Accueil  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez|

Rdv avec Luthesa Adams (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Jer' ♣ "Nothing can ever be perfect"

♠ courrier posté : 2815
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Journaliste & Photographe
♠ mood :: SICK
♠ address book ::

MessageSujet: Rdv avec Luthesa Adams (pv) Jeu 3 Mar 2011 - 9:37

    C'était la première fois qu'il faisait cela. La première fois qu'il contactait la Fondation Isis. D'habitude, il y allait pour ramener des mutants « égarés », des personnes qui avaient besoin d'une aide matérielle ou psychologique. Il connaissait bien les lieux. Il avait déjà rencontré Luthesa Adams à plusieurs reprises et il appréciait le secours que sa fondation et elle apportait aux victimes de la pluie de météorites. Il était venu il y a à peine deux semaines plus tôt. Il avait accompagné une jeune femme, pyrokinésiste qui n'arrivait pas à contrôler son don. Il avait eu un peu de mal à la convaincre mais elle avait fini par le suivre. Et récemment il avait reçu un appel de sa part, lui disant qu'elle allait beaucoup mieux, ce qui le rassurait. Bref, ce jour là, c'était pour lui qu'il était là. Parce qu'il savait qu'il ne pouvait pas aller autre part pour ce qu'il avait. Alors la solution de la fondation était apparue toute seule. Devant le bâtiment, il fumait tranquillement une clope, adossé à la portière de sa Mustang. Il avait posé une paire de lunettes de soleil sur les yeux. Cela faisait dix minutes qu'il était là, hésitant à entrer. Il savait pourtant qu'il n'avait pas le choix. Il porta la cigarette à ses lèvres, tirant dessus, faisant rougir l'extrémité. Il finit par l'écraser sur la semelle de sa chaussure. Il se redressa puis après avoir soufflé un coup, il traversa la rue, le séparant de la fondation. Il jeta le mégot qu'il avait dans sa main, dans le cendrier extérieur prévu à cet effet. Le journaliste tira sur la porte, entrant dans le bâtiment. Il s'annonça ensuite à l'accueil: « Jeremiah Mason, j'ai rendez-vous avec Mlle Adams. » La jeune femme plutôt mignonne lui lança un sourire avant de regarder son ordinateur: « Oui en effet, elle vous attend dans son bureau c'est au... » « Oui je sais où il se trouve, merci. » Il prit l'ascenseur et appuya sur l'un des boutons. Dans la cabine, il retira ses lunettes, les accrochant au col de son t-shirt. Comme d'habitude, il était vêtu d'un t-shirt blanc et d'une chemise à carreaux bleue et blanche, rentrée dans son pantalon. Il avait remonté les manches jusqu'aux coudes. L'ascenseur émit un bip sonore quand il arriva à l'étage. Les portes s'ouvrirent. Il se dirigea vers le bureau d'Adams. Il frappa deux coups secs avant d'entrer.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FUNDER OF ISIS FOUNDATION ■ Isis is the goddess of love, and life, and healing.

♠ courrier posté : 72
♠ multinicks : Non !
♠ crédits : © Bazzart.
♠ wellington suburbs : High Street.


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Isis Foundation Founder ■
♠ mood :: ■ Préoccupée ■
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Rdv avec Luthesa Adams (pv) Sam 5 Mar 2011 - 1:11

Deux coups secs à ma porte attira mon attention. Je terminais rapidement mon mail et l'expédiais aussitôt. Aurora Freeman et moi avions eu rendez-vous cette semaine pour discuter de l'incident qui avait eu lieu à Livingscorp. Nous savions de source sûr qu'un accident de la sorte aurait animé la conférence bien que contrairement à Aurora, je pensais pouvoir l'éviter. L'homme en question avait été arrêté et placé en cellule jusqu'à ce qu'un membre de sa famille vienne le libérer. Il avait demandé à me parler et m'avait raconté un récit des plus troublants; il avait eu une hallucination dans laquelle il avait vu chaque personne de la salle avec le visage de Cassidy Weasthon, ce qui l'avait poussé à brutaliser de nombreuses victimes. Néanmoins cette version était trop abracadabrante pour être entendue par les forces de police et n'aurait d'effet que de le desservir dans son casier judiciaire. Isis Foundation avait beaucoup de travail ces temps-ci, et même avec les nombreux bénévoles, nous manquions de personnel mais c'était un choix. Nous préférions privilégier un environnement chaleureux dans lequel les victimes pouvaient se confier qu'une image de marque, à l'image de Livingscorp. Ainsi, nous partageions l'immeuble avec d'autres associations. L'accueil au rez de chaussée servait à diriger les citoyens. Nous possédions un étage dans lequel nous avions une secrétaire, des salles de réunions pour les discussions de groupe et des petits bureaux alentours. Des médecins, des psychologues bénévoles se relayaient pour assurer une aide aux victimes. Mais quelques bénévoles m'aidaient également dans la prise en charge de ces victimes, des personnes ouvertes et à l'écoute qui donnaient aux nécessiteux une oreille anonyme et attentive à leurs problèmes. S'il s'agissait de facultés développées durant la pluie de météorites, on savait qu'il fallait venir s'adresser à moi et nous étions entrain d'étudier un remède visant à brider ces fameuses facultés...

Quoi qu'il en soit, je laissais entrer la personne qui avait toqué à la porte et reconnus immédiatement le jeune journaliste. Je lui adressais un large sourire amical, nous lui devions une fière chandelle pour toutes les 'brebis égarées' qu'il nous avait ramené et pour l'aide qu'il nous apportait de temps en temps. Je me levais de mon fauteuil pour lui serrer la main. « Comment vas-tu ? Qu'est-ce qui t'amènes ? »

_________________

Isis Foundation ϟ Un soutien pour tous.
La mission principale de la Fondation Isis est de fournir un soutien émotionnel aux victimes de la pluie de météorites, qu'elles soient infectées ou qu'elles aient perdu un être cher... ϟ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jer' ♣ "Nothing can ever be perfect"

♠ courrier posté : 2815
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Journaliste & Photographe
♠ mood :: SICK
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Rdv avec Luthesa Adams (pv) Sam 5 Mar 2011 - 5:02

    Ce qui m'amenait à la Fondation Isis n'avait aucun rapport avec ce qui s'était passé plus tôt lors de la conférence de le Livingscorp. Le forcené en question avait été arrêté et placé en cellule puis relâché contre une forte caution. Apparemment ce dernier avait été victime d'hallucinations. Jer' n'y croyait pas vraiment. Il était persuadé qu'on avait joué avec lui, qu'on avait utilisé des frappes mentales ou juste fait de la manipulation psychique. Il savait que certains « mutants » en étant capables, notamment des personnes appartenant aux Cavaliers Noirs. D'ailleurs c'était une aubaine pour eux cet « incident », histoire de rallier un peu plus de mutants de leur côté et constituer une réelle menace. Mais pour l'instant, il avait autre chose en tête. En plus, il ne pouvait rien faire étant donné que ce type avait maintenant disparu. Jeremiah se doutait que la Tour devait savoir ce qui s'était passé. D'ailleurs ce n'était pas l'envie d'enquêter qui lui manquait. Plutôt l'énergie. Il était une vraie larve en ce moment et il devait faire déjà des efforts considérables pour terminer correctement ses journées. Le journaliste avait donc frappé deux coups secs à la porte de Luthesa Adams. Il ne tarda pas à entrer dans le bureau, apercevant la jeune femme qui se levait de son bureau pour venir le saluer. Il lui serra la main. « Comment vas-tu ? Qu'est-ce qui t'amènes ? » Aux mots de la fondatrice, il se passa une main sur la nuque. A vrai dire à chaque fois qu'il était venu ici, c'était pour parler des autres. Or là, c'était pour une raison personnelle. Et Jer' avait un peu, voir beaucoup de mal à parler de lui. Malgré tout, il savait qu'Adams était la mieux placé pour l'écouter. Il soupira. « A vrai dire, pas très bien. C'est la raison de ma visite. » Même s'il était souvent venu ici. Il n'avait quasiment jamais parlé de lui. Ce que Luthesa pouvait savoir de lui, c'est qu'il était journaliste et mutant. C'était un peu tout.

    Il se dirigea ensuite vers la fenêtre du bureau. Adams avait une vue imprenable sur les alentours. Puis au bout de quelques secondes, il refit face à la jeune femme. « Je crois que quelque chose ne va pas chez moi... » Il pouvait toujours se tromper mais il avait peu de doute. Depuis toutes ces semaines...il pouvait que cela allait s'arranger mais il s'était trompé. Cela avait même empiré alors il devait peut-être prendre des mesures...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FUNDER OF ISIS FOUNDATION ■ Isis is the goddess of love, and life, and healing.

♠ courrier posté : 72
♠ multinicks : Non !
♠ crédits : © Bazzart.
♠ wellington suburbs : High Street.


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Isis Foundation Founder ■
♠ mood :: ■ Préoccupée ■
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Rdv avec Luthesa Adams (pv) Dim 6 Mar 2011 - 4:25

« A vrai dire, pas très bien. C'est la raison de ma visite. » Je m'étonnais alors de la raison de sa visite. Le journaliste n'était pas du genre à se morfondre ou bien même à parler de lui. Lorsqu'il se dirigea vers la fenêtre, je me dirigeais à mon tour vers mon bureau ou je m'assis, me servant un thé, laissant quelques biscuits devant moi et mon thermos avec une seconde tasse. S'il désirait quelque chose, il savait qu'il pouvait se servir, tout comme les personnes qui entraient dans mon bureau, cherchant du réconfort ou non. Puis au bout de quelques secondes, celui-ci me fit face, en homme qui ne cherche pas à se cacher mais à s'affronter lui-même en croisant mon regard. « Je crois que quelque chose ne va pas chez moi... » « Assieds-toi. » Dis-je en lui désignant la chaise devant lui. J'étais prête à l'écouter s'il désirait parler mais rien ne l'y obligeait. Il savait également que rien ne sortirait de ce bureau s'il le désirait. Quelque chose qui n'allait pas chez lui... cette affirmation attira immédiatement mon attention. Néanmoins, je décidais de ne pas le couper et lui montrer une oreille attentive avant d'intervenir dans son début de récit. En attendant qu'il le débute, j'en profitais pour ranger rapidement les quelques documents que j'avais étalé sur mon bureau, réduisant au maximum ses bruits parasites, de peur de l'inciter à prendre le chemin inverse.

« Je t'écoute. » Dis-je en lui adressant un sourire bienveillant. S'il n'était pas du genre à se plaindre pour un rien, ce qui n'allait pas devait beaucoup le perturber, assez pour le pousser à venir toquer à mon bureau pour m'avouer que quelque chose n'allait pas chez lui. Il en faisait peut-être trop. Je savais qu'il travaillait beaucoup en plus de prendre sur son temps pour nous ramener des jeunes en difficultés. « Un thé ? » Lui demandais-je en buvant moi-même quelques gorgées, croisant le regarde mon frère, posé dans un cadre photo au coin de mon bureau. Bien que mon organisme n'avait pas été modifié, j'avais perdu un frère et c'était là le plus important selon-moi. Mais heureusement pour lui, d'après le rapport du légiste, celui-ci n'avait pas souffert, mort sur le coup. Mon frère jumeau et moi étions proches, très proches même si la vie nous avait éloignés l'un de l'autre ses dernières années. Toutefois je ne regrettais rien, pensant que rien n'aurait put être mieux entre nous puisque tout allait parfaitement bien. C'est d'ailleurs sa perte qui m'avait poussée à créer Isis Foundation, après avoir été déçue de ne trouver que si peu de réconfort dans ce drame et surtout après avoir découvert les étranges facultés de certains citoyens et réalisant qu'aucun organisme ne pourrait réellement les prendre en charge. Aujourd'hui, j'étais fière de mon travail, du chemin traversé et surtout de son regard aimant sur cette photo ou nous posions tous deux près d'un rosier que nous avions planté pour l'anniversaire de mariage de nos parents. La vingtaine était derrière moi, symbolisant une part de moi que je regrettais...

_________________

Isis Foundation ϟ Un soutien pour tous.
La mission principale de la Fondation Isis est de fournir un soutien émotionnel aux victimes de la pluie de météorites, qu'elles soient infectées ou qu'elles aient perdu un être cher... ϟ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jer' ♣ "Nothing can ever be perfect"

♠ courrier posté : 2815
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Journaliste & Photographe
♠ mood :: SICK
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Rdv avec Luthesa Adams (pv) Mar 8 Mar 2011 - 2:49

    Jeremiah n'aimait pas parler de lui. Il parlait davantage des autres. Mais parler de lui, de sa vie, c'était un peu plus délicat. Bizarre pour un journaliste non? Enfin c'est juste qu'il était discret et qu'il n'aimait pas spécialement parler de lui. Il n'était pas du tout narcissique, malgré les boutades qu'il pouvait sortir. C'est qu'il ne se prenait pas souvent au sérieux, juste quand il faisait son boulot. Là, on avait parfait du mal à reconnaître le Jer' plein d'humour. Bref, il n'était pas très à l'aise pour parler de lui. Et c'est bien en partie pour cette raison, qu'il avait hésité à venir. Il se trouvait là devant le bureau de Luthesa Adams. Il savait bien qu'ici, il pouvait parler comme il le voulait. Rien ne pourrait filtrer de cette pièce et pourtant ce n'était pas pour cela qu'il se sentait plus à l'aise. C'était la raison qui l'amenait ici, en ce début de matinée. « Assieds-toi. » Observant Luthesa qui se servait un thé, il finit toutefois par s'asseoir sur le siège qu'elle lui présentait. Il posa sa besace avec ses papiers et son matériel pour le journal près de lui. Il comptait bien aller bosser ce jour là, même s'il avait prit sa journée. Il se rendait bien compte qu'il ne pourrait pas rester chez lui à ne rien faire. C'était juste impossible. « Je t'écoute. » Il leva ses yeux marrons sur la fondatrice. C'était quelque chose de facile et pourtant il ne savait pas par quoi il devait commencer son récit, ses explication. « Un thé ? » Il secoua légèrement la tête. « Non merci. »

    Il se cala confortablement dans son siège. Ce qu'il avait a expliqué, était plutôt long, autant tout dire sans oublier un détail parce que le journaliste savait que même les détails pouvaient être importants. Il aperçu Adams qui jetait un œil sur le cadre de photo posé sur son bureau. Jeremiah ne pouvait pas voir la photo en question mais il se doutait que cela devait être une parenté, quoiqu'il en soit, il finit par soupirer. « Je contrôle de moins en moins mon pouvoir. » Enfin il y avait encore une marge. Ce non-contrôle arrivait sporadiquement mais c'était déjà beaucoup trop pour lui, qui avait toujours réussi à le manipuler à sa guise. « Alors que je n'avais aucun souci jusqu'ici. Il m'est arrivé de perdre totalement le contrôle. » Ce jour là, victime d'une migraine carabinée, il avait fait explosé les vitres de son appartement, un vase, un miroir, la table du salon, les tasses, verres qui se trouvaient dans le périmètre où il se trouvait. C'était dangereux. Non seulement pour lui mais aussi pour les autres. Il ne voulait pas qu'on sache qu'il était lui aussi une victime de la pluie de météorites. « Et j'ai ces migraines qui reviennent sans cesse. Et c'est depuis qu'elles sont arrivées que j'ai du mal à manipuler mon don. » Il soupira. Il se trouvait dans une situation délicate. Il ne pouvait rester assis à ne rien faire, au risque que la situation s'aggrave. Il savait que la Fondation Isis avait le matériel nécessaire pour faire des examens. Alors il avait préféré venir ici plutôt que d'aller à l'hôpital de la ville, surtout que sa mère y travaillait en tant qu'infirmière.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FUNDER OF ISIS FOUNDATION ■ Isis is the goddess of love, and life, and healing.

♠ courrier posté : 72
♠ multinicks : Non !
♠ crédits : © Bazzart.
♠ wellington suburbs : High Street.


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Isis Foundation Founder ■
♠ mood :: ■ Préoccupée ■
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Rdv avec Luthesa Adams (pv) Sam 12 Mar 2011 - 5:27

Jeremiah sembla plongé dans de profondes réflexions, me parler, ne pas me parler ou bien choisir les mots les plus judicieux pour exprimer ce qu'il avait, pour me décrire son mal ou un quelconque problème qui nécessitait de lui toute son attention. Je ne l'avais jamais vu dans cet état et m'inquiéta d'autant plus qu'il laissa le silence s'installer, refusant poliment mon thé avant de commencer à parler. Il s'installa alors dans le siège et soupira, ce qui n'était pas un bon présage de sa part, ce n'était ni un soupir d'ennui ni d'agacement. « Je contrôle de moins en moins mon pouvoir. » Me dit-il clairement, me plongeant alors dans une suite d'explications possibles et interminables, liant un fait à un autre et finalement, je ne me retrouvais pas plus avancée après tout cela. « Alors que je n'avais aucun souci jusqu'ici. Il m'est arrivé de perdre totalement le contrôle. » Son pouvoir était dangereux même s'il s'en servait à bon escient je suppose, malgré tout quelque chose devait le déranger, assez pour lui en faire perdre le contrôle. « Et j'ai ces migraines qui reviennent sans cesse. Et c'est depuis qu'elles sont arrivées que j'ai du mal à manipuler mon don. » « Je vois. » Dis-je en l'observant à travers mes cils comme pour chercher la faille, la réponse dans ses prunelles fatiguées. Des migraines ? « Et bien, à première vue cela peut venir du stress, ce qui ne m'étonnerait pas, je sais que tu travailles sans compter et qu'en dehors de tes fonctions tu nous donnes quelques coups de mains... » Ajoutais-je plongée dans une profonde réflexion. « Ce que je te conseille c'est de te reposer, comme je te le dis à chaque fois que tu viens. » Dis-je dans un sourire bienveillant.

Et puis je me demandais si le problème n'était pas plus délicat que simplement lié à des troubles émotionnels ou de la simple anxiété ou dû à un surmenage profond. « Certaines personnes sont venues me voir pour me dire qu'elles ne maitrisaient plus leurs 'dons' suite à quelque chose qui les avaient choqués, agacés... peut-être s'est-il passé quelque chose récemment ? » Demandais-je prudemment, restant dans le flou sans préciser ma question, lui faisant comprendre qu'il n'était pas obligé d'aller dans les détails et que je ne demandais même pas cela. Une rupture ? La perte d'un être cher ? Malgré tout, plus le mot "migraine" me revenait en tête, plus j'écartais la possibilité d'un trouble émotionnel. « Tu as consulté un médecin ? Ça peut être simple tu sais, le fait est que tu as des facultés que d'autres n'ont pas et dont ils n'ont pas à s'en accommoder... » Oui peut-être était-il tout simplement sujet à des migraines mais en raison de son don, ses migraines pouvaient se montrer plus importante. Mon regard se porta sur ses mains, un clignement des yeux, un remuement des lèvres particuliers... ces simples gestes -anodins- pouvaient m'indiquer l'état dans lequel la personne se trouvait, si elle mentait, si elle était anxieuse... bien que ces théories pouvaient s'avérer fausse, elles fonctionnaient pour la plupart des gens et c'est ce que j'avais également étudié. Mais malheureusement, ni mes diplômes, ni ma thèse ne pouvaient m'aider à résoudre tout problème. Je continuais mon examen rapide et discret, attendant une quelconque réponse de la part du journaliste.

_________________

Isis Foundation ϟ Un soutien pour tous.
La mission principale de la Fondation Isis est de fournir un soutien émotionnel aux victimes de la pluie de météorites, qu'elles soient infectées ou qu'elles aient perdu un être cher... ϟ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jer' ♣ "Nothing can ever be perfect"

♠ courrier posté : 2815
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Journaliste & Photographe
♠ mood :: SICK
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Rdv avec Luthesa Adams (pv) Dim 13 Mar 2011 - 1:44

    « Et bien, à première vue cela peut venir du stress, ce qui ne m'étonnerait pas, je sais que tu travailles sans compter et qu'en dehors de tes fonctions tu nous donnes quelques coups de mains... » Il savait bien qu'il en faisait trop. Il savait qu'il devrait se reposer un peu. Luthesa Adams n'était pas la première personne à lui dire. Mais en ce moment, même s'il le voudrait, il ne pourrait pas faire de pause. Il avait bien trop de boulot et s'il prenait du retard, cela allait durer encore et encore. Il préférait faire son boulot et être dans les temps, plutôt que de voir les dossiers s'accumulaient sur son bureau du Wellington Post. Et puis de toute façon, il ne pouvait pas non plus rester assit à ne rien faire. Ce n'était pas dans sa nature. Il n'était pas un type passif, non c'était bien tout le contraire. Mais il savait toutefois prendre un peu de repos. Il n'est pas le genre de gars à mettre sa santé en danger. Il savait s'accorder quelques moments de repos. Seulement là, cela lui était vraiment impossible, entre son boulot, les conséquences de la conférence de Livingscorp, l'enquête sur Wyatt et sur Isabel et les dernières déclarations de son meilleur ami n'avaient rien arrangé. C'était à Jer' de calmer les gens, offusqués par les « aveux » de Matthews. Dirk lui avait même téléphoné pour lui demander des comptes. « Ce que je te conseille c'est de te reposer, comme je te le dis à chaque fois que tu viens. » Non cela, était juste impossible comme demande. Jer' même s'il le voulait, ne pouvait pas prendre ce repos. Et puis finalement, il se rendait bien compte que cela n'avait rien à voir avec la fatigue, le stress. C'était bien plus que cela. Le journaliste savait contrôler son stress et à vrai dire, il était plutôt nonchalant de nature. Non ce qui lui arrivait, n'avait rien à voir avec le stress ou la fatigue. Mais il ne pouvait pas affirmer que ces derniers n'avaient pas un impact de plus sur la détérioration de sa santé.

    « Certaines personnes sont venues me voir pour me dire qu'elles ne maitrisaient plus leurs 'dons' suite à quelque chose qui les avaient choqués, agacés... peut-être s'est-il passé quelque chose récemment ? » Jer' fronça un sourcil. Il n'était pas étonné d'apprendre que certaines personnes perdaient le contrôle de leurs pouvoirs. Il le savait pour en avoir fait les frais il y a quatre ans. A cette époque, il s'était souvent emporté et son don avait fait des dégâts. Mais là, la situation était différente. Il n'avait plus dix neuf ans. « Non rien de particulier. Je peux même dire qu'en dehors du boulot, ma vie est assez calme...Et de toute façon je sens bien que c'est plus qu'un manque de sommeil ou une fatigue intense. Je le ressens... » Ouais il avait mit un frein à ses sorties alcoolisées. Souvent parce qu'il avait du boulot qui l'attendait le lendemain. Il ne faisait pas d'excès, justement parce que ces derniers temps, il ne se sentait pas très bien mais cela ne s'arrangeait pas pour autant. « Tu as consulté un médecin ? Ça peut être simple tu sais, le fait est que tu as des facultés que d'autres n'ont pas et dont ils n'ont pas à s'en accommoder... » Le journaliste secoua doucement la tête. « Non, vu ma « nature », j'ai pensé tout de suite à venir ici. Et puis, tu sais que ma mère bosse à Saint Lukes. Je n'ai pas envie de l'inquiéter. Elle le fait déjà assez pour les autres patients. » Il se passa une main sur sa nuque, sentant à nouveau cette migraine qui persistait depuis son réveil. « C'est pour cette raison que je suis ici. Je sais que la Fondation possède de bons équipements médicaux. J'aimerai faire des examens. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FUNDER OF ISIS FOUNDATION ■ Isis is the goddess of love, and life, and healing.

♠ courrier posté : 72
♠ multinicks : Non !
♠ crédits : © Bazzart.
♠ wellington suburbs : High Street.


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Isis Foundation Founder ■
♠ mood :: ■ Préoccupée ■
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Rdv avec Luthesa Adams (pv) Dim 13 Mar 2011 - 3:39

« Non rien de particulier. Je peux même dire qu'en dehors du boulot, ma vie est assez calme...Et de toute façon je sens bien que c'est plus qu'un manque de sommeil ou une fatigue intense. Je le ressens... » Tout était relatif. Cependant, je me focalisais sur son ressenti et non le mien. Il s'avéra que le problème était physiologique et non émotionnel, ainsi nous allions dans une direction précise qui me permettait de me concentrer sur une chose. « Non, vu ma « nature », j'ai pensé tout de suite à venir ici. Et puis, tu sais que ma mère bosse à Saint Lukes. Je n'ai pas envie de l'inquiéter. Elle le fait déjà assez pour les autres patients. » « Tu as bien fait de venir dans ce cas. » Lui dis-je. J'évitais de me répéter. Les gens savaient que ces étranges facultés sur lesquelles ils fermaient les yeux existaient réellement, néanmoins l'état dans laquelle était la société ne permettait pas de traiter une personne de la même manière qu'une autre parce que malheureusement, la société n'est pas assez ouverte pour ce type de différence, ce qui me plongeait dans un profond chagrin alors que le milieu médical était censé procurer une aide à tous. Voilà pour Livingscorp faisait autant de publicité, parce qu'ils savaient qu'en se mettant à la place des victimes, en leur promettant une aide, ils attiraient toutes les personnes fragiles et désireuses d'obtenir les soins qu'ils méritent.

Le jeune homme passa alors une main sur sa nuque, visiblement gêné par un mal que j'ignorais ou n'était-ce simplement qu'une migraine auquel il était sujet depuis quelques temps. « C'est pour cette raison que je suis ici. Je sais que la Fondation possède de bons équipements médicaux. J'aimerai faire des examens. » « Très bien, je vais voir si un médecin est disponible. » Bien que j'en proposais moi-même, je n'aimais pas le concept de rendez-vous ou de repasser plus tard. J'estimais qu'une personne souffrante pouvait souffrir d'avantage en attendant une aide ou pire encore, ne jamais revenir. Cette idée me donna un mal d'estomac, si je pouvais les prendre tous à la fois, je le ferais... ainsi je donnais la priorité à ceux qui n'avaient pas pour habitude d'agir ainsi. Le journaliste ne parlait que très peu de lui en dehors de son travail, ne se plaignait pas, ainsi je redoutais qu'en lui demandant de revenir plus tard, il se ressaisisse en se disant que tout allait pour le mieux. « Oui je voulais savoir si le docteur Werber était disponible. » Dis-je en m'adressant à l'interphone. « Je vais voir. » Me répondit la secrétaire. « J'espère que tu as cinq minutes Jeremiah, s'il est disponible, il faut saisir cette occasion, on est pas mal occupés ces temps-ci avec ce qui s'est passé à la conférence... » « Oui, il arrive. » Dit une voix provenant de l'interphone toujours. « Merci. » Répondis-je en regardant de nouveau le jeune journaliste. « Je suppose que tu devais être sur les lieux... le journal a dut être débordé, je suppose ? » Le médecin allait arriver d'une minute à l'autre prendre la tension de monsieur Mason et lui poser quelques questions. Ce premier rendez-vous lui permettrait de voir si un rendez-vous plus important était nécessaire, auquel cas l'équipement basique ne serait pas assez complet pour l'examiner. « Quand je pense que j'étais là... à côté de lui... » Dis-je avec un éclair bouleversé dans mes yeux, parlant de l'homme qui avait tiré dans les vitres. « Enfin... »

_________________

Isis Foundation ϟ Un soutien pour tous.
La mission principale de la Fondation Isis est de fournir un soutien émotionnel aux victimes de la pluie de météorites, qu'elles soient infectées ou qu'elles aient perdu un être cher... ϟ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jer' ♣ "Nothing can ever be perfect"

♠ courrier posté : 2815
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Journaliste & Photographe
♠ mood :: SICK
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Rdv avec Luthesa Adams (pv) Dim 13 Mar 2011 - 8:40

    La raison de sa venue était simple. Jeremiah voulait faire des examens. C'est pour cela qu'il était ici, assit sur ce siège, dans ce bureau devant Luthesa. Il savait bien qu'il pouvait aller à l'hôpital du coin où sa mère travaillait. Mais le journaliste était un « mutant » ou plus crument comme il l'avait déjà entendu ou lu, une « créature ». De ce fait, il avait besoin de voir des personnes qui connaissaient les mutants, qui avaient déjà travaillé avec eux et surtout qui n'avaient pas de préjugés. Il n'avait pas envie de se sentir à l'écart de tous, mit en isolement, en confinement. Là, à la Fondation, il savait qu'il pouvait obtenir une aide morale mais aussi matérielle. Ici, il savait qu'il pouvait parler en toute tranquillité. Il pouvait parler, expliquer ce qu'il avait, sans avoir besoin de choisir ses mots ou d'appréhender d'en dire trop. « Très bien, je vais voir si un médecin est disponible. » « Merci... » Il laissa Luthesa prendre un rendez-vous pour lui. Oui il préférait avoir un examen le plus tôt possible. C'était la raison pour laquelle il était là. En même s'il n'avait pas ce rendez-vous, cela ne l'empêchera pas de revenir ultérieurement, selon son emploi du temps. Ce jour là, il avait prit sa journée, mais il savait bien qu'il ne pourrait s'empêcher d'aller au journal après être sorti de la Fondation. « J'espère que tu as cinq minutes Jeremiah, s'il est disponible, il faut saisir cette occasion, on est pas mal occupés ces temps-ci avec ce qui s'est passé à la conférence... » Jer' acquiesça de la tête. Il avait prit sa journée alors il avait tout le temps nécessaire. Il ne savait pas le temps qu'aurait prit un éventuel examen alors il avait prit un congé. Cela lui évitera ainsi de faire l'allée-retour entre le journal et la Fondation. « Bien sûr. J'ai pris ma journée alors je peux patienter si le docteur Weber est occupé ». Il savait bien qu'il n'était pas le seul à avoir quelque problème et il ne voulait surtout pas passer avant quelqu'un. Il pouvait toujours patienter, ce n'était pas réellement une gêne. Le principal était qu'il sache ce qu'il avait. Pour lui c'était le plus important et même s'il devait attendre quelques heures, il n'allait pas s'en formaliser. La conversation tourna sur l'actualité récente. C'est-à-dire la conférence de Livingscorp. « Je suppose que tu devais être sur les lieux... le journal a dut être débordé, je suppose ? » « Quand je pense que j'étais là... à côté de lui... » « Enfin... » « On s'est tous dis la même chose Luthesa. On aurait tous pu faire quelque chose, seulement ce genre de chose sont imprévisibles. » Elle ne pouvait pas changer les choses, tout comme lui. Il avait essayé toutefois d'aider à sa façon, et c'était le principal. Maintenant ils ne pouvaient pas tout contrôler sans arrêt. Le plus important c'est qu'il n'y avait pas eu de mort. C'était le principal.



Ps: Jvais t'envoyer un mp. Surveilles ta boite^^

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FUNDER OF ISIS FOUNDATION ■ Isis is the goddess of love, and life, and healing.

♠ courrier posté : 72
♠ multinicks : Non !
♠ crédits : © Bazzart.
♠ wellington suburbs : High Street.


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Isis Foundation Founder ■
♠ mood :: ■ Préoccupée ■
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Rdv avec Luthesa Adams (pv) Mer 16 Mar 2011 - 8:31

Dire qu'il avait été l'un de mes « patients », dire que j'avais apaisé ses maux, crû, naïvement qu'il irait mieux et que ses désirs de vengeance avaient étés effacés, qu'il avait avancé de lui-même dans la bonne direction. Toutes ses choses qui font que j'avais eu espoir d'un lendemain meilleur, de le voir sourire, rire et ne plus s'accrocher autant à un passé qui le torturait jusqu'au plus profond de l'âme, pensant sans cesse à sa femme qu'il aimait tant et dont il ne se remettait pas du décès... « On s'est tous dis la même chose Luthesa. On aurait tous pu faire quelque chose, seulement ce genre de chose sont imprévisibles. » Je répondis dans un sourire, préférant laisser le silence s'installer plutôt que d'ajouter des paroles inutiles. Mais je positivais, persuadée de pouvoir y remédier, changer les choses, pour lui, pour les autres... Il n'y avait pas eu de morts, certes, mais les blessés n'étaient pas négligeables pour autant et le bruit qu'avait fait la conférence agitait encore les rues et la presse, Jeremiah devait bien le savoir et j'avais franchement espéré qu'il prenne un peu de repos pour s'éloigner de toute cette folie mais priver un jeune de son travail pour se reposer n'était pas d'actualité dans le domaine du journalisme car cet événement laissait énormément d'opportunités et faisait couler beaucoup d'encre. Je terminais mon thé dans un silence avant d'entre trois petits coups à ma porte. Je me levais pour aider le docteur Werber qui devait probablement avoir un chariot ou quelques équipements à son bras. Ouvrant la porte, je lui adressais un sourire, l'aidant finalement à pousser le chariot, précairement rempli. Je supposais que le reste devait actuellement servir, en revanche les machines elles, et l'équipement plus sophistiqué se trouvait à l'étage du dessous, du moins dans des caves aménagés. Nous expérimentions la « bridation » de pouvoirs et ses projets privés devaient tout comme les affaires de Livingscorp rester privés. « Le jeune Jeremiah semble souffrir de... » Je le regardais furtivement. « Maux de têtes. » Le docteur m'interrogea du regard, comme pour me demander la raison de sa venue, probablement bien plus préoccupé par des problèmes qu'il jugeait plus urgents. « Il faut vraiment qu'il soit examiné. » Dis-je en croisant son regard, lui faisant comprendre que mon appel n'avait pas été anodin et qu'il se passait réellement quelque chose avec le jeune homme. Il s'exécuta alors, me faisant confiance, tout comme je lui faisais confiance aussi. Il prépara son matériel tandis que j'en profitais pour fermer la porte derrière moi. J'ignorais si le journaliste voulait de ma présence mais elle était nécessaire dans la mesure ou je me devais de retenir quelques informations nécessaires à la suite. « Je pense que tu seras plus apte que moi à décrire ce qui se passe. Le docteur Werber va prendre ta tension et te faire un examen rapide. S'il s'avère nécessaire, on procèdera à des test plus poussés, d'accord ? » Dis-je pendant que le docteur me remerciais d'avoir amorcé le discours.

Je m'asseyais à mon bureau et m'apprêtais à prendre quelques notes rapides. Je ne prenais que rarement des notes, ou du moins elles étaient éphémères mais je préférais ne rien oublier et surtout savoir si il faudrait prendre un autre rendez-vous ou quelque chose comme ça. Le docteur Werber lui demanda alors comment il allait et ce qui le dérangeait avant d'ajouter qu'il tenait à savoir depuis combien de temps son problème le dérangeait et en quoi il avait des répercussions sur lui. Je me sentis obligée de l'interrompre, pour préciser. « Excuse-moi, je me permets de préciser que Jeremiah est 'spécial'. » Ajoutais-je non pas pour paraître désagréable mais pour signifier au docteur Werber qu'il devait redoubler d'attention car un pyromane souffrant de maux de têtes pouvait enflammer quelque chose sans le vouloir et se mettre en danger, par exemple. « C'est juste une précision. » Je m'adressais à Jeremiah alors. « Parce que les examens peuvent différer. » Dis-je d'un sourire qui se voulait rassurant, compatissant.

_________________

Isis Foundation ϟ Un soutien pour tous.
La mission principale de la Fondation Isis est de fournir un soutien émotionnel aux victimes de la pluie de météorites, qu'elles soient infectées ou qu'elles aient perdu un être cher... ϟ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jer' ♣ "Nothing can ever be perfect"

♠ courrier posté : 2815
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Journaliste & Photographe
♠ mood :: SICK
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Rdv avec Luthesa Adams (pv) Jeu 17 Mar 2011 - 6:08

    On ne pouvait pas toujours changer les choses, même avec la meilleure volonté du monde. Certains moments ne pouvaient être modifiés. C'est ce qu'il pensait de ce qui s'était passé à la conférence de Livingscorp. Lui même ne s'était pas attendu à ce désastre, pensant naïvement que la fondation aurait posté davantage d'agents de sécurité mais cela n'avait pas été le cas. Oui il y avait eu des blessés mais rien de grave. Un décès était bien plus grave que des blessures. Alors oui, il pensait vraiment que cela aurait pu être pire. Il avait eu le réflexe d'aider la sécurité à maitriser l'homme mais il savait qu'il aurait pu être blessé plus gravement que ces quelques morceaux de verres qui s'étaient enfoncés dans sa peau. Il les avait fait disparaître et les pompiers qui étaient arrivés sur les lieux avait pu nettoyer ses blessures. Finalement il s'en était plutôt bien sorti. C'est sa mère qui avait eu de nouveaux cheveux gris quand elle avait apprit qu'il s'était jeté sur le forcené. Oui enfin Jer' n'aurait pas pû rester assit à ne rien faire. Une fois Jaymee en sécurité, il avait fait ce que sa conscience lui dictait. Et puis après tout, ce type n'était pas un féroce, il était juste un type malheureux et désespéré.

    Jeremiah sorti de ses pensées quand il entendu trois petits coups à la porte du bureau de la jeune femme. Il se redressa de son siège puis il finit par se lever. Le docteur Werber poussait un chariot avec quelques instruments rangés sur le dessus. Le journaliste fronça un peu les sourcils. Il pensait qu'il aurait été dans une salle spéciale, et non pas à avoir un rendez-vous quasiment « clandestin » dans le bureau de la fondatrice d'Isis. En même temps, il se disait aussi que les salles « médicales » devaient être actuellement utilisées. Il salua poliment le médecin qu'il avait déjà entre-aperçu à certaines reprises. Alors que le docteur Werber préparait son matériel, Luthesa Adam reprit la parole. « Je pense que tu seras plus apte que moi à décrire ce qui se passe. Le docteur Werber va prendre ta tension et te faire un examen rapide. S'il s'avère nécessaire, on procèdera à des test plus poussés, d'accord ? » A ces mots, Jer' acquiesça de la tête. Il retira la veste qu'il portait sur lui. Il la posa sur le siège où il était assit quelques minutes plus tôt. Puis tout en relevant l'une de ses manches de chemise pour la prise de tension, il expliqua: « J'ai des maux de tête depuis deux trois mois environ. Au départ, je pensais que c'était la fatigue et le temps mais ils ont été de plus en plus nombreux. Parfois cela m'empêche de dormir ou de faire quoi que ce soit. Pour que ces migraines disparaissent, je dois rester au calme et dans une pièce sans lumière. » Il soupira. Il n'était pas très à l'aise pour raconter tout cela. Mal à l'aise tout court de parler de lui...Mais il savait qu'il était nécessaire de donner un maximum de détails au docteur Werber pour que ce dernier puisse avoir tous les informations en main. Mais il n'avait pas tout dit... « Il m'arrive aussi d'avoir des pertes d'équilibre, des vomissements ou des nausées, des troubles de la vision. Et j'ai parfois la désagréable sensation d'avoir des fourmis dans les membres. » Ouais il était mal barré en fait. S'il mettait tous ces symptômes les uns après les autres, cela n'augurait rien de bon. Le docteur Werber lui jeta un œil avant que Luthesa n'enchaîne. « Excuse-moi, je me permets de préciser que Jeremiah est 'spécial'. » Le journaliste acquiesça de la tête. Oui « spécial » sinon il ne serait pas là. D'ailleurs il ajouta: « Je matérialise et dématérialise les objets. Et d'ailleurs, à cause de ces migraines, j'ai tendance à perdre le contrôle. Il m'arrive de briser des verres, des vases sans arriver à me contrôler. » Et cela, c'était bien la première fois. D'ordinaire il parvenait très facilement à maitriser son « don ». D'ailleurs avant d'avoir ces migraines, il avait même tendance à s'en servir un peu trop facilement. Jeremiah présenta ensuite son bras au médecin qui venait de prendre son tensiomètre. Être ici le stressait un peu, et puis il commençait à avoir à nouveau une migraine, ce qui le fit froncer un peu les sourcils.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FUNDER OF ISIS FOUNDATION ■ Isis is the goddess of love, and life, and healing.

♠ courrier posté : 72
♠ multinicks : Non !
♠ crédits : © Bazzart.
♠ wellington suburbs : High Street.


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Isis Foundation Founder ■
♠ mood :: ■ Préoccupée ■
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Rdv avec Luthesa Adams (pv) Ven 18 Mar 2011 - 2:09

« J'ai des maux de tête depuis deux trois mois environ. Au départ, je pensais que c'était la fatigue et le temps mais ils ont été de plus en plus nombreux. Parfois cela m'empêche de dormir ou de faire quoi que ce soit. Pour que ces migraines disparaissent, je dois rester au calme et dans une pièce sans lumière. » Le docteur Werber hocha la tête et commença à prendre la tension du jeune journaliste. « Vous avez une tension parfaitement normale. » Dit-il en lui adressant un sourire. Néanmoins il sembla préoccupé et moi aussi, s'il ne maitrisait plus son don, cela était problématique autant pour sa santé que pour celle des autres, ainsi j'interrogeais le docteur Werber du regard qui procéda à d'autres examens, écoutant le cœur du patient et lui demandant d'inspirer et d'expirer. « Je matérialise et dématérialise les objets. Et d'ailleurs, à cause de ces migraines, j'ai tendance à perdre le contrôle. Il m'arrive de briser des verres, des vases sans arriver à me contrôler. » Je ne dis mot, confirmant mes inquiétudes par cette simple affirmation, j'attendais néanmoins le diagnostic du docteur car après tout, je ne l'étais pas. « Il m'arrive aussi d'avoir des pertes d'équilibre, des vomissements ou des nausées, des troubles de la vision. Et j'ai parfois la désagréable sensation d'avoir des fourmis dans les membres. » Werber sembla soudainement plus inquiet et continua son examen, mettant une lumière dans les yeux du journaliste. Néanmoins cela semblait clair pour le docteur car il arrêta ses examens pour le regarder avec sérieux et lui demanda : « Avez-vous constaté des pertes de mémoire récemment, voire des confusions mentales ? Je vais m'expliquer. » Il se racla la gorge quelques instants. « Par confusions mentales j'entends des troubles de l'attention, des perturbations intellectuelles... et plus important, des crises d'épilepsie. » Je croisais les bras, tout cela ne semblait pas joyeux, de plus, le docteur semblait prendre cela très à cœur ce qui ne faisait que confirmer l'idée que cela était bien plus qu'une simple fatigue ou du stress. Je me mis à regarder la photo de mon frère, regrettant qu'il ne soit pas là pour me rassurer moi aussi. Werber saisit alors quelques papiers qu'il se mit à feuilleter, attendant des réponses de la part du jeune homme et ajouta finalement. « Changements d'humeurs, engourdissement d'un membre... » En fait il semblait très précisément savoir de quoi il s'agissait mais n'attendait qu'une confirmation de ses propos.

« Luthessa, j'ai besoin que tu viennes rapidement. » Annonça l'interphone. Je m'excusais alors de cette interruption. « Excusez-moi. Je te laisse avec le docteur Werber, je reviens dans quelques minutes. » Je disparus discrètement derrière eux deux, me dirigeant vers le hall ou un pirokynésiste avait enflammé la corbeille à papier. La secrétaire maitrisait le feu avec un extincteur tandis que j'essayais de calmer le jeune garçon qui ne parvenait pas à se calmer, faisant par la même occasion dégénérer la situation avec une jeune femme qui elle semblait faire exploser des objets, ce qui me rappela le don du jeune journaliste. « Nous sommes là... calme-toi, tu es en sécurité ici Jordan, ton père ne viendra jamais porter la main sur toi, aucun d'entre nous ne le permettra, voilà, voilà... » Je parvenais à le calmer. Il était souvent venu dans mon bureau me parler de lui, de ses inquiétudes et de la peur que suggérait son père car celui-ci portait la main sur l'adolescent. En plus d'avoir été infecté par les météorites, le jeune garçon devait aussi supporter la tension et les coups que lui donnait son père, ce qui m'horrifiait. A sa demande, je n'avais pas contacté les services sociaux, mais j'allais tenter de le convaincre car sa santé semblait de plus en plus se dégradé, rien qu'à voir les hématomes qu'il avait au visage. « Jordan, j'ai un rendez-vous actuellement, mais je suis sûr que tu peux trouver du soutient... » Dis-je en réfléchissant. Immédiatement, l'une des assistantes sociales s'avança, et piétina la corbeille renversée, du moins les papiers enflammés qui s'y trouvaient avec l'aide sa la secrétaire. Elle emmena le jeune Jordan dans un bureau, laissant le silence s'installer à l'accueil. « Nous nous excusons pour ce désagrément, ce sont des choses qui arrivent... si quelqu'un a une petite fringale, il peut aller se servir sur la table là-bas. » Dis-je en désignant les gâteaux et les boissons mises à dispositions. Ce genre d'incidents arrivait fréquemment, néanmoins... il n'était jamais agréable de penser qu'un jour, personne ne parviendrait à maitriser de tels incidents... J'aidais à ranger le désordre pendant que le docteur Werber était plongé dans son interrogatoire avec monsieur Mason.

_________________

Isis Foundation ϟ Un soutien pour tous.
La mission principale de la Fondation Isis est de fournir un soutien émotionnel aux victimes de la pluie de météorites, qu'elles soient infectées ou qu'elles aient perdu un être cher... ϟ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jer' ♣ "Nothing can ever be perfect"

♠ courrier posté : 2815
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Journaliste & Photographe
♠ mood :: SICK
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Rdv avec Luthesa Adams (pv) Sam 19 Mar 2011 - 6:45

    Il savait bien ce qui se passait. Il savait que tous ces symptômes étaient loin d'être bénins. Non il n'était pas médecin mais il savait que cela n'augurait rien de bon. Il avait donc tendu son bras pour que le docteur Werber lui prenne sa tension. Une fois le brassard en place, il sentit cette pression caractéristique sur sa peau à chaque fois que le médecin appuyait sur la poire de son tensiomètre. Il observa ce dernier. « Vous avez une tension parfaitement normale. » Il y avait au moins une chose qui était normal dans ce cas. Il laissa le médecin rangeait son instrument avant de reprendre son stéthoscope. Ce n'était pas très commode cet examen en plein milieu du bureau de Luthesa mais en même temps, cela allait vite, il n'allait donc pas déranger la fondatrice trop longtemps. Jeremiah décrivait en même temps, les différents symptômes qu'il avait pu constaté ces dernières semaines. Il essayait d'être le plus précis possible. Certains symptômes étaient sporadiques alors que d'autres étaient beaucoup plus récurrents. Mais il préférait tout énumérer, histoire que Werber se fasse une bonne opinion sur ce qu'il pouvait avoir. Après un examen des yeux, il arrêta son examen. « Avez-vous constaté des pertes de mémoire récemment, voire des confusions mentales ? Je vais m'expliquer. » « Par confusions mentales j'entends des troubles de l'attention, des perturbations intellectuelles... et plus important, des crises d'épilepsie. » Remettant correctement les manches de sa chemise, le journaliste releva les yeux sur le médecin qui semblait déjà s'être fait une opinion sur le « mal » qu'il avait. Jeremiah soupira intérieurement. Il ne savait pas vraiment à quoi s'attendre quand il avait décidé de venir ici. Il pensait que la Fondation avait les installations nécessaires pour lui faire passer des examens, qu'il puisse avoir une certitude. Et c'est ce qui était entrain de se passer. Il n'était pas du genre à se voiler la face. Il n'était pas du genre à éviter les sujets délicats. Au contraire, dans son boulot, il avait l'habitude de mettre les pieds dans le plat, de mettre le doigt sur ce qui n'allait pas. « Il m'arrive d'oublier des choses, de l'endroit où je pose mes papiers, mon appareil photo...ça me revient après, quelques minutes plus tard. » Par contre non, il était « chanceux » de se dire qu'il n'avait pas (encore?) eu de crise d'épilepsie. Mais au fur et à mesure que le docteur Werber lui posait des questions, et plus il avait une certitude, celle qu'il ne s'était pas trompé. Alors qu'il allait ajouter quelque chose, la voix de la secrétaire de Luthesa se fit à nouveau entendre. « Luthessa, j'ai besoin que tu viennes rapidement. » Jeremiah fronça un peu les sourcils. Il devait surement y avoir un souci. Il allait lui proposer son aide quand la fondatrice lui adressa la parole. « Excusez-moi. Je te laisse avec le docteur Werber, je reviens dans quelques minutes. » La fondatrice quitta le bureau, laissant les deux hommes entre eux. Jer' reposa son attention sur le médecin qui semblait bien ennuyé face à son « cas ». Il finit par lui venir en aide. « Nous savons tous les deux ce que j'ai. Je suis journaliste, je me suis renseigné sur mes symptômes. Je sais que cela n'a rien à voir avec le stress ou le manque de sommeil... » Il ferma les boutons de sa chemise. Puis il reposa son regard noisette sur le docteur Werber. « Est-ce que j'ai tort? » Jeremiah n'avait pas de doute sur ce qu'il avait. Non seulement parce que, comme il l'avait dit au médecin, il avait fait ses propres recherches avant de venir ici, mais aussi parce que sa mère était infirmière et qu'elle lui avait parlé de certaines choses, de certains patients. S'il était ici en fait, c'était pour confirmer et pour avoir quelque chose qui pourrait soulager ses douleurs chroniques et l'aidait un peu à recontrôler son pouvoir.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FUNDER OF ISIS FOUNDATION ■ Isis is the goddess of love, and life, and healing.

♠ courrier posté : 72
♠ multinicks : Non !
♠ crédits : © Bazzart.
♠ wellington suburbs : High Street.


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Isis Foundation Founder ■
♠ mood :: ■ Préoccupée ■
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Rdv avec Luthesa Adams (pv) Jeu 24 Mar 2011 - 8:39

Le docteur Werber laissa le journaliste reboutonner sa chemise tandis que celui-ci prenait les devants quant à son diagnostic. « Nous savons tous les deux ce que j'ai. Je suis journaliste, je me suis renseigné sur mes symptômes. Je sais que cela n'a rien à voir avec le stress ou le manque de sommeil... Est-ce que j'ai tort? » Le docteur posa à son tour ses yeux sur celui du jeune, visiblement gêné à l'idée de mettre un mot sur ce qu'il pensait être. « Nous ne sommes encore sûr de rien. D'ailleurs, j'aimerai que vous repassiez en début d'après-midi pour faire une irm. » Dit-il doucement, en essayant de ne pas l'effrayer avec ce mot. « Ce n'est peut-être qu'une tumeur bénigne. Mais je n'ai, malheureusement pas le temps d'observer de plus près alors je vous demanderai directement de revenir en début d'après-midi si cela ne pose pas de problème. » Dit-il alors, tout simplement. « Ne vous inquiétez pas, peut-être n'y a t-il rien. » Dit-il en passant sa main dans les cheveux du jeune homme. « Vous permettez ? » Ajouta t-il sans attendre une réponse de sa part pour tâter le crâne de celui-ci, attendant de sentir sous ses doigts quelque chose, mais rien. Il décréta intérieurement qu'il ne s'agissait peut-être de rien, espérant naïvement que le journaliste n'avait pas de grosseur. Luthessa en profita à ce moment pour entrer dans la pièce, s'excusant pour son absence. Une excuse à laquelle je répondis par un regard furtif, sérieux à l'adresse de celle-ci (...)

(..) « Ce n'est rien, ce sont des choses qui arrivent. » Répétais-je alors que d'autres semblaient paniqués. Je leur indiquais une nouvelle fois les gâteaux et les boissons, leur rappelant que j'allais arriver sous peau faire une réunion. Ils n'étaient pas beaucoup à cette heure-ci, ce qui permettrait un premier rendez-vous moins intimidant pour eux. Je n'avais vu qu'une seule des personnes présentes. Le jeune garçon pyrokinésiste, partit avec un médecin, je rangeais dans la poubelle les quelques papiers brûlés. M'excusant de devoir les faire attendre, je revins alors dans la pièce, alors que le docteur m'adressa un regard qui en disait long, m'inquiétant alors derechef sur l'état du jeune Jeremiah. Je me contentais donc de ne pas commenter son rendez-vous. Peut-être ne tenait-il pas à ce que je sois au courant. Peut-être Jeremiah avait-il été gêné que je fus présente lors du rendez-vous même si cela fut nécessaire. « Comme d'habitude, reviens quand tu veux. » Dis-je à l'adresse du jeune homme. « Il reste du café sur la table du hall, si tu veux. » Ajoutais-je alors que le docteur Werber s'excusa avant de repartir à une autre consultation. « Tout s'est passé comme tu voulais ? » Demandais-je, plus bienveillante que curieuse, plus touchée qu'intéressée. C'était un brave garçon et je ne pouvais pas m'empêcher de me préoccuper de sa santé, au même titre que je m'inquiétais de la santé des autres. Je m'assis sur le rebord de mon bureau, attendant un regard, une once de sourire ou un geste qui me fasse comprendre que ça allait aller, même si il ne voulait pas me dire la vérité, pour au moins me montrer qu'il pouvait tenir le coup. La vie est ainsi faite, il arrive que les meilleurs d'entre nous subissent des dommages bien pires que les autres...

_________________

Isis Foundation ϟ Un soutien pour tous.
La mission principale de la Fondation Isis est de fournir un soutien émotionnel aux victimes de la pluie de météorites, qu'elles soient infectées ou qu'elles aient perdu un être cher... ϟ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jer' ♣ "Nothing can ever be perfect"

♠ courrier posté : 2815
♠ crédits : fleurdeneige
♠ wellington suburbs : Store Lane


❝ PRIVATE . BOX ❞
♠ work :: Journaliste & Photographe
♠ mood :: SICK
♠ address book ::

MessageSujet: Re: Rdv avec Luthesa Adams (pv) Ven 25 Mar 2011 - 1:55

    Jeremiah savait exactement ce qu'il avait. S'il était venu ici, à la Fondation Isis, c'était pour avoir une confirmation de ce qu'il pensait. Il n'était pas du genre à se cacher la vérité. Il avait apprit à lui faire face à ce qui lui arrivait, et cela depuis qu'il était gosse. Ce n'était pas maintenant qu'il allait changer. « Nous ne sommes encore sûr de rien. D'ailleurs, j'aimerai que vous repassiez en début d'après-midi pour faire une irm. » « Ce n'est peut-être qu'une tumeur bénigne. Mais je n'ai, malheureusement pas le temps d'observer de plus près alors je vous demanderai directement de revenir en début d'après-midi si cela ne pose pas de problème. » Bizarre comme ce médecin semblait prendre des gants. D'ordinaire, les docs devaient avoir l'habitude de révéler ce genre de nouvelles. Jer' n'était plus un gosse. Il était capable de supporter cette nouvelle. C'était plutôt pour sa mère qu'il s'inquiétait. Elle avait déjà perdu son mari, elle ne voudrait pas perdre son fils. Il soupira doucement avant de remettre les boutons de sa chemise. « Je prendrai rendez vous avec la secrétaire. » A peine avait-il dit ces paroles qu'il fut coupé par le docteur Werber. « Vous permettez ? » Il fronça les sourcils avant de sentir les doigts du médecin sur son crane. A quoi s'attendait-il? Découvrir une grosseur d'une taille de balle de tennis? Non, il n'avait rien de cela. Le journaliste s'en serait rendu compte. Deux secondes plus tard, Luthesa entra à nouveau dans son bureau. Le docteur reprit sa place, rangeant ses derniers instruments, la mine songeuse. Il le salua à son départ puis il remit correctement le col de sa chemise. « Comme d'habitude, reviens quand tu veux. » oui il ne manquerai pas de revenir, surtout si des brebis s'égaraient à nouveau. « Il reste du café sur la table du hall, si tu veux. » « Non merci, j'essaie de limiter ma dose de caféine. » Le journaliste se demandait si elle avait encore eu un souci avec l'un des mutants. Il est évident que cela ne devait pas être évident pour elle, surtout qu'elle s'y impliquait beaucoup. « Tout s'est passé comme tu voulais ? » Le jeune homme posa son regard sur la jeune femme. Il esquissa un sourire afin de ne pas l'inquiéter, si inquiètes, elle l'était. « Comme je m'y attendais à vrai dire... » Il prit sa sacoche et la passa sur ses épaules avant de poser sa veste dessus. « Au fait, Anna m'a téléphoné. Elle m'a dit que tu lui avais trouvé un travail. Merci. » Anna était un peu sa petite protégé. Il l'avait ramené ici il y a quelques semaines et elle reprenait peu à peu pieds dans la vie. Ce qui l'avait rassuré. Il finit par saluer la jeune femme puis quitta son bureau. Il avait une grosse journée devant lui et il se doutait qu'il en était de même pour la fondatrice d'Isis.


[Topic Terminé]

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

It's Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Rdv avec Luthesa Adams (pv)

Revenir en haut Aller en bas

Rdv avec Luthesa Adams (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COLLATERAL DAMAGE :: « near of wellington » :: ◮ isis foundation-
Sauter vers: