cola. Pas sûre que ce soit une bonne idée de boire cette boisson avec caféine à une heure si tardive. Enfin bref. Je le retrouvais assis su mon canapé. Il avait pris ses aises et l'espace de quelques secondes, je crus à un retour en arrière, quand nous étions ensemble. Je visualisais dans mon esprit des images de lui et moi ici, passant nos soirées de merveilleuses soirées. Nous regardions des films sur ce même canapé, moi blottie contre lui. Nous avions dû nous y embrasser bon nombre de fois. Je fermais les yeux et effaçait tout ça de ma tête. Non mais qu'est-ce qui me prenait ! N'importe quoi moi. Comme mon ex, j'étais loin de vivre dans le passé. Je ne me prenais pas trop la tête, me contentant de vivre les instants présents. Trop de gens perdent leur temps à regarder vers le passé ou préparer ce que sera leur vie. Et avant qu'ils ne s'en rendent compte, le temps leur file entre les doigts. Je voulais vivre chaque moment, savourer intensément ce qui m'était donné, ne pas me prendre trop la tête. Je déposais les verres sur la table basse et déversait le liquide à l'intérieur avant de tendre un verre à Jeremiah. De la cuisine, j'avais entendu sa réponse à ma question. Oui, je connaissais Jeremiah et je savais qu'il ne cherchait pas à se pauser. J'étais bien placée pour savoir qu'il n'était finalement pas fait pour la vie à deux et au final, je ne l'étais pas non plus. Les révélations d'Ambre m'avaient appris que je n'étais pas prête à m'engager dans une relation trop sérieuse, en fait, ça me fichait la trouille. J'avais pourtant eu une relation importante avec Jeremiah, seulement, je ne m'étais jamais sentie bloquée dans cette relation peut-être parce qu'il n'était en fait pas assez impliqué. Je crois que l'engagement me faisait un peu peur. Je n'étais pas prête pour ce genre de choses et mon premier petit ami l'avait appris à ses dépends. Tout allait bien avec cet homme jusqu'à ce qu'il me demande d'emménager avec lui. Chacun chez soit, c'est très bien non ? Ce n'est pas demain à la veille que je ferais une promesse d'éternité à qui que ce soit - « Et toi dis-moi. T'as ramené combien de clients ici? Ou peut-être que je suis le seul privilégié? » - J'esquissais à mon tour un sourire avant de répondre : « Avant-hier c'était Alex, hier Wesley... aujourd'hui c'est toi. » - Je plaisantais bien entendu. J'avais beau être joueuse et être doté d'un charme certain, je n'étais pas si facile que ça. Je ne séduisais pas tout ceux que je croisais, encore moins pour les emmener chez moi. Je n'étais pas sortie avec tant de monde que ça depuis ma rupture avec Jeremiah. D'ailleurs, je n'étais pas sortie avec des hommes. J'avais eu une courte relation avec Jessica qui était soit dit en passant une de mes meilleures amies. Finalement, nous nous étions trompés et le lien qui nous unissait n'était rien de plus qu'une belle et forte amitié. Je me demandais quelle serait la réaction de mon ex si je lui disais que j'étais bisexuelle. Ce n'était pas un secret. Je ne me cachais pas. J'aimais les hommes et les femmes, un point c'est tout, mais le sujet n'avait jamais eu l'occasion d'être abordé avec Jeremiah. Je me souvenais de la façon dont j'avais dit les choses à mes parents. Il ne s'agissait pas d'une scène de film commençant par une réplique du genre « J'ai quelque chose à vous dire, asseyez-vous ». J'avais été beaucoup plus direct. J'avais dix-sept ans à l'époque et il y avait cette fille qui était ma petite amie. J'étais arrivée à la maison avec celle-ci et l'avais présenter à mes parents : « Je vous présente Alice. On est ensemble au lycée et c'est ma petite amie ». Il n'y eut pas de cris, ni de larmes. Mes parents étaient restés sans voix à ne pas savoir trop comment réagir. Ils avaient accepté cette idée assez facilement, comprenant que j'aimais les femmes et les hommes. C'était ainsi et ce n'était pas un drame. J'observais mon ex et me mit à rire légèrement - « Sérieusement ? Aucun. Et on ne peut pas dire que tu étais un client puisque tu étais mon invité. » - Je souriais derechef, ne pouvant m'empêcher de penser à ce que je voyais, chaque fois que je plongeais mon regard dans le sien. Jeremiah s'était drogué et je me demandais pourquoi. Il n'était tout de même pas tomber dans ce cercle vicieux ? - « Qu'est-ce que tu as Jeremiah ? » - dis-je très sérieuse cette fois-ci. Je ne pouvais pas ne pas aborder le sujet - « Je sais que tu as pris quelque chose, ne mens pas, n'évite pas la conversation. Je ne suis pas idiote. Ça se voit. »

_________________
« I'm not heterosexual, homosexual or even bisexual ... I'm just in love with Katharina. » - Isobel Williams
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jer' ♣ "Nothing can ever be perfect"

♠ courrier posté : 2815
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Journaliste & Photographe
♠ mood :: SICK
♠ address book ::

MessageSujet: Re: The Never-Ending Why (Pv) Lun 4 Avr 2011 - 4:05

    Jeremiah s'était donc installé confortablement sur le canapé du salon. Revenir chez son ex lui rappelait de nombreux souvenirs, mais des souvenirs qui étaient derrière lui. Ce soir il laissait tout derrière lui, plus de maladie, plus de boulot, plus d'enquête, plus rien. Il se sentait juste léger, juste sortit de sa routine. Pourtant en se retrouvant ici, il retrouvait des habitudes. Habitudes parce qu'il passait assez de temps ici quand Everleigh et lui sortaient ensemble. Il se souvenait des soirées cinéma noir et blanc qu'il avait apprécié. C'était les rares fois où il se posait sans avoir envie de se lever dès la dixième minutes débutée. En plus il adorait le cinéma mais jusque là il n'avait pas prit cette habitude de se retrouver devant la tv pour voir quelque chose. Maintenant il ne regardait plus trop la tv. Il ne prenait plus le temps de s'asseoir sur son canapé ou alors il le faisait quand il avait une invité, comme récemment quand Jaymee était venu chez lui. Le journaliste avait reprit ses mauvaises habitudes de célibataire. Il ne s'en plaignait pas. C'était sa façon de vivre. Il s'était juste adapté à la présence de la jeune femme dans sa vie. Comme il s'adaptait ce soir là, à nouveau à sa présence. Il l'observa aller à la cuisine pour prendre la coca. Oui ce n'était pas une heure pour boire de la caféïne mais bon, de toute façon avec ce qu'il avait prit, il savait qu'il allait passer une nuit blanche. Il n'était plus à quelques heures de sommeil en moins. Il la regarda ensuite verser le liquide dans deux verres. Il la remercia avant de prendre son verre. Il but une gorgée tout en écoutant les paroles de la barmaid. « Avant-hier c'était Alex, hier Wesley... aujourd'hui c'est toi. » Il ne pu s'empêcher de sourire. Il garda son verre dans les mains. « Oui ceux là et le type de ce soir, il te bouffait littéralement des yeux. » Il avait bien sûr remarqué ce client qui n'avait cessé de l'observer de toute la soirée. Et il était quasiment certain qu'il avait profité de son absence aux toilettes pour lui adresser la parole. « Et je paris qu'il a profité que je ne sois pas là pour te demander ton numéro. J'ai tort? » Il l'observa. Il était plus amusé que chagriné par la situation. On ne pouvait pas dire qu'il était jaloux, non étant donné que leur relation était finie. Elle avait bien le droit de faire ce qu'elle voulait. Il n'allait pas non plus surveiller le moindre de ses faits et gestes. Il n'aimerait pas qu'elle fasse la même chose avec lui, alors il préférait s'abstenir. Elle avait probablement raison, ils n'étaient pas fait pour être ensemble. Pourtant, ce soir là ils se retrouvaient tous les deux comme autrefois. Et cela n'était pas très désagréable, au contraire. Il appréciait toujours autant la compagnie de la jeune femme. « Sérieusement ? Aucun. Et on ne peut pas dire que tu étais un client puisque tu étais mon invité. » « C'est que j'en ai de la chance. » Il avala une nouvelle gorgée de sa boisson. La connaissant, il se doutait bien qu'elle n'était pas du genre à ramener des clients chez elle, surtout avec Kyle qui trainait dans les parages. Et que ce n'était pas dans ses habitudes. Elle ne mélangeait jamais boulot et vie privée. D'ailleurs, il était pareil. Le boulot restait au boulot et cela n'allait pas changer de si tôt. « Qu'est-ce que tu as Jeremiah ? » Il releva ses yeux marrons sur Everleigh quand elle lui adressa à nouveau la parole. « Je sais que tu as pris quelque chose, ne mens pas, n'évite pas la conversation. Je ne suis pas idiote. Ça se voit. » Voilà la soirée s'était trop bien passée pour que rien ne vienne la gâcher. Il observait son ex-compagne sans chercher à se dérober. Le ton de sa voix était devenu beaucoup plus sérieux. Jer' soupira légèrement, se redressant un peu, décroisant ses jambes pour poser ses pieds sur le sol. Il n'avait pas envie de s'expliquer, pas ce genre et surtout pas à elle. Il but une gorgée de son verre avant de prendre la parole. « J'ai pas l'intention de te mentir. Jsuis pas clean ce soir. Et alors? » Il la regarda. Il n'avait pas envie qu'elle se pose trop de questions. Il avait déjà une mère et c'était suffisant. « J'ai l'âge de savoir ce que je fais Everleigh... » Il l'observa un instant. Il n'avait pas envie de rentrer dans les détails. Elle devait savoir qu'il n'était pas du genre à se défoncer. Peut-être penserait-elle que c'est occasionnel. Après tout, qui n'avait pas déjà fumé un joint? Everleigh était telle si sage? Lui, il ne l'avait jamais vraiment été. Il avait déjà fumé, il avait déjà essayé quelques drogues sans devenir accro. « J'ai pas besoin d'une seconde mère. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

IZZIE ◊ I want to satisfy the undisclosed desires in your heart.

♠ courrier posté : 2700
♠ multinicks : JM.
♠ crédits : © hope&fear avatar - tumblr sign
♠ wellington suburbs : clinton avenue with Kate Laurens


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Danseuse
♠ mood ::
♠ address book ::

MessageSujet: Re: The Never-Ending Why (Pv) Lun 4 Avr 2011 - 5:56

« Oui ceux là et le type de ce soir, il te bouffait littéralement des yeux. » - J'avais complètement zappé ce type avant que Jeremiah n'en parle. J'avais plus ou moins l'habitude de ce genre d'attitude de la part des clients. Certains se contentaient de regarder, d'autre osait m'adresser la parole pour essayer de me séduire. Seulement, j'étais une femme très difficile à séduire - « Et je paris qu'il a profité que je ne sois pas là pour te demander ton numéro. J'ai tort? » - « On ne peut rien te cacher Mason. » - dis-je dans un sourire - « Enfin, je lui ai pas laissé le temps de me demander mon numéro. » - ajoutais-je. C'était flatteur d'attirer l'attention des hommes. Au moins, je pouvais être certaine d'une chose : J'étais désirable et pas encore bonne à jeter aux ordures. L'ambiance légère de la soirée se transforma lorsque je lui parlais dans son état. Il était évident qu'il avait pris quelque chose. Mes interrogations ne semblaient pas lui plaire, il laissa échapper un petit soupire et pris une position beaucoup moins décontractée. Je surveillais sa gestuelle et je sentais bien que ce que je venais de lui dire l'embêtait. Il n'avait pas envie d'en parler et je suppose qu'il aurait préféré que je me taise. Me taire ? Ce n'était pas du tout mon genre. Surtout quand je voyais qu'un de mes amis s'était droguée. La « défonce » ce n'était pas le genre de Jeremiah. Je le connaissais depuis assez de temps maintenant pour le savoir. Si j'étais sortie avec un junkie, je l'aurais remarqué et si il l'était devenu entre temps, je l'aurais remarqué aussi - « J'ai pas l'intention de te mentir. Jsuis pas clean ce soir. Et alors? J'ai l'âge de savoir ce que je fais Everleigh... » - dit t-il en m'adressant un regard avant de reprendre : « J'ai pas besoin d'une seconde mère. » - La prise de drogue le changeait déjà, car cette phrase était digne d'un enfant de dix ans. Je connaissais les effets de la drogue pour en avoir déjà essayé plusieurs. Ce n'était pas devenu une addiction, en fait, j'avais vraiment voulu voir ce que ça faisait, comme beaucoup je suppose et puis j'avais arrêté. Loin de moi l'envie de me pourrir la santé et la vie avec ce genre de merdes. Quand on voit ce que fait la drogue à ceux qui en consomme régulièrement, vaut mieux s'abstenir. Je n'avais pas besoin de cela dans ma vie. Certains choisissent de se droguer pour échapper à un quotidien trop sinistre, pour sentir quelque chose. En fait, ils s'enfoncent plus bas que terre - « Pourquoi tu le prends comme ça ? » - demandais-je. Je le saoulais avec ça et il n'avait pas envie de m'en dire davantage. Pourtant, je me posais tout un tas de questions. Une chose était sûre : Si Jeremiah avait pris de la drogue, c'est bien qu'il y avait une bonne raison. Je ne l'imaginais pas se défoncer juste pour se défoncer. Pas lui- « Bah franchement quand je te regarde là, je me demande vraiment si tu sais ce que tu fais. » - Je tâchais de garder un ton calme, bien que très sérieux. Je ne voulais pas me montrer sèche avec lui, il n'y avait rien de mieux pour le braquer contre moi - « Tu as les yeux défoncés, Jer. J'ai le droit de me poser des questions, sachant que ça ne te ressemble pas. » - Je marquais une courte pause avant de reprendre - « Si tu crois que je vais fermer les yeux sur ça, tu te trompes. Je ne serais pas une véritable amie si je l'ignorais. »

_________________
« I'm not heterosexual, homosexual or even bisexual ... I'm just in love with Katharina. » - Isobel Williams
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jer' ♣ "Nothing can ever be perfect"

♠ courrier posté : 2815
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Journaliste & Photographe
♠ mood :: SICK
♠ address book ::

MessageSujet: Re: The Never-Ending Why (Pv) Lun 4 Avr 2011 - 8:42

    « On ne peut rien te cacher Mason. »« Enfin, je lui ai pas laissé le temps de me demander mon numéro. » Il en était certain. Il avait bien remarqué comment ce mec la regardait. Il ne fallait pas être un génie pour savoir quelles étaient les intentions de ce type. Après tout, Jer' était un mec aussi et les pensées de ce dernier avaient été les mêmes que ce client, il y a quelques temps de cela. Mais lui il avait réussi à la mettre dans son lit. La conversation prit un autre tournant quand Everleigh mit son état sur le tapis. Quoi? Il avait prit quelque chose, ce n'était pas la fin du monde. C'était sa vie après tout? Et le ton qu'elle employait ne lui plaisait pas vraiment. Il n'était pas venu ici pour recevoir une leçon de morale. Il était venu ici pour se détendre, pour profiter de la présence de son ex-compagne. Il n'était pas venu chez Everleigh pour qu'elle lui fasse une leçon de moral. C'était sa vie après tout. Il était assez grand pour prendre ses propres décisions et s'il avait envie de devenir un junkie, c'était bien son droit. Et d'ailleurs, qu'est-ce qui pourrait l'en empêcher? Everleigh? Personne. Pour l'instant, il pouvait encore prendre certaines décisions, et celle-ci en était une. Il commençait vraiment à regretter d'être venu. Il aurait dû se contenter de rester au journal, de bosser son article et basta. Qu'est-ce qu'il croyait à présent? On lui avait bien dit que sa vie allait être différente. Il le savait parfaitement mais il n'avait pas pensé à tout ce qui pouvait se passer à côté. « Pourquoi tu le prends comme ça ? » Il regarda Evy, ayant perdu tout envie de rire. « Pourquoi? Parce que j'ai l'impression que jte dois un compte rendu de tout c'que je fais. » Oui il avait cette désagréable impression de devoir lui expliquer le pourquoi du comment alors il n'en avait aucune envie. « Bah franchement quand je te regarde là, je me demande vraiment si tu sais ce que tu fais. » Là, elle poussait le bouchon un peu loin. Jer' savait ce qu'il faisait. En insinuant ces choses, elle le prenait pour un gamin. « Ce que je sais c'est que j'aurais dû m'abstenir de venir. C'était une erreur. » Il se releva, n'ayant pas envie de s'attarder plus longtemps ici. Tant pis pour sa foutue veste, elle pouvait encore la garder ou en faire ce qu'elle voulait. Il avait élevé le son de sa voix. « Tu as les yeux défoncés, Jer. J'ai le droit de me poser des questions, sachant que ça ne te ressemble pas. » Debout il l'observa. « Qu'est-ce que t'en sais? Qu'est-ce que tu sais de moi? Ma vie se résume pas à ces quelques mois qu'on a passé ensemble. » Il lui tourna le dos, s'apprêtant à partir quand il ressentit une vive douleur au crâne. Il ferma les yeux, portant une main à sa tête. « Si tu crois que je vais fermer les yeux sur ça, tu te trompes. Je ne serais pas une véritable amie si je l'ignorais. » Il se reprit aux paroles de la barmaid. Il se tourna vers elle. Il sentait la colère en lui. Il était en colère contre elle, contre la situation, contre lui. Lui qui se sentait si faible et qu'il sentait qu'il perdait le contrôle sur sa vie. C'était la première fois qu'il avait l'impression de ne plus rien contrôler. Qu'il sentait sa vie glisser entre ces doigts.. Et c'était déstabilisant, surtout pour un type comme Jer' vers qui tout le monde se raccrocher, qui avait été toujours une sorte de repère pour les autres. Il ne pouvait plus l'être, parce qu'il ne se sentait même plus capable d'avancer malgré toute sa bonne volonté. Et ce que disait Everleigh ne faisait rien pour arranger les choses. « Mais jte demande rien Evy, lâche-moi la grappe. C'est pas parce que j't'ai baisé pendant cinq mois que jte dois des comptes! » Il reprit sa veste qui était sur le porte-manteau et l'enfila.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

IZZIE ◊ I want to satisfy the undisclosed desires in your heart.

♠ courrier posté : 2700
♠ multinicks : JM.
♠ crédits : © hope&fear avatar - tumblr sign
♠ wellington suburbs : clinton avenue with Kate Laurens


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Danseuse
♠ mood ::
♠ address book ::

MessageSujet: Re: The Never-Ending Why (Pv) Mar 5 Avr 2011 - 4:00

La tension était montée d'un cran. Mécontent, Jeremiah avait augmenté le volume de sa voix. De toute évidence, il ne fallait vraiment pas le chercher lorsqu'il avait consommé de la drogue. J'avais l'impression de ne rien pouvoir dire sans qu'il ne se braque immédiatement. D'aussi loin que je me souvienne, il ne s'était jamais montré aussi froid. Comme tous les couples, nous avions eut des disputes quand nous étions ensemble, mais là c'était différent - « Pourquoi? Parce que j'ai l'impression que jte dois un compte rendu de tout c'que je fais. » - Il n'y était franchement pas. Ce n'était pas le message que j'avais voulu lui faire passer et je pense qu'il m'avait très mal comprise. Je ne cherchais pas un compte rendu détaillé de tout ce qu'il faisait, il était grand. Seulement, j'avais le droit de m'inquiéter pour mon ami et ex. Je n'aurais rien dit si je me fichais de lui, mais ce n'était pas le cas - « Non. Tu comprends rien Jer. » - répondis-je avant qu'il ne reprenne la parole : « Ce que je sais c'est que j'aurais dû m'abstenir de venir. C'était une erreur. » - Il se releva certainement prêt à quitter mon appartement - « Qu'est-ce que t'en sais? Qu'est-ce que tu sais de moi? Ma vie se résume pas à ces quelques mois qu'on a passé ensemble. » - Il avait vraiment l'air très en colère contre moi. Il me tourna le dos et je me relevais alors à mon tour pour lui faire face. Mes yeux le fixaient. J'avais dû toucher à un point sensible pour qu'il se braque comme ça dès que j'avais abordé le sujet de la drogue. Je me demandais depuis combien de temps il consommait de la drogue. En y réfléchissant avant l'anniversaire d'Ambre, nous avions eut très peu de temps pour se voir - « Mais jte demande rien Evy, lâche-moi la grappe. C'est pas parce que j't'ai baisé pendant cinq mois que jte dois des comptes! » - ajouta t-il pour finir. Il méritait une paire de claques - « Ce que je sais c'est que tu ne me parlerais jamais comme ça si t'étais pas sous l'influence de la drogue ! » - Pourquoi était t-il si méchant alors que je ne demandais qu'a le comprendre et l'aider ? Si il cherchait à me blesser, qu'il continue, il allait y arriver. Je restais cependant de marbre fasse à ces paroles. J'avais la capacité de cacher mes émotions assez facilement. Il ne me verrait pas flancher, ni ce soir, ni un autre jour. Jamais - « C'est vrai, tu ne m'as rien demandé, mais les amis s'inquiètent pour leurs amis quand ils tiennent un minimum à eux. J'aurais pu rien dire et faire comme si je m'en fichais, seulement ce n'est pas le cas ! Je ne te demande pas de comptes Jeremiah, je m'interroge, je m'inquiète parce que tu es mon ami, connard ! Je suis vraiment désolée que tu sois incapable de comprendre ça. T'aurais sûrement fait de même si les rôles avaient été inversés. » - dis-je sur un ton sec, mais sincère - « T'es pas clean et je ne vais pas tenir compte de tes paroles... même si tu mériterais sûrement que je te remette à ta place. » - Je me rapprochais davantage de lui, l'obligeant à croiser mon regard.

_________________
« I'm not heterosexual, homosexual or even bisexual ... I'm just in love with Katharina. » - Isobel Williams
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jer' ♣ "Nothing can ever be perfect"

♠ courrier posté : 2815
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Journaliste & Photographe
♠ mood :: SICK
♠ address book ::

MessageSujet: Re: The Never-Ending Why (Pv) Mar 5 Avr 2011 - 9:37

    Non rectification, il ne fallait pas le chercher quand on touchait sur un point sensible. La drogue qu'il avait prise ce soir là ne faisait qu'exacerber la colère qui grondait en lui. Parce que même si Jer était d'ordinaire un chic type, il savait aussi se mettre en colère. Il avait ses sautes d'humeur, surtout récemment. Alors oui le journaliste pouvait montrer une autre facette de lui même. Il n'avait pas envie d'entendre les mots, les questions de son ex compagne. Oui peut-être qu'il ne prenait pas de pincette mais c'était lui, il allait toujours droit au but, peu importe la personne. Quand il avait quelque chose à dire, de plaisant ou non, il le disait. « Non. Tu comprends rien Jer. » Il savait ce que Everleigh voulait dire. Elle voulait comprendre pourquoi il s'était drogué, pourquoi il avait fait ça, lui. Il le savait. Et c'est pour cela qu'il lui avait dit qu'il ne voulait pas lui faire de compte rendu et de lui révéler le pourquoi du comment. Il ne voulait rien lui dire. Pas maintenant...Peut-être plus tard mais pas maintenant, pas ce soir là. Il n'avait aucune envie de voir de la compassion dans ses yeux et encore moins de la pitié. Il savait qu'il avait été con. Il n'aurait pas du touché à la poudre ce soir là. Mais il avait envie de faire passer cette migraine qui était insupportable. Vous savez, ce mal de crane qui se répercute partout? Un mal de crane qui vous donne mal au yeux, mal à la nuque, qui raidit vos muscles, qui vous rends nauséeux. Alors il avait prit quelque chose. Il n'avait pas vraiment pensé à ce que son ex-petite-amie puisse s'en rendre compte. Il avait loupé le coche à ce niveau.

    Il se retrouvait là devant elle, les poings serrés. Il n'avait pas envie de passer un interrogatoire. Il était venu pour se détendre et s'il n'y arrivait pas, il préférait encore partir. Mais là où elle avait vraiment, c'est sur un point. « Ce que je sais c'est que tu ne me parlerais jamais comme ça si t'étais pas sous l'influence de la drogue ! » Elle n'avait pas tort. Il s'était emporté. Jamais jusque là il ne lui avait parlé sur ce ton. Ils s'étaient déjà disputés mais leurs désaccords ne duraient jamais longtemps. Il n'avait pas dit ces mots pour la blesser, juste pour qu'elle le laisse tranquille, qu'elle ne pose plus de questions. De toute façon, c'était peine perdue. Parce que ce soir là, il ne répondrait à aucune question. « C'est vrai, tu ne m'as rien demandé, mais les amis s'inquiètent pour leurs amis quand ils tiennent un minimum à eux. J'aurais pu rien dire et faire comme si je m'en fichais, seulement ce n'est pas le cas ! Je ne te demande pas de comptes Jeremiah, je m'interroge, je m'inquiète parce que tu es mon ami, connard ! Je suis vraiment désolée que tu sois incapable de comprendre ça. T'aurais sûrement fait de même si les rôles avaient été inversés. » Il s'était levé pour prendre sa veste et quitter la maison des Sullivan. Il avait enfilé sa veste quand la barmaid prononça ces mots. Oui probablement qu'il aurait fait la même chose si la situation avait été inversée. Il s'était retourné et avait posé à nouveau ses yeux marrons sur elle. « T'es pas clean et je ne vais pas tenir compte de tes paroles... même si tu mériterais sûrement que je te remette à ta place. » Là, il ne pu s'empêcher d'esquisser un léger sourire. C'est qu'elle le ferait presque rire. Elle ne dirait rien? Il resta silencieux, l'observant.



    Ils étaient proches l'un de l'autre. Evy s'était rapprochée alors que lui n'avait pas bougé depuis qu'il avait posé la veste sur ses épaules. Il s'apprêtait à partir, à mettre un point final à cette soirée, ou à leur entente jusqu'ici parfaite. Un silence s'était installé entre eux. Tout était calme autour. Jusqu'à ce que Jeremiah réagisse. Il s'avança, posant ses deux mains sur les joues d'Everleigh. Il l'observa avant de venir cueillir ses lèvres et de l'embrasser avec fougue.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

It's Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: The Never-Ending Why (Pv)

Revenir en haut Aller en bas

The Never-Ending Why (Pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COLLATERAL DAMAGE :: « near of wellington » :: ◮ the starlight nightclub-
Sauter vers: